◘ ◘ ◘ Un monde déchiré par les guerres, un combat entre le bien et le mal, quel camp sera le votre ? ◘ ◘ ◘
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J'aime pas le froid! ~ Canada ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Lana Mastergun
Halloween Brown Cat
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Age : 15 ans
Nationalité : Américaine
Surnom : A vous de lui en trouver ;)

MessageSujet: J'aime pas le froid! ~ Canada ~   Dim 9 Déc - 10:08

Lana avait dormit tout le trajet. Elle avait enchaîné les nuits blanches et elle rattrapait ses heures de sommeil pendant le voyage.
Elle devait aller dans l'ouest du Canada, près de l'Alaska, avec Lavi, pour venir en aide à des traqueurs qui avaient trouvé une innocence. Ils arrivèrent à destination et Lana, à moitié réveillée, enfila machinalement un gros manteau rouge avec de la fourrure blanche (style père noël). Elle descendit du véhicule et fit quelque pas dans la neige. Ses yeux fatiguer ce perdaient dans le vide, de grosses cernes ce voyait dessous et son visage était très pâle. Elle regarda autours d'elle et frissonna. De la neige partout, rien que de la neige. Il neigeait beaucoup et le vent soufflait fort, un vrai blizzard. Lana ramena ses mains sur ses bras et commença à trembler comme une feuille. Elle se retourna et sourit à Lavi. Elle partit en direction des traqueurs et demanda un petit résumer de la situation. Situation pas trop critique mais les Akumas étaient quand même une bonne vingtaine. L'innocence avait été récupérée mais il était impossible pour les traqueurs de partir sans se faire bombarder. Elle sourit et remonta ses manches mais les rabaissa tout de suite à cause du froid. Elle regarda les Akumas, ils devaient être en moyenne au niveau deux. Elle regarda Lavi et lui fit signe de la suivre. Elle activa son innocence et reposa son regard vers les machines.

- Bon et bien c'est parti!

Elle décrocha les disques de ses poignets et en lança un dans le tas, détruisant plusieurs niveaux 1. Elle le rattrapa et s’élança vers les ennemis. Elle fit tourner ses disques rapidement et rassembla plusieurs courant aériens aux milieux des anneaux. Elle s'arrêta brusquement en dérapant dans la neige et plaça furtivement ses disques devant elle. Elle relâcha l'air qu'elle avait concentré une très forte bourrasque, dangereuse pour les Akumas, en détruit une petite partie. Elle esquiva plusieurs missiles et arriva devant les traqueurs. Une salve de missiles arriva droits sur eux et Lana grandit un de ses anneaux, le grandissant assez pour protéger tous le monde. Elle rétrécit son disque et le pris dans sa main. Une petite défaillance fit disparaître et réapparaître furtivement son innocence. Elle bailla et se frotta les yeux lentement. Elle était vraiment fatiguer et elle venait même à ce demander si elle allait tenir jusqu'au bout de cette mission. Elle se frotta encore les yeux et se prépara pour repartir à l'attaque. Elle s’élança vers les Akumas, esquiva leurs attaques et sauta sur l'un d'eux. Elle se plaça au dessus de lui et fit partir son disque qui le traversa entièrement. Elle fit un salto arrière et retomba agilement debout. Elle leva la tête et regarda les Akumas restant. Ses yeux se fermait légèrement, elle se mordit la lèvre pour rester éveillée et lança de nouveau une attaque. Elle en détruit un et désactiva son innocence. Elle se tourna vers Lavi, toujours au milieu du champ de bataille, ramena ses mains autours de sa bouche et lui cria:

- Tu crois que tu peux te charger du reste?! Je suis vraiment crevée, je vais en défense!

Elle baissa ses mains et n'attendit pas la réponse de l'exorciste. Elle se dirigea vers les traqueur et se retourna face aux Akumas. Elle activa de nouveau son innocence et le grandit pour en faire un bouclier afin de protéger les traqueurs et le cristal divin.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

[center]Smile to life and everything will better
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 33
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: J'aime pas le froid! ~ Canada ~   Mar 11 Déc - 15:03

Lavi n'était pas particulièrement frileux mais il n'aimait pas le froid. Et là, il faisait justement froid, très froid. Avant de les envoyer en mission, Komui les avait prévenu de prendre quelque chose de chaud et Lana et lui avait bien fait de l'écouter. Il ne fabulait pas en parlant de quantité de neige. Maintenant qu'ils étaient sur place, ils pouvaient se rendre compte de la basse température de l'endroit. Heureusement, ils étaient bien couverts. Lana avait opté pour un manteau rouge et blanc, lui donnant un drôle d'air de fête, quant au rouquin, il portait un blouson renforcé avec une chaude doublure, l'empêchant d'avoir trop froid. Il regretta cependant de ne pas avoir de col pour le protéger davantage mais son écharpe orange lui suffisait pour le moment. Enroulée autour de son cou, elle ne risquait pas de le quitter. Mais pour le moment il ne portait que ça, son chaud blouson décorant encore le siège à côté de lui. Inutile de trop se couvrir dans le train qui les conduisait à destination. Lana dormait, apparemment fatiguée et Lavi la laissa se reposer. Il se serait bien amusé à ses dépends mais elle était une femme, il ne pouvait juste pas. Il se contenta donc de l'observer un petit moment avant de reporter son attention sur le paysage dehors. Blanc, blanc et encore blanc. Quelle variété.

Enfin arrivés, Lavi réveilla sa partenaire et ils enfilèrent leurs vêtements chauds avant de quitter le wagon. La position des traqueurs leur avait été donné via les golems et ils purent les retrouver assez facilement. Seulement, c'était également le cas d'Akuma qui encerclaient la zone, empêchant ainsi toute sortie de la part des traqueurs qui n'avaient pas grand chose pour se protéger à part leur barrière. La solution était donc toute simple, il suffisait de tous les détruire pour ensuite pouvoir retourner à la Congrégation. Lana semblait motivée et sortit de l'endroit, suivie de près par Lavi, maillet en main. C'était la première fois qu'il se battait avec elle et il ne connaissait pas encore ses capacités. Bien que cela importait peu, il préférait savoir à quoi s'en tenir au cas où il aurait besoin d'un coup de main ou l'inverse. Il l'observa se battre sans pour autant qu'il reste inactif, restant simplement en retrait pendant un petit instant. Il s'agissait donc d'une symbiotique.

Information en poche, il se détourna d'elle et se concentra sur le combat, détruisant quelques Akuma d'un coup de maillet bien placé. L'arme était facilement maniable malgré son poids et l'agiter dans tous les sens ne demandait pas un gros effort de la part du rouquin. Les niveaux 1 étaient tous défaits rapidement, n'opposant pas une résistance très élevée mais les niveaux deux était déjà plus récalcitrants. D'ailleurs, l'un d'eux tira une pluie de missiles qui dépassa les exorcistes. Tiens donc, il ne savait pas viser ou quoi ? Mais ce n'était pas eux qu'ils visaient... c'était ceux qui protégeaient l'Innocence et qui étaient vulnérables : les traqueurs. Lana eut un bon réflexe en allant les protéger à l'aide de son Innocence, permettant à Lavi de détruire l'Akuma en question. Lana revint se joindre à lui, détruisant un nouveau Akuma puis retourna finalement en arrière. On aurait dit qu'elle avait du mal à tenir debout. D'ailleurs elle avait désactivé son Innocence. Que faisait-elle ? Elle expliqua alors ce qu'elle comptait faire et Lavi hocha la tête
.

« Compte sur moi ! Je prend le relai ! »

Faisant face aux Akuma restants qui s'étaient regroupés, le rouquin les observa, maillet au dessus de la tête. Il dû faire une rapide esquive sur le côté pour se protéger de leurs tirs, s'abritant derrière son Innocence à la taille décuplée. Les Akuma en profitèrent pour continuer de tirer même si cela ne servait à rien, raillant leurs adversaires.

« On va vous refroidir, vous et vos amis traqueurs ! »
« Pas si j'réchauffe un peu l'atmosphère ! »


Sur ces mots, Lavi fit apparaitre les différents seaux que lui permettait d'invoquer son Innocence. Pour trancher avec le froid ambiant et afin de tous les avoir rapidement, l'apprenti bookman utilisa le seau du feu, faisant naitre de puissantes flammes sous la forme d'un serpent qui apparu juste en dessous de ses adversaires, en détruisant 4 d'un coup. Du coup, les ennemis restants se dispersèrent pour éviter le même sort, réalisant que se regrouper n'était pas la meilleure des solutions. Cependant, le serpent de flammes n'en resta pas là et poursuivit les fuyards un par un tandis que Lavi s'occupait de détruire les autres en les broyant avec son arme. Peu après, l'endroit était redevenu calme.

« C'est bon là ? Y en a d'autres qui en veulent aussi ? » lança t-il sans avoir de réponse, reculant de quelques pas vers l'endroit où se trouvaient les traqueurs sans pour autant regarder en arrière « Bon, j'crois que la voie est libre pour le moment, on va pouvoir filer avant que d'autres n'arr... »

Quelque chose l'avait violemment percuté à l'arrière du crâne, le faisant chuter. Avachi dans la neige, il se tenait la tête, les mains crispées au niveau de l'impact. Cela lui faisait un mal de chien, le laissant à demi assommé là. Pourtant il avait détruit les Akuma... qu'est-ce qui l'avait frappé ? Il n'avait plus la force d'ouvrir l'oeil pour le moment sinon il aurait vu une bouteille en verre... vide. Curieux objet. Que faisait-il là et qui l'avait jeté de la sorte ?

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliška Dvorák

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 24/09/2012

MessageSujet: Re: J'aime pas le froid! ~ Canada ~   Mar 11 Déc - 16:16

Douce chaleur, charmante contemplation. Première gorgée, tout était commencé. On avait parlé, trop parler, et il lui semblait vaguement avoir suivis la discussion. Partir au Canada? Au froid? Une seconde gorgée, elle en aurait bien besoin. Qu’on ne le prenne pas à mal, elle ne buvait généralement pas au travail. Sauf quand elle avait besoin d’une bonne dose de courage, sa petite poussée dans le dos pour bien débuter. Ses choses n’avait pas été longue à préparer. Un manteau bleu qui faisait plus chic que chaud, des pantalons noirs et des bottes très hautes, léger foulard et petit chapeau pour couvrir ses oreilles mais bien démontrer ses cheveux finement bouclés ce matin-là. Uniformes de traqueurs? Pas au froid, non mais oh! Quand ils inventeraient quelque chose de beau, à sa taille et à ses formes. Vu leurs priorités, ce n’était pas près d’arrivé. Se lever tôt, aller loin, rester longtemps éveillée, chercher et trouver. C’était partit pour une belle aventure.

En dépit de son début de petite beuverie, avec modération, elle avait participé activement à la capture de l’innocence, contrairement à ce que l’on pourrait croire par la suite. Quelques petites gorgées pour se réveiller et se réchauffer. Peut-être une ou deux pendant, puis le gros du travail. Ils étaient entourés, passant une fois de plus de se faire tuer. Une autre gorgée, tiens. À combien était-elle rendue? Regard en coin des autres traqueurs. Trop apparemment. Pourtant elle était certaine d’avoir bien jugé. Et il lui en fallait beaucoup, habituellement. Avait-elle mangé? Non. Avait-elle bien dormi? Non. Erreurs de débutantes. Elle s’en voulut l’espace d’un instant. Mais on ne lui en voulut pas en retour. On ne comptait que trop peu de gorgées avant, un travail acharné pendant. Ce qui se passe après, cela ne comptait plus vraiment. Ils étaient coincés de toute façon, alors autant espérer être sauvé, autant mourir dans le moins de souffrance possible. L’alcool, c’est doux, indolore et chaleureux. Un ami de longue date qui l’accueillait à bras ouvert à chaque fois.

On annonça après un moment la venue des exorcistes. Youpi, yahou, etcétéra. Grand sourire sur ses lèvres, accompagnant la joie silencieuse du groupe, déjà la bouteille était vide. VIDE? Exaspération de son existence. Comment peut-on vivre avec une bouteille vide? Et ces deux-là, trop beau et trop jolis que tous attendaient comme des héros, pourraient-ils vivre avec une bouteille vide? La minette, aux grands yeux grands cheveux, le pouvait-elle? Elle semblait niaise, dans des couleurs qui ne lui allaient pas, rappelant un peu cette fête dont les traditions Tchèque rendaient trop déplacée à son goût. Elle était jeune, avait pas encore gâchée sa vie, et était exorciste. Drôle de monde. Visage trop beau, sourire trop con. Et elle se tape la pause à peine arrivée, apparemment fatigué. Elle n’avait qu’à pas sortir de son lit, oh! N’avait-elle pas fait elle-même beaucoup de sacrifice aujourd’hui? Bon, certes, elle s’était laisser aller, n’étant donc plus placée pour juger. Bref, elle ne l’aimait déjà pas.

Le gars, c’était autre chose. Orange, chaleur et tout, avec une pointe de mystère et un œil caché. Un serpent de feu, flammes d’une beauté merveilleuse et a l’attirance alléchante. Encore un feu d’artifice, encore! Le ferait-il simplement par spectacle? Un petit charme qui semblait pousser, irréel. Ca l’intéressa autant que ça la répugna. Un homme reste un homme. Avait-il vu sa bouteille vide? Comprenait-il les maux du monde?

Pas la peine de chercher plus loin, ils étaient jeunes, naïfs, ne comprenant rien aux réels problèmes. Tiens, vilain! Tiens, pas beau! Dans un geste, elle lui lança sa bouteille vide par la tête. STRIKE! Comment elle put l’atteindre, ainsi embrumée dans ses pensées les plus profondes, ça restait un mystère. Talent caché pour le tir? Elle devrait essayer, juste pour s’en assurer. Dommages collatéraus non visible vus d'ici, elle allait devoir se rapprocher.

Et la miss, elle l’avait vue son tir? Allait-elle pousser une beuglante, la pauvre petiote? C’était son petit ami, le garçon à la chevelure de soleil, qui s’était lamentablement échoué sur son iceberg? Quelle terrible déception ce devait être. Pas même désolée. Pas même attristée. Qu’une chaleur montante, une euphorie provisoire.

Voix libre ou pas, danger de mort ou non, elle s’avança doucement, à petits pas, se rapprochant de sa pauvre victime et de l’arme du crime que tous pourraient identifier comme le sien. Elle la prit du bout des doigts, soupirant doucement, les doigts sûrement gelés qu’elle ne sentait pas, ayant retiré les gants pour boire. La bouteille décidemment vide, décidemment meurtrière. Et elle allait lui dire quoi? Bonjour. Non, c’trop con. Elle ne va pas se présenter. Avec ces gens-là c’est toujours monsieur l’exorciste. L’inverse tiens, les noms ça ne compte pas. Ce qu’elle allait dire, la même chose que toute personne dans son cas disent. Ce qui passe par la tête, les pires idioties bien alcoolisées, bien prémâchées par le cerveau qui conspire contre nous. Pour qu’ainsi les pires phrases sortent au pire moment.
«C’est vide.» Oui, c'était vide, comme la discussion, la situation, la vie, la bouteille. Elle se rappelle qu’il ne pouvait pas comprendre, auquel elle répondit à voix haute à cette constatation, «Mais ce n’est pas grave... Miss maman noël à besoin d’un lit privé ou si tu lui fait le transport à domicile?»

Méchante Eliska, méchante. Tu veux te faire détester, perdre ton emploi, retourner la d’où tu viens? Petit tremblement, pas de froid. Zut, elle avait bu. Boire. Encore. Toujours. Miss maman Noel. Elle sortait son petit jeu encore. Elle n’était pas partit dans son monde de bulle. Pas assez d’alcool pour ça, juste trop de négligence sur les facteurs primaires. Manger, dormir, situation mentale.

«Pardon pour le truc qui vole.»

Le truc qui vole. Sourire, arrêt un instant. Qu’est-ce qu’elle buvait déjà? Une Vodka Bielorusse? Maintenant, la Vodka Bielorusse serait désormais Le truc qui vole. Croix sur le cœur. Promesse d’alcool. Ça ne tiens jamais, mais sur le moment, on y tient comme à la prunelle de ses yeux.

Écoeurantite quand tu nous tiens. Elle lui tendit ses doigts minces et gelés, sans aucune gêne, sans aucune hésitation. Lève-toi petit soleil. Faut pas se laisser abattre ainsi. La bouteille est vide, mais pas la tienne. Toi, il te reste encore toute ta vie. Elle aurait pas dû taper aussi fort, mais faut savoir se relever. Aller, debout petit soleil. Oublie la vilaine qui t’as fait du tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mastergun
Halloween Brown Cat
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Age : 15 ans
Nationalité : Américaine
Surnom : A vous de lui en trouver ;)

MessageSujet: Re: J'aime pas le froid! ~ Canada ~   Mer 12 Déc - 21:08

Lana défendait les traqueurs et l'innocence très efficacement. Aucun projectile ne perçait sa défense, il faut dire que Golden Ring n'était pas qu'une innocence offensive mais aussi défensive. Elle faisait de son mieux, malgré la fatigue qui la tiraillait. En effet, elle venait de rentrer d'une mission très difficile le jour même. Elle avait fait des nuits blanches à en ramasser à la pelle pour récupérer une, rien qu'une seul, petite innocence. Et voila que, à peine rentrée, Komui la renvoie en mission. Elle détruit l'Akuma qui les bombardait depuis un moment déjà et désactiva son innocence. Lavi avait détruit tous les autres, la mission était donc accompli, ou presque. Prochaine étape, ramener le cristal divin à la Congrégation. Elle tourna la tête vers Lavi qui reculait de quelque pas. Il n'eut même pas le temps de finir sa phrase qu'un projectile lui atterri sur la tête. Il s'était écroulé au sol et se tenait la tête à l'endroit du choc. Elle regarda l'origine du tire et vit une traqueuse apparemment saoul.

«C’est vide.»

Elle lâcha un petit rire étouffé et releva la tête Elle écouta la traqueuse parler et sourit de nouveau. Miss maman noël? C'était marrant ça. M'enfin Lana voulait bien elle aller dans un lit mais elle devait finir cette mission. Elle sentit que la jeune femme ne l'appréciait pas vraiment mais elle avait l'habitude, le trois quart des traqueurs ne l'appréciait pas, donc... Et puis pour elle se faire juger, détester ou insulter n'était pas si difficile que ça, pour elle il fallait juste s'y habituer. Et ce n'était pas bien compliquer dans son cas, elle avait été traiter ainsi pendant une grande partie de sa vie. Elle sourit et s'approcha d'eux. Elle sourit à la traqueuse et s'approcha de l'exorciste.

"Ça va?" Elle le regarda de ses yeux verts et lui sourit. Elle se retourna et avança vers les autres traqueurs. "Bon, on ferait mieux de lever le camp avant que d'autres machines ne viennent nous embêter." elle se retourna encore vers Lavi et la femme et leur sourit encore. "On y va?"

Elle partit à la suite des traqueurs. Elle s'arrêta puis se mis à genoux dans la neige. Elle pris une poignet de neige et la compressa pour former une boule. Elle sourit et enfonça une main dans la neige. Lana aimait beaucoup la neige, mais pas le froid. Elle tapa sa main dans l'autre et fit exploser la boule qu'elle tenait de l'autre main. Elle regarda un instant la neige et leva la tête. Elle fit un sourire taquin et pris une autre poignet de neige. Elle la compressa, la mit en boule et lança la boule sur l'un des traqueur, en plein sur la tête. Elle le regarda, tout sourire et fini par rire quand il se retourna, la main sur la tête. Elle rigola un peu plus et se calma un peu mais ça voix rigolait toujours un peu.

"Regardez toute cette neige! Ce serait du gâchis de ne pas en profiter!" Elle repris une boule de neige puis une autre et bombarda les traqueurs. Elle rigola et lança une boule en direction de Lavi et la traqueuse. "Y a pas d'exception pour vous!" Elle rigola et retourna son regard sur les traqueurs qui c'était pris au jeu et qui lui lançait des boule à leur tours. La bataille était engager et un peu de plaisir était bien mérité après tout ça. Désormais, la neige volait dans tout les sens et tous le monde, ou presque, courrait pour éviter les projectiles.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

[center]Smile to life and everything will better
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 33
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: J'aime pas le froid! ~ Canada ~   Jeu 13 Déc - 23:18

Lavi s'était attendu à tout en arrivant dans ce nouveau pays dans lequel il n'avait encore jamais mis les pieds. Il s'était attendu à une armée d'Akuma, à une tempête de neige, à des congères même ! Peut-être aussi des Noés pour couronner le tout... Mais à aucun moment il ne s'était attendu à faire une rencontre percutante avec une bouteille vide. Bouteille lancée par un membre de sa propre équipe et non pas par l'ennemi. Comme quoi il fallait vraiment s'attendre à tout... Le rouquin était le nez dans la neige, les mains sur la tête, croyant que cette dernière allait éclater à tout moment. Le choc avait été assez rude et il avait l'impression que l'endroit de l'impact allait se fissurer. Heureusement, ce ne fut pas le cas même s'il saignait un peu. Les yeux fermés, les dents serrées, Lavi essayait de faire partir la douleur en frottant dessus. Il sentit quelqu'un s'approcher et rouvrit péniblement l'oeil pour voir simplement des pieds. Des bottes plus précisément. Vu la couleur des vêtements, c'était un des traqueurs. Ou plutôt un car lorsqu'une voix s'éleva enfin, c'était celle d'une femme. C'était une phrase courte, simple, en fait c'était plus une constatation qu'autre chose. Qu'est-ce qui était vide... ? Le regard de Lavi se posa sur la bouteille non loin de lui. Effectivement, elle était vide. C'était donc tout ce qui l'inquiétait ? Pourquoi lui avait-elle lancé ça ? Il n'avait pas rêvé, elle la lui avait bien balancé ! A moins qu'elle ne l'ait pas vu et que ça n'était qu'un accident ? C'était sûrement ça oui. En tout cas il l'espérait car il savait que certains traqueurs n'aimaient pas les exorcistes.

La femme dont il ne voyait toujours pas le visage car il était à terre continuait de parler mais Lavi ne comprenait rien. Mère Noël ? Elle devait parler de Lana et de sa drôle de tenue qui rappelait sans mal la compagne du Père Noël. Mais pourquoi parlait-elle d'un lit ? Parce qu'elle lui semblait fatiguée ? Effectivement, elle n'avait fait que dormir une bonne partie du trajet, c'était sans doute pour ça
.

« J'pense qu'on a tous besoin d'un bon lit là. » répondit-il à côté de la plaque avec un demi sourire

Puis des doigts apparurent soudainement dans son champ de vision. Lavi les observa un court instant puis s'en saisit sans trop serrer et s'en servit pour se relever. Maintenant qu'il était sur pieds, il pouvait regarder celle qui l'avait à la fois attaqué et aidé. Elle était plutôt jolie. Pas tout à fait son style mais jolie quand même. Pourtant, quelque chose clochait dans le tableau. On aurait dit qu'elle était malade. Son teint était pâle et son regard hagard. C'était sans doute parce qu'elle était complétement saoule. Ce qui expliquait pourquoi la bouteille était vide... Occupé à l'observer avec un intérêt non dissimulé même s'il n'était pas sous le charme -cela se serait remarqué bien plus tôt- le rouquin ne lui avait toujours pas lâché la main. Il réalisa alors qu'elle s'était excusée pour la bouteille. Sortant de ses pensées, il secoua la tête
.

« Oh c'est pas grave, en tout cas on peut dire que vous visez bien ! Et si on allait la remplir cette bouteille, hmm ? » répliqua t-il en riant

Lavi lâcha la main de la traqueuse en voyant que Lana s'approchait de lui, lui demandant s'il allait bien. Lui ça allait. Sa tête, c'était une autre histoire ! Se frottant l'arrière de la tête, le rouquin la hocha légèrement. La douleur était toujours présente mais il avait l'habitude. Ce n'était quand même pas ça qui allait l'arrêter. Tant qu'ils n'étaient pas hors de danger, il n'était pas question de se la couler douce.


« Ca va, j'ai la tête dure. Heureus'ment vu que c'est mon outils d'travail ! » fit-il en souriant, remettant correctement son bandana en place

Lana retourna vers les autres exorcistes et le rouquin posa son oeil unique sur la traqueuse à côté de lui. L'exorciste avait raison, ils devaient mettre les voiles. Tant qu'ils n'étaient pas à la Congrégation ils étaient en danger. Néanmoins, ils avaient pas mal de trajet à faire et il faisait nuit. Sans doute pas de train avant le lendemain... Il fallait donc rejoindre le village le plus proche, sans doute celui de la gare. Ainsi ils pourraient se reposer et en faisant un tour de garde, ils pourraient surveiller les environs. Lavi récupéra son Innocence laissée au sol dans sa chute et la rangea à sa cuisse. Le petit groupe se mit en route, marchant dans la neige d'un pas rapide. Cependant, Lana s'arrêta pour s'amuser dans la neige. Lavi la regardait d'un air perplexe. Ce n'était pas trop le moment pour ça. Autant il adorait s'amuser mais pas lorsque la vie d'autres personnes était en danger. Profitant de cette petite pause, il demanda à la traqueuse son prénom. Autant il connaissait ceux des autres mais elle, il ne l'avait jamais vue encore.


« C'est quoi votre no... »

Il fut interrompu par une soudaine boule de neige qui venait de lui atterrir en pleine face. Secouant vivement la tête, il s'aida de ses mains pour retirer la poudre glaciale qui lui recouvrait le visage. Aussitôt, il se dissimula derrière un arbre pour se protéger des projectiles. Il avait envie de dire que ce n'était franchement pas le moment mais un peu de détente n'allait pas les tuer... enfin tant que ça ne durait pas trop longtemps. Balançant quelques boules de neige, le rouquin essayait de viser Lana pour se venger. Au bout d'un moment, il remarqua qu'ils étaient eux aussi planqués derrière un gros arbre. Souriant en coin, le rouquin s'empara de son Innocence et la fit d'allonger le plus possible jusqu'à ce qu'elle percute le tronc assez fort pour faire tomber la neige se trouvant sur les branches, recouvrant ainsi ceux qui étaient cachés dessous.

« Ca ira comme dose de neige ? » plaisanta t-il en essuyant son uniforme encore couvert de poudre blanche « On devrait se dépêcher d'aller en ville. Les Akuma vont pas nous laisser partir si facilement, doit y en avoir d'autres dans le coin. » précisa t-il avec davantage de sérieux

Une fois en ville alors ils seraient plus tranquilles. Le rouquin prit les devants et marcha rapidement, essayant de ne pas trop s'épuiser en faisant de grands pas dans la neige. Au loin se dessinait un village. C'était tout à fait ce qu'il leur fallait. Arrivé à l'entrée, au niveau des premières maisons, l'apprenti bookman s'arrêta pour se tourner vers ses compagnons.


« Reste plus qu'à trouver une auberge où on pourra tous séjourner pour la nuit. Faut surtout pas qu'on s'sépare, mieux vaut rester prudents. Et pas de souci pour l'nombre de lits, au pire je peux dormir par terre. » proposa t-il à l'ensemble du groupe avant de se tourner vers Lana « J'prends le premier tour de garde Lana, ça te va ? »

Il ne restait plus qu'à trouver l'établissement qu'il leur fallait...

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliška Dvorák

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 24/09/2012

MessageSujet: Re: J'aime pas le froid! ~ Canada ~   Ven 14 Déc - 5:09

Pauvre petit soleil. Il ne comprenait pas, ne rayonnait pas de tous ses feu qu’elle lui avait pourtant vu tout à l’heure. Peut-être était-il de ces hommes qui ne comprennent pas les mots mais qui comprennent les gestes. Ou encore ceux qui –les pires- comprennent qu’avec le cœur. Elle n’avait pas besoin d’un lit, ni de phrases prémâchées. Il lui prit doucement la main, se relevant.

La fille s’était rapprochée, lui souriant. Ce sourire, était-il seulement naturel ou si c’était un genre qu’elle se donnait? Elle était trop jeune pour comprendre l’essence des choses mais trop vieille pour sourire naïvement à la vie. Un hypocrite donc ou bien une fille qui tente de prendre le poids du monde sur ses épaules. Elle finirait engloutie par le flou, elle aussi, engloutie par le poids des malheurs constant, qui revient inlassablement. Si elle voulait prendre le sien, Eliska le lui donnerait sans problème, regardant avec avidité ses petits os fendre sous le poids de la chose. Rien n’est plus pesant que le poids que l’on veut accorder aux choses. Le jour aussi Eliska savait sourire. Là, ne le faisait-elle pas bien? Mais l’alcool à cette tendance à soit dissimuler les poids, essayant sournoisement de nous les faire ressentir bien davantage après, ou bien encore de nous mettre ce poids tel qu’il est en continu. L’alcool. Le seul vrai ami. Qui ne cherche pas votre bien pas plus qu’il ne cherche votre mal. Qui ne joue pas un jeu, qui ne tente pas de vous poignarder dans le dos. Qui vous fait sentir si seul, si bien, si laid, si horrible, si vivant.

«Oh c'est pas grave, en tout cas on peut dire que vous visez bien ! Et si on allait la remplir cette bouteille, hmm ?»

Si elle lui sautait dessus et l’embrassait, est-ce qu’il comprendrait? Cette phrase lui fit l’effet d’un baume. Remplir la bouteille. Ou bien il avait tout compris, ou bien il lui payait à boire. D’un cas comme de l’autre, il avait démontré qu’il était davantage une lune qu’un soleil. Il se cachait derrière l’image du soleil, simple, naïf, qui ne comprend pas les profondeurs de la vie, ne faisant que les réchauffer. Si cependant ce qu’elle semblait croire était vrai, il y avait une facette qui avait compris un peu plus loin. C’était donc une lune qui se cache derrière le soleil, la lune profonde, mystérieuse, qui laisse davantage la place à l’astre de feu pour jouer son rôle en catimini. Et s’il lui payait à boire pour lui payer à boire, et bien il ne cherchait pas à faire la morale. Voilà. Enfin, son idée de lune et soleil lui semblait flou, à mi-chemin dans sa réflexion. Au moins elle avait eue raison sur ce point; elle savait réellement bien lancer. Peut-être pourrait-elle utiliser ce don? Lancer des bouteilles d’alcool –vide s’il vous plait, pas de gaspillage inutile- aux akuma.

L’autre petiote, dans son manteau ridicule, insistait pour partir. Elle lui donnait presque mal à la tête. Mais bien sûr qu’ils allaient partir, personne n’était suicidaire. Machines? Eliska eut un petit rire dissimulé. Machine? Akuma? Machins? Monstre horrible? Elle était incompréhensible, et ça c’est une pensée d’une femme qui se fait difficilement comprendre en état d’alcool. C’est peu dire!

La tchèque partit à la suite de la troupe, restant près du soleil maintenant lune, qui lui demandait son nom. Interrompit par une boule de neige. Lancer par la petite fille. Halte là. Ce n’était pas elle qui faisait pression pour partir au plus vite? Soupire. Immaturité. Mise en danger de gens –comment ça elle n’était pas mieux avec ses bouteilles?-. Fatigue apparente mais toujours de l’énergie pour jouer. Une môme comme on n’en fait pas. Et c’est sur ces machins que reposait l’espoir. Désespoir oui!

La traqueuse ne se planqua pas. Aucun besoin, elle commençait à avoir un peu le tournis de toute façon. Et puis, elle se sentait invincible, intenable, intouchable, in-SPLOCH. Strike! En plein sur la joue pour la vilaine Eliska, ça lui apprendra. Qui avait osé? Elle ne le saurait jamais. La douce chaleur qui l’enivrait se remplaçait doucement par ce sentiment humide, collant, glissant dans les recoins de son manteau. Désagréable neige. Ouste vilaine! Elle n’allait pas se mettre à pleurer, si? Non, elle avait une dignité. Une dignité ivre mais une dignité présente.

Le jeu fini comme il avait commencé, sous le regard perçant de la tchèque qui, lèvres légèrement pincée, se demandait si autre temps autre lieu elle aurait participée à cet échange de banalité neigeuse. Peut-être si elle n’était pas elle. Parfois, ça lui arrivait de ne pas être d’elle. De s’oublier l’espace d’un temps, de se laisser porter par le mouvement collectif. Par la suite, elle essayait d’oublier ce moment, de garder à l’esprit qu’on est maitre de son corps, actes et gestes. Ironique pour une alcoolique. La marche de l’empereur reprenait alors que tous semblaient se rapeller l'idiotie de s'arrêter ainsi pour un jeu d'enfant, et elle alla rejoindre Lune, simplement par formalité qu’il lui avait posé une question auquel elle n’aimerait pas laisser en suspens.

«Je me nomme Eliška. Mais tu peux m’appeler Eli, puisque les noms étrangers sont souvent déformés dans d’autres cultures. Enfin, dans d’autre langues. »

La Tchèque laissa ancien soleil nouvelle lune prendre les devants, restant passablement derrière. Elle marchait mieux en suivant les pas, jugeant elle-même à quelle vitesse marché pour ne pas perdre les pieds de vue et ne pas leur marcher dessus. Et ils arrivèrent en ville. VILLE? Non mais comprenez-là, avec tout ce décor, elle avait cru que les gens ici vivaient dans des igloos, ou au mieux que personne n’était assez suicidaire pour y bâtir quelque chose. Ça ne faisait aucun sens mais elle aurait préférée pour ces pauvres personnes. Avec un peu de chance, ils y trouveraient un bon feu. Stupide obsession de sa journée, ça, le feu.

Il parla de lit. Un lit, un bon lit, rien de mieux pour retrouver ses esprits. Et puis, les nuits alcoolisées sont toujours pareilles. Douce, sans rêve, flottante. Dépasser un second degré, il fait mal de s’endormir, le sommeil est tout de même léger mais file sans qu’on le remarque, puis le réveil se fait tout aussi difficilement. Plus loin encore, on n’en parle pas, c’est la catastrophe. Heureusement, elle savait qu’elle allait passer une bonne nuit, légère, et qu’elle se réveillerait le lendemain comme une petite brise. Cependant, il lui fallait de l’eau. Pour pas avoir le mal de tête tant redouté du lendemain matin.

Elle ouvrit donc l’œil, à la recherche de l’établissement, décidée à poser sa tête, fermer de l’œil, et tomber dans ce paradis endormi. À l’intersection d’une rue, elle entraperçue ce qui pourrait être une auberge, ou encore une chaumière assez grande pour le petit groupe. Un doute plana dans son esprit. Elle s’approcha de l’exorciste au manteau rouge, lui tirant légèrement la manche. Formant ses idées dans sa tête. Tire tire petite manche, pointe pointe petite auberge, si s’en était une. Si s’en était pas, ainsi, ce serait l’exorciste qui les aurait mené au mauvais endroit. Pire réflexion au monde. Blâmer l’alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lana Mastergun
Halloween Brown Cat
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 20

Feuille de personnage
Age : 15 ans
Nationalité : Américaine
Surnom : A vous de lui en trouver ;)

MessageSujet: Re: J'aime pas le froid! ~ Canada ~   Jeu 10 Jan - 18:34

Lana couru se réfugier derrière un grand chêne, deux boules de neige dans chaque main. Elle en lança deux un peu à l'aveuglette. Elle sentait les boules s'écraser sur le tronc de l'arbre, ce qui la fit sourire. Elle lança ses deux autres boules et se plaqua contre l'arbre en rigolant. Elle se redressa et regarda autour d'elle pour prévenir d'une éventuel attaque, ce serait bête de se faire surprendra par l’ennemi dans ses condition, mais rien en vue. Tant mieux. Elle s'adossa au chêne et soupira, le sourire au lèvres. Elle se baissa et pris de la neige pour en faire une boule. Elle sentit soudain une forte vibration parcourir l'arbre. Elle leva les yeux et vit une mini avalanche tomber sur elle. Elle laissa échapper un petit "Ah..." et couvera vite sa tête à l'aide de ses bras. Elle resta immobile un petit moment, couverte de neige. Elle déplia doucement ses bras et releva la tête. Elle se détacha du tronc et se montra, un sourire aux lèvres.

"Super efficace ton truc!" Son sourire s'élargie et on pouvait apercevoir ses dents, blanche et parfaitement alignées. Elle écouta Lavi et lui fit un petit mouvement de tête. Elle murmura "Bon bah let's go" pour elle même et elle se plaça au milieu du groupe.

Il marchait rapidement dans la poudreuse et la jeune Lana avait du mal à avancer. Elle était petite, elle, et la neige lui arrivait presque aux genoux. Elle poussait de temps en temps la neige devant elle, comme si ça pouvait l'aider à avancer. Elle manqua de tomber plus d'une fois mais ce rattrapait de justesse. La ville se voyait au loin et Lana pensait déjà au bon lit qui l'attendait là-bas. Elle regarda autour d'elle, observant l'épais manteau blanc qui recouvrait le paysage. Le Canada. C'était un pays assez froid, Lana n'avait jamais vraiment aimé le froid. Pourtant elle aimait beaucoup la neige. Et c'était très beau. Ils arrivèrent enfin en ville quand Lavi déclara, dès les première maison passé, au groupe:

« Reste plus qu'à trouver une auberge où on pourra tous séjourner pour la nuit. Faut surtout pas qu'on s'sépare, mieux vaut rester prudents. Et pas de souci pour l'nombre de lits, au pire je peux dormir par terre. » Puis il se tourna vers elle, qui regardait les maison, distraite. « J'prends le premier tour de garde Lana, ça te va ? »

Elle tourna la tête, tirée de ses pensés et regarda Lavi puis elle hocha vivement la tête. "Oui, oui! Bien sûr" Elle sourit puis le groupe repris sa marche, à la recherche d'une auberge. La rue était dégagée et ils pouvaient circuler sans encombre. Il n'y avait pas beaucoup de monde dehors, sans doute à cause du redoutable froid. Lana tournait la tête de gauche à droite, observant attentivement chaque bâtiment puis quelque chose attira son regard. Elle ralentit et regarda une vitrine où trônait de magnifique chocolat, tous plus appétissant les uns que les autres. Elle marcha au ralentit, comme hypnotiser puis détourna enfin son regard de la vitre Elle couru pour rattraper les autres et resta vers l'arrière. Après encore un peu de marche, Lana sentit qu'on tirait sur la manche de son manteau rouge. Elle se retourna et vit Eli derrière elle, lui tenant la manche. Elle lui sourit gentiment et vit que la traqueuse voulait lui montrer quelque chose. En effet, la jeune femme montrait un bâtiment qui pouvait être une auberge.

Elle se retourna vers Eli avec un grand sourire: "Super!" Elle tourna ensuite la tête vers l'auberge et fit quelque pas, puis se retourna et cria au groupe "Eh! Venez voir!" Elle se retourna de nouveau vers la maison et couru vers la porte.

Lana s'arrêta devant et toqua. Aucune réponse. Elle toqua encore. Toujours rien. Elle recula de trois pas et inspecta la bâtisse. Toute les lumière était éteinte. Personne apparemment. Bon bah pour une prochaine fois. Elle refit quelque pas en marche arrière et commençait à ce retourner quand une lumière s'alluma subitement à travers une fenêtre. Lana posa deux doigt devant sa bouche en regardent la fenêtre. Oups, elle venait de réveiller le propriétaire. La lumière s’éteignit et un moment de silence plana. On entendit enfin le clic de la serrure et la porte s'ouvrit. Un vieille homme en robe de chambre pourpre et en gros pantoufles de laine apparu au bas de la porte. Lana s'approcha et le salua, souriante.

"Bonjour monsieur. Nous cherchons un hôtel mes amis et moi, et je me demandait si vous pourriez nous conseiller une bonne auberge." Lana ne voulait pas trop demander, comme ça, si ce bâtiment était un hôtel. Elle trouvait ça plutôt mal polit et assez persécuteur. Elle avait donc décider de poser la question indirectement. Avec un peux de chance l'homme leur aurait dit qu'ils était devant une auberge, et si non, il leur dirait où en trouver une. Elle regarda le vieille homme, il fit une sorte de grimace et hocha la tête. "Désolé, petite, mais il n'y a pas d'auberge ici. C'est une très petite ville, mais surtout pratiquement successible. Toutes les auberges qui ont ouvert ici on fait faillite par le manque de visiteur." Ah, ça c'était vraiment pas de pot. Pas d'auberge, génial. Elle regarda ses compagnon derrière elle et se retourna vers l'homme. Elle baissa la tête avec un "Oh" déçu puis la releva. "Et pourriez vous nous héberger pour une nuit?" Bon, pas très catholique mais là, elle voulait dormir alors bon.

L'homme les regardait, un par un, puis semblait les compter. Il reposa son regard sur Lana et après un long moment de silence, il déclara enfin. "Bien, mais je n'ai que trois chambre libre, alors arrangez vous." Il s'écarta de la porte et leur fit signe d'entrer. Lana arbora un grand sourire et s'inclinant plusieurs fois en le remercient puis passa la porte.

La maison était très grande et magnifiquement décoré. Elle faisait un peu Château de Versailles mais avec l'or et les matériaux précieux en moins. Lana aimait bien voyager et elle avait étudier l'histoire de nombreux pays, dont la France et ses rois. Ils montèrent le grand escalier de pierre et l'homme leur montra les trois chambres. Il faisait frais dans la maison, mais beaucoup plus chaud que dehors, c'était agréable. Le vieille homme se retira et leur dit qu'il se trouverait dans la bibliothèque, si besoin. Lana s'avança dans une grande chambre et posa sa mallette d’exorciste dans un coin, contre le mur. Elle se tourna ensuite vers Lavi.

"Ca ne te dérange pas si je prend le premier tour de garde, en fin de compte? Je sens que si je m'endors, je ne me réveillerait plus!" Elle rigola et tourna le regard pour examiner la pièce. Elle n'attendit pas la réponse de l'exorciste pour sortir de la chambre et descendre l'escalier. Elle l'avait entendu lui répondre mais très vaguement, alors elle prendrait ça pour un oui.

Elle sauta au dessus de la dernière marche et retomba sans trop de bruit sur le sol. Elle marcha dans la maison, explorât chaque recoin, en évitant, bien sûr d'ouvrir les porte, pour ne pas trop être indiscrète et se retrouver mêlée à se qui ne la regardait pas. Elle détacha son regard d'une statut et fit demi-tour. Elle s'arrêta devant la cheminer et s'accroupit à côté. Elle tendit les mains pour les réchauffer et leva la tête. Il y avait des photos au dessus de la cheminer et Lana se leva pour les regarder. Sur l'une des photos, il y avait un homme, qui souriait au côté d'une jolie jeune femme qui tenait un petit enfant dans les bras. Elle resta la à la contempler et une voix fusa au travers de la sombre pièce. Il faisait déjà nuit dehors et le salon n'était éclairé que par la lueur du feu de cheminer.

"C'était ma femme et mon fils." Lana se retourna, surprise et vit le vieille homme, debout devant elle. "Que sont-ils devenu?" demanda-t-elle dans un élan de curiosité. "Ils sont morts". Le vieillard l'avait déclarer avec un ton impassible, aucune tristesse ne paraissait dans sa voix. La jeune exorciste baissa les yeux "Je suis désolée." Elle reposa les yeux sur la photo et la voix de l'homme fusa à nouveau. "Pourquoi es-tu désolée gamine? Ce n'es pas toi qui les a tué." Elle regarda de nouveau l'homme puis baissa encore la tête. Le vieillard la regardait toujours d'un regard impassible et repartit, réajustant sa robe de chambre. Elle le regarda s'éloigner et refit le tour de la maison pour monter la garde.

Elle avait enlever son manteau et avait échanger ses gros gants blancs pour ses habituels gants noirs. Fin et résistant, elle ne les quittait presque jamais. Elle fit plusieurs fois le tour de la maison, surveillant chaque bruit et chaque mouvement, en attendant de finir son tour, pour enfin, allez poser sa tête contre un bon oreiller bien moelleux.

(Désolé pour l'attente, j'ai eu moins de temps que prévu pendant les vacances ><)

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

[center]Smile to life and everything will better
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 33
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: J'aime pas le froid! ~ Canada ~   Lun 21 Jan - 13:08

Lavi n'était jamais le dernier lorsqu'il s'agissait de s'amuser ou de faire le pitre. Et avec toute cette neige, il était tentant de s'arrêter et d'en profiter. Malheureusement, l'heure n'était pas à la rigolade. Tant qu'ils transportaient l'Innocence, ils risquaient toujours leurs vies. Enfin, plus que d'habitude... Rien ne leur certifiait qu'ils s'étaient débarrassé de tous les Akuma de la zone. Il était possible que certains d'entre eux aient préféré se tenir à l'écart pour les attaquer lorsqu'ils ne s'y attendraient pas ou seraient séparés. Mieux valait donc ne pas trainer dans les environs et rejoindre au plus vite une ville sans s'éloigner les uns des autres. Lana fit malgré tout une petite pause pour jouer, pause à laquelle tout le monde participa... sauf la traqueuse qui semblait être absente tant elle ne bougeait pas. Même la boule de neige qu'elle reçu ne la fit pas réagir plus que ça. Mais à voir la grimace qu'elle faisait, elle ne semblait pas tellement apprécier ça. Il fallait toujours un rabat-joie dans un groupe de toute façon... mais cette fois, c'est Lavi qui allait endosser ce rôle. Il leur fallait partir. L'amusement attendrait.

Alors qu'ils se dirigeaient vers la ville -ou plutôt village- la plus proche, la jeune femme s'approcha du rouquin pour répondre à sa question encore sans réponse. Elle précisa qu'il pouvait user de son diminutif puisqu'il n'était pas rare que les gens d'autres cultures écorchent son nom. Cependant, Lavi connaissait énormément de pays et de cultures différentes et n'avait aucun mal à prononcer son prénom en entier. D'ailleurs, de quelle origine était-ce ? Il avait bien une petite idée mais il préférait être sûr pour ne pas dire d'âneries.


« Comme tu préfères mais je peux t'appeler Eliška sans problème. J'crois connaitre ton origine mais j'ai un doute. Ca vient de l'est, c'est certain... Tchèque peut-être ? »

Tout le monde n'aimant pas parler de ses origines -le rouquin le premier-, il préféra ne pas insister si la jeune femme se refermait comme une huitre. A elle de voir ce qu'elle préférait mais elle n'avait pas l'air d'être du genre à raconter sa vie. Ses paroles étaient parfois décousues et à côté de la plaque. Ou alors elle vivait dans un monde bien à elle... régit par l'alcool puisque c'était ce qui expliquait sans doute son état. Pourtant, étrangement, elle avait l'air assez lucide. C'était peut-être juste sa façon d'être habituelle. Lavi ne voulant pas se prendre la tête avec des suppositions laissa tomber et se concentra sur la route à suivre. Il menait la marche, suivi par le petit groupe. Par chance, les premières maisons apparurent à l'horizon et ils entrèrent bientôt dans la ville. C'était assez désert mais quelques magasins étaient encore ouverts. Il ne restait plus qu'à trouver une auberge ou un endroit où se reposer pour la nuit maintenant que Lana avait accepté son offre de tour de garde.

Ce fut la jeune fille qui leur indiqua une soit disant auberge... qui n'était en fait qu'une grande maison. Maintenant que son propriétaire était réveillé, autant lui demander quelques renseignements plutôt que d'aller importuner quelqu'un d'autre. Lavi laissa Lana gérer la situation, observant autour d'eux ce qu'il y avait. Cette ville était tellement morte qu'il n'y avait même pas de jolies filles qui trainaient dans le coin. Il n'était cependant pas à plaindre car les filles qui l'accompagnaient étaient loin d'être laides. Il reporta son attention sur le vieil homme qui les invita finalement à entrer. Trois chambres seulement. Voilà qui compliquait les choses car ils allaient devoir partager. Lavi supposait qu'il pourrait se contenter d'un canapé ou même du sol. Après tout, c'était les traqueurs qui avaient fait tout le boulot et ils méritaient davantage de se reposer correctement. Le groupe pénétra dans la maison et le rouquin remercia leur hôte avec un grand sourire. Ils montèrent à l'étage et purent décider qui dormirait où pour la nuit.


« Arrangez vous comme vous préférez, moi j'me contenterais du canapé. Puis d'toute façon, j'ai un tour de garde à faire pour le moment ! »

L'homme les laissa, évoquant une bibliothèque. Ce simple mot attira la curiosité du rouquin qui espérait bien pouvoir aller y jeter un oeil. Mais pour le moment, il ne pouvait pas puisqu'il était censé monter la garde et non pas passer son temps à lire. Comme si elle avait lu dans ses pensées, Lana préféra finalement commencer le tour de garde. Elle avait l'air relativement impulsive et prête à changer d'avis comme de chemise ! Cela arrangeait bien l'apprenti bookman qui eut à peine le temps de répondre.

« Ah bah ça tombe bien, j'comptais faire un tour à la biblio... thèque. L'est déjà partie... »

Le rouquin se tourna vers les traqueurs et haussa les épaules avant de reporter son attention sur Eliška. Il lui avait promis une bouteille et au final, ils n'avaient rien. Se voyant mal fouiller dans les réserves de leur hôte, Lavi préféra opter pour une autre solution. Il annonça qu'il allait faire un rapide tour en ville et qu'il serait de retour sous peu puis descendit l'étage et sortit de la maison. Il avait repéré un magasin de spiritueux et s'y dirigea. Là, il acheta deux bouteilles, une de vodka et l'autre de whisky, ignorant ce que préférait la jeune femme. Ce n'était peut-être pas une très bonne idée de fournir de l'alcool à quelqu'un qui avait déjà bu mais que pouvait-il leur arriver de pire ? Ils étaient là pour veiller les uns sur les autres, ça irait. Bouteilles sous le bras, il retourna à la maison et remonta l'étage.

« J'ai croisé deux créatures de rêve en sortant. J'te présente Vodka et Whisky. Prends en soin. Et s'il te vient l'envie de partager un verre, je s'rais en bas à la bibliothèque ! » annonça t-il en souriant en sortant les bouteilles de derrière son dos avant de les tendre à la tchèque

Elle pouvait bien partager avec les traqueurs ou bien tout garder pour elle, le rouquin s'en moquait, il avait plus important à faire pour le moment. Il descendit et rejoignit la bibliothèque. Le vieil homme s'y trouvait et s'étonna de voir l'un de ses invités venir ici. Il discuta quelques minutes avec le rouquin et le laissa ensuite seul pour profiter du silence des lieux, disant retourner au salon s'il avait besoin de lui. Lavi se félicita d'avoir la bibliothèque juste pour lui et attrapa un bouquin, le premier qui venait. Il était censé se reposer mais il ne pouvait pas laisser passer cette opportunité d’engranger de nouvelles informations. Il s'installa sur le sol, contre le mur de la bibliothèque et commença sa lecture, simplement éclairé par une lampe à huile. Il espérait que si Lana avait des soucis, elle viendrait le prévenir, lui ou les traqueurs. Pour le moment, la soirée s'annonçait tranquille...

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'aime pas le froid! ~ Canada ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'aime pas le froid! ~ Canada ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Le Canada et les États-Unis les plus généreux;
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Que le Tout-Puissant bénisse le Canada jusqu'à la nième génération!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Rpg :: [Zone Rp] Les points névralgiques du reste du monde :: Amerique du Nord-
Sauter vers: