◘ ◘ ◘ Un monde déchiré par les guerres, un combat entre le bien et le mal, quel camp sera le votre ? ◘ ◘ ◘
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les gondoles de Venise (Regi, Eléamour ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reginald Windston

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 31/05/2012

Feuille de personnage
Age : 18
Nationalité : Anglaise
Surnom : Regi

MessageSujet: Les gondoles de Venise (Regi, Eléamour ♥)   Ven 19 Oct - 14:03

Venise, un chef-d’œuvre parmi tant d'autres en Italie. La ville célèbre dans le monde entier était connue pour avoir les pieds dans l'eau, ses architectes ayant semble-t-il préféré vivre parmi cet élément plutôt que de l'écarter de leur cité. Les habitants étaient donc habitués à emprunter de nombreux ponts et embarcations pour se déplacer, et ce tout au long de leurs vies rythmées par le coulis de l'eau dans les rues.
On aimait Venise parce qu'elle était toute entière une pièce d'art comparée aux autres villes qui se contentaient de collectionner les monuments. Elle offrait ainsi un environnement propice aux plus douces romances. Les gens s'émerveillaient au détour d'une balade en gondole, ces bateaux qui progressaient paisiblement au rythme des longues perches qui les mettaient en mouvement, ou devant les fontaines et autres fantaisies aquatiques qui l'animaient.

Reginald Windston n'était pas venu pour apprécier un quelconque séjour, il ne profita donc qu'à moitié du paysage. L'exorciste avait une mission ici : enquêter sur la présence d'une Innocence dissimulée en ville. Constamment en déplacement, l'objet sacré était d'une nature inconnue au jeune noble, mais il était de toute évidence entre les mains d'un être vivant plutôt baladeur. Le baron devait donc retrouver un Traqueur dépêché sur place depuis quelques temps et l'aidait à mettre la main sur l'Innocence pour la ramener au plus vite. En théorie, il n'avait pas lieu de se préparer à un quelconque affrontement, mais avec les sbires du Comte Millénaire eux aussi à la recherche d'Innocences à détruire, il valait mieux rester sur ses gardes et ne pas traîner.

Debout sur l'embarcation qui devait le mener au point de rendez-vous, Reginald gardait comme à son habitude les bras croisés et le regard fixe vers l'avant. Non pas qu'il trouvait confortable de faire le piquet durant tout le trajet, mais justement le voyage n'avait pas à l'être -confortable- aussi gardait-il invariablement cette posture pour simplement signifier qu'il n'était pas en vacances et qu'il venait pour un but précis. C'était d'ailleurs légèrement dérangeant pour le gondolier qui avait l'impression de livrer une statue pour un quelconque jardin de riches et avait eu bien du mal à engager un semblant de conversation avec le chevalier. Au moins était-il bien payé pour ce faire et la gondole glissait tranquillement dans la ville, un ample coup de perche après l'autre.

Le voyage se termina lorsque l'embarcation s'arrima parmi de nombreuses autres contre une berge, dont un escalier menait vers une rue bien peuplée, non loin de ce qui devait être le cœur de la ville. S'inclinant poliment devant le gondolier pour le remercier de l'avoir conduis jusque là, Reginald prit pied sur la berge et rejoignit la rue, cherchant des yeux le Traqueur qu'il devait retrouver.
Il n'en vit pas trace immédiatement, tant la foule était dense de personnes vêtues de riches costumes, de demoiselles aux robes colorées et aux ombrelles tournoyantes. Bien que son armure et son uniforme juraient beaucoup dans la marée humaine, le jeune noble se sentait presque chez lui, dans le bruit de ces élégantes mondanités.

Mais où était donc ce Traqueur ? Il aurait dû être terriblement remarquable parmi cette masse chatoyante. Les Traqueurs étaient après tout les êtres humains les moins élégants que l'exorciste ait rencontré, et ce malgré tous les efforts qu'ils pouvaient faire, comme essayer de manger noblement un sandwich.

Se risquant à plonger dans la foule, Reginald avança dans la rue, y découvrant plusieurs échoppes dont les marchandises ne l’intéressèrent que brièvement, tant il était absorbé par la recherche de son auxiliaire pour cette mission. Progressant avec politesse dans la marée humaine, la démarche droite et fière, il parcourait des yeux les alentours, à la recherche du maintenant fameux imperméable beige....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les gondoles de Venise (Regi, Eléamour ♥)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VENISE ET SES GONDOLES
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Rpg :: [Zone Rp] Les points névralgiques du reste du monde :: Continent Européen-
Sauter vers: