◘ ◘ ◘ Un monde déchiré par les guerres, un combat entre le bien et le mal, quel camp sera le votre ? ◘ ◘ ◘
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Road Kamelot ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amy Crow
Correctrice / Protect Cherry
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 19/05/2012

Feuille de personnage
Age : 12 ans
Nationalité : Anglaise
Surnom : //

MessageSujet: Road Kamelot ~   Sam 19 Mai - 14:13



Kamelot Road





IDENTITE




Nom ♦ | Kamelot

Prénom ♦ | Road

Age ♦ | À peu près 12 ans

Nationalité ♦ | Anglaise

Groupe ♦ | Clan des Noé

Talent/Métier ♦ | -> ICI <-

Pouvoir/Arme ♦ | "Le rêve"
Road peut créer des bougies acérées dont elle se sert pour blesser ses victimes physiquement.
Road peut aussi créer des dimensions parallèles dans lesquelles elle peut transporter toutes sortes de choses comme des objets ou des personnes. Les décors varient, ainsi il n’est pas rare que l’un de ses « mondes » soit recouvert de peluches, de bougies, de sucreries et d’Akuma avec lesquels jouer. Dans ces dimensions, elle peut aussi torturer mentalement ainsi que physiquement une proie. Elle peut aussi créer des illusions ayant un rapport avec le passé de la victime (proches, lieux…).
Elle est la seule Noah, avec le Comte Millénaire, à pouvoir contrôler une arche. Elle peut aussi appeler une porte lui permettant d’aller où elle souhaite.

(s'il s'agit d'une innocence, précisez son Type)

PHYSIQUE


Sucette en main, Road allait et venait. Elle ne tenait pas en place. Un miroir imposant siégeait au milieu de la pièce. Elle défilait devant, vêtue de tenues toutes plus excentriques les unes que les autres. L’attitude de chacun est révélatrice de sa façon d’être. Ainsi même si Road n’est qu’une simple collégienne, sa façon de penser est bien différente de celle des jeunes filles de son âge. À partir de sa simple posture, nous pouvons déterminer quelques éléments principaux de son caractère. Ainsi, si elle se tient droite ce n’est pas uniquement pour ne pas finir voûtée, c’est aussi pour montrer à tous sa fierté et sa supériorité. N’est pas Noah tout le monde. Elle avança encore dans la pièce, rigolant devant les exclamations de Relo puis se stoppa devant le miroir qui lui renvoyait sa propre image.

Une silhouette fine, légèrement élancée où aucun bourrelet disgracieux n’apparaissait. Chose plus étrange étant donné la quantité impressionnante de sucreries que la Noah ingurgite par jour. Il dégage de son physique ainsi que de son visage un certain charisme qu’il est difficile d’identifier. Il émane de son corps entier une grâce quasi hypnotique. Road n’entre en rien dans les critères de beauté traditionnelles mais elle est tout de même belle à regarder.

Sa peau grisâtre contrastait avec ses yeux dorés. Avec une telle pigmentation, elle ressemblait presque à un cadavre. Sans doute aurait-elle postulé pour un rôle dans un film d’horreur qu’elle se serait vue jouer le zombie ou autre bêtise dans ce genre. Ses prunelles, elles, étaient dorées. Elles semblaient briller dans le noir. Lorsqu’on l’observer sous sa forme de Noah, l’illusion de voir un reptile ou un fauve est parfaite. En tout cas la certitude d’avoir devant ses yeux un animal fourbe et rusé. Ses cheveux, eux, sont aux antipodes de la féminité. Loin de les avoir longs et bien coiffés, sa chevelure est toujours ne bataille, lui donnant un léger look de garçon manqué qui lui sied pourtant à merveille. Elle arbore avec fierté une crinière bleue nuit, variant selon la lumière.
Son visage angélique contrastait avec son caractère de véritable petite peste. Ses traits enfantins accentuaient ce côté innocent alors qu’en vérité, Road était bien loin d’une telle nature.
Chaque Noah a un style qui lui est propre. Ainsi, Road ne faisait pas exception à la règle. Devant ce même miroir, elle essayait des tenues diverses, mélangeant toutes sortes de style. Il n’est pas rare de la voir vêtue d’une banale tenue d’écolière à laquelle elle a su apporter sa petite touche personnelle. Cela peut se résumer par des détails anodins comme la cravate remplacée par un long ruban rouge. Dentelles et froufrous sont aussi à l’honneur dans bon nombre de ses vêtements. Pour compléter sa parure, la jupe est la bienvenue. Souvent noire, légèrement plissée, lui donnant une allure d’écolière. Son excentricité se fait à nouveau valoir au niveau des bas : rayés et de toutes sortes de couleur. Les chaussures, elles, restent sobres et des modèles banales d’époque.

Elle jeta un regard à ses mains. Tous ses ongles sans exception étaient vernis de noir. Elle les observa longuement avant de reposer sa main droite.



MENTAL


Un véritable carnage. Deux corps étaient éparpillés, fouettés par le vent. Les charognards arrivaient déjà pour se sustenter de cette chair encore fraîche, tournant autour de cet amoncellement de viande. La jeune fille se pencha, effleura l’un de ces visages blêmes, récolta le sang de cette chienne d’exorciste et le porta à sa bouche. Comme c’était bon. Y a-t-il plus beau présent que celui de pouvoir goûter aisément le nectar rouge d’un exorciste tout juste tué ? Voilà quel serait sa récompense. Du bout des pieds, elle repoussa le premier corps, dévoilant l’habit noir dans lequel un nom était inscrit en lettres blanches. Son côté provocatrice était apparue devant toute la durée de la traque. Les tuer avait été un véritable jeu d’enfant. Un jeu. Voilà tout ce que la mort est pour elle. Un banal jeu. Elle s’amuse avec les autres à la manière de simples pions, les Akumas en font d’ailleurs souvent les frais. Tuer n’est pas une chose anodine. Pour beaucoup, cet acte est le plus horrible qui soit. Pour elle, c’est juste une habitude qu’elle a prise. Elle tue comme un humain ferait un acte aussi banal que celui de se nourrir. Le monde est pour elle une vaste cours de récréation. Chaque être le constituant un jouet avec lequel elle peut s’amuser. Regarder un humain souffrir pendant de longues heures est jouissif pour elle. Voilà pourquoi aujourd’hui aussi, la mise à mort ne s’était pas faite de suite. Elle aimait voir ces animaux se débattre et couiner, voire l’implorer pour qu’ils la laissent en vie. Tout cela était bien souvent vain. Une fois que notre chère Road s’était choisie une proie, difficile de lui faire lâcher prise. Y renoncer serait une simple preuve de faiblesse.

Road s’amusait à gambader entre les corps s’étant vidés de leur sang, sucette en main. Elle était heureuse que des exorcistes soient morts. Après tout, il n’en fallait pas beaucoup pour que cette jeune fille sourie à tout va. Un exorciste et un humain. Pitoyables créatures. Les humains ne vivent que pour s’entretuer, voilà quelle était sa vision de cette espèce. Un Akuma passa près d’elle. Voilà un autre de ses jouets. Humains, Akuma, n’est-ce pas la même chose, à vrai dire ? Deux créatures inférieures. Le premier n’a pour seul but dans la vie que de détruire tout ce qui l’entoure, sans même en avoir conscience. Le second tue, est une arme et est utilisé à sa guide et à celle des autres Noé. La seule différence se situe peut-être dans le fait que les Akuma sont bien dociles et les humains de pauvres animaux que l’on doit s’efforcer d’apprivoiser. Présomptueuse ? Non, pas du tout. Juste la vérité. Qu’y peut-on si elle appartient à ces êtres supérieurs ? Qu’y peut-on si elle est un « apôtre de Dieu », titre qu’elle revendique haut et fort ? Une gamine possédant une vision différente de celle des jeunes filles de son âge. On croirait rêver.

Le Comte arriva, enlaçant la jeune Noé. En présence de sa famille, Road se révèle être une véritable enfant. Les blagues de mauvais goût fusent, les chamailleries aussi. À son retour, elle embêtera Tyki pour que ce dernier fasse ses devoirs à sa place. Il ne faut pas se fier aux apparences. Ce n’est pas parce qu’elle est scolarisée qu’elle s’intéresse réellement aux études. Pendant ce temps, sans doute son côté espiègle apparaîtra-t-il dans le but d’embêter un peu Relo. Elle n’aura droit à aucune représailles, n’est-ce pas merveilleux d’être la préférée du Comte ? Tyki, le Comte et Road donnent l’illusion de former une famille bien chaleureuse où la bonne humeur est toujours au rendez-vous ainsi que les farces bon enfant.

Elle avait encore en mémoire les dernières paroles de cette putain d’exorciste. Cette chienne avait osé insulter sa famille. Sans doute était-ce cela qui avait fait prolongé la torture de son ennemie. À moins qu’elle ne se cherche tout simplement des excuses pour cacher sa nature sadique qui saute pourtant aux yeux lorsqu’on la voit à l’œuvre. Enormément susceptible. Cette dernière caractéristique peut s’expliquer par son jeune âge. Ainsi, sa manie d’être ressemble énormément à une enfant.
Le Comte et elle quittèrent ensemble cette scène d’horreur, main dans la main.



HISTOIRE


Road s’amusait avec toutes sortes d’objets tout à fait inutiles : bout de gomme en partie mâchouillé, trombone tordu, mines de crayons ayant depuis longtemps perdu son propriétaire, vis rouillée… À partir de tout cela, elle façonnait son propre univers. Grâce à tous ces objets totalement inutiles, elle arrivait à réaliser des merveilles. Bien sûr, tout se déroulait dans son esprit. À partir d’un rien, elle arrivait à façonner son propre monde. Il suffisait juste d’avoir un peu d’imagination et le tour était joué ! Aujourd’hui encore, elle s’adonnait à l’un de ces jeux que les adultes ne comprennent pas car ils ont depuis longtemps perdus leur âme d’enfant. Elle construisit une maison miniature à partir de bâtons de sucettes ayant pour utilité d’être les piliers de cette mini villa.
Elle délaissa ensuite son jeu pour observer la nature et le petit peuple qui l’entourait. Elle voulait s’amuser un peu avec tout ce monde là. Son regard balaya le jardin. Personne. Elle aurait bien aimé trouver un chat errant ou un pauvre chiot abandonné mais ces deux derniers cas sont assez rares. Elle entendit finalement des piaillements d’oisillon et se hâta pur aller voir de plus près. Voilà quel serait son nouveau jouet. Elle saisit avec précaution le volatile et retourna dans l’herbe en compagnie du tas d’objets tout à fait inutiles. Elle caressa longuement l’animal effrayé, tentant de le calmer tant bien que mal. Lorsque enfin il arrêta de s’agiter dans tous les sens, elle amena le moineau devant le clou rouillé avec lequel elle s’amusait tantôt et empala le volatile. Du sang coula le long du petit corps, une goutte tomba sur l’un de ses doigts. Par réflexe, elle porta la doigt à sa bouche. Un bien drôle de goût envahit ses papilles. Etrange que ce liquide vermillon. Son index frôla à nouveau les plumes, tâché de ce même rouge, elle le renifla ensuite. Cela semblait avoir un léger goût métallique. Difficile de mettre des mots sur ce qu’elle venait de mettre à la bouche. Il fallait en avoir bu au moins une fois pour comprendre. Les mots étaient bien trop vagues pour définir précisément ce qu’elle ressentait en cet instant précis. Encore plus flous pour décrire l’étrange texture que le sang possédait.

~~~

La jeune fille observa son reflet dans le miroir. Elle était effrayante. Elle n’avait plus rien de l’enfant qu’elle était il y a quelques temps encore. Sa peau avait viré à une couleur grisâtre, son front était marqué de stigmates. Elle faisait peur. Pourtant, loin de s’effrayer de cette nouvelle espérance, elle y trouva une certaine beauté. Elle était différente des autres humains. Elle n’allait pas s’en plaindre. Elle ne ressemblait en rien à cette masse grouillante avançant tête baissée. On raconte toujours que chaque individu est unique. Mais c’est faux. Tous les humains se ressemblent, tous sont de faibles créatures. Elle, elle pouvait se vanter d’être unique grâce à ce physique différent de ses pairs.

~~~

C’est étrange que de posséder droit de vie ou de mort sur tout être humain. Road en faisait la curieuse expérience aujourd’hui même. Elle parvenait à contrôler un pouvoir dont elle n’en connaissait pas l’origine. Elle se doutait juste que ce don était lié avec la peau macabre et les stigmates qu’elle arborait.
Ses parents étaient plongés dans un univers dont elle avait le contrôle. Elle s’était amusée à en créer plusieurs. Au début, elle était la seule à y accéder et remplissait l’autre dimension d’un tas de chose qu’elle appréciait. Elle avait fait de cet autre monde son refuge. Puis elle avait compris toute la puissance de son don et avait vu là le moyen parfait pour prendre sa revanche sur l’espèce humaine. Elle était loin des jours où elle torturait des animaux sans défense, elle visait plus haut désormais. Les hommes ne méritaient pas de vivre. Ses parents allaient l’apprendre d’ici peu. Ils étaient les premiers. Les premiers d’une longue série.

~~~

Un homme à l’étrange silhouette et au chapeau tout aussi étrange se présenta à elle sous le nom de Comte Millénaire. Elle l’observa longuement. Alors il lui expliqua tout. Il lui narra l’histoire complexe de des Noé, lui expliqua ce qu’elle était. Elle comprit alors l’origine de son pouvoir étrange. Elle découvrit les Akuma. Elle les considérait comme des jouets qu’elle pouvait manipuler à sa guise.
Elle fit la connaissance des autres membres de la famille Noé. Entre autre, elle était très proche du Prince Millénaire. Elle aimait aussi beaucoup « emprunter » le parapluie Relo au Comte.



SIGNE PARTICULIER


~ Road a toujours les ongles vernis de noir.
~ Elle est souvent accompagnée du parapluie Relo.


H.R.P


Votre âge : 16 ans
Un pseudo : Suko-Chan
Votre niveau de rp : Bon
Comment avez vous connu le forum ? : Ben en faite c'est Riri qui m'a dit que Poney était sur un fow de DGM que Amy avait créé... Bref, j'suis là, c'est tout ce qui compte, non ?
Un petit mot à ajouter ? : Pu-bli-ci-té !!!
Découvrez en exclusivité un nouvel extrait du bouquin de Poney (cha lui va bien ce surnom ♥) : Comment appelle-t-on les chaussures que l'on met à un enterrement ? Des pompes funèbres !
Pu-bli-ci-té !!!


Code : Validé par Saria





Dernière édition par Road Kamelot le Sam 26 Mai - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Road Kamelot ~   Sam 26 Mai - 14:30

Bon ben tu sais c'que j'en pense ! Moi j'suis pour valider comme ça, histoire que tu puisses modeler un peu le perso à ta guise ;D

A bientôt pour une nouvelle séance de torture ♥ *donne un panier de cerises à Road pour éviter la dite torture*

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Road Kamelot ~   Sam 26 Mai - 15:05

Je suis d'accord avec Lavi, nous te validons ainsi car même si c'est pas tout à fait ça, tu as utilisée les (maigres) éléments que tu avais au moment où est censé se passer l'histoire.

Très jolie fiche, bien écrite et originale dans sa tournure.

Bienvenue parmi nous petite peste !



♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Road Kamelot ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Road Kamelot ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Mellindra Road, à votre service !
» TNA Victory Road 2004 [MU] :
» Monday Night Raw # 32 - ROAD TO WRESTLEMANIA
» Aden | Your kiss it could put creases in the road

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Rpg :: ZONE HRP :: Les archives-
Sauter vers: