◘ ◘ ◘ Un monde déchiré par les guerres, un combat entre le bien et le mal, quel camp sera le votre ? ◘ ◘ ◘
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour à la maison, les mains vides mais le coeur plein. [Lena-Lavi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Retour à la maison, les mains vides mais le coeur plein. [Lena-Lavi]   Sam 20 Oct - 14:46

.

[ Suite du rp situé ici ]

L'Abbé Nichols avait accueillis le duo d'Exorciste au sein de son église afin d'offrir un refuge aux deux jeunes gens pour la nuit. L'homme s'était trouvé honoré de recevoir ainsi des serviteurs du seigneur et avait décidé de leur fournir tout ce que le lieu saint pouvait donner, pour le meilleur des conforts. Aussi, il leur avait autorisé l'accès à la chapelle, même si celle ci se trouvait normalement fermée le soir. Il avait également fait préparer un modeste mais succulent repas, un peu plus raffiné que les mets habituels dégusté par son petit clergé. Les meilleures bouteilles de vin, produite par les résident de la chapelle eux même, avaient étés ouvertes et le plus juteux raisin, réserve habituellement à la cuve avait trouvé place sur les tables.

Voilà comment avait commencé la soirée de Lenalee et Lavi...

Peu de temps avant cela, ils se trouvaient chez Sasha, une jeune exorciste en devenir qu'ils étaient chargés de ramener à la congrégation. Malheureusement la rencontre ne s'étaient pas passée comme prévue et le duo s'étaient vu essuyer un refus catégorique. Lenalee, malgré toute sa bonne n'avait pas trouvée suffisant pour la convaincre, ne souhaitant pas user de mensonge. Déçue, elle avait quittée la demeure de la jeune femme en compagnie du rouquin et n'avait plus prononcé un mot depuis. Bien sur, il allait falloir qu'ils en parlent, qu'ils décident quoi faire, mais pour l'instant la jeune femme n'avait pas les idées assez claire pour y réfléchir, encore épuisée par sa nuit blanche.

C'est pourquoi elle s'était rendue directement à l'église afin de quémander un endroit pour trouver un peu de repos.

A présent elle était installée à table, au coté de l'Abbé qui trônait entre elle et Lavi. Il n'était encore pas temps de parler visiblement. Lenalee se contenta donc d'échanger quelques discussion poli avec l'homme qui se tenait à ses cotés, tout en profitant du repas, refusant le vin mais appréciant le raisin. Pourtant, une ombre continuait à l’empêcher de savourer pleinement l'instant qui aurait pu être agréable. Comment expliquer à la congrégation son échec ? Comment faire pour les convaincre de ne pas ramener de force la jeune femme ?

Une fois le repas terminé, il fut expliqué aux deux exorcistes qu'ils logeraient chacun dans une aile de l'abbaye différente. Lenalee occuperait une petite chambre dans la partie réservée aux nones, quant à Lavi, il se verrait prêter un lit dans l'aile des appartement de Nichols.

Malgré la fatigue la jeune femme n'avait pas tellement envie d'aller se coucher, et redoutait le moment ou elle serait seule avec ses pensées. Cependant, elle ne voulait pas troubler le règlement de l'endroit qui l’accueillait et comprenait fort bien qu'une sorte de couvre feu était imposé. C'est pourquoi, sans protester, elle souhaita bonne nuit à tout le monde pour retrouver la petite pièce. Là, elle s'installa sur le lit, vidée, laissant son regard dériver vers l’extérieur, l'accrochant aux étoiles, se remémorant la contemplation du ciel qu'elle avait fait la veille avec le rouquin.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.


Dernière édition par Lenalee Lee le Jeu 17 Jan - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Retour à la maison, les mains vides mais le coeur plein. [Lena-Lavi]   Dim 21 Oct - 9:16

Depuis qu'ils avaient quitté la maison de Sasha, Lenalee n'avait pas dit un mot et Lavi respectait ce silence. En temps normal, il aurait parlé, raconté n'importe quoi, fait le mariole, histoire de changer l'atmosphère et de la rendre moins lourde, mais pas cette fois. Cela aurait été vain et il le savait. Depuis le temps, il connaissait bien Lenalee et il savait comment elle fonctionnait. Omnubilée par ce qu'il s'était passé, elle était bien incapable de penser à autre chose pour le moment, même si cela se produisait juste sous son nez. Impuissant, Lavi se contentait de marcher à ses côtés, se retenant de lui prendre la main. Ils n'étaient pas encore seuls et il valait mieux ne pas prendre de mauvaises habitudes sous peine de les reproduire instinctivement en public par la suite. Restant silencieux sur le chemin, ils se rendirent à la chapelle du village, espérant pouvoir être hébergés pour la nuit.

Il était fascinant de voir à quel point leur statut d'exorciste leur ouvrait toutes les portes. A peine arrivés à la chapelle, ils furent presque accueillis en héros. Ils étaient peut-être les élus de Dieu, mais il ne fallait pas exagérer non plus. Pourtant, l'abbé Nichols faisait tout pour qu'ils soient le mieux traités, ne lésinant pas sur les moyens. Il ne manquait presque que le tapis rouge. Lavi n'en demandait pas tant, désirant simplement un endroit où dormir mais il n'allait pas rechigner devant une telle générosité. Il ne voulait simplement pas que ce soit aux dépens de quelqu'un d'autre et il supposait qu'il en était de même pour la chinoise. Néanmoins, puisque tout était là, le rouquin en profita un minimum, buvant et mangeant jusqu'à avoir le ventre plein. Il parlait activement avec l'abbé entre deux bouchées, agissant comme s'il ne s'était rien passé d'important mais jetait quelques regards à Lenalee de temps à autre. Puis il fut temps d'être séparés.

Bien évidement. Qui aurait pu croire qu'ils auraient une chambre pour eux deux ? Techniquement ils n'étaient pas un couple. Et puis de toute façon, un couple dans une église... Lenalee fut donc hébergée chez les soeurs et Lavi du côté de l'abbé. Difficile de faire plus éloigné que cela. Assis sur son lit, Lavi avait retiré sa veste et regardait le mur face à lui. Comment se sentait Lenalee maintenant qu'elle était seule ? Celle-ci faisait toujours bonne figure en public, même lorsqu'elle était mal. Mais maintenant qu'elle était isolée, c'était une autre histoire. Lavi voulait parler avec elle de cette situation, voir ce qu'elle en pensait et surtout la soutenir. Sans doute prenait-elle cela pour un échec personnel même si ce n'était pas le cas. Bien peu de gens acceptaient d'eux-même de devenir exorciste, c'était normal. Néanmoins, s'ils n'acceptaient pas de plein gré, ils y étaient forcés d'une façon ou d'une autre. Le destin des élus était bien cruel lorsqu'on y repensait.

Tournant la tête vers la fenêtre, Lavi observait la lune jouant avec les nuages pendant un instant. Lenalee la regardait-elle aussi ? Lavi soupira. Il ne pourrait pas attendre jusqu'au lendemain, il ne pouvait pas la laisser passer la nuit seule après ça. Le souvenir de la nuit précédente était encore trop présent et le rouquin ne voulait pas qu'elle laisse libre cours à sa peine toute seule. Tant pis pour les directives, suivre les règles ne le tentait pas trop pour cette fois. Se levant de son lit, il se dirigea vers la porte de la pièce mais avant de poser la main sur la poignée, il se stoppa, se souvenant d'un détail important. Les portes grinçaient atrocement, si bien qu'il était difficile de ne pas réveiller tous ceux qui dormaient à proximité. Le but étant d'être discret, mieux valait ne pas passer par là.

Laissant retomber sa main le long de son corps, il tourna la tête vers la fenêtre, seule option restante. Heureusement, elle était assez large pour permettre au rouquin de passer par là, ce qu'il fit. Il appréhendait un peu le moment de l'ouverture, craignant qu'elle ne grince elle aussi mais il n'en fut rien. Tout en discrétion, il se glissa hors de sa chambre et se retrouva dehors. Il ne restait plus qu'à localiser la chambre de Lenalee. Lavi se faufila le long de la chapelle, glissant d'ombre en ombre pour ne pas être vu. En principe il n'y avait personne susceptible de trainer dehors à cette heure là mais mieux valait être prudent. Au pire, il dirait qu'il prenait l'air... Ce n'était pas si faux que ça après tout. Passant devant diverses fenêtres, Lavi jeta un oeil à l'intérieur, discrêtement, repérant diverses formes allongées mais rien qui ne semblait pourvu de la longue chevelure de l'exorciste. Levant la tête, il supposa alors qu'elle était logée à l'étage. Qu'à cela ne tienne, ce n'était pas ça qui allait l'arrêter !

Attrapant son Innocence qu'il avait encore sur lui, il se servit du manche pour atteindre rapidement et facilement l'étage, apparaissant alors devant une des fenêtres, il fut surpris de tomber nez à nez avec Lenalee. Enfin façon de parler puisqu'elle était loin de lui, mais elle regardait dans sa direction. Ou plutôt, elle regardait dehors mais puisqu'il était soudainement apparu, c'était désormais lui qui était dans son champ de vision. Posant son index sur ses lèvres comme pour lui dire de ne pas faire de bruit, le rouquin attendit patiemment qu'elle lui ouvre avant de se glisser à l'intérieur
.

« Je passais dans le coin... alors je me suis dit "Tiens, et si Lenalee ne dormait pas, elle aussi ? Comme ça je pourrais lui tenir compagnie !". En fait, tu me manquais. » fit-il avec un doux sourire avant de la prendre dans ses bras

Il l'observa un court instant. Elle semblait soucieuse, songeuse, même si son air s'était adoucit lorsqu'il était entré. Il sentait qu'il avait bien fait de venir. Cette fois, plus besoin de faire semblant, il pouvait parler franchement avec elle, il le savait. C'était l'occasion
.

« Comment tu te sens ? Prête à repartir demain matin ? » demanda t-il, espérant qu'elle saisisse l'opportunité d'avoir une petite discussion avec lui

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Retour à la maison, les mains vides mais le coeur plein. [Lena-Lavi]   Mar 23 Oct - 12:56

Lenalee ramena l'une de ses jambes contre elle, calant son talon contre le bord du lit. Elle déposa son menton sur son genou et laissa échapper un long soupir. Il n'avait pas été aisé de passer la soirée à faire comme si tout allait bien, mais elle s'en était bien sortie, une fois de plus. Cependant, maintenant qu'elle se trouvait seule, n'ayant plus personne à qui donner le change, elle laissa glisser sa peine contre sa peau sous la forme d'une petite larme. Essuyant vivement celle-ci d'un revers de la main quand elle eut atteint son menton, la demoiselle se concentra sur le ciel qu'elle toisait pour occuper son esprit. Dire qu'une journée auparavant elle se trouvait à regarder la même voute étoilée, en compagnie de Lavi. Un nouveau soupir franchit ses lèvres. Comme elle aurait aimé que le jeune homme soit près d'elle ce soir encore, pour la rassurer de sa voix douce...

Soudain, comme s'il avait entendu l'appel silencieux du coeur de la chinoise, le rouquin apparut à la fenêtre. Lenalee ne put contenir un sursaut et plaqua sa main contre sa bouche pour ne pas pousser un cri de surprise. Non qu'elle n'était pas heureuse de le voir, bien au contraire, mais sur l'instant elle ne s'était vraiment pas attendue à ce qu'il surgisse ainsi, à l'étage qui plus est.

Étonnement passé, l'exorciste se redressa d'un bond pour se précipiter vers la fenêtre afin de l'ouvrir et d'ainsi inviter Lavi à entrer. Lenalee ne se demanda pas un instant si c'était très correct de permettre à son ami de la rejoindre dans sa chambre, alors que les règles de l'endroit qui leur offrait l'hospitalité s'en trouveraient bafouées. A vrai dire elle s'en moquait bien, trop heureuse de pouvoir profiter de la présence de celui auquel elle tenait tant. Ils n'avaient été séparés que quelques minutes mais il lui manquait déjà horriblement. Sans doute parce que depuis la vielle ils n'avaient pas vraiment eut l'occasion d'être seul, à l'abri des regards, et de pouvoir ainsi être libre de leurs actions.

Alors qu'elle allait interroger le jeune homme sur la raison de sa présence, s'inquiétant d'avance qu'il puisse être là pour lui annoncer une attaque d'Akuma non loin, le rouquin pris la parole. Ainsi il était là pour elle, parce qu'il partageait ce sentiment d'absence que l'autre n'était pas présent. Entendre Lavi dire qu'elle aussi lui manquait réchauffa un peu le coeur de la jeune fille qui lui offrit un sourire avant de se serrer doucement contre lui quand il la prit dans ses bras. Là, dans ce refuge qu'elle avait un peu trop l'habitude de fréquenter, elle se laissa aller, retrouvant son air tourmenté. Inutile de porter des masques devant Lavi, il la connaissait par coeur.


« Comment tu te sens ? Prête à repartir demain matin ? »

Lenalee ne savait pas vraiment comment elle se sentait. C'était tellement idiot de se mettre dans un tel état parce que quelqu'un avait refusé de les suivre. Oui mais voilà, la demoiselle vivait ça comme un échec. Non pas qu'elle craignait de se faire enguirlander parce que Sasha n'était pas avec eux lorsqu'ils rentreraient, mais parce qu'elle avait vraiment basé beaucoup d'espoir sur le fait qu'elle parvienne à la convaincre. La chinoise savait parfaitement que si eux échouaient, les moyens employés pour ramener Sasha seraient nettement moins sympathique et c'est précisément ça qui blessait Lenalee ce soir là. L'exorciste aurait tellement préférée que ça se fasse sans contraintes. Pourquoi avait elle été incapable de faire comprendre à Sasha l'importance de repartir avec eux ? Coupable, Lenalee se sentait coupable, imaginant déjà la captivité à venir de la demoiselle anglaise, se maudissant d'en être responsable, même si dans le fond, ce n'était pas du tout le cas. La gorge trop nouée par ses propres souvenirs d'enfermement, elle ne fut pas capable de formuler ses pensées là à haute voix pour expliquer son état à l'homme qui la serrait contre lui. A défaut elle secoua vivement la tête contre le torse de l’apprenti bookman.

" Non... je ne suis pas prête, parce que je n'avais pas prévue notre retour comme ça. Mais je suppose que l'on a pas le choix. Elle s'est montrée très claire sur son désir de venir avec nous et je doute qu'on la fasse changer d'avis. Rester ici serait une perte de temps et puis, ce serait idiot de priver la congrégation de tes capacités plus longtemps, juste parce que je n'arrive pas à accepter que je n'ai pas réussie à la convaincre. "

Lenalee se serra un peu plus contre Lavi. Le sentir ainsi lui faisait du bien, elle avait l'impression qu'elle ne pouvait pas chuter, qu'il la retenait quoi qu'il arrive. Elle n'était pas seule et c'était quelque chose d'important pour la demoiselle.

" Lavi ? Ou m'y suis je mal prise ? Est ce que c'est ma faute ? Ai je dis quelque chose qui l'a effrayée ? Je ne suis pas douée avec les gens qui ne sont pas dans le secret de la congrégation, j'ai tellement vécue parmi ses membres... pour moi les Akuma, le Comte, les Noé, la guerre... c'est ma réalité, c'est tellement présent que c'est ne pas y croire qui me parait fou. Aussi ai je peut-être présentée les choses un peu trop brutalement ? "

Elle inspira un long moment, s'imprégnant de l'odeur de celui qu'elle aimait.

" Je ne sais pas quoi dire à Nii-san... je ne veux pas mentir, mais je n'ai pas envie que cette jeune femme souffre, qu'elle subisse un enlèvement et une séquestration... c'est une chose tellement difficile à vivre. Pourquoi est ce que les innocences ne peuvent pas choisir des gens qui veulent d'elle ? Des personnes qui souhaitent la synchronisation ?? C'est tellement injuste de priver des personnes qui ne le veulent pas de leur liberté !! "

Tremblant doucement contre le jeune homme, Lenalee décida de ne pas laisser sa colère prendre le dessus, retrouvant le silence. Elle avait tellement de rage en elle, tellement de haine face aux injustices commise également par le coté de dieu, mais Lavi n'avait pas à subir cela, il n'était pas injuste lui, il ne méritait pas de la voir cracher ses doutes et ses reproches alors que lui-même devait en être remplis, comme bien des gens. Non, depuis longtemps déjà ils étaient un soutiens l'un pour l'autre et la jeune femme savait qu'elle devait prendre sur elle pour ne pas écraser son compagnon du poids de ses propres craintes.


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Retour à la maison, les mains vides mais le coeur plein. [Lena-Lavi]   Jeu 25 Oct - 8:45

Lavi était respectueux des règles en temps normal. Lorsqu'il visitait une région ou un pays et surtout qu'il était l'invité de quelqu'un, il faisait de son mieux pour agir selon les attentes de son hôte. Logé dans une chapelle, pas question donc de faire le moindre bruit une fois l'heure du couvre feu dépassée. Il avait été plutôt bien traité, comme l'exorciste qu'il était, peut-être même un peu trop. Bien qu'il risquait chaque jour sa vie pour l'Eglise, il n'avait jamais compris pourquoi il bénéficiait d'un tel traitement de faveur lui ou bien n'importe quel exorciste. Etaient-ils des héros ou quelque chose du genre ? C'était une guerre, il n'y avait pas de héros... Juste des morts et les survivants. Juste un peu plus d'encre sur le papier, rien de plus. A quoi bon louer des gens qui y ont participé ? Malgré tout, puisqu'il avait été bien traité et qu'il n'était pas chez lui -avait-il seulement un chez lui d'ailleurs?- Lavi n'avait rien dit à propos du fait que les chambres soient séparées. Après tout, ils n'étaient même pas censés être un couple ou se conduire comme tel. Et dans une chapelle, cela n'aurait sans doute pas été bien vu. Mieux valait rester discrets le plus possible si cela pouvait de toute façon plaire à leur hôte.

Néanmoins, Lavi avait envie de voir Lenalee. Il la verrait d'ici quelques heures, le lendemain, mais c'était déjà trop long. Ce qui pressait surtout le rouquin à rejoindre la chinoise était le fait qu'il était convaincu qu'elle se sentait mal. Il la connaissait trop bien, il savait comment elle fonctionnait. Depuis la perte de son Innocence, la jeune femme se faisait de plus en plus négative bien qu'elle faisait tout pour ne pas le montrer. Son sourire s'amenuisait, se faisait moins fréquent et sa confiance en elle était en chute libre. Elle avait voulu faire cette mission ne nécessitant pas forcément d'exorciste pour être menée à bien dans le but de prouver son utilité, Lavi l'avait bien senti. Pas besoin d'être devin pour le comprendre. Malheureusement cette mission était plus ou moins un échec. Rien n'était perdu mais cette petite entrevue n'avait aboutie à rien. Ils allaient donc rentrer les mains vides, sans nouvelle alliée, contrairement à ce que le rouquin avait dis à la jeune femme. Une réalité bien cruelle pour elle.

Se rappelant la nuit précédente dans le bateau, l'apprenti bookman savait qu'à la faveur de cette nuit-ci, isolée, la chinoise ne ferait que ressasser cet échec, se remettant en question. Il ne fallait pas qu'elle reste seule et qu'elle passe de nouveau tout son repos à pleurer. Il ne fallait pas qu'elle se sente fautive. Il ne fallait pas non plus qu'elle croit qu'elle était inutile. Malgré la volonté de l'abbé Nichols, Lavi ne pouvait pas laisser la jeune exorciste toute seule. Il voulait bien respecter ce qu'il voulait, mais le bienêtre de Lenalee passait avant tout. Et puis, si il les surprenait, que ferait-il ? Ils ne faisaient rien de mal... Fort de cette évidence, le rouquin préféra tout de même se montrer discret et emprunta la fenêtre. Ce n'était pas une raison pour se faire prendre !

Une fois qu'il eut localisé Lenalee, ce ne fut qu'une formalité de pénétrer dans sa chambre. Celle-ci le laissa entrer presque aussitôt et le rouquin rendit sa taille initiale à son maillet afin de le ranger à son emplacement habituel. Les mains libres, il attrapa la jeune femme dans ses bras, n'ayant pas besoin de mots pour savoir qu'elle en avait besoin. Quand bien même elle se serait sentie parfaitement bien, son geste n'aurait pas été différent, désirant simplement être près d'elle. Lorsqu'il vit son sourire disparaitre pour laisser place à un air meurtri, l'apprenti bookman sentit son coeur se serrer. Bien sûr, il avait posé une question dont il connaissait déjà la réponse, mais c'était pour la faire parler, pour qu'elle évacue le malêtre qui semblait l'avoir envahie depuis qu'ils avaient quitté la maison de Sasha. Visiblement, la chinoise aurait préféré rester pour tenter de la convaincre de nouveau mais savait néanmoins que c'était peine perdue
.

« C'est vrai qu'on était censés la ramener, mais ça ne dépendait pas qu'de nous. Et ce que tu estimes important n'est pas une perte de temps. Elle a peur, c'est normal. A sa place j'aurais réagis de la même façon. Il faut du temps pour accepter de telles choses et éventuellement peser le pour et le contre. C'était utopique de penser qu'elle accepterait d'office surtout qu'elle est bien installée ici même si elle n'a pas de famille. Pourquoi plonger dans la guerre lorsque l'on vit tranquillement ici ? Je ne peux que la comprendre. On a fait ce qu'on a pu, Lenalee. » assura t-il d'une voix douce

La sentant se serrer contre lui, Lavi l'étreignit un peu plus, passant doucement une main le long de son dos. Il aurait tellement voulu effacer ses peines et la voir sourire de nouveau mais malheureusement, il savait qu'il n'existait pas de formule magique pour ça. Il ne pouvait que l'écouter et tenter de lui faire voir les bons côtés de la chose. Comme il le pensait, Lenalee se sentait fautive, se remettant en question. D'un côté, elle était peut-être rentrée trop rapidement dans le vif du sujet, effrayant Sasha, mais d'un autre côté, elle n'avait rien voulu lui cacher et être franche avec elle. Pouvait-on reprocher quoique ce soit à l'une ou à l'autre ?


« Ce n'est en rien ta faute. Ce n'est pas toi qui a décidé de faire d'elle une compatible. Ce n'est pas toi qui a décidé de lancer cette guerre. Ce n'est pas toi a créé toutes ces abominations que sont les Akuma. Tu n'es pas fautive, tu as fait de ton mieux mais Sasha a eu peur. Peut-être que pour elle, cela parait fou mais c'est pourtant la vérité. Même avec une approche plus terre à terre, tu as bien vu que cela n'avait rien changé. Les choses devaient être dites et elles l'ont été. Le résultat ne dépendait pas que de nous. »

Il ne voulait pas lui faire la morale, simplement de lui faire voir les choses autrement. Il ne fallait pas que cette mission soit une entrave de plus à sa re-synchronisation. Lenalee vivait tout cela comme un échec personnel et ce que Lavi pensait être une opportunité de lui redonner confiance en elle s'était avéré finalement tout l'inverse. Elle le savait pourtant, que les rares étaient les gens qui acceptaient de plein gré leur carrière d'exorcistes. Elle-même faisait partie de ceux qui y étaient opposés, à qui on avait forcé la main. C'était peut-être justement pour ça qu'elle ne voulait pas qu'il arrive la même chose à Sasha. Lavi savait ce que la chinoise avait vécu, ayant lu les dossiers à ce sujet et il comprenait comment elle pouvait se sentir, même si elle n'était pas à sa place.

« On ne lui mentira pas. On lui dira simplement qu'elle a refusé pour le moment mais qu'il faut lui laisser le temps d'y réfléchir. Je sais que la guerre n'attend pas, mais la trainer de force ne donnera de toute façon rien de bon et fera durer le processus plus longtemps encore. Ton frère le sait, il n'est pas idiot et c'est un homme bon, contrairement à ceux qui l'ont précédé. C'est injuste, oui, mais la guerre n'a jamais été juste, tu sais... Elle fait souffrir même ceux qui n'ont rien demandé, c'est comme ça. On y peut rien Lenalee... Tout ce qu'on peut faire, c'est faire de notre mieux pour soutenir ces gens là. Tu le fais déjà merveilleusement, non ? Grâce à toi, quand on est à la Congrégation, on oublie un peu ce quotidien morose. Tu nous apportes ton soutien et nous donne la force de continuer, même si tu ne t'en rends pas compte. Et ça, c'est aussi précieux que toute aide d'un éventuel nouvel exorciste. La guerre est faite d'échecs et de réussites. A nous de transformer tout ça en victoire même si ça prend du temps. On doit tenir bon parce que c'est sur nous tous que cela repose. Viens. »

Doucement, il l'entraina vers le lit avant de s'asseoir dessus, lui laissant faire de même avant de la prendre de nouveau dans ses bras, la berçant légèrement. Elle avait sans doute besoin de repos mais le rouquin supposait qu'elle ne dormirait pas ou peu. Il n'avait pas prévu de passer la nuit dans sa chambre mais s'il le fallait pour qu'elle se sente mieux, il braverait à nouveau un des interdits qu'on lui avait imposé.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Retour à la maison, les mains vides mais le coeur plein. [Lena-Lavi]   Mar 27 Nov - 12:17

Seule dans la petite chambre qui lui avait été allouée pour la nuit, Lenalee avait enfin pu laisser toutes ses sombres pensées prendre le dessus, cessant son bras de fer contre ses propres sentiments afin de les faire taire le plus longtemps possible. La chinoise n'était pas du genre à exposer ses doutes ou ses démotivassions, elle jugeait que chaque personne avait déjà fort à faire avec ses propres tourments sans en plus les accabler des siens. Évidemment ce n'était pas facile d'afficher un air neutre, voir joyeux, quand son propre coeur n'était pas à la fête, mais avec le temps c'était devenu chose courante pour la demoiselle, habituée à encourager ses amis, sa famille, refusant de leur dévoiler les parties tourmentées de son âme. Il y avait pourtant une personne à qui elle se confiait plus volontiers qu'aux autres, un garçon qui la connaissait par coeur, qui n'avait pas besoin qu'elle parle pour comprendre lorsqu'elle se sentait mal ; Lavi.

A cet instant précis, les pensées de la jeune exorciste s'envolèrent vers son compagnon aux cheveux roux. Comme elle aurait aimé qu'il soit près d'elle, même silencieusement, juste près d'elle, pour la serrer contre lui comme il avait l'habitude de le faire lorsque les choses n'allaient pas. Oui mais voilà, même s'il se trouvait non loin, situé dans une autre aile de l'église qui leur servait de refuge à l'heure actuelle, il ne pouvait pas la rejoindre. Les vielles moeurs se trouvaient être particulièrement tenace dans les lieux saints et l'idée de réunir une jeune femme et un homme dans la même pièce une fois le couvre-feu tombé était tout simplement impensable. Soupirant, Lenalee du se rendre à l'évidence. Ce soir, c'était seule qu'elle allait devoir faire face à ses démons.

Du moins, c'est ce qu'elle croyait jusqu'à ce qu'une silhouette familière apparaisse dans l'encadrement de la fenêtre située en face de la Chinoise, arrachant un petit sursaut à cette dernière. Lavi, toujours prêt à apparaitre pour illuminer les plus noires ténèbres de la jeune asiatique. Après avoir fait pénétrer son ami dans la pièce en ouvrant la fenêtre, Lenalee fut heureuse de trouver refuge dans les bras de celui ci. Oui, les bras protecteur du rouquin étaient décidément un endroit où elle se sentait bien, vraiment bien. D'ailleurs la demoiselle se serrait volontiers contentait de rester là, blottie contre lui, laissant ses doutes s’enterrer en elle, sans dire un mot. Oui mais voilà, l'apprenti Bookman savait fort bien comment elle agissait et il se doutait que si il ne la faisait pas évacuer ses troubles par le biais de la paroles, ces derniers s'encreraient à son âme pour la rendre encore un peu plus lourde. C'est surement pour cette raison qu'il entraina la demoiselle dans une discussion douloureuse pour elle, concernant ses ressentis sur les événement récents.

Ainsi, Lenalee avait pu lui confier toute sa colère, son sentiment d'impuissance, ses angoisses et ses doutes. Elle lui avait dévoilé ne pas vouloir partir et laisser Sasha à la future merci d'un envoyé musclé du Vatican, s'en vouloir de ne pas avoir su la convaincre, l'avait interrogé sur ses éventuelles fautes de jugement puis avait littéralement explosée contre l'injustice d'une telle guerre ou les protagonistes n'étaient la plus part du temps que des pantins sans droit décisionnaire. Ces derniers temps, Lenalee émettait de plus en plus de doutes quant au bien fondé de leur combat, s'emplissant peu à peu d'une rage autant orienté vers le camp ennemis que le sien. Et cela, Lavi l'avait sans doute perçut depuis bien longtemps. C'est sans doute pour cette raison qu'il ne prit pas peur face aux réactions de son amie, qu'il ne la jugea pas, qu'il ne s'offusqua pas, prenant le temps de calmer ses angoisses avec calme et à grand renfort de logique et de sentiments. Toujours serrée contre lui, la demoiselle l'écoutait attentivement, laissant la voix de celui qu'elle aimait atteindre son cœur pour l’apaiser doucement, hochant par moment la tête pour signaler qu'il n'avait pas tord du tout dans ses propos.

Puis le rouquin entraina la jeune femme vers le lit, afin qu'ils puissent s'asseoir et ainsi se trouver dans un position plus confortable pour continuer de discuter. Au moins, cela signifiait qu'il était prêt à rester aussi longtemps qu'il le faudrait pour soulager son amie de sa douleur. Amie qui ne parlait plus d'ailleurs, prenant le temps d'analyser les propos de Lavi, avec une sorte de sagesse apathique issue de la monté d'adrénaline provoquée par sa petite colère. Car oui, sa rage aussi brève que soudaine avait terminée de lui siphonner les dernières forces qu'il lui restait. C'est que la nuit précédente avait était courte et suivie d'événements épuisant jusqu'à ce que la journée se clôture sur une mise en scène de bien être simulé. Tout ça cumulé s'était révélé éreintant. C'est pourquoi, à présent plus sereine, à nouveau dans les bras de son comparse, assise sur un lit qui n’appelait qu'à les avaler, Lenalee se sentait vidée et avait l'impression que son cerveau tournait lentement.

Lentement certes, mais toujours. Et c'est pourquoi après un petit temps, la jeune femme reprit la parole, rebondissant enfin sur le discours de son compagnon.

" Tu... *raclement de gorge pour faire partir la gravité d'une voix éteinte*... Tu as raison, Lavi, on a fait ce qu'on à pu et c'est ce qui compte. Dans le fond ce n'est pas la finalité qui importe, c'est le cheminement et nous, nous avons donnés tout ce que nous pouvions pour mener à bien la mission qui nous fut confiée tout en contentant tout le monde. Ce n'est donc qu'un demi échec puisque nous avons fait de notre mieux hein ? Et puis, c'est vrai, elle a peut-être juste besoin de temps. J'espère que nos propos ont touchés son cœur et son esprit, maintenant c'est à elle de jouer. Je vais parler avec Nii-san dès notre retour, lui expliquer qu'il faudra qu'il soit un peu patient, qu'il laisse une petite chance à cette demoiselle de choisir elle même de prendre les armes. Sans ça elle manquera de volonté pour lutter contre les abominations de Comte et je crois que dans cette guerre, la volonté, c'est notre meilleur atout. "

Petit à petit, l'intonation de la voix de la demoiselle se fit plus assurée. Au fur et à mesure qu'elle confirmait les propos on ne plus censé de son compagnon, il semblait que son esprit fort et combatif se revigorait. Opinant pour donner plus de poids à ses propos, Lenalee releva son regard sur Lavi, lui offrant un de ces célèbres sourire plein d'encouragement et de promesse. Puis, les derniers mots du rouquin terminèrent de lui rendre son habituel entrain. Il avait raison, avec le temps elle était devenue un véritable moteur de motivation pour le reste de l'équipe, mettant un point d'honneur à rendre leur vie plus paisible et leur cœur plus fort. Et aujourd'hui, alors que la guerre faisait plus rage que jamais, que les pertes amies et les petites défaites rongeaient les cœurs, elle n'avait pas le droit de cesser d'y croire et d'abandonner tout ceux qui comptait sur elle. Elle n'avait peut-être plus d'innocence pour se battre au front, mais elle était toujours elle, Lenalee, avec son caractère et sa force intérieure. Si elle venait à flancher, comme pourrait elle ensuite encourageait les autres ? Ça sonnerait faux. Non, elle n'avait pas le droit de baisser les bras, Lavi avait raison, la guerre n'était pas faite que de victoire, et une défaite devait rendre plus fort, en aucun cas affaiblir. Plus sûre d'elle que jamais, elle reprit son petit discours plein d'espoir et de convictions.

" Oui, notre meilleur atout ! Ça, et l'espoir. Alors je n'ai pas le droit de perdre l'un ou l'autre sinon c'est comme si je m'avouais vaincue avant même d'avoir lutée. Si elle n'est pas prête pour nous rejoindre pour l'instant, ça ne veux pas dire qu'elle ne le fera jamais. Elle a peut-être juste besoin de temps comme tu disais, aussi c'est à nous de lui en donner ! On aura cas lutter deux fois plus pour palier à son absence en nos rangs et un jour, qui sait, elle changera possiblement d'avis. Mais pour l'heure il n'est pas temps de penser aux absents, ceux qui sont présent sont d’excellents exorcistes, tous, et ils ont des vertus du cœur incroyable et un désir de protéger l'humanité qui fera pencher la balance en notre faveur, j'en suis sûre. "

Tendant le cou, Lenalee déposa un doux baiser, plein de reconnaissance et d'amour, sur la mâchoire du rouquin.

" Merci Lavi, je me sens mieux grâce à toi. J'aimerai que tu restes à mes cotés jusqu'au levé du jour, mais ce serait sans doute égoïste de ma part de te demander ça, tu as déjà pris assez de risques comme ça en venant me retrouver.Tu n'imagines pas comme je suis heureuse que tu l'aies fait d'ailleurs. Encore une fois, milles merci. Il n'y a que toi qui peut parler à mon cœur de la sorte, que toi qu'il écoute sans conditions aucune. Demain nous reprendrons la route, et lorsque nous seront rentrés, j'irais parler à Nii-San et puis je nous ferais une bonne collation bien chaude. Mais pour l'heure je t'ai sans doute assez ennuyé avec mes soucis, tu dois être épuisé, voilà deux soirs que je te vole ton énergie pour me l'approprier. Va te coucher si tu veux, moi je vais encore un peu réfléchir à.. certaines choses. "


Se serrant une nouvelle fois contre le jeune homme, la demoiselle profita de l'étreinte. Ah, comme elle aurait aimée qu'il reste là, près d'elle, a la serrer contre lui voir même à reprendre leur activité de la veille au soir. Mais elle n'avait pas le droit de lui en demander autant, l'ayant déjà bien assez sollicité ces derniers temps. Si il voulait retourner se coucher, elle le laisserait partir, même si pour l'heure, ses bras avaient beaucoup de mal à le libérer.


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Retour à la maison, les mains vides mais le coeur plein. [Lena-Lavi]   Mer 28 Nov - 14:05

Lavi était rarement seul même s'il ne cherchait pas toujours la compagnie. Bookman était avec lui la grande majorité du temps, lui donnant une présence plus qu'un interlocuteur. Le vieil homme savait pourtant se montrer bavard mais cela dépendait des moments et bien souvent, les deux archivistes faisaient la route en silence. Depuis qu'il était à la Congrégation, le rouquin s'arrangeait pour toujours être en compagnie de quelqu'un, observant alors par la même occasion ses compagnons d'arme. La solitude ne lui plaisait pas tant que ça au final. Il n'y avait que lorsqu'il se mettait à lire qu'il oubliait tout le reste, pouvant rester plusieurs jours isolé sans que cela le dérange. A contrario, Lenalee, elle, était toujours bien entourée, que ce soit par son frère ou par d'autres membres de la Congrégation. Evidemment, Komui ne facilitait pas les choses, empêchant tout mâle de l'approcher de trop près mais il ne pouvait pas aller contre le fait que tout le monde ou presque appréciait la jeune chinoise. Le rouquin se voyait donc mal la laisser passer la nuit seule, surtout après la discussion ratée avec Sasha. Il ne doutait pas un instant qu'elle devait ressasser encore et encore cette journée, cherchant ce qui avait cloché et en prenant toute la responsabilité. Depuis le temps, Lavi la connaissait et savait très bien comment elle réagissait.

Il en eut la confirmation dès qu'il eut attend sa chambre, passant par le jardin et s'aidant de son Innocence pour atteindre sa fenêtre. Il trouvait son Innocence réellement pratique et polyvalente. Un peu comme lui, quelque part. Maintenant qu'il était réuni avec celle qu'il aimait, il espérait qu'elle s'ouvre à lui et ne se contente pas de garder pour elle ce qui l'ébranlait tant. Car bien que cela se voyait comme le nez au milieu de la figure, Lavi ne pouvait pas non plus la forcer à s'exprimer. Mais il l'incita, lui demandant simplement comment elle se sentait. Heureusement, Lenalee fut sincère et exprima sa peine et cette sensation qu'elle ressentait comme un échec. D'abord à l'écoute, le rouquin resta silencieux, la laissant dire tout ce qu'elle avait sur le coeur. Il fallait que cela sorte. Lavi se sentit peiné de la voir si vulnérable elle qui était une combattante. Juste à la regarder, il ressentait la douleur de la chinoise et il dû se forcer pour garder le sourire et essayer d'en faire naitre un sur son visage. Calmement, il lui expliqua son point de vue sur la situation. Après tout, rien ne valait un second point de vue histoire d'élargir son horizon et de réaliser certaines chose que l'on n'aurait pu faire tout seul.

L'entrainant vers le lit, il se posa à côté d'elle, la conversant dans ses bras. C'était plus propice à la discussion et ainsi, elle pouvait se laisser aller. Car malgré le fait qu'elle tentait de rester forte, Lavi sentait bien qu'elle faiblissait. Et toutes ces émotions n'aidaient pas à garder la forme. L'apprenti bookman resta enfin silencieux, le temps qu'elle enregistre tout ce qu'il venait de lui dire, qu'elle aille à son rythme et qu'enfin, si elle le souhaitait, elle réagisse à son discours. Il ne voulait pas voir la scène du bateau se reproduire. Ce moment où, tellement peinée, elle ne réagissait même plus, comme une poupée sans vie. Cette fois là, il n'avait pu s'empêcher de lui crier dessus, fâché qu'elle se laisse tant aller. Maintenant, il comprenait.

Finalement, elle reprit la parole. Au fur et à mesure de ses paroles, Lavi hochait la tête, son sourire s'imprimant de plus belle sur son visage. Ses mots l'avaient touchée et elle acceptait enfin cette vérité. Et puis, Lenalee leva la tête vers lui et lui offrit un sourire. Un vrai, un sincère. De ceux qu'elle avait l'habitude de donner pour redonner le moral aux troupes. Le rouquin mourait d'envie de l'embrasser à ce moment là mais se retint, ne voulant pas la couper dans son élan. Cette fois c'était certain, elle renaissait de ses cendres, pour le plus grand plaisir de l'apprenti bookman qui l'étreignit davantage. Le baiser qu'il reçu sur sa mâchoire le fit légèrement rougir. Ce n'était pas grand chose vu comme ça, mais pour lui c'était beaucoup. D'autant plus qu'elle s'empressa de le remercier juste après. Néanmoins, la voilà qui se mettait à nouveau à douter, ne désirant pas imposer au rouquin de rester près d'elle alors qu'elle en mourait d'envie. Ne devinait-elle pas que c'était tout ce qu'il désirait lui aussi ? Lavi lui rendit son étreinte puis, sans la lâcher, se laissa tomber sur le lit. Il comptait bien passer la nuit ici
.

« D'accord, je me couche alors. » fit-il d'un air taquin puisqu'elle n'avait pas précisé qu'il devait retourner à sa chambre « Il va te falloir supporter ma présence encore une fois. C'est vrai qu'on devrait se reposer. Avec ces derniers jours, j'sais pas toi mais moi je suis crevé ! Une bonne nuit nous fera le plus grand bien et on pourra repartir frais et dispos dès demain. » assura t-il avec un sourire, se déplaçant correctement pour qu'ils soient à l'aise, conservant la chinoise dans ses bras

Néanmoins, avant de dormir, il voulait ajouter une petite chose pour qu'elle ne se remette pas à douter. Ce n'était pas grand chose, mais cela devait être dit pour que, si cette situation se reproduisait, elle sache qu'elle ne serait en rien fautive. Elle faisait de son mieux, comme beaucoup d'autres. Se redressant sur un avant-bras, le rouquin l'observa un instant, caressant sa joue du dos des doigts
.

« Tu sais, Dieu a donné aux hommes le cristal divin, l'Innocence... mais il leur a aussi donné le libre arbitre. Paradoxal hein ? Les compatibles sont désignés d'office mais ils ont tout d'même le choix de refuser ou non. Il nous a donné les armes, la volonté mais après, c'est à chacun de trouver des raisons de se battre. Sasha a les cartes en main et ce n'est pas nous qui jouerons sa partie mais bien elle-même. On ne peut pas forcer les soldats à aller sur le champ de bataille, ça ne donnerait rien de bon et ça, ton frère le sait. Fais lui confiance. Fais confiance à Sasha. Et surtout, fais confiance à toi-même tout comme je te fais confiance. C'est pas une raison pour qu'tu ais à tout devoir encaisser toute seule. Repose toi sur nous aussi... sur moi. Je te protégerais quoiqu'il arrive même si je sais qu'au fond, tu n'en as pas vraiment besoin. Je suis là pour toi, Lenalee. » fit-il à voix basse avant de se pencher pour l'embrasser avec tendresse

Il fit durer le baiser un moment puis se décolla un peu d'elle pour attraper la couverture et la rabattre sur eux deux. Finalement, une seule des chambres allait être utilisée. Tournant la tête vers Lenalee, Lavi lui sourit, ses bras autour d'elle
.

« Bonne nuit. Repose toi bien et si tu ne te sens pas bien, si tu as envie de parler, réveille moi. Promis ? »

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à la maison, les mains vides mais le coeur plein. [Lena-Lavi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à la maison, les mains vides mais le coeur plein. [Lena-Lavi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon retour à la maison
» De Washington, Préval est retourné bredouille, les mains vides.
» Retour à la maison [Agnès, Sybille et Nathan]
» Le retour à la maison
» Retour à la maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Rpg :: [Zone Rp] Les points névralgiques du reste du monde :: Continent Européen-
Sauter vers: