◘ ◘ ◘ Un monde déchiré par les guerres, un combat entre le bien et le mal, quel camp sera le votre ? ◘ ◘ ◘
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau déjà blessé (les exorcistes qui veulent bien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clément Chevalier

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 26/06/2012
Localisation : Infirmerie de la congrégation

Feuille de personnage
Age : 10 ans
Nationalité : Français
Surnom : The blood artist

MessageSujet: Un nouveau déjà blessé (les exorcistes qui veulent bien)   Jeu 28 Juin - 19:51

Le monstre s'avança en un clin d’œil et son poing écrasa ma poitrine. Je tombais à genoux. J'avais du mal à trouver ma respiration. Je mettais mes mains contre mes abdominaux. Comment cette chose, à la peau grise et aux stigmates sur le front, avait-elle pu traverser cette distance en seulement une seconde ? Pourquoi ne l'avais-je pas vu bouger ? Comment une telle force pouvait-elle exister ? Et puis en ce qui me concerne, pourquoi ma main était-elle si rouge ? Pourquoi est-ce que je me sens faible ? Comment se fait-il que mon corps ne me répond plus ? Pourquoi ma main est-elle toute rouge ?

Je m'effondre sur le sol. La chose se penche et me prend par le cou, me soulevant comme un fétu de paille. J'ai peur. Pour la première fois de ma vie j'abandonne. Je sais ma mort venue. Je laisse mes bras tomber le long de mon corps. La créature serre son poing puis l'ouvre doucement. Un papillon noir apparait au creux de sa main. Je tremble. Même splendide, je sais que cette magnifique bête volante va m'envoyer en enfer. Je ferme les yeux. J'essaie de me débattre mais rien à faire. Son étreinte est la plus forte. Et mon corps est trop faible.

Je sens sa main s'avancer vers moi. Je tremble de plus belle. Je ne veux pas mourir. Mais je n'ai plus personne. Ce soir je viens de voir ma mère mourir. De même celui que je prends pour mon père ne l'est pas. Où est donc le vrai ? Sans doute mort. Au moins je vais les rejoindre. Mais je tombe au sol. Quelque chose fait du bruit plus haut. J'ouvre les yeux. Des hommes en habits noirs sont en train de combattre la chose.

Je n'ai plus de forces. Je m'évanouissais alors que l'un de mes sauveurs est en train de me mettre sur son dos. Dans mon sommeil, je revois toute cette scène. Mais je ne sais pas pourquoi je vois aussi la mort de mon père. Cette créature a usurpé son identité. Je me sens horriblement mal aussi. J'ai des douleurs qui traversent tout mon corps. Parfois j'ai l'impression que des piques chauffées à blanc traversent chaque partie de mon corps. Mon bras me fait atrocement souffrir. Le monstre me l'a brisé si facilement. Je ne sais absolument pas quelle tête j'ai pour ceux et celles qui me voient.

Le visage sadique de cette créature s'impose à moi une nouvelle fois. Il va me tuer c'est sûr. Il n'y a plus personne. Alors que son papillon entre au niveau de mon cœur je me réveille en sursaut. Je suis assis dans un lit entouré d'une salle d'une blancheur extrême. Autour de moi il y a plusieurs personnes. Je relève les couvertures contre moi. Je ne sais pas où je suis :

"Je n'ai rien fait. C'est cette chose qui m'a sauté dessus. J'ai fait de mal à personne. Ne me faites pas de mal pitié."

En dehors de la peur je me sens honteux et gêné. Je viens de remarquer que je ne suis pas super habillé sous cette couverture. Je regarde tout le monde en me mettant en boule. J'ai encore mal partout. Surtout à mon bras maintenant en écharpe.


~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Urmanis

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 04/06/2012

Feuille de personnage
Age : 18
Nationalité : Français
Surnom : Alexander

MessageSujet: Re: Un nouveau déjà blessé (les exorcistes qui veulent bien)   Jeu 28 Juin - 21:23

Cela ne faisait pas longtemps que Alexander était traqueur, et pourtant il s’était retrouvé dans une bataille contre un noé. Il est dur d’oublier cette sensation de quasi inutilité ressentie en regardant le combat, en sachant parfaitement que la moindre action pour intervenir le transformerait en viande froide.
Malgré tout il trouva une façon d’utiliser son endurance exceptionnelle. S’approchant discrètement d’un jeune garçon, clairement victime du noé, il le prit sur son dos et s’enfuit à toutes jambes, laissant aux exorcistes le combat.
Un jeune homme de 10 ans ce n’est pas bien lourd et Alexander n’eut aucun mal à le transporter jusqu’à un hôpital proche pour que les premiers soins lui soient prodigués. Par contre le sang qui suintait de lui et qui avait tâché son manteau sortait de nulle part aucunes ouvertures ne furent observées à l’hôpital, notant cela le traqueur contacta immédiatement le quartier général qui lui expliqua, qu’avec le rapport des exorcistes, il était nécessaire de le transférer immédiatement à la congrégation, même si son état était instable.
L’accompagnant tout le long du trajet, le traqueur se doutait bien que si un noé avait pris la peine de l’attaquer ce ne devait pas être pour rien, il risquait fort de subir une attaque, pourtant ce ne fut pas le cas.

Le voyage dura deux jours, deux jours de grand silence où Alexander attendait patiemment l’arrivée à la congrégation à coté du jeune blond, inconscient sur son lit juste a coté de lui. Le voyage avait presque plu à Alexander, ça faisait un moment qu’il n’avait pas voyagé avec quelqu’un dans le silence, la plupart étaient d’affreux bavards. Une fois arrivé à la congrégation le môme fut installé dans une chambre de l’infirmerie, Alexander le suivit et, une fois que les infirmiers eurent fini de l’installer, il s’assit sur une chaise à coté du lit du jeune homme, il finis par s’assoupir quelques minutes après, tombant sur le lit d’infirmerie supportant l’enfant. A ce moment précis le jeune homme sursauta sur son lit renversant Alexander du tabouret sur lequel il s’était posé.

"J'ai rien fait. C'est cette chose qui m'a sauté dessus. J'ai fait de mal à personne. Ne me faites pas de mal pitié."


Se relevant après sa chute en se frottant l’arrière de la tête Alexander regarda le jeune homme visiblement gêné de sa position. Le traqueur l’avait ramené ici depuis la France, lui parler en Français serait donc plus facile pour les deux.

« Ne t’en fait pas on ne compte pas te torturer et je remarque d’ailleurs que tu as repris un peu d’énergie »

Alexander voulut sourire sous ses bandages, mais n’y arrivant pas il décida de s’asseoir de nouveau sur le tabouret, prenant soin de le relever sans trop de bruit. Ce faisant il remarqua les traces du sang de l’enfant encore présente sur son manteau, il espéra qu’il ne les avait pas vues, pensant que cela allait encore effrayer le jeune homme. Sans attendre de réponse il reprit.

« D’ailleurs voila un peu plus de deux jours que tu es inconscient et le grand intendant souhaite te rencontrer en personne pour … »


Alexander s’arrêta un court instant réfléchissant a ce qu’il allait dire, regardant un peu partout, puis reposa son regard sur le jeune homme.

« Pour te parler … D’ailleurs comment te nommes-tu ? »


~

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


<< Une certaine continuité dans le désespoir peut engendrer la joie. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un nouveau déjà blessé (les exorcistes qui veulent bien)   Dim 1 Juil - 17:33


• Les apparences sont parfois trompeuses ! •









Congrégation de l'Ombre. • Allen arrive en trombe vers un gamin récemment attaqué par Tyki. • Après midi.
" Manger est bon. Avoir mangé est meilleur." Anatole France.




Les rayons d'un Soleil trop peu puissants venaient taper à mon carreau. Le transperçant pour atteindre mes paupières fermées, désormais gênées par la faible chaleur mais la grande luminosité venant d'apparaître. Ronchonnant quelque peu sur ce dérangement, je bougeais tout mon corps las sur mon lit. Quelques courbatures de la récente mission que je venais de faire, j'ouvrais mes yeux remplis, encore, de sommeil. Alors que j'avais envie de rester un peu plus longtemps, mon ventre criait famine. Le gargouillement de ce dernier était digne d'un rugissement du roi de la jungle. Me levant, traînant des pieds, la main sur mon ventre, j'allais vers le réfectoire. Je croisais quelques têtes connues, d'autres moins malgré les mois que j'avais passés ici pour enfin arriver au bout de ma destination. La salle était peu remplie ce matin. Avec le manque d'effectif que la bataille d'Edo nous avait infligé, les trouveurs étaient repartie à la recherche d'Innocence, et les Exorcistes en mission, ou à l'infirmerie. Je revenais de mission, pas totalement remis, Komui m'autorisa un jour de repos à la Congrégation. Peu content de ce congé imposé, je n'avais pas le choix. Presque seul dans cette immense salle, je commandais mon petit déjeuner. Les nouvelles têtes encore surprises de ce que je mangeais. Pourtant, ce matin j'avais fais léger pour ne pas être trop lourd avant mon entraînement. Je n'avais qu'autour de moi que le typique brunch anglais, donc œufs, bacon, toasts, ajoutant du bon pain français, triplé de pains au chocolat et de croissants, je buvais un thé pour me réveiller. Une fois cela terminé, je mangeais maintenant quelques pâtisseries, douze exactement et terminais mon repas du matin – le plus important de la journée – avec deux trois sucreries japonaise. Bien repu et plus réveillé, je m'en allais, avec plus d'entrain qu'à l'aller, retournant vers mes appartements.

Une fois dans ma chambre, ce qui représentait mes appartements au final, je me lavais dans la salle d'eau qui y était incorporée. Sous l'eau chaude, j'eus le temps de me poser un peu, cherchant une nouvelle fois des réponses. Depuis plusieurs jours maintenant j'essayais de comprendre les mystères entourant mon destin. Mana, serait-il possible que tu étais au courant ? Serait-il possible que le fait que tu m'as recueilli ne soit pas une coïncidence ? Ou bien est-ce juste un concours de circonstance ? Je ne comprenais rien à tout cela. Il s'avérait que mon maître en sache plus qu'il ne le voulait faire paraître. Il semblait qu'il savait pas mal de chose sur les mystères me touchant. Mais une nouvelle fois, je n'avais aucune idée de où il se trouvait. Je fermais les yeux, et l'eau par la même occasion. Sortant et me préparant, je me demandais si j'allais avoir un jour des réponses...

Une fois équipé de mon uniforme, une nouvelle fois torse nu, je posais mes yeux sur mon bras. Depuis ma naissance il n'avait pas évolué. Gamin, je faisais bien attention de le cacher en dessous d'un gant de cuisine en forme de moufle, quelque chose qui cacherait bien cette tare dont tout le monde discriminant. Plus tard, je l'acceptais, mon maître m'aida énormément, surtout après que ce même bras ait dirigé mon corps avant de trancher Mana. Ce jour là, c'était comme si il avait eu sa propre volonté, je n'avais jamais fait le rapprochement, mais c'est ce qui me sauva une nouvelle fois par la suite. Oui, alors qu'à cette époque il était encore rouge sang, les gens n'y faisaient plus trop attention, même si dès que leurs regards tombaient dessus ils prenaient peur, j'arrivais à le supporter. Mais alors que cet homme, Tyki Mikk, détruit mon avenir en faisant imploser mon bras, je pensais que tout était perdu alors qu'il perça mon cœur. Ce moment là, cette sensation envahissant mon corps, mon sang coulant à l'intérieur noyant mes organes, je sentis cet instant, ce flux parcourant mon corps jusqu'aux entrailles, j'ai vraiment réalisé ma mort. Mais mon Innocence me sauva encore, de par sa propre volonté elle boucha le trou dans mon organe le plus vital. Lors de la réapparition de mes pouvoirs, mon bras était devenu bleu foncé, tirant vers le noir, l'obscur. Je regardais alors ce bras ayant évolué au même rythme que moi même, au final, nous n'étions pas si différent..

La matinée se déroula rapidement, je m'étais entraîné, j'avais passé du temps avec Timcanpy dans mon nouveau coin, l'Arche. Cette immense ville que je pouvais contrôler, que j'étais seul à pouvoir contrôler. Je me demandais pourquoi moi ? Et si cela avait un rapport avec la prédiction d'Hevlaska. Le Destructeur du temps ? Cela avait-il vraiment un sens ? Les gens parlaient surtout sur ces rumeurs, certains disaient que j'étais le seul à pouvoir battre le Comte. Mais je n'en étais de loin capable, j'avais été défait, et il s'enfuyait encore et encore. Pourquoi ne pas se remettre sur les Maréchaux ? Après tout, ils étaient bien plus responsables ? Devions nous suivre les prédictions d'Hevlaska ? Ou bien nous n'avions pas le choix du tout ? Je ne savais plus, je ne savais pas, j'en avais que trop marre de toutes ces questions sans réponses. Je décidais d'aller vider mon esprit au réfectoire, l'heure du déjeuner était presque là. Une fois sur place, je commandais, comme à mon habitude, un petit repas de réconfort. Composé de salades en entrée, en y ajoutant quelques légumes râpés et autres mets froids qui convenaient parfaitement pour un début de repas, finissant sur plusieurs parts des mets européens les plus goûteux. Je terminais le tout avec quelques gâteaux et autres tartes de différent fruits afin de mettre fin à toute faim. Alors que je terminais ma énième part de tarte, j'entendais deux trouveurs derrière moi.


« Tu as vu ce gamin à l'infirmerie ? » dit l'un d'un air détaché.

« Ah oui ! Le petit d'une dizaine d'année ? Celui qui s'est fait attaquer par un Akuma ? » répondit l'autre, intéressé par ce sujet qui semblait être à la mode.

« Oui, lui même ! Le pauvre gosse, apparemment il est bien amoché, sans avoir aucunes plaies ! »

« Exact, des rumeurs disent que des papillons l'ont tran.. » s'interrompit-il lorsque je me levais faisais tomber ma chaise..

Je n'avais pas eu besoin d'attendre la fin de leur discussion pour savoir qui était le responsable des blessures de ce gamin. Cela ne faisait aucun doutes, c'était l'oeuvre d'un Noé avec ces papillons, les « teases ». Je n'avais, jusqu'à présent, rencontré qu'un seul Noé utilisant ces armes, Tyki Mikk. Il semblerait que c'était la première fois qu'ils se remettaient à bouger après Edo. Une suite logique se mit en place dans mon esprit, c'était donc pour cela que Komui ne m'avait trouvé aucune mission et que personne était là. Les Exorcistes présent ont été envoyés le combattre, alors que moi, je n'étais pas assez rétabli, et qu'il avait sûrement besoin que je contrôle l'Arche encore. Il m'avait piégé, alors que ces pensées se chamboulaient, j'étais déjà parti du réfectoire, partant à vive allure vers l'infirmerie. Dépassant les quelques infirmières voulant m'empêcher de passer, j'entrais dans la salle. Découvrant un mec avec pleins de bandages et un gosse en boule à terre. Ne connaissant ni l'un, ni l'autre, je montrais du doigt le mec aux bandages, m'écriant !

« Toi ! Avec autant de blessures tu devrais rester couché ! » changeant mon doigt de direction, je pointais le gamin.

« Et toi, que fais-tu par terre si dénudé ?! Mais qu'est-ce qui s'passe ici ?! »

A la limite d'une crise de nerf, je reprenais mon souffle, me calmant légèrement et attendant qu'on me réponde. Plus important encore, j'avais surtout hâte d'en savoir plus sur ce gamin, et de ce qu'il avait vécu. Tyki Mikk n'était pas du genre à laisser vivant ses proies, c'était un véritable monstre..
.




~
Revenir en haut Aller en bas
Clément Chevalier

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 26/06/2012
Localisation : Infirmerie de la congrégation

Feuille de personnage
Age : 10 ans
Nationalité : Français
Surnom : The blood artist

MessageSujet: Re: Un nouveau déjà blessé (les exorcistes qui veulent bien)   Sam 7 Juil - 12:41

Je regardais partout et m'éloignais du mec aux bandages. Qu'est ce qu'il foutait ici ce blessé ? Comment pouvait-il même bouger ? Il me faisait peur. Je reculais tant que je tombais du lit. Mais avec la peur je ne sentis rien et me contentais de reculer le plus possible jusqu'à ce que le mur ne me permette pas d'aller plus loin. Je me recouvrais de la couverture. Je ne quittais pas l'autre des yeux. Si jamais il avançait je me décidais de crier. Mais pour le moment je devais faire en sorte qu'il ne me fasse pas de mal. Mes parents allaient arriver. Ça ne pouvait être qu'un mauvais rêve. Je devais avoir été malade. Il disait que j'avais été inconscient deux jours. De la fièvre sans doute. Et mes parents devaient avoir voulu aller se détendre un peu. Alors ils avaient dû partir faire un tour. Je regroupais mon courage pour lui demander :

"Euh mes parents sont où ? Et pourquoi il veut me parler ? C'est qui d'abord ? Et vous, qui êtes vous ? Où suis-je ? Je veux mes vêtements. Qu'est ce que j'ai au bras ? C'était quoi ce rêve horrible ? Et......"

C'est alors qu'un autre garçon apparu. Il semblait en colère. Il donna des ordres pointant, tour à tour, son doigt sur le mec aux bandages et sur moi. Un doigt horrible. On aurait dit une griffe. Je détournais le regard. Qu'est ce qu'il venait faire ici ? Et puis c'est quoi cette horrible tenue noire ? Et cet œil ? Au bout du compte la question précise serait plus qu'elle est cette chose ? Ça a l'air humain en tout cas. Je me recule parallèlement au mur afin de m'éloigner du nouvel arrivant :

"Vous êtes quoi au juste ? Qu'est ce que vous me voulez ? Ne m'approchez pas. Je vais le dire à mes parents."

Je regardais autour de moi. La seule façon de sortir c'est la porte gardée par ce mec ou la fenêtre. Mais vu la hauteur, je doute que je sauterai. Il me faut donc rester loin d'eux autant que possible. Ils me font une peur bleue. Et puis la momie veut à tout prix que j'aille voir le "grand intendant". C'est qui ce mec ?

Puis une horrible pensée me vient. Et si en fait j'avais été enlevé ? Ils veulent que mes parents payent une rançon. Ou pire. Ils veulent les faire sortir de leur cachette. Je commence à comprendre. Ce sont des sbire de l'empereur. Ils veulent finir ce qu'ils ont commencé il y a longtemps. Mais c'est raté pour eux. La politique de la famille est de ne jamais se mettre à découvert. Même si quelqu'un de la famille est en danger. Alors bon, je vais mourir soit mais au moins je sais que la quête des ennemis de ma famille ne sera pas complète. Je regarde de nouveau la fenêtre. Je sais ce qu'il me reste à faire. Je cours vers celle-ci prêt à en finir de ma vie pour la gloire des Chevalier. Napoléon ne me fera pas torturer pour que je parle.


~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Urmanis

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 04/06/2012

Feuille de personnage
Age : 18
Nationalité : Français
Surnom : Alexander

MessageSujet: Re: Un nouveau déjà blessé (les exorcistes qui veulent bien)   Dim 8 Juil - 13:09

Alexander en se relevant ne pouvait que remarquer la peur qui avait envahi le jeune homme sur son lit, et qui commençait à fuir vers le mur. Même si il se doutait bien que le jeune homme allait réagir comme ça, le traqueur ne pouvait pas s’empêcher de se remémorer son passé où tout son village le fuyait comme un démon. Il essaya pourtant de le calmer

« Calme toi … n’ait pas peur …. »

Le jeune homme ne semblait pas l’avoir entendu et une fois qu’il eut atteint le mur il lança une série de questions.

« Euh mes parents sont où ? Et pourquoi il veut me parler ? C'est qui d'abord ? Et vous, qui êtes vous ? Où suis-je ? Je veux mes vêtements. Qu'est ce que j'ai au bras ? C'était quoi ce rêve horrible ? Et..... »


Alexander tenta de répondre à toutes les questions pendant que le jeune garçon les posait.

« Et bien …. En fait .... C’est …. Je suis … Ici c’est … Tu as … C’était pas vraiment un …. »

Même si il voulait lui apporter des réponses, la précipitation n’était pas le fort du traqueur, il put répondre facilement à la question de vêtements en pointant du doigts la commode face au lit sur laquelle était posée ses vêtements nettoyés. Comme pour ne jamais vouloir apporter le calme dans la chambre de repos de l’infirmerie Allen arriva en furie par la porte. Alexander sursauta et se retourna, par réflexe, pour faire face au nouvel arrivant dans la chambre.

« Que … »

Il n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit, et arrêtât de vouloir parler, choqué de croiser une autre personne qui pouvait faire penser à un démon de par son apparence.

« Toi ! Avec autant de blessures tu devrais rester couché ! »

Sous la remarque de l’arrivant, le traqueur ne put s’empêcher de laisser sortir une exclamation de sa bouche.

« Hein ?! Mais … »

« Et toi, que fais-tu par terre si dénudé ?! Mais qu'est-ce qui s'passe ici ?! »

Remarquant la tenue de l’arrivant, Alexander en conclut qu’il était sûrement l’exorciste avec qui il était quelque fois confondu.

« Alors c’est toi … En fait c’est moi qui l’ai amené ici »

« Vous êtes quoi au juste ? Qu'est ce que vous me voulez ? Ne m'approchez pas. Je vais le dire à mes parents. »

Il fallait hausser la voix pour rapporter le calme, mais Alexander n’avait aucunement envie de le faire, puis réalisant pourquoi on le traitait de blessé et que son manteau n’était toujours pas nettoyé il ne put s’empêcher de crier.

« Merde ! Mon manteau ! »


~

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


<< Une certaine continuité dans le désespoir peut engendrer la joie. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau déjà blessé (les exorcistes qui veulent bien)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau déjà blessé (les exorcistes qui veulent bien)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Rpg :: ZONE HRP :: Les archives-
Sauter vers: