◘ ◘ ◘ Un monde déchiré par les guerres, un combat entre le bien et le mal, quel camp sera le votre ? ◘ ◘ ◘
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Mar 22 Mai - 18:40

>> Mission <<


Revenu depuis la veille seulement, Lavi était directement allé se coucher. Il dormait très peu au cours des missions, toujours sur le qui-vive et une fois que la pression était relâchée, c'est comme s'il recevait un coup de masse sur le crâne, le rendant incapable de faire quoique ce soit s'il n'avait pas ses heures de repos syndicales. Bookman lui avait cependant donné un livre à lire rapidement mais le rouquin le laissa de côté pour le moment. S'il ne dormait pas, il n'était plus bon à rien et même si sa mémoire faisait des merveilles, il préférait savourer la lecture dans de bonnes conditions. Le vieil homme n'avait fait aucune remarque désobligeante en le voyant grimper sur son lit plutôt que de se mettre à lire. Probablement estimait-il que cela pouvait attendre le lendemain. Depuis le temps qu'ils voyageaient ensemble, il savait très bien que son apprenti était toujours sérieux en ce qui concernait son travail d'archiviste. Il était donc inutile de le forcer, mieux valait le laisser se reposer quelques heures. De plus, il avait toute la journée du lendemain pour se remettre en forme et lire le livre.

A peine avait-il rejoint son matelas que Lavi s'était déjà endormi, n'ayant même pas prit la peine de se déshabiller. Allongé sur le ventre, à moitié dans les couvertures, le bras pendant dans le vide, le rouquin dormait comme une souche. Aucun rêve ou cauchemar ne vint l'agiter et si un bruit particulier n'était pas parvenu jusqu'à ses oreilles, il aurait pu dormir ainsi pendant de longues heures. Le son répété des coups sur une porte le tira de son sommeil, le faisant grimacer. Etre réveillé de la sorte n'était pas franchement agréable, surtout lorsque l'on manquait de sommeil. Lavi se contenta de se tourner sur le côté, tournant le dos à la porte comme si cela allait suffire à faire partir l'importun. Qui pouvait bien venir frapper à leur porte à une heure pareille en plus ? Ses amis étaient en mission, Bookman était avec lui, dormant sur le lit situé sous le sien et il n'y avait personne d'autre susceptible de venir les voir. Une erreur peut-être ? Si personne ne se manifestait, celui qui frappait allait sans doute partir.

Malheureusement pas. Les coups recommencèrent, un peu plus virulents. Lavi laissa échapper un grognement, rabattant la couverture par dessus sa tête comme pour disparaitre, se camoufler, se faire oublier, bien que la personne ne pouvait le voir, étant à l'extérieur de la chambre. Même s'il ne voyait rien, le rouquin entendit du mouvement dans la pièce ainsi que le bruit de la porte qui s'ouvrait. Le vieil homme avait finalement été ouvrir pour se renseigner. Lavi n'entendit pas la discussion, essayant vainement de se rendormir, mais il fut soulagé d'entendre la porte se refermer. Cela signifiait sans doute qu'il allait pouvoir reprendre son roupillon.

Au lieu de cela, il sentit une vive douleur dans la jambe gauche qui le fit bondir de sous les couvertures, lui arrachant un cri. En regardant l'endroit endolori, il remarqua une longue aiguille, plantée dans son muscle. Il s'agissait d'une des aiguilles d'acupuncture de son maître. Ce dernier était d'ailleurs juste à côté, debout sur l'échelle qui permettait d'atteindre le lit du dessous où dormait son élève
.

« Tu pouvais pas me réveiller normalement ?! » cria Lavi en se tenant la jambe
« Tu as déjà trop dormi et tu aurais pu aller ouvrir. Surtout que c'était pour toi. » fit le vieil homme sur un ton de reproche
« Pour moi ? J'ai fait mon rapport avant d'aller dormir pourtant.... »
« Justement, tu repars en mission, Komui est dans son bureau, ne le fais pas attendre. »
« Tu ne viens pas avec moi ? »
« Non, j'ai des choses à faire. N'en profites pas pour faire l'imbécile, Lavi. »
« C'est mal me connaitre ! »
répondit-il avec un sourire amusé

Bookman se contenta de le regarder, un air blasé imprimé sur son visage pourtant si impassible d'habitude. Sans un mot, il récupéra son aiguille puis sauta en bas de l'échelle avant de se diriger vers la porte, non sans avoir prit quelques documents au passage
.

« Et ne traines pas en route. » lança le bookman avant de sortir de la pièce

Désormais seul, Lavi prit le temps de s'étirer avant de se laisser retomber sur le dos, les bras en croix. Non, la motivation n'était pas à son comble. Lui qui avait espéré pouvoir dormir toute la journée était quelque peu déçu de ne jamais pouvoir profiter d'une accalmie. A croire que les Akuma ne prenaient jamais de vacances, eux. Pourtant dernièrement, les activités du Comte étaient plus calmes. Les derniers événements étaient-ils annonciateurs d'une nouvelle vague de terreur ? Possible.

Bookman avait dit que la mission était urgente et mieux valait que Lavi ne mette pas trop de temps à rejoindre le bureau de l'intendant sous peine de s'y retrouver projeté à coups de pieds dans le derrière. Se redressant d'un coup, le rouquin glissa en bas de l'échelle et se changea rapidement avant d'enfiler de nouveau son uniforme. Qui disait mission disait départ imminent alors autant prendre ce dont il aurait besoin tout de suite même s'il ignorait où devoir se rendre par la suite. Il rangea quelques médicaments et autres ustensiles utiles dans les petites sacoches accrochées à sa ceinture, vérifia que son Innocence était bien accrochée à sa cuisse puis sortit à son tour de la chambre non sans avoir prit avec lui le livre que Bookman lui avait fourni le soir précédent. Arpentant les couloirs, Lavi croisa quelques connaissances qu'il salua d'un vague signe de la main. Il n'était pas encore suffisament réveillé pour se mettre à sauter partout et son estomac s'amusa à lui rappeler qu'il avait oublié de manger à son retour, la veille. Tant pis, il ferait un saut à la cantine avant de partir.

Arrivé dans le bureau de Komui, Lavi se demanda s'il comptait le ranger un jour. Depuis plus de deux ans qu'il était là, il l'avait toujours vu dans un état plus que lamentable. Rien n'était rangé, les feuilles de missions et autres rapports servaient de paillassons... On ne voyait même plus le sol ! Pour le rouquin qui était plutôt soigné et qui aimait les choses rangées -même s'il avait la mauvaise habitude de tout laisser trainer, y compris les livres-, ce n'était vraiment pas une preuve de sérieux. Dire qu'il s'agissait du responsable de la Congrégation... Celui-ci vint d'ailleurs le saluer avant de lui fournir sa feuille de route. Il ne perdait pas de temps ! Laissant échapper un léger soupir, Lavi parcouru la feuille du regard, relevant chaque détail pour tout garder en mémoire. Komui parlait en même temps, lui expliquant ce qu'il était censé faire. La seule chose qui capta l'attention de l'apprenti bookman était le nom de son futur binome. Eleonnora Svetlana Davidoff ? C'était certes un nom à rallonge, mais c'était un nom féminin ! L'oeil de Lavi prit soudain une teinte un peu plus vivante et un sourire se dessina sur ses lèvres. C'était la première bonne nouvelle de la journée
.

« Si tu n'as plus besoin de moi, j'y vais, le plus tôt sera l'mieux. C'est que c'est pas la porte à côté hein ! »

Un simple signe de tête négatif de la part de l'intendant suffit à lui répondre et il ne tarda pas plus, reposant la feuille avant de rejoindre l'ascenseur pour embarquer au niveau du canal souterrain. Une fois en ville, il rejoignit la gare et prit le premier train à destination de la grande ville la plus proche. L'Angleterre était loin de là où il se trouvait, il en aurait sûrement pour quelques jours et il n'avait même pas de compagnie pour se distraire. Néanmoins, il avait entre les mains le meilleur ami dont il puisse rêver. Le simple livre qu'il n'avait pas encore ouvert valait toutes les compagnies du monde. Il devait tout de même reconnaitre qu'ennuyer ses compagnons en profitant de leur sommeil pour leur dessiner dessus était une activité des plus amusantes. Il allait devoir se contenter de ce qu'il avait, étant seul.

Une fois dans le train, il se plongea dans son livre à un tel point qu'il faillit manquer le bon arrêt, descendant in-extremis. Intérieurement, il entendit son maître le rabrouer même si celui-ci était absent. Oh oui, s'il avait raté l'arrêt, il se serait probablement fait tirer les oreilles tellement fort qu'il aurait pu concurrencer un éléphant d'asie. Néanmoins arrivé à la prochaine gare, il embarqua dans un nouveau train, un des multiples moyens de transport qu'il allait devoir emprunter. Quelque part, il redoutait de devoir prendre le bateau. Mauvais souvenirs sans doute. Ne jamais rien oublier n'était pas qu'une bénédiction. Le voyage se passa pourtant sans encombre et une fois en Angleterre, Lavi prit une calèche pour rejoindre Londres. Il termina son livre pile au moment d'arriver, ce qui tombait plutôt bien, détestant ne pas lire une livre d'une traite.

L'exorciste n'avait pas besoin de la feuille de route qu'il avait d'ailleurs laissée à la Congrégation pour se souvenir de l'adresse. Seulement, la ville était grande et il mit un certain temps à trouver le chemin de la demeure de sa future partenaire. Elle habitait une zone plutôt calme, ce qui n'était pas plus mal. Stoppant devant la porte, Lavi donna quelques coups et attendit patiemment que quelqu'un vienne lui ouvrir. Aucun bruit ne lui parvenait, rien ne bougeait. Etait-elle absente ? Il retenta sa chance mais eut le même résultat. C'était bien sa veine ! Par chance, Komui lui avait fourni l'adresse de son travail. Néanmoins il était tard, la nuit était déjà tombée et le rouquin doutait qu'elle travaille encore à cette heure-ci. Tant pis, dans le doute mieux valait vérifier. Il n'avait que ça à faire de toute façon.

Retournant en centre ville, il suivit les numéros de rue jusqu'à tomber sur le bon. Lavi s'arrêta face au bâtiment de l'adresse qu'il avait mémorisée comme étant celle où travaillait la fameuse Eleonnora. Il s'agissait d'un bar, vu la devanture mais les néons clignotant et les décorations extérieures tranchaient avec les autres bars plus "traditionnels" devant lesquels il était passé. Intrigué, Lavi entra et stoppa aussitôt qu'il eut posé le pied à l'intérieur. L'endroit était richement décoré, de la musique résonnait dans la salle, des lumières clignotaient parfois, ajoutant un côté festif et surtout, surtout, des filles en tenue légère dansaient ou se dandinaient à différents endroits du bar. Certaines même chantaient tandis que d'autres allaient servir des verres à des hommes affalés sur l'un des nombreux canapés de l'endroit. Lavi entrouvrit la bouche, surpris. Agréablement surpris. C'était le paradis !

Malgré son intérêt grandissant pour l'endroit, l'apprenti bookman se demanda s'il ne s'était pas trompé de lieu. Il voyait mal une exorciste travailler ici. Pourtant, il était persuadé de ne pas s'être trompé. Il était impossible que sa mémoire lui fasse défaut et il avait en plus pris le temps de bien lire les différentes adresses. Pas de doute, c'était ici, aussi étrange que cela puisse paraitre. Il ne lui restait plus qu'à demander si quelqu'un connaissait cette Eleonnora. Ne sachant même pas à quoi elle ressemblait, il n'avait pas le choix. Cependant, puisqu'il était là, autant en profiter, non ? Lavi se dirigea vers le bar, non sans mater les différentes filles qu'il croisait au passage, un air rêveur sur le visage. Il prit un siège et s'accouda au comptoir, posant son livre terminé devant lui avant de commander un verre. Il était en tenue officielle. Si l'une des filles ici présentes était la bonne personne, elle viendrait possiblement vers lui. Dans le pire des cas, il chercherait. Mais plus tard. Pour l'heure, il avait envie de s'amuser. Comment résister alors qu'il était au milieu d'un endroit magique et que Bookman n'était pas là pour le réprimander ?

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 



Dernière édition par Lavi le Jeu 29 Nov - 21:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Mar 22 Mai - 22:16

La nuit était tombée. Le bar était ouvert depuis maintenant trois heures. Assise devant une coiffeuse, une jeune femme à la longue chevelure de blé fixait son reflet dans un grand miroir. Ramenant ses mèches blondes d’un côté de son épaule, elle contempla une dernière fois son image avant de se lever. Elle était vêtue d’un corsage carmin aux lacets sombres mettant en valeur sa généreuse poitrine. Portant sous-vêtement et porte-jarretelles assortis, il ne lui restait plus qu’à enfiler ses chaussures possédant de longs talons aiguilles. Une fois cette tâche complétée, elle n’avait besoin que d’un simple signal afin de monter sur scène. Dans la salle très peu bondée, deux femmes se déhanchaient auprès d’un public masculin hypnotisé par la beauté de ces strip-teaseuses. Puis, vint le moment où une troisième femme monta sur scène. Cette dernière annonça l’entrée de Bloody sur scène. Le signal était donné. Franchissant l’épais rideau noir la dissimulant du public, la jeune femme pénétra dans la salle principale du bar, là où quelques clients détournèrent la tête des filles ainsi que de leurs consommations afin de la contempler dans toute sa splendeur. La musique débuta doucement, envahissant la pièce, envoutant ses occupants. La femme commença à chanter d’une voix forte, puissante, la projetant aux quatre coins du bar. Elle s’avançait gracieusement, comme elle savait si bien le faire. Lorsqu’elle apercevait de nouveaux clients pénétrant dans l’établissement, elle les accueillait d’un clin d’œil malicieux.

« Kiss me gently
Always I know
Hold me love me
Don't ever go...Ooo Yeah ! »

Un client particulier entra dans le bar alors qu’elle était toujours sur scène, se servant du poteau qui y avait été installé, à sa droite, comme d’un accessoire de danse. Elle observa rapidement sa tenue avant de conclure que cet homme n’était pas présent pour le spectacle. Malgré tout, elle n’en perdit pas sa concentration, poursuivant sa chanson avec le refrain final, d’une voix toujours aussi forte et mélodieuse. Cependant, elle descendit de scène afin de s’approcher de ce client, assis au bar. Avec ces lumières tamisées donnant un aspect bien plus intime à la pièce, elle aurait pu confondre sa tenue avec une autre, mais alors qu’elle s’approchait, elle ne doutait plus de l’identité de cet homme : il était bel et bien un exorciste, probablement envoyé par la Congrégation. Cela signifiait qu’elle devait partir en mission dès ce soir. Serait-ce en lien avec les événements dont tout le monde parle dans les environs depuis plus d’une semaine ? Elle se devait d’aller voir par elle-même. Après tout, avant d’être Bloody, la magnifique chanteuse et strip-teaseuse, cette femme se nommait Eleonnora et exerçait la profession peu commune d’exorciste. Elle était toujours prête à partir en mission et pouvait le faire dès maintenant… ou lorsqu’elle aura terminé sa chanson.

S’approchant de l’homme, elle posa la main sur l’épaule de ce dernier et plongea son regard dans son seul œil valide à la magnifique couleur émeraude. Eleonnora l’avait probablement aperçut une fois où deux lors de ses brefs passages au quartier général de la Congrégation. Après tout, un rouquin portant un cache-œil, cela ne se voyait pas fréquemment. Cependant, elle était loin de le connaitre. Seul son visage lui était légèrement familier et plutôt mignon. Par contre, une question fit rapidement apparition dans son esprit : pourquoi était-ce lui qui venait la voir dans ce bar et non son habituel partenaire ? Elle ne faisait équipe avec personne d’autre que son ami Traqueur. Ses supérieurs avaient-ils oublié les désastres que cela créait lorsqu’il la mettait en équipe avec le premier venu ? Elle instaurait son autorité et prenait ses propres décisions, délaissant pratiquement le travail en équipe. N’avaient-ils pas compris que la discorde était phénomène courant lorsqu’elle se trouvait en compagnie de tout autre individu que son coéquipier ? Pour l’instant, elle ne pouvait poser la moindre question. Elle devait terminer sa chanson, se déhanchant sensuellement devant son collègue.


« You make me so hot
Make me wanna drop
You're so ridiculous
I can barely stop
I can hardly breathe
You make me wanna scream
You're so fabulous »

Alors que la chanson tirait à sa fin, la jeune femme ne se gêna pas pour passer une main derrière la nuque du rouquin alors que l’autre glissait doucement sur son torse. Elle connaissait parfaitement sa capacité à charmer les autres et ne se gênait pas pour s’en servir, ce qui pouvait être très drôle, parfois. Cependant, il était très rare qu’elle ose toucher à ses collègues. Elle tenait bien trop à sa réputation de femme froide et sérieuse qu’elle s’était forgée au fil des années. Ainsi, elle évitait que toute autre personne de la Congrégation ne la prenne que pour une fêtarde et débauchée qui ne savait être sérieuse et responsable. Dans ce monde, elle n’avait pas le choix que de montrer force et caractère à ceux qui la prenaient de haut ou ne croyaient guère en ses capacités. Peu d’exorcistes avaient eu la tâche de la déranger au beau milieu de son travail. Ils se comptaient sur les doigts d’une seule main.
Approchant son visage de celui de l’exorciste, Bloody afficha un sourire coquin alors qu’elle lui souffla les dernières paroles de sa chanson à l’oreille.


« You're so good… »

Elle mordilla légèrement l’oreille du jeune homme avant d’éloigner son visage du sien. La musique s’arrêta doucement alors qu’une nouvelle mélodie bien familière à la chanteuse débuta. À présent, elle pouvait se permettre de quitter son emploi afin de partir à la chasse aux Akumas. Reculant d’un pas, prenant place sur le tabouret avoisinant celui de l’exorciste, elle lui fit un clin d’œil complice avant de croiser les jambes, posant un coude sur le bar. Laissant tomber son air aguicheur, elle devint soudainement plus froide et bien moins aimable.

-« Tu n’es pas là pourrr le spectacle, n’est-ce pas ? » Fit-elle en roulant ses « R ». «Où est mon coéquipier ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Mer 23 Mai - 12:25

Le voyage avait été long et Lavi devait reconnaitre qu'il appréciait finalement la compagnie des autr'es. Même si le bouquin avait été intéressant et lui avait pris tout son temps, il regrettait de n'avoir personne à qui en parler. Depuis quand désirait-il tant la proximité d'autres personnes ? Lui qui avait toujours été si solitaire, si lointain, voilà qu'il se mettait à regretter que le vieil homme ne l'ait pas accompagné. Même si celui-ci passait son temps à lui faire la leçon, c'était son maître et même s'ils n'avaient aucun lien familial, il le considérait comme un membre de sa famille. Après tout, les bookmen étaient un peu comme une sorte de grande famille. Une famille un peu spéciale mais une famille tout de même. Tout comme la Congrégation au final... Lenalee faisait souvent cette réflexion et si au départ Lavi trouvait ça franchement ridicule, désormais il ne pouvait qu'être d'accord. Le jour des adieux serait déchirant, aucun doute là-dessus.

Le rouquin chassa cette pensée et le voyage se déroula calmement. Il alterna phase de sommeil et phase de lecture, profitant des arrêts aux diverses gares pour se procurer un peu de nourriture. Finalement, il était partit tellement vite de la Congrégation qu'il avait oublié de prendre de quoi manger. Il regretta de ne pas avoir prit davantage d'argent, espérant que le peu qu'il avait suffirait pour l'aller-retour. Dans le pire des cas, il emprunterait un peu d'argent à sa collègue et si celle-ci n'acceptait pas, il lui suffirait de faire mettre ça sur la note de la Congrégation. C'était un des avantages d'être exorciste, la plupart du temps, tout leur était payé.

Une fois arrivé à Londres, Lavi ne fut pas mécontent de se dégourdir enfin les jambes. Rester assis pendant des heures et des jours avait le don de l'agacer, lui qui avait toujours la bougeotte. Il aurait pu prendre une autre calèche pour atteindre l'endroit de la ville où habitait sa future coéquipière mais préféra faire le trajet à pieds. Ainsi, il avait davantage le temps d'observer les environs et de noter chaque détail en plus de profiter d'un peu d'air frais. Il était tard mais pourtant il ne ressentait aucune fatigue malgré le décalage horaire. Ce n'était pas plus mal. Puisqu'il était dans un endroit inconnu et sur les traces d'un possible Akuma, mieux valait rester vigilant et sur ses gardes. Qui sait quelle apparence ce dernier avait bien pu revêtir ? Même l'enfant la plus innocente pouvait se révéler être une machine à tuer. Quel monde trompeur. Mais il était mal placé pour critiquer. Ne trompait-il pas lui-même les gens ?

Puisqu'il fit chou blanc en allant directement au domicile d'Eleonnora, Lavi décida d'aller jeter un oeil sur son lieu de travail. Même s'il ne l'y trouvait pas, il trouverait peut-être quelqu'un susceptible de le renseigner d'une façon ou d'une autre. Mais une fois sur place, la perspective de chercher sa collègue le motivait déjà moins, préférant plutôt profiter un peu de la soirée. Ce n'était pas tous les jours qu'il avait l'occasion de se rendre dans un tel endroit, seul. Après tout, sa collègue ne l'attendait pas, il avait donc tout son temps. Il se rappela que la mission était urgente, mais son attrait pour la gent féminine l'emporta largement sur le coup. Il pouvait bien en profiter quelques minutes, ça ne mangeait pas de pain. De toute façon, son esprit était focalisé sur les différentes danseuses alors qu'il prenait place devant le comptoir. Elles étaient toutes plus charmantes les unes que les autres, offrant un agréable ballet à l'oeil du rouquin. Un sourire idiot figé sur les lèvres, il admirait leur façon de se mouvoir, ne s'en détournant qu'un court instant le temps de commander sa boisson.

Mais lorsqu'il posa le regard sur la scène où évoluaient les danseuses, il remarqua alors l'une d'elle, différente des autres. On pouvait dire qu'elle ne manquait pas d'atouts. En plus de posséder un corps agréablement sculpté, elle montrait qu'elle savait s'en servir, possédait un fort joli minois et chantait à merveille. Tout à fait son type de femme ! Alors qu'il la fixait d'un air béat, il réalisa qu'elle venait dans sa direction tout en continuant de chanter. Se demandant si c'était lui sa cible ou quelqu'un d'autre, il jeta un coup d'oeil rapide autour de lui, remarquant qu'il était seul. Comme pour confirmer cette conclusion, la jeune femme s'arrêta face à lui et posa sa main sur son épaule. Non, il ne rêvait pas, elle était belle et bien là, juste devant lui, lui faisant même l'honneur de poser la main sur lui. Lavi cru que son seul oeil visible allait lui sortir du crâne tandis qu'il la regardait, la bouche légèrement entrouverte. Il aurait pu rester ainsi des heures rien qu'à la regarder se déhancher de la sorte.

La chanson était quasiment terminée et voilà que la jeune femme le touchait davantage, glissant ses mains sur lui. Alors qu'elle approchait son visage du sien, Lavi cru qu'il allait défaillir, son coeur battant tellement fort qu'Eleonnora devait le sentir juste en ayant la main posée sur son torse malgré les couches de vêtements. Ce fut la cerise sur le gâteau lorsqu'elle lui murmura quelques mots à l'oreille avant de mordiller cette dernière. Complétement sous le charme, l'exorciste se pencha en arrière pour la regarder, ouvrant un peu plus la bouche pour bredouiller un début de mot
.

« Sss... »

Il n'eut pas l'occasion d'en dire plus, basculant de son siège à force de se pencher, se retrouvant les quatre fers en l'air, manquant de s'assomer avec le bord du comptoir. Il se redressa aussitôt, ramassa le siège qui avait basculé avec lui avant de le remettre droit et de se reposer dessus comme si de rien n'était, laissant échapper un rire, conscient de sa propre bêtise. La jolie blonde avait pris place juste sur le tabouret à côté du sien mais l'air qu'elle arborait était différent de celui qu'elle avait eu jusqu'à présent. Elle semblait plus sérieuse et bien moins aguicheuse. Pourtant, ce n'était pas ça qui allait refroidir le rouquin.

A sa question, il reposa les pieds sur terre et réalisa qu'il s'agissait de celle qu'il cherchait, sinon elle n'aurait pas demandé une telle chose. Maintenant qu'il l'avait sous les yeux et que son esprit était un peu moins accaparé par sa plastique, il réalisa qu'il l'avait déjà vu. Oui, il l'avaif même croisée plusieurs fois à la Congrégation mais ce n'était clairement pas la personne qu'il voyait le plus. Si elle vivait à Londres en temps normal, cela n'avait rien d'anormal donc. Il avait mémorisé chaque détail de son visage mais n'avait jamais su son nom. C'était désormais chose faite. Vu la façon dont elle roulait ses R, nul doute qu'elle n'avait rien de britannique. Cette façon de parler couplée à son nom ne laissait aucun doute sur ses origines de l'est. Russe probablement. Le port de l'uniforme avait donc fait son office, ayant ramené celle que Lavi cherchait sans qu'il ait eu besoin de quitter son siège. Plutôt pratique. La voilà qui le questionnait sur son coéquipier. Celui qu'elle avait habituellement étant absent, c'était le rouquin qui le deviendrait pour toute la durée de la mission
.

« Tadaaaaaaaaaam ! ♪ » lança t-il en écartant les bras avec un large sourire tel un magicien qui présentait un tour, se présentant ainsi lui-même comme étant le fameux coéquipier en question « Ton coéquipier étant absent pour l'moment, c'est à moi qu'on a confié l'rôle pour l'temps d'une mission. Pour le reste, t'as raison Nora. J'peux t'appeler Nora ? Non parce que t'as un nom à rallonge quand même hein ! Très joli nom soit dit en passant ! Pas que l'nom en fait... » fit-il en la regardant de haut en bas, un sourire aux lèvres « Enfin... même si j'apprécie vachement le spectacle, on a plus urgent. Je suppose que tu préfères qu'on en parle ailleurs qu'ici ? Plus vite on aura terminé et plus vite on pourra passer à aut' chose ! Oh , au fait ! Moi c'est Lavi ! Nora, Lavi... Même nombre de lettres... c't'un signe, aucun doute ! » acheva t-il en riant, lui tendant la main dans l'optique de serrer la sienne

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Mer 23 Mai - 16:14

Avec les années, Eleonnora s’était trouvé un penchant pour ce qui était de charmer les hommes. Aidée de ses atouts naturels, elle adorait jouer avec eux, les avoir à sa merci et les manipuler à sa guise. Elle pouvait faire ce qu’elle désirait d’eux. Il suffisait de savoir s’y prendre. Après tout, tous ces hommes ici présents n’étaient là que pour une seule chose : les femmes. Parfois, l’exorciste ne se gênait pas pour en profiter et faisait tout en son pouvoir afin de ramener un homme dans son lit, lorsqu’elle le désirait. La majorité du temps, c’était terriblement simple.
Cette fois-ci, sont charme fit de nouveau effet. Cependant, ce n’était pas sur n’importe quel client ordinaire : il s’agissait d’un membre de la Congrégation. Sur toutes les personnes sur lesquelles elle aurait pu tomber, il s’agissait d’un jeune homme qu’elle était loin de laisser indifférent. Bien qu’elle regrettait de ne pas avoir son coéquipier à ses côtés, la jeune femme se consola en se disant qu’il lui sera probablement plus simple d’accomplir sa mission si elle était en mesure de faire ce qu’elle désirait de cet homme. D’ailleurs, ce dernier n’arriva à garder place sur son tabouret et s’écrasa sur le sol. Cela arracha un sourire amusé à la danseuse qui s’installa sur un tabouret avoisinant. Le temps que l’exorciste se redresse et se réinstalle au bar suite à sa chute, Eleonnora eut le temps d’adopter un air bien plus sévère que ce qu’elle affichait quelques secondes auparavant. Lorsqu’il était question d’Akumas, elle se devait d’être sérieuse. En premier lieu, elle désirait savoir où était passé son cher ami et coéquipier, bien qu’elle commençait à se douter de la réponse.


-« Tadaaaaaaaaaam ! ♪ Ton coéquipier étant absent pour l'moment, c'est à moi qu'on a confié l'rôle pour l'temps d'une mission. Pour le reste, t'as raison Nora. J'peux t'appeler Nora ? Non parce que t'as un nom à rallonge quand même hein ! Très joli nom soit dit en passant ! Pas que l'nom en fait... »

Soupire. Pourquoi avait-il fallu qu’il en soit ainsi ? La situation était urgente, sans quoi la Congrégation ne lui aurait pas envoyé le premier venu. Il semblerait qu’elle n’ait pas d’autre choix que de faire équipe avec cet homme, un peu trop ravi de l’avoir à ses côtés, en espérant qu’il n’y ait pas de problèmes. Autant mettre les choses au clair dès le début afin qu’il ne tombe pas trop des nues. Certes, elle était une femme chaleureuse qui adorait s’amuser. Cependant, elle se devait d’être parfaitement sérieuse à certains moments. Pour la réussite de la mission, cela était très important. La jeune femme se penchant vers Lavi et passa son index sous son menton afin de l’obligé à redresser la tête. Les Akumas avant, le matage après.

-« Enfin... même si j'apprécie vachement le spectacle, on a plus urgent. Je suppose que tu préfères qu'on en parle ailleurs qu'ici ? Plus vite on aura terminé et plus vite on pourra passer à aut' chose ! Oh , au fait ! Moi c'est Lavi ! Nora, Lavi... Même nombre de lettres... c't'un signe, aucun doute ! »

Au moins, elle pouvait accorder à cet homme, Lavi, qu’il connaissait ses priorités. La mission avant tout. Eleonnora n’avait plus qu’à aller se changer et déclarer à son patron qu’elle devait quitter pour la soirée avant de déserter l’endroit, se remplissant peu à peu d’homme. Par habitude, elle trainait toujours son uniforme d’exorciste dans son grand sac, tout comme son innocence. Ainsi, peu importe où elle se trouvait, elle pouvait y accéder facilement. Ce n’était certainement pas en petite tenue qu’elle allait combattre les démons.

-« Nous allons mettre certaines choses au clair. » Commença la beauté Russe d’un ton aussi froid que la température de son pays natal. « J’exige que tu m’appelles par mon prénom lorsque nous sommes devant les membres de la Congrégation. Après, fait ce que tu veux. Tout au long de la mission, tu seras sous mes ordres, que tu sois d’accord ou non. Attends-moi ici, je vais me changer. Ensuite, je veux un briefing complet de la situation. »

Sur ce, elle se leva, se dirigeant au fond de la pièce. Elle ne tarda pas à franchir une porte qui la mena dans une salle où se trouvait quelques costumiers et deux coiffeuses surmontées de grands miroirs. La pièce étant vide, Eleonnora en profita pour retirer la totalité de ses vêtements afin d’enfiler quelque chose de plus confortable. En moins de deux minutes elle se trouva vêtue de son habit d’exorciste. Ajustant le corsage qu’elle portait, la jeune femme laissa sa veste sur le dossier d’une chaise. Puis, elle ramena sa chevelure dorée en un chignon, dégageant ainsi son visage. Seules quelques mèches rebelles tombèrent çà et là autour de sa tête. Mettant délicatement ses lunettes, la femme s’assura que ses deux armes à feu étaient belles et bien accrochés à sa taille, reposant dans leur étui. Prête à quitter son lieu de travail, Eleonnora attrapa sa veste avant de se rendre au bureau de son patron. Elle lui expliqua clairement qu’elle ne pouvait rester pour la nuit et se devait de partir en mission. Bien que cela ne l’enchantait guère, l’homme n’avait pas le choix de la laisser partir. Il savait très bien que, parfois, la jeune femme devait accomplir son devoir d’exorciste, bien qu’elle tentait d’éviter de quitter au beau milieu de ses quarts de travail. Quoi qu’il en soit, elle était libre comme l’air et en profita pour rejoindre Lavi, l’attendant toujours dans le bar.

-« Allons-y. » Fit-elle en passant en coup de vent à ses côtés.

Une fois à l’extérieur de l’établissement, la jeune femme s’adossa au mur à proximité de l’entrée principale, les bras croisés, n’attendant que les ordres de mission donnés à Lavi. Plus tôt cette mission sera terminée, plus tôt elle pourra s’amuser. Elle devait bien avouer que Lavi était bel homme et qu’elle ne serait pas contre un peu de compagnie dans son grand lit ce soir, mais mélanger sa vie personnelle et sa vie d’exorciste n’était pas une excellente idée. Mais, qui le saurait ? Pour l’instant, elle se devait de penser uniquement à la mission. Le reste pouvait attendre.


-« Explique-moi quelle est notre mission. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Mer 23 Mai - 21:16

Est-ce que les femmes étaient le point faible de Lavi ? Sans aucun doute. Autant il pouvait se montrer un redoutable adversaire prêt à tout pour défendre sa vie et celle de ses amis, autant il avait un mal fou à se contrôler face à une femme. Il n'était pas pour autant stupide, ayant un sens des priorités, et pouvait très bien se battre contre une femme si besoin était. Mais ici, dans ce bar un peu spécial, pourquoi se battrait-il ? Il était certes possible que des Akuma soient dissimulés dans la foule mais pour le moment tout était calme. Il n'avait donc aucune raison de se méfier particulièrement alors qu'une belle femme lui faisait de l'oeil. Pourquoi diable une danseuse voudrait sa peau ? Parce qu'elle était possiblement un Akuma ? Certes, mais il ne craignait rien dans un lieu public. De plus, il avait son Innocence à portée de main, prête à l'emploi au cas où. Ce n'était pas parce qu'il était subjugé par la beauté de la femme en face de lui que ses réflexes avaient soudainement disparus.

Cela ne l'empêcha cependant pas de s'étaler au sol mais il se redressa bien vite pour rejoindre sa place. Sur le coup, il ne réalisa pas pourquoi elle s'était intéressé à lui particulièrement, les autres hommes de la salle le regardant d'un air envieux. Ca pour le charmer, elle l'avait charmé. Que ce soit sa gestuelle, ses mots ou le ton de sa voix, tout chez elle l'attirait. Pas de doute, elle savait y faire, ce n'était sans doute pas ses premiers jours de travail. Vu les regards que lui jetaient la majorité des clients, elle était peut-être une sorte de star ou quelque chose dans ce style. Quel veinard il était, vraiment. Mais il rescendit bien vite sur terre lorsque la jeune femme se mit à parler d'un ton bien plus froid, sérieux. Finalement, elle n'était venue le voir que parce qu'il portait sa tenue d'exorciste et qu'elle l'était elle-même. Il était fort possible qu'il n'ait même pas attiré son attention autrement.

Sa déception ne dura cependant pas bien longtemps. Elle était tout de même bien jolie et il avait le privilège de travailler avec pour le moment, remplaçant son coéquipier. Cela ne sembla pas enchanter Eleonnora qui s'empressa de demander où il était. Gardant le sourire, Lavi lui expliqua la raison de sa présence sans toutefois évoquer la mission. On ne savait jamais si quelqu'un les écoutait et ce n'était pas vraiment l'endroit pour parler de ça. De plus, la jolie blonde n'allait sûrement pas partir se battre dans cette tenue. Elle lui allait certes fort bien, la mettant en valeur, mais niveau protection... on avait vu mieux. Quoiqu'il en soit, la nouvelle n'avait pas l'air de réjouir Eleonnora qui se mit à soupirer. Ce n'était pas bien grave, Lavi acceptait la mission de lui faire retrouver le sourire rapidement. Avec son entrain habituel, il comptait bien lui faire voir les choses sous un angle nouveau.

Voilà que sa collègue se penchait vers lui. Allait-elle de nouveau s'en prendre si délicieusement à ses oreilles ? Ce ne fut pas le cas bien qu'elle entra de nouveau en contact direct avec lui, posant son index sous le menton du rouquin, lui faisant relever la tête alors qu'il admirait sa plastique. Puisqu'il la regardait désormais dans les yeux, il en profita pour continuer un peu plus sérieusement, lui proposant de sortir pour discuter ailleurs. La mission était la plus urgente, mieux valait faire en sorte que le nombre de morts n'augmente pas, élevant par la même occasion le nombre d'Akuma. L'apprenti bookman ne manqua pas d'ajouter une petite touche d'humour teintée d'un peu de charme tout en dévoilant son nom. Si lui connaissait le sien, cela n'était pas réciproque. C'était maintenant chose faite.

Eleonnora prit à son tour la parole, son ton étant toujours aussi froid que lorsqu'elle l'avait questionné. Visiblement il n'avait pas réussi à réchauffer l'atmosphère. Elle lui posa ses conditions, lentement, distinctement, comme si elle voulait que cela s'imprime bien dans l'esprit du jeune homme. Un peu plus, il se serait cru à l'armée. Enfin après tout, la Congrégation n'était-elle pas une armée ? La façon dont Eleonnora parlait ne laissait aucun doute sur la marche à suivre. Il devait se taire et seulement lui servir de soutien même si elle l'autorisait à l'affubler d'un surnom hormis devant d'autres exorcistes. Lavi n'eut pas le temps de répondre qu'elle avait déjà disparu au fond de la pièce, le laissant seul au bar.


*Quelle autorité... Quel caractère... Quelle femme !* pensa t-il en la suivant des yeux, fixant l'endroit qu'elle avait rejoint, même une fois disparue de son champ de vision

Ce n'était pas pour lui déplaire, d'un certain côté. Elle avait l'air de savoir ce qu'elle voulait et surtout ce qu'elle ne voulait pas. Elle avait défini les choses clairement pour qu'il n'y ait pas de problème entre eux, ce n'était pas plus mal. Lavi n'était pas du genre contrariant et il se moquait bien de donner des ordres ou d'en recevoir. Il était là pour faire sa mission et tant qu'ils étaient coordonnés, tout ira bien et elle serait ainsi plus vite clôturée. Il profita de son moment de solitude pour boire son verre d'un coup, n'ayant pas le temps de le savourer. Bien qu'il ne raffolait pas de l'alcool, un verre de temps à autre ne faisait pas de mal. Il ne lui restait plus qu'à attendre le retour de sa coéquipière.

Elle fut rapidement de retour et se contenta de passer à côté de lui s'en s'arrêter, lui signalant que le moment était venu d'y aller. Attrapant son livre, Lavi suivit le mouvement non sans prendre le temps de l'observer au passage. Sa tenue était à l'opposé de celle qu'elle portait juste avant. Il avait rêvé ou elle portait des lunettes ? Ses cheveux étaient également désormais attachés, lui donnant un air encore plus sérieux et fermé. Il avait cru voir deux personnes différentes tant son apparence s'était modifiée. Vraiment, elle avait deux travails bien distincts et semblait les réaliser à la perfection. Jouer sur deux tableaux différents n'avait pas l'air d'être une tâche difficile pour elle. Dans un sens, il l'enviait. N'étaient-ils pas un peu pareil dans le fond ? Lui aussi avait deux tâches bien différentes à accomplir, pas toujours compatibles. Il pouvait donc comprendre qu'elle ne veuille pas faire de lien entre les deux, laissant chaque chose à sa place. Ainsi, en revêtant son uniforme, elle avait également enfilé une autre personnalité. Tout comme lui. Ils devaient avoir plus de points communs qu'il ne l'aurait cru au premier coup d'oeil. Eleonnora s'était arrêtée non loin de l'entrée, adossée à un mur en attendant l'exorciste. Celui-ci se posta face à elle, toujours le sourire aux lèvres, son livre sous l'aiselle. Il fit un léger salut militaire, l'air de dire "A vos ordres" alors qu'elle lui intimait de la brieffer
.

« Dernièrement, il y a eu une recrudescence de morts dans le coin, ainsi qu'de disparitions. Leur nombre coïncide pas tout à fait mais il est suffisament élevé pour que ce soit suspect. La guerre n'a pas atteint cette ville, il n'y a donc aucune raison pour que les gens meurent autant. Ceci dit, les disparus font presque le double du nombre de morts. La présence d'un Akuma cherchant à évoluer serait l'explication la plus probable. Possiblement un niveau deux sinon il se serait fait remarquer plus tôt. Komui proposait d'aller en toucher un mot au Croque-mort de la ville. 'Fin j'pense que son magasin est fermé à c't'heure-ci, tu vois ? C'la dit, ça ne nous empêche pas d'y entrer si tu vois c'que j'veux dire ! J'aimerai bien consulter son registre... » expliqua t-il à voix basse mais suffisament fort pour qu'elle entende de là où elle était

Lavi jeta un oeil autour d'eux. Malgré la nuit, il y avait encore du monde dans les rues même si la majorité des gens étaient soit dans les bars soit dans les restaurants. On ne pouvait pas dire que les trottoirs étaient bondés mais il y avait tout de même un peu d'activité. Rien d'étonnant, c'était Londres tout de même ! Le rouquin regretta l'insouciance des passants, espérant parfois pouvoir la retrouver un jour. Mais il savait que c'était impossible. Reposant le regard sur Eleonnora, il lui fit un signe de tête, commençant à s'éloigner de quelques pas, attendant qu'elle le rejoigne
.

« Tu connais mieux la ville que moi, j'te laisse me guider. T'as un plan d'action ou bien on utilise la bonne vieille méthode ? Jolies lunettes au fait ! »

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Jeu 24 Mai - 1:04

Eleonnora savait faire fi des pensées des autres à son égard. Qu’on la trouve magnifique, chiante, insupportable, séduisante, elle n’en avait rien à faire. L’un de son travail consistait à faire passer du bon temps à des clients qui avaient de l’argent à donner pour une simple danse langoureuse. Elle se devait d’être jolie, charmante, aguichante, mais elle le faisait parce qu’elle le voulait bien. L’important était qu’elle se trouve jolie et non se conformer à ce que d’autres pouvaient penser de la beauté. En ce qui concernait son travail d’exorciste, elle se devait d’être sérieuse et professionnelle afin de ne jamais oublier le but premier de sa mission. Elle se devait de risquer sa vie et de combattre peu importe ce que cela pouvait lui en couter. Tout ce qui lui importait était la réussite de ses missions.
Ce fut pour cette raison que la russe adopta deux personnalités bien distinctes qui la représentait à sa juste valeur, à ses yeux. D’un côté, la femme sérieuse et disciplinée qu’avait formé Sergei Davidoff et de l’autre la jeune femme restée adolescente qui aimait s’amuser et faire ce qu’elle voulait sans se plier aux ordres de quiconque. Ainsi, elle pouvait vivre ces deux vies sans problème.

La jeune femme profita de la brise fraiche de la nuit pour respirer un grand coup. Elle sentit l’air frais mordre sa peau à découvert, ce qui la changeait de la chaleur étouffante du bar. Gardant sa veste dans ses bras, Eleonnora s’adossa contre un mur de brique, les bras croisés. Elle n’attendait plus que le briefing de Lavi afin de se mettre en route. L’exorciste ne serait pas étonnée qu’un Akuma soit à l’origine des nombreuses disparitions dont ne cesse de parler les journaux de la ville. Des rumeurs couraient çà et là, mais rien de bien concret. Tout le monde cherchait une explication logique, mais personne n’avait songé à quelque chose de surnaturel.

Le rouquin l’avait rejoint à l’extérieur. Avant de prendre la parole, il fit un salut militaire. Était-ce l’une de ses plaisanteries ? La jeune femme le laissa faire. Elle était bien consciente d’agir tel un colonel de l’armée donnant des ordres à ses soldats. Lavi ne tarda pas à lui expliquer la situation, comme s’il avait appris l’ordre de mission par cœur. La jeune femme haussa un sourcil, surprise par une telle mémoire. Au moins, il s’exprimait clairement, ce qui permit lui permis d’obtenir une bonne idée de la situation actuelle. À présent, l’heure n’était plus au dialogue, mais bien au combat. Il fallait trouver cet Akuma au plus vite. Le temps leur était compté. Qui sait combien de victimes supplémentaires allait-il faire avant qu’ils n’interviennent ? Se redressant et s’éloignant du mur, Eleonnora enfila sa veste d’exorciste avant de monter la fermeture éclair, couvrant ainsi le corsage qu’elle portait.
Si son nouveau coéquipier désirait éplucher le registre du croque-mort, pour une raison qu’elle ignorait, qu’il le fasse. Elle profitera de cette occasion pour chasser l’Akuma. Elle préférait effectuer son travail seule et ne pas s’encombrer de n’importe qui. À de très rares occasions, elle s’était retrouvée à combattre des Akumas seule. Bien qu’ils eurent été de niveau un, elle ne craignait guère d’affronter un niveau supérieur. Elle aimait les défis. Celui-là lui plaisait énormément.


-« Ne te mets pas dans mes pattes et tu pourras bien faire ce que tu veux. Je n’en ai qu’après cet Akuma et je le tuerais quoi qu’il en coute. »

Sur ces mots peu chaleureux, Eleonnora pris la direction du centre funéraire où travaillait le croque-mort. Elle n’avait aucun problème à entrer par infraction quelques part si cela était pour la bonne cause. Dans un cas d’Akuma, elle ne se gênera jamais pour faire ce qu’il faut afin de mener sa mission à bien. Une fois à l’intérieur, elle se mettra immédiatement en chasse, espérant que Lavi préféra feuilleter de vieux registres inutiles plutôt que de la suivre. Ainsi, elle aura le champs libre pour agir comme elle le désirait.

-« Tu connais mieux la ville que moi, j'te laisse me guider. T'as un plan d'action ou bien on utilise la bonne vieille méthode ? Jolies lunettes au fait ! »

-« Tu changes toujours de sujet aussi rrrapidement ? » Se contenta-t-elle de demander avant d’enchainer sur le sujet principal. « Les instrrructions sont simples : on entre, je trouve l’Akuma et le tue. Pour la suite, nous verrons bien. »

La suite ? Mais quelle suite ? Elle sous-entendait qu’ils se côtoieront suite à cette mission. Après tout, un mignon petit exorciste avec de l’humour, cela ne se voyait pas tous les jours. Pour l’instant, la jeune femme ne pouvait se laisser aller aux plaisanteries. Elle devait réfléchir et se concentrer sur la situation actuelle. L’heure n’était plus aux compliments ainsi qu’aux belles paroles. D’un pas rapide elle parcourait rues après rues, jusqu’au lieu recherché. Ce n’était pas bien loin du cimetière qui, lui-même, était à proximité de sa résidence.

Une fois devant les lieux, l’exorciste fit le tour du bâtiment où elle y trouva une entrée secondaire. Pas question de passer par la porte principale. Il ne lui restait plus qu’à ouvrir cette porte. N’ayant pas la patience nécessaire pour faire mumuse avec la serrure, la jeune femme décida de défoncer la porte. Se lançant sur le battant de bois en se servant de son épaule afin de la faire céder, il ne lui fallut que trois tentatives avant d’obtenir des résultats. La porte s’ouvrait à présent devant elle. Massant légèrement son épaule endolorie, l’espace de quelques secondes, la femme ne tarda pas à entrer dans le bâtiment. Lorsque Lavi fut entré et la porte refermée, la femme tenta de s’habituer rapidement aux ténèbres l’entourant. Par chance, elle pouvait compter sur les quelques fenêtres par lesquelles passaient les rayons lunaires.


-« Je vais de ce côté. » Fit Eleonnora en se dirigeant vers la pièce principale de l’établissement. « Rrreste ici et fait le tour de la pièce. » Ordonna-t-elle par la suite.

Les mains sur les hanches, prête à se servir de son Innocence, l’exorciste laissa Lavi seul, partant de son côté afin de trouver l’Akuma. La grande pièce dans laquelle elle se trouvait semblait déserte. Il y avait quelques cercueils dans la pièce, mais rien de bien effrayant. Et si l’Akuma se cachait dans l’un deux ? Il ne lui restait plus qu’à les ouvrir afin de savoir ce qui se trouvait à l’intérieur. Alors qu’elle s’avança vers le cercueil le plus près d’elle, Eleonnora sentit une présence étrange, suivit d’un grand fracas. Elle se retourna aussitôt pour constater qu’une poutre de bois s’était détachée du plafond et s’était écrasée à quelques pas d’elle. Un peu plus et elle se serait retrouvée blessée. De la chance ? Peut-être bien. Quoi qu’il en soit, cette poutre n’est pas tombée là par hasard. Quelque chose à dû provoquer sa chute et la jeune femme se doutait bien de ce qui était à l’origine de cela…



[Je ne sais plus si les Akuma sont du genre à tenter de tuer les gens en tentant de leur faire tomber une poutre sur la tête, mais bon xD Libre à toi de décider si c'était un Akuma ou non *est encore rouillée sur le sujet*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Jeu 24 Mai - 10:16

[Tous les moyens sont bons pour buter un exorciste ! xD]


Lavi se rappelait avoir aperçu Eleonnora plusieurs fois à la Congrégation mais rien de plus. La seule chose qu'il avait remarqué était cet air froid et distant qu'elle s'évertuait à mettre entre elle et ceux qu'elle cotoyait. Sur le coup, elle lui avait fait l'effet de quelqu'un de sévère avec qui la discussion risquait d'être difficile. Mais comme il n'avait jamais eu l'occasion de lui parler, tout cela n'était resté qu'à l'état de supposition. Il fallait dire que l'ambiance à la Congrégation n'était pas toujours des plus festives, bien au contraire. Il n'était pas rare de devoir faire face à des funérailles, des enchainements de missions sans avoir le temps de souffler et à la sévérité de certains maréchaux même si ceux-ci étaient la plupart du temps absents. Même les inventions farfelues de Komui faisaient souvent plus de mal que de bien même si cela allégeait parfois l'ambiance tendue. Lavi ne se formalisa donc pas en voyant cette jolie blonde là-bas. Elle collait plutôt bien avec le paysage, la majorité des membres arborant eux aussi cet air pincé, même si chez Eleonnora, c'était vraiment plus prononcé.

Ainsi, à cause de sa tenue un peu particulière et de son attitude à l'opposée de celle qu'elle avait pu avoir dans ses souvenirs, le rouquin n'avait pas reconnu sa collègue lorsqu'elle s'était approchée de lui. Plutôt qu'avec un air froid, c'était chaleureusement qu'elle l'avait accueillit, à un tel point qu'il avait faillit fondre de l'intérieur. Pourtant, dès qu'il avait été question de mission, elle redevint celle que l'apprenti bookman avait déjà vue auparavant. Quel changement flagrant et plutôt surprenant. Au moins elle ne confondait pas travail et plaisir. Peut-être devait-il en prendre de la graine. Bah, il ne faisait que remplir son rôle après tout, qui pourrait l'en blâmer ?

Expliquant donc rapidement mais précisément le but de leur mission, Lavi prit le temps d'observer l'attitude de sa collègue. Même si son expression fermée trahissait un non désir de communication, elle ne l'interrompit pas pour couper court à ce briefing. Après tout, c'était elle qui l'avait demandé et qu'elle le veuille ou non, elle avait besoin de lui pour savoir à quoi s'attendre. Il aurait tout aussi bien pu lui donner la feuille sur laquelle était noté l'ordre de mission mais le rouquin l'avait laissé à la Congrégation. Pourquoi s'encombrer d'un bout de papier alors qu'il avait tout retenu ? Il ne prit cependant pas la peine de lui fournir les chiffres exacts. A quoi bon ? Elle s'en moquait probablement, il n'y avait que lui que ça intéressait. Raison pour laquelle il désirait jeter un coup d'oeil au registre pour voir si ceux du Croque-mort coïncidaient.

Eleonnora sortit de son mutisme une fois que le rapport de Lavi toucha à sa fin. Encore une fois, elle fit preuve de fermeté mais également d'indifférence en ce qui concernait son nouveau coéquipier. Elle ne le voyait probablement que comme un gêneur, estimant très bien pouvoir se débrouiller toute seule. Lavi comprenait que les gens préfèrent agir par eux-même mais lorsque l'on avait du renfort, mieux valait ne pas cracher dessus, surtout lorsque l'on ignorait la nature de l'ennemi. Et s'ils étaient plusieurs ? Ils n'en savaient rien et il fallait s'attendre à toute éventualité pour ne pas se faire prendre au dépourvu. La jeune femme semblait motivée à réduire cet Akuma en poussière, cela en faisait presque peur. Au moins elle était investie dans son travail...


« Tant que tu n'me confonds pas avec l'Akuma, ça m'va ! »

Comme pour compenser le manque d'amabilité d'Eleonnora, Lavi restait souriant et ne manquait pas d'ajouter un peu d'humour dans chacune de ses phrases. Même si leur mission était on ne peut plus sérieuse, alléger le ton n'était pas prohibé. Il trouvait même que cela permettait de prendre ça moins à coeur. S'investir était une chose, se laisser déborder par ses émotions en était une autre. Il y avait différentes façons de mener cette mission à bien et les deux exorcistes n'avaient pas l'air d'avoir la même. Pour ne pas qu'il y ait de problème, le rouquin s'adapta à sa collègue qui, de toute façon, n'avait pas l'air de vouloir faire l'inverse. Tandis qu'elle menait la marche, se dirigeant vers l'endroit en question, elle fit quelques remarques par rapport à ce qu'il venait de dire, ce qui laissa échapper un rire amusé au jeune homme.

« Seulement quand l'nouveau sujet est digne d'intérêt. » répondit-il simplement avec un sourire

Pour lui, tout ce qui avait attrait aux femmes était digne d'intérêt mais il supposait qu'Eleonnora n'aurait pas le même point de vue, étrangement. Sa question semblait plus réthorique qu'autre chose et elle n'attendait sûrement pas de réponse mais Lavi était bavard et ne manquait jamais une occasion de parler. Elle le prendrait sûrement pour un fanfaron incapable d'être sérieux deux minutes. Ce n'était pas plus mal ainsi. Pendant qu'il la suivait, le bookman réajusta l'écharpe qui entourait son cou. Bien qu'il était tard, il ne faisait pas froid et il étouffait un peu en dessous. La jolie blonde continua sur sa lancée, expliquant son plan qui n'en était pas vraiment un
.

« J'aime bien les plans comme ça ! Simple, efficace... » répliqua t-il en dodelinant de la tête

*Un vrai plan à la Yû ! On tape d'abord et on... Non en fait il fait que taper. Comme elle on dirait.* pensa t-il en se disant qu'il faudrait vraiment les présenter ces deux-là

Inutile de faire des plans sur la comète pour ce qui concernait la suite. Tant que l'Akuma n'était pas mort, difficile de prévoir l'avenir. Qui sait déjà s'ils trouveront quelque chose en se rendant sur place ? Il était possible que le Croque-mort ne soit qu'un simple homme en train de dormir à cette heure tardive. Ils en auraient bientôt le coeur net puisqu'ils furent rapidement sur place. Eleonnora prit les choses en main, s'évertuant à enfoncer la porte secondaire à coups d'épaule. Lavi resta perplexe. Pourquoi ne le laissait-elle pas faire ? Il était un homme après tout, c'était plutot à lui de faire ce genre de chose. C'était certes un peu machiste comme façon de penser mais puisqu'il avait un avantage physique par rapport à elle, autant s'en servir, non ? Néanmoins, la jeune femme n'était pas manchote et la porte céda rapidement. De toute façon, Lavi supposa que même s'il lui avait proposé de le faire, elle aurait refuser. Tout faire elle-même, c'était clairement son but, lui n'étant là que pour faire décoration. Il se contenta donc de la suivre, s'engouffrant à l'intérieur avant de fermer la porte derrière lui. Autant ne pas trop attirer l'attention.

Il faisait sombre mais les multiples fenêtres permettait à la lueur de la lune d'éclairer suffisament pour voir où ils mettaient les pieds. Eleonnora avait déjà décidé du côté qu'elle allait vérifier. Lavi hôcha la tête et ouvrit la porte sur laquelle un petit panneau indiquait "Bureau". C'était probablement là-dedans qu'il trouverait des réponses. Pénétrant à l'intérieur, il tâtonna jusqu'à trouver le meuble de bureau et alluma la lampe qui trônait dessus, projettant une petite lumière suffisante pour lire. Tiens, le propriétaire des lieux avait l'air aussi organisé que Komui. Des feuilles trainaient un peu partout et divers registres étaient plus ou moins empilés sur le sol. Lavi se pencha pour en saisir un, vérifiant que la date coïncidait. A peine eut-il le temps de se plonger dedans qu'un grand fracas le fit sortir le nez du livre. Ca, ce n'était pas bon signe. Laissant tomber l'ouvrage, il se dirigea rapidement vers la sortie de la pièce. En s'en approchant, il remarqua que la porte était fermée. Il n'avait pourtant pas le souvenir de l'avoir clôt après être entré, étrange. Alors qu'il tournait la poignée, il dû se rendre à l'évidence. Quelqu'un l'avait enfermé, impossible d'ouvrir cette fichue porte, laissant Eleonnora toute seule
.

« Si tu crois qu'c'est une bête porte qui va m'arrêter, tu te fous l'doigt dans l'oeil ! » fit-il en saisissant le petit marteau accroché à la bandoulière de sa cuisse droite

Son Innocence prit rapidement une forme bien plus grande et imposante et Lavi s'en servit pour faire sauter la porte. Si le propriétaire des lieux était mécontent, il n'aurait qu'à envoyer la facture à la Congrégation, bien que l'exorciste supposait que c'était ce dernier qui l'avait enfermé pendant qu'il ne regardait pas. Maintenant que le rouquin était sortit, il chercha sa collègue du regard, se précipitant dans la pièce où il l'avait vu pour la dernière fois. Elle était là, à côté d'une poutre qui gisait sur le sol à quelques centimètres à peine d'elle. Ce n'était vraiment pas passé loin. Heureusement, elle semblait avoir été épargnée, reculant de quelques pas pour essayer de voir par quel miracle cet élément de la charpente s'était détaché. Un autre grincement sinistre se fit entendre alors qu'une autre poutre glissait dans leur direction. Lavi la rejoignit rapidement et se servit de son maillet pour faire barrage, les empêchant de finir comme des crêpes. La taille de son arme devait bien faire 3 fois celle des poutres mais il ne pouvait rien faire de plus qu'empêcher le plafond de leur tomber sur la tête. Ils étaient à l'intérieur, empêchant une certaine amplitude de mouvement. De plus, il était hors de question d'utiliser son sceau de feu sous peine d'incendier le bâtiment et de finir calcinés par la même occasion. De toute façon avant de faire quoique ce soit, il fallait déjà voir qui s'amusait à vouloir leur mort
.

« A moins qu'un charpentier fou se balade dans l'coin, j'crois qu'on a affaire à un Akuma ! »

L'Akuma en question émit une sorte de couinement agacé en voyant que son plan ne fonctionnait pas vraiment et préféra prendre la poudre d'escampette, montant sur une sorte de mezzanine qui menait à un étage supérieur. Lavi n'eut pas le temps de voir à quoi il ressemblait, apercevant juste une forme sombre. Il comptait fuir ? Pas question de le laisser s'évaporer dans la nature ! Un bruit de verre brisé se fit entendre. L'Akuma avait dû s'échapper par une fenêtre donnant sur les toits. Ainsi la poursuite allait se faire en hauteur ? Quelque chose disait à Lavi que la nuit allait être longue... très longue.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Jeu 24 Mai - 16:25

Toute façon de mourir était possible, même l’improbable. La stupidité humaine démontrait parfois des décès bien farfelus auxquels Eleonnora n’aurait jamais pensé. Bien des gens demandaient à mourir dans le calme et la sérénité, entourés des personnes qu’ils aimaient. D’autres souhaitaient une mort paisible alors qu’ils étaient profondément endormis. Puis, il y avait des gens qui souhaitaient mourir dans la plus grande dignité en posant un geste héroïque. Finalement, il y avait ceux comme Eleonnora qui ne pensait guère à la mort. Pourtant, elle la côtoyait très souvent. Elle vivait à proximité d’un cimetière, ce qui n’aidait en rien. La peur de mourir ne faisait pas partie d’elle. Elle profitait de sa vie au maximum. Elle avait accomplis de nombreuses choses de sa jeune vie, réussis là où elle le voulait, et était prête à mourir s’il le fallait. Cependant, cela ne signifiait pas qu’elle n’allait pas se battre pour vivre afin de voir un nouveau jour se lever, afin de voir la défaite des Akumas et de leur créateur. En y repensant, Eleonnora constata que son seul objectif de vie était de détruire le Comte Millénaire, rien de plus. Elle n’entretenait aucun autre rêve que cela. Elle réalisa que sa vie serait bien terne et vide de sens sans son métier d’exorciste. Serait-il temps qu’elle chérisse autre chose qu’une utopie ?

La poutre était tombée très près d’elle. La jeune femme avait eu la chance d’éviter ce gros morceau de bois. Cependant, il lui fallait esquiver les suivants. Après tout, l’Akuma n’allait certainement pas s’arrêter là. L’exorciste était sur ses gardes, reculant lentement, cherchant à trouver ce fichus démon afin de lui faire sa fête. Dans la pénombre, difficile d’apercevoir quoi que ce soit. Lavi pénétra rapidement dans la pièce, sans doute attiré par le bruit. Elle lui avait pourtant dit de rester de l’autre côté ! Enfin, ce n’était pas le moment de rechigner. Alors qu’il venait la rejoindre, une seconde poutre se détacha du plafond, tombant en direction de la jeune femme qui fut sauvée in-extremis par Lavi. Il se servait de ce qui semblait être une longue masse afin de bloquer la poutre. Sur le coup, Eleonnora recula. Osera-t-elle avouer que la présence du jeune homme se révélait utile, au final ? Probablement jamais.


-« A moins qu'un charpentier fou se balade dans l'coin, j'crois qu'on a affaire à un Akuma ! »

-« Sérrrieusement ? Je n’aurais jamais deviné ! » Fit-elle avec ironie alors que l’Akuma prenait la fuite.

Aussitôt, la jeune femme se lança à sa poursuite, montant les escaliers menant à la mezzanine à grande vitesse. Elle n’allait certainement pas laisser ce démon s’enfuir. Se précipitant en direction de la fenêtre fracassée, elle ne se soucia plus de ce que pouvait faire Lavi, trop préoccupée par la course-poursuite. Elle ne pris aucunement le temps de ralentir lorsqu’elle franchit la fenêtre, ne se souciant pas des morceaux de vitre qui pourraient se planter dans le tissu de son uniforme ou bien tailler son joli visage. Une fois à l’extérieur, il ne restait plus qu’à escalader le toit. Prenant appui et s’accrochant à tout ce qui lui tombait sous la main, elle tenta de monter rapidement en espérant que l’Akuma ne disparaisse pas entre temps. À l’extérieur, il était bien plus simple pour elle d’apercevoir les plus petits détails. Les lampadaires illuminant la rue, un peu plus bas, l’aidait à obtenir une meilleure visibilité, sans parler de la Lune brillant dans le ciel, légèrement dissimulée derrière quelques sombres nuages. Arrivée sur une portion stable et plate du toit, Eleonnora se redressa, cherchant la créature des yeux. Laissant glisser ses mains gantées sur ses hanches, elle attrapa son Innocence qu’elle sortit immédiatement de leur étui. Prête à se battre, elle n’attendait plus qu’un signe dénonçant la présence de l’Akuma.

S’avançant lentement, la jeune femme se retourna lorsqu’elle entendit un bruit derrière elle. À peine avait-elle fait volte-face que l’Akuma fonçait droit sur elle. Pointant ses armes à feu sur la créature, Eleonnora tira à cinq reprises avant de se jeter sur le côté, évitant ainsi l’assaut de l’Akuma. Elle se releva aussitôt, prête à poursuivre le combat. Lui faisant face, elle n’avait le temps de faire quoi que ce soit que le démon se jetait de nouveau sur elle, à de multiples reprises. Elle tentait tant bien que mal de lui tirer dessus, mais peu de balles le touchaient.

Un peu trop près du bord du toit, la jeune femme glissa et dut s’accrocher tant bien que mal afin de ne pas tomber. Se hissant de mieux qu’elle pouvait sur le toit, Eleonnora tentait également d’atteindre l’Akuma s’amusant à lui tourner autour, multipliant ses attaques. Puis, lorsque la créature sembla cesser momentanément de tenter de la faire chuter, la jeune femme en profita pour se hisser et se redresser sur la partie plate du toit. Il n’allait pas s’en sortir si facilement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Jeu 24 Mai - 23:07

[J'suis fatigué et pas sûr que ce soit potable/compréhensible... si c'est pas le cas, répond pas xD J'ai fait en sorte que Nora glisse à nouveau, si ça ne te va pas, je modifierai ;D]



Lorsque Komui l'avait fait venir à son bureau, Lavi savait que la mission qu'il allait lui confier serait longue et pénible. Sixième sens ? Habitude ? Difficile à dire. Ce qu'il n'avait pas prévu néanmoins, c'était qu'il ferait équipe avec une femme. Une femme des plus charmantes d'ailleurs même si elle s'évertuait à mettre un mur entre eux depuis que la mission avait été abordée. Lavi ne pouvait pas lui en vouloir pour ça même s'il n'aurait pas été contre un peu plus de solidarité et d'entraide. Elle avait un plan bien précis en tête qui se résumait à : je tue l'Akuma seule, toi vas voir ailleurs si j'y suis. Soit. Le travail d'équipe n'avait pas l'air d'être son fort et insister n'allait rien donner de bon. Ce n'était pas pour autant que le rouquin comptait rester les bras croisés. Sur ses gardes, il inspectait la pièce jouxtant celle où se trouvait la jeune femme. Mais dès lors qu'il plongea le nez dans le registre, il occulta tout ce qui l'entourait... jusqu'à ce qu'un grand bruit parvienne à ses oreilles.

Le temps de sortir de la pièce dans laquelle il était enfermé, une seconde poutre avait faillit applatir Eleonnora. Heureusement, Lavi eut tout juste le temps d'éviter un drame en étendant son marteau suffisament pour bloquer la chute de l'objet. Pas plus perturbée que ça, la jeune femme prit le temps de répliquer à la phrase du jeune homme. Bien sûr, elle répondait avec ironie à une évidence mais Lavi ne pouvait s'empêcher de prendre la perche ainsi tendue. Comme si elle avait dit la phrase tout à fait sérieusement, l'apprenti bookman la prit au mot.


« J'ai bien fait d'venir alors ! Heureusement que j'suis là ! » répliqua t-il en riant à demi

Bien sûr, il n'en pensait pas un mot, ne faisant que plaisanter. Se vanter n'était pas son genre, sauf lorsqu'il s'agissait de mettre en avant son travail d'archiviste. Là, il pouvait en parler pendant des heures et il devait admettre qu'il était plutôt fier de lui. N'était pas bookman qui veut après tout ! Mais il était tout de même rare de l'entendre aborder le sujet sauf si on le lui demandait. Vu le comportement de sa coéquipière, ce n'était sûrement pas elle qui allait le lui demander. Tant mieux, ce n'était pas vraiment le moment pour ça.

A peine eut-il finit sa phrase que la jeune femme se jeta à la poursuite de l'Akuma fugitif, abandonnant Lavi à son travail de charpentier de fortune. Le rouquin se retrouva tout seul, coincé entre le sol et une poutre qui menaçait de le réduire en bouillie. Bien sûr son maillet suffisait à éviter cela mais s'il bougeait, tout tomberait. Les poutres n'étaient pas là que pour faire jolies, elles maintenaient tout de même le haut du bâtiment. Résultat, l'exorciste se retrouvait dans une drôle de situation qui semblait sans issue. S'il bougeait, il finirait coincé sous les débris d'une façon ou d'une autre. Il lui restait bien une alternative mais elle était risquée. Eleonnora l'avait planté là sans même lui demander s'il avait besoin d'un coup de main. Elle n'avait effectivement qu'une idée en tête... Réfléchissant à toute allure Lavi opta pour une solution un peu extrême mais néanmoins efficace. Calant le manche de son arme sous son bras tout en continuant de maintenir la poutre avec l'autre partie, il le fit s'allonger pour se retrouver propulser en arrière jusqu'à atteindre la porte par laquelle ils étaient entrés. Il ouvrit la porte et fit reprendre à son maillet une taille plus petite, laissant donc tomber la poutre et une bonne partie de la charpente. Il n'attendit pas le dernier moment pour sortir en vitesse avant de regarder l'étendue des dégats.

Tout était sans dessus dessous et un large nuage de poussière flottait désormais dans la pièce. Il avait eu chaud ! Quelque part, il supposa que s'il s'était fait tuer ici, ce n'était pas Eleonnora qui l'aurait pleuré. Aurait-elle même seulement signalé sa mort ? Peu importe, il était en vie, c'était le principal. Mais comment allait-il rejoindre la jeune femme désormais ? Elle voulait certes travailler seule mais l'Akuma était de niveau deux et avait l'air futé. Aussi forte soit la jolie blonde, Lavi n'avait pas l'intention d'attendre que l'un des deux l'emporte. S'il pouvait faire pencher la balance, autant en profiter. La question était désormais : mais comment les rejoindre ? Le seul accès possible visible était désormais barré par de multiples décombres et une partie de l'escalier était même détruit. Autant dire que c'était suicidaire de passer par là, surtout que le reste menaçait de s'effondrer à tout moment.

Ils étaient sûrement sur le toit à l'heure qu'il était... Instinctivement, Lavi leva la tête comme s'il allait bien pouvoir voir quelque chose. Et contre toute attente, il aperçu justement Eleonnora -ou plutôt ses jambes- suspendue au toit. Visiblement, ça se passait plutôt mal. Cela dit, la jolie blonde se remit vite sur pieds et disparu de son champ de vision. Pas de temps à perdre, il devait la rejoindre. Et même si elle ne désirait pas sa présence, ce n'était pas ça qui allait l'en empêcher. Posant la base de son maillet sur le sol, Lavi attrapa le manche d'une main. D'un simple ordre, le manche s'allongea rapidement, lui permettant de prendre de la hauteur jusqu'à atteindre le toit... pile au moment où Eleonnora fut propulsée dans le vide de nouveau. Lavi tendit le bras et la ramena contre lui, la tenant aussi fermement qu'il le pouvait d'une main
.

« J'te dépose quelque part ? » demanda t-il avec un sourire amusé tandis que le maillet continuait de prendre de la hauteur

Une fois suffisament haut, Lavi atterrit sur le bord du toit, déposant Eleonnora sur le sol au même moment. Même si l'étreinte était agréable, ce n'était pas vraiment le moment. Une fois stabilisés, il rappela son arme à lui, réduisant la taille du manche jusqu'à ce qu'elle ait de nouveau une taille plus conventionnelle. Enfin, il pu apercevoir à quoi ressemblait l'Akuma. Quelques trous criblaient sa peau métalique. La jeune russe aurait-elle fait mouche ? Visiblement elle se débrouillait plutôt bien malgré les savonettes qu'elle semblait avoir sous les pieds. Il fallait dire que se battre sur un toit n'avait rien de simple. De plus, l'Akuma était pourvu de sortes de petites ailes, lui permettant sans doute de planner. Le combat était donc sûrement plus facile pour lui pour le moment. Mais maintenant qu'ils étaient deux, il sembla plus hésitant. Sentant qu'il n'avait pas le dessus, il prit de nouveau la fuite, sautant sur le toit du bâtiment voisin
.

« Timide sans doute... J'voulais pas interrompre votre petit tête à tête ! »

Lavi ne s'attarda pas plus et lui emboita le pas, jetant un oeil pour voir si Eleonnora suivait le mouvement. L'Akuma allait sans doute chercher à se dissimuler à travers la foule en redescendant à un moment ou à un autre. N'ayant pas vu sa forme humaine, ils ne devaient absolument pas le perdre de vue. Par chance, celle qui était aussi connue sous le nom de Bloody possédait une innocence qui pouvait atteindre sa cible de loin. Encore fallait-il qu'elle puisse viser correctement. Lavi fit apparaitre les sceaux magiques de son Innocence et utilisa celui du feu pour créer un barrage de flammes juste devant le nez de l'Akuma qui se stoppa juste avant de le percuter.

« Vas y Nora ! Dégomme le !! »

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Ven 25 Mai - 4:24

S’il y avait bien une raison pour laquelle Komui n’envoyait jamais un exorciste en mission sans un coéquipier, c’était pour éviter leur mort face à un Akuma trop puissant ou à un malheureux concours de circonstance pouvant se révéler fatal. À deux, il était toujours plus simple de s’épauler, de s’entre-aider, de se secourir. Que se passait-il lorsque deux équipiers n’agissaient pas en tant que tel ? Eleonnora avait appris à se battre seule contre l’ennemi ou ce qui pouvait se révéler un futur ennemi un jour. Elle ne demandait jamais l’aide à qui que ce soit, utilisant les ressources qu’elle avait sous la main afin de s’en sortir seule. Elle n’était pas prête à abandonner un combat si facilement, peu importe la situation. Son père lui avait fait subir de durs entrainements, que ce soit un simple affrontement contre lui ou bien quelques jours de survies dans certaines régions désertiques de Russie. Elle avait encore beaucoup à apprendre, le travail d’équipe était une notion qu’elle se devait de mettre davantage en pratique, mais se débrouillait assez bien pour battre un petit Akuma de premier niveau sans l’aide de qui que ce soit. Dans ce cas si, l’aide de Lavi s’était révélée très utile. Cependant, la jeune femme se trouvait à présent sur le toit de l’établissement alors qu’il était resté à l’étage à faire elle-ne-savait-quoi.

Cherchant à garder son équilibre sur ce bâtiment instable, l’exorciste eut bien plus de mal à combattre l’Akuma lorsqu’une partie du toit s’écroula, lui laissant voir ce qui se passait à l’intérieur. Le bref coup d’œil qu’elle jeta ne lui permis pas d’apercevoir Lavi. Soit il était enterré sous les gravats, soit il était plus loin. La jeune femme n’alla pas vérifier, ayant plus important à faire pour le moment. Certes, la vie du jeune homme avait également son importance, mais pas aux yeux de la jeune femme. Il était peut-être mignon et se voulait drôle, elle ne le connaissait pratiquement pas et n’avait eu l’occasion de s’attacher de quelque manière que ce soit. Il n’était qu’un homme assigner à la même mission qu’elle, rien de plus. S’il avait été directement sous ses ordres, un subordonné dont elle avait personnellement la charge, lui aurait-elle porté plus d’attention ? Probablement. Qui sait, avec elle tout était possible.
Eleonnora se débarrassa bien vite de l’image du rouquin, cherchant plutôt à ne pas tomber en bas du toit. Se hissant de peine et de misère sur ce dernier, elle devait esquiver de diverses façons les assauts répétés de l’Akuma aux grandes ailes, attaquant grâce à un bras formé d’une lame acérée. La situation n’était pas des plus faciles à gérer, mais pas impossible à régler. La femme tira à de nombreuses reprises sur l’Akuma. Bien que son Innocence blessait l’ennemi, elle ne lui causait pas suffisamment de dégâts pour le ralentir. Tentant le tout pour le tout, l’exorciste se jeta vers la créature et tira à de très nombreuses reprises, ce à quoi cette dernière répliqua en fonçant droit sur Eleonnora qui fut frappée de plein fouet par le plat de la lame, ayant réussis à éviter la pointe tranchante. Elle fut projetée quelques mètres plus loin, là où une bonne partie du toit s’était écroulée quelques instants plus tôt. Chutant en direction des nombreux débris jonchant le sol de l’établissement, la jeune femme ne pourrait rien faire afin d’amortir le choc... mais Lavi si.

Le rouquin attrapa Eleonnora alors que cette dernière s’attendait à tomber lourdement sur le sol jonché de débris en tout genre. D’une main ferme, il l’attira contre lui, bien décidé à ne pas la laisser tomber. Tenant toujours ses armes bien fermement, la jeune femme passa ses bras autour du cou de Lavi. En temps normal, elle aurait profité de cette proximité avec l’homme. Cependant, le temps était au combat et non à la drague. Cela allait devoir attendre à plus tard.


-« J'te dépose quelque part ? »

Levant brièvement la tête afin de plonger sons regard dans le seul œil de Lavi, Eleonnora hésita à répondre à sa question. Elle ouvrit la bouche sans qu’un son n’en sorte, avant de la refermer presque aussitôt. Pas qu’elle n’avait rien à dire, loin de là, mais elle n’avait aucune réponse appropriée à la situation. Cela lui arrivait parfois. Elle se contentait, dès lors, de garder ses remarques pour elle. Ce n’était pas le meilleur moment de lui répondre quelque chose du genre « Et si tu me déposais dans ton lit ? ». De toute façon, était-ce une excellente idée que de finir avec un collègue dans son lit ? Elle se posera la question plus tard. Alors que le maillet de Lavi leur faisait gagner de la hauteur, elle avait bien d’autres choses à penser, à commencer par cet Akuma qui commençait à l’enrager.

-« Dépose-moi ici. » Fit-elle simplement.

Lorsqu’elle posa les pieds sur une surface stable, la jeune femme délaissa son accompagnateur afin de se concentrer sur la créature qui prenait la fuite. Pas question de la laisser partir si facilement ! Nora était le genre de femme tenace qui ne lâchera jamais sa proie quitte à la poursuivre aux quatre coins de Londres ! Lavi se mis aussitôt à sa poursuite et elle ne tarda pas à l’imiter. Pas question de le laisser terminer le boulot ainsi ! Elle voulait obtenir la satisfaction d’avoir achevé un ennemi qui lui en avait fait légèrement baver.

Lavi se servit de son Innocence afin de créer une barrière de flamme, sur le toit voisin, empêchant ainsi l’Akuma de poursuivre sa route. Eleonnora, qui n’avait guère le temps de s’attarder sur les capacités de l’arme de son coéquipier, activa également son Innocence. Réunissant ses deux armes ensembles, elles se fusionnèrent afin de ne faire qu’une, devenant un imposant revolver aux balles destructrices. Bien plus lourde, la jeune femme savait tout de même la manier adroitement et, surtout, savait viser avec précision. D’ailleurs, Lavi ne manqua pas de l’encourager à faire feu.


-« Vas-y Nora ! Dégomme-le !! »

Un léger sourire se dessina sur les lèvres de la femme qui tira dès qu’elle fut certaine de pouvoir atteindre sa cible. Par précaution, elle fit feu une deuxième fois afin de s’assurer que l’Akuma serait bel et bien détruit, ce qui fut le cas. Satisfaite du travail, Nora se tourna en direction de son coéquipier. Ils pouvaient, dès à présent, considérer leur mission comme étant terminée. La jeune femme rangea ses deux armes dans leurs étuis respectives avant de descendre la fermeture éclair de sa veste, dévoilant ainsi ce qui se trouvait en-dessous. Elle se tourna, par la suite, en direction de Lavi.

-« Tu me fais redescendre, mon joli ? J’ai envie d’un verrre.» FIt-elle d'une voix suave.

Maintenant que la mission était terminée, elle pouvait bien se le permettre, non ? Elle retira ses lunettes afin de passer une main sur son visage. Elle avait connu de pires missions, mais combattre les Akumas était une tâche toujours aussi épuisante. La meilleure façon de décompresser était de boire un bon grand verre d’alcool, rien de mieux. Replaçant ses lunettes, la jeune femme observa le décor les entourant. Ils allaient devoir mettre le cout des dégâts sur la note de la Congrégation, c’était certain. Malgré tout, l’important était le décès de cet Akuma. À présent, il n’y avait plus rien à craindre… pour le moment.



[Si ça te dis de faire apparaitre un second Akuma, c’est à ta guise, sinon on a qu’à continuer le Rp comme on le sent ~ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Sam 26 Mai - 15:12

Parfois il fallait reconnaitre qu'on s'en sortait mieux seul qu'à plusieurs. Seul, on pouvait décider de la marche à suivre sans craindre pour les autres, et surtout, cela évitait d'être gêné. Néanmoins on ne pouvait alors compter sur personne si la situation dégénérait mis à part sur la chance. De la chance, Eleonnora en manquait un peu en ce moment. Entre le toit qui s'effondrait en partie et son inclinaison qui ne facilitait pas les choses, on ne pouvait pas dire que son support était très stable. Ce n'était pas pour rien qu'elle manqua de chuter à plusieurs reprises. De son côté, Lavi se retrouvait piégé par la charpente qui risquait de l'écraser. Ils avaient beau être une équipe, ils se retrouvaient seuls face à une situation différente. Pourtant, malgré le fait qu'Eleonnora l'ait abandonné à son sort, le rouquin ne lui en voulait pas. Elle serait restée, et après ? Elle ne pouvait pas vraiment l'aider. De plus, ils ne pouvaient pas se permettre de laisser l'Akuma s'échapper. La jeune femme jouait peut-être d'une façon un peu trop personnelle, mais au moins elle avait pleinement conscience des priorités. Rien à redire de ce côté là.

Une fois que Lavi fut sortit du batiment, il ne lui resta plus qu'à atteindre le toit pour prêter main forte à sa coéquipière. Peut-être n'en avait-elle pas besoin mais si cela pouvait faire accélérer les choses, pourquoi se priver. Il arriva pile au bon moment pour éviter à Eleonnora un plongeon des plus mortels. Il n'y avait pas à dire, Lavi trouvait son Innocence on ne peut plus pratique et multifonctions. La russe ne fit aucunement part de son étonnement, ayant seulement le bon réflexe de passer ses bras autour du cou du rouquin. Même si elle n'était pas lourde, cela facilitait la tâche à Lavi qui ne pouvait se servir que d'un bras, l'autre tenant le manche de son arme. Afin d'alléger la tension d'une situation qui aurait pu être dramatique, l'apprenti bookman lui demanda sur un ton de plaisanterie s'il pouvait la déposer quelque part comme s'ils utilisaient un moyen de transport tout à fait banal. Au lieu de répondre, Eleonnora le regarda simplement quelques secondes, ne trouvant visiblement rien à dire. Son sens de l'humour n'avait pas l'air aussi poussé que celui de Lavi. Finalement elle se décida à parler, lui indiquant un endroit où la déposer, ce qu'il fit aussitôt, en profitant pour descendre à son tour.

L'Akuma voyant que cela commençait à sentir le roussi préféra prendre la suite. C'était une belle opportunité pour essayer de le détruire à distance. Le pouvoir de l'Innocence de Lavi n'était pas assez précis pour tuer l'Akuma sans tout détruire autour. Mais celui d'Eleonnora était parfait pour ça. Elle ne se gêna pas pour mettre rapidement un terme à cette cavalcade, tirant même plusieurs fois pour s'assurer qu'il n'en réchapperait pas. La mission était désormais terminée et la ville pouvait dormir tranquille. De leur passage, il restait tout de même une sacrée trace, laissant un bâtiment à moitié détruit. Le principal était que la menace qui planait sur cette ville appartenait maintenant au passé. Il ne restait plus à la petite équipe qu'à descendre de leur perchoir pour rejoindre le plancher des vaches et profiter du reste de la soirée. Ne l'avaient-ils pas bien mérité ? Alors qu'ils se rapprochaient du bord du toi avec prudence, Eleonnora ouvrit sa veste, retira ses lunettes et se tourna vers lui, retrouvant le comportement de celle qu'il avait rencontré dans le bar où elle travaillait. L'observant rapidement, Lavi acquiesça à sa demande, tendant son arme dans le vide, tête du maillet vers le bas et laissant le manche s'allonger jusqu'à ce que l'Innocence touche le sol. Ainsi, il n'y avait plus qu'à attraper le manche et à se laisser glisser tout le long jusqu'en bas, rien de plus simple
.

« Si mad'moiselle veut bien se donner la peine... » fit-il en souriant, présentant le manche d'un geste de la main pour l'inviter à s'en saisir « J'te rejoins dès que tu arrives en bas et on aura tout l'loisir de le prendre, ce verre. »

Il attendit qu'Eleonnora se positionne et se laisse glisser, tenant fermement le manche pour qu'elle ne bascule pas ou ne soit pas gênée pendant sa descente. La regardant descendre pour savoir à quel moment elle allait toucher le sol, l'exorciste ne vit pas que face à lui, légèrement en contrebas, un Akuma le visait, prêt à faire feu. Le monstre, positionné au niveau d'une fenêtre de l'immeuble voisin, préféra le prendre lui pour cible plutôt qu'Eleonnora car contrairement à elle, Lavi ne bougeait pas. Il ne restait plus à l'Akuma qu'à tirer son projectile mortel, ce qu'il fit aussitôt pendant que l'occasion se présentait. Les deux exorcistes avaient fait l'erreur de croire qu'il n'y avait qu'un seul Akuma dans les parages. Voilà qu'un second niveau 2 venait d'apparaitre, prêt à terminer le travail de son "frère".

Lavi redressa la tête lorsqu'une détonnation se fit entendre. Surpris, il vit l'obus foncer sur lui à grande vitesse et eut tout juste le temps de se jeter en arrière pour l'éviter. Le projectile percuta le rebord du toit, détruisant cette partie qui avait pourtant été épargnée jusqu'à présent. Le rouquin ne tenait donc plus le manche de son arme qui se mit donc à basculer dans le vide, conservant cependant sa grande taille. Fort heureusement, Eleonnora ne devait plus être qu'à quelques petits mètres du sol, sa chute ne serait donc pas trop dangereuse. De son côté, Lavi glissait sur le toit détruit, rebondissant sur les multiples décombres qui s'effondraient avec fracas. Il termina sa course dans le trou qui avait été précédemment créé par l'écroulement des poutres lorsqu'ils étaient encore à l'intérieur. Après quelques pirouettes involontaires, le rouquin fut stoppé par un pan de mur encore debout, sa tête percutant une des briques. Sonné sur le coup, il resta immobile, piégé à l'intérieur du bâtiment dont il avait déjà eu tant de mal à sortir. La malchance s'acharnait ! Lui qui pensait enfin savourer un peu la compagnie de sa coéquipière, voilà qu'un autre akuma intervenait. Pourvu que ce soit le dernier...

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Sam 26 Mai - 21:47

Combattre n'était jamais simple, surtout quand l'adversaire donnait du fil à retordre. Celui que venait de faire exploser Eleonnora s'était révélé énervant, mais pas des plus puissants. Certes, il était passé près de blesser la jeune femme, mais cette dernière avait été plus rapide et agile, sans parler du coup de pouce que lui avait donné Lavi. Maintenant que tout cela était terminé, elle pouvait passer du bon temps devant un bon verre alcoolisé. Bien qu'elle eut trouvé son combat trop simple, la jeune femme jugea que l'effet de surprise avait probablement eut son lot de conséquences sur l'issue du combat. L'Akuma ne s'attendait probablement pas à se retrouver pourchassé par deux exorcistes. Aux yeux de la Russe, l'important était la mort de cette créature, peu importe comment elle survenait. Abandonnant toute méfiance, la jeune femme s'approcha de son coéquipier. Était-il aussi satisfait qu'elle? Il affichait toujours le même sourire sur son jeune visage. Que ce soit dans une situation tout à fait banale ou un affrontement, il trouvait le moyen de garder le moral. Comment arrivait-il à rester le même lors de situations tout à fait différente? Nora n'était pas stupide, elle l'avait observé dès son arrivée dans le bar. Son comportement était resté le même jusqu'à présent : plaisantin, souriant, charmant. Comment pouvait-on conserver une telle joie de vivre alors qu'il fallait faire face à la mort si souvent ? Comment pouvait-il sourire et plaisanter alors qu'ils devaient combattre? Peut-être était-ce Eleonnora qui avait appris à être bien trop sérieuse lors de ses missions, ne laissant place à ne serait-ce qu'un maigre sourire?

-« Si mad'moiselle veut bien se donner la peine... J'te rejoins dès que tu arrives en bas et on aura tout l'loisir de le prendre, ce verre.»

Lavi se servit de son maillet afin de faire descendre la jeune femme du toit endommagé. Replaçcant adéquatement ses lunettes sur son nez, Nora attrapa le manche et s'y laissa doucement glisser. Elle songea aux nombreux côtés pratiques que semblaient posséder cette Innocence, la trouvant bien utile dans la situation actuelle. Rien de tel afin de redescendre en douceur de ce bâtiment. Sans parler de son utilité lorsqu'il était question d'empêcher le plafond de leur tomber sur la tête. Mis à part le fait de tirer et d'assommer quelqu'un avec la cross de ses armes, la jeune femme ne pouvait se servir de son Innocence afin d’exécuter diverses tâches. Elle tirait et tuait, rien de plus.

Alors qu'elle approchait rapidement de la terre ferme, Eleonnora leva la tête lorsqu'un projectile heurta le toit où se trouvait Lavi. Ce dernier lâcha le maillet qui se dirigea dangereusement en direction du sol. Le premier réflexe de la jeune femme fut de le lâcher également afin de faire une courte chute qui se termina sur l'herbe fraîche. Aussitôt, elle se servit de ses bras afin de se protéger des débris tombant sur elle. Puis, lorsqu'elle fut certaine de ne pas se prendre une tuile en plein visage, la jeune femme se leva afin de rechercher son coéquipier des yeux. Il était toujours sur le toit lors de l'impact. Où était-il? Dans quel état?

Rapidement, Eleonnora se dirigea vers les débris afin de retrouver le jeune homme. Puis, elle s'arrêta alors qu'elle escaladait un tas de briques. Qu'est-ce qui pouvait bien avoir provoquer la chute du toit? Ce dernier s'était écroulé lorsqu'une explosion se fit entendre. Cela signifiait qu'un projectile avait été lancé dans le but de les tuer. L'auteur de cet attenta ne pouvait-être personne d'autre qu'un Akuma. Pourtant, elle l'avait tué de ses propres mains... ce qui signifiait qu'il y en avait un second. La jeune femme se trouva si stupide de ne pas avoir cherché plus tôt la présence d'un potentiel second ennemi. Aussitôt, elle laissa tomber la recherche de son compagnon, portant son regard sur les éléments l'entourant afin de découvrir la cachette de ce démon. Elle ne l’aperçut qu'au moment où se dernier sauta du haut de son perchoir, dans le bâtiment voisin, afin de se rapprocher d'elle.

Chercher son coéquipier disparu ou se battre? L'exorciste devait se décider très rapidement. Avec l'ennemi se rapprochant à grand pas, sa décision fut simple : tuer l'Akuma. La jeune femme dégaina ses armes, activant son Innocence. Elle n'eut le temps de tirer quoi que ce soit qu'un obus se dirigeait vers elle. Aussitôt, Eleonnora se jeta au sol afin d'éviter ce projectile mortel. Dès qu'elle en eut l'occasion, elle se leva et se mit à courir en direction de l'une des rares parties du bâtiment tenant toujours debout. Il s'acharna également contre cette structure, forçant la jeune femme à reprendre sa course. Cependant, elle tirait, visant du mieux qu'elle pouvait l'Akuma alors qu'elle se déplaçait rapidement. Elle ne devait surtout pas s'arrêter, sans quoi elle deviendra une cible facile.


- « Lavi ! Laviii ! » Appela-t-elle à quelques reprises.

Un énième obus se dirigeant vers elle, Eleonnora effectua une habille pirouette afin de l'éviter, retombant bien rapidement sur ses pieds. Elle s'approcha de ce qui restait du toit, espérant ainsi y apercevoir son coéquipier. Peinant à toucher l'ennemi, la jeune femme nécessitait l'Innocence de Lavi afin de lui porter un coup fatal. Usant de sa propre Innocence afin de ses armes à feu un imposant fusil, la jeune femme tira sur l'Akuma en espérant le retarder suffisamment longtemps, voir le détruire.

Laissant momentanément son arme sur le tas de débris sous ses pieds, l'exorciste s'accroupit et tenta de déloger quelques morceaux de tuiles et de briques, cherchant à retrouver le corps de son équipier. Pourquoi devait-elle se soucier de lui? Il devait être mort si ça se trouve. Elle devrait mettre ses forces à la recherche de la masse qu'utilisait Lavi et non son propriétaire. Cependant, l'Akuma se remettait vite de l'attaque portée par la jeune femme qui attrapa son arme afin de fuir, se jetant de nouveau sur le côté. Elle roula sur l'herbe avant de se redresser. Puis, son pied rencontra quelque chose, alors qu'elle se relevait, ce qui manqua de la faire trébucher : le maillet de Lavi. Cependant, elle n'avait pas le temps de se pencher avant de le soulever, levant les yeux en direction de l'Akuma s'approchant dangereusement. Décidément, il ne s'arrêtait jamais! N'ayant d'autres choix, Eleonnora tira de nouveau, espérant se sortir de ce combat en un morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Dim 27 Mai - 13:20

Malgré les diverses situations auxquelles ils durent faire face, l'attitude de Lavi ne changea pas d'un iota. A force de s'appliquer à toujours rester le type amical et joyeux que les autres connaissaient, il avait fini par calquer son comportement sur cette personnalité. Il n'avait quasiment plus besoin de se forcer, agissant bien plus naturellement qu'il ne l'avait jamais fait jusqu'à présent. Peut-être était-ce ce qu'il avait toujours désiré au fond. Il finissait par ne même plus se poser la question, agissant comme il le souhaitait malgré les réprimandes de Bookman. Ce dernier n'étant de toute façon pas présent pour le moment, pourquoi se priver ? Le vieil homme l'aurait probablement empêché d'approcher Eleonnora à plus de deux mètres et une fois la mission terminée, se serait empressé de rentrer aussitôt et pour ne pas s'attarder plus longtemps ici. Puisqu'il n'était pas là, Lavi comptait bien en profiter pour prendre un peu de bon temps en compagnie de celle qui avait retrouvé son attitude chaleureuse de leur première rencontre. Il ne restait plus qu'à descendre...

Si rejoindre le sol aurait normalement dû être compliqué, l'utilisation de l'Innocence de Lavi facilitait bien les choses. En l'utilisant de la sorte, le rouquin se retrouvait dépourvu de moyen de défense mais de toute façon, leur ennemi était mort, non ? Aucune raison donc de s'en priver surtout si cela leur simplifiait la tâche. Eleonnora ne se fit pas prier et attrapa le manche pour descendre. Mais juste avant qu'elle ne touche le sol, un second Akuma fit son apparition, tirant à l'endroit où se trouvait Lavi pour stabiliser le maillet. Si son réflexe de se jeter en arrière lui sauva la vie sur le coup, cela le fit chuter dans le trou du toit, le faisant retourner involontairement à l'intérieur du bâtiment. Sa chute fut plutôt brutale, percutant au passage divers débris éparpillés dans tous les sens. Heureusement, son uniforme plutôt résistant permis d'amortir la plupart des chocs, lui évitant de trop s'entailler la peau. Malheureusement, sa tête percuta le mur qui stoppa sa course, le laissant à demi conscient.

Lorsqu'il reprit ses esprits, il remarqua que ses cheveux masquaient son champ de vision. Le bandana qui ornait généralement sa tête avait glissé pendant sa "descente" et se trouvait désormais autour de son cou, laissant retomber sa tignasse devant ses yeux. Les dégagant d'un geste de la main, il regarda autour de lui, se frottant la tête à l'endroit cogné. Où était-il déjà ? Quelqu'un cria son nom mais cela provenait de l'extérieur. Lui se trouvait à l'intérieur d'un bâtiment en ruines. Comme s'il venait de prendre une giffle, il réalisa soudainement où il était et qui l'appelait. Aussitôt, il se remit sur pieds, ne prenant pas la peine d'épousseter son uniforme couvert de poussière et chercha un moyen de sortir de là où il se trouvait. Il se souvenait qu'un autre Akuma avait fait son apparition et désormais, Eleonnora était seule face à lui. Il ne doutait pas de ses capacités à l'abattre mais elle était peut-être blessée. Après tout, il ignorait si elle avait eu le temps ou non d'atteindre le sol avant qu'il ne soit obligé de lâcher le manche de son arme. Son arme... Il ne l'avait plus sur lui, étant tombée au sol en même temps que la russe, hors du bâtiment. Il était donc coincé et désarmé
.

« Merde ! » lâcha t-il d'un air contrarié

Pas question de rester les bras croisés alors que sa coéquipière était en danger. Il devait trouver un moyen de sortir de là et de la rejoindre rapidement. Il essaya de gravir le morceau du toit désormais en pente pour essayer de remonter mais c'était peine perdue. La surface était bien trop glissante et risquait de s'effondrer d'un seul coup. De plus, remonter ne lui aurait pas servit à grand chose. Après tout, son Innocence devait être sur le sol et il se serait retrouvé coincé en hauteur sans rien pouvoir faire. Il chercha donc autour de lui un moyen de descendre ou de rejoindre un passage vers l'extérieur.

Avançant prudemment mais sans trainer, il repéra un trou par lequel se faufiler. Il était grand mais au moins il était plutôt fin et put emprunter la brèche sans trop de difficultés. Il se retrouva dans une pièce en partie épargnée par la destruction du bâtiment, pourvue de deux fenêtres dont l'une sans vitre. A voir les débris de verre sur le sol, Lavi supposa rapidement que ce n'était dû qu'à la chute parcielle du toit. Sans se poser davantage de question, il s'approcha rapidement de la fenêtre et sortit la tête pour regarder où il se trouvait par rapport à sa collègue. Il aperçu une tête blonde près d'un tas de gravat, légèrement en contrebas. Il se trouvait un étage plus haut qu'elle. Son Innocence se trouvait d'ailleurs juste à côté d'elle mais largement hors de la portée de son propriétaire. Qu'aurais bien pu en faire Eleonnora de toute façon ? Elle aurait été incapable de la soulever vu la taille qu'elle avait conservée.

Lavi repéra aussitôt la forme grotesque qui composait le corps de l'Akuma, s'avançant dans la direction de la russe. Celui-ci était apparement trop mouvant pour qu'elle parvienne à le toucher correctement. Qu'essayait-elle de faire au juste ? Elle... le cherchait sous les débris ? Lavi haussa un sourcil perplexe, ne s'attendant pas à ce qu'elle ait une quelconque considération pour lui mais ne s'attarda pas sur une telle constatation. Prenant appui sur le rebord de la fenêtre sans se soucier des bouts de verre restants qui lui entaillèrent la paume de la main malgré la mitaine qu'il portait, Lavi se jeta en contrebas, visant le dos de l'Akuma qui ne semblait pas l'avoir vu. Celui-ci dû sentir quelque chose car il leva la tête au dernier moment alors que l'exorciste le percuta sans vraiment de douceur, lui tombant dessus. Surpris par le choc, l'Akuma tituba et Lavi en profita pour s'accrocher à lui, passant ses bras sous ceux du monstre pour l'empêcher de s'en servir ou en tout cas de viser Eleonnora. En le maintenant de la sorte et en faisant ainsi diversion, la russe avait tout le loisir de viser correctement pour tuer l'Akuma. Seulement, Lavi étant collé contre lui, il risquait d'être prit dans la déflagration qui résulterait de la destruction de leur cible. Peu importe, ce n'était pas le moment de chipoter. L'occasion était trop belle pour passer à côté
.

« Tire Nora !!! » cria t-il pour qu'elle n'hésite pas une seconde

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Lun 28 Mai - 4:05

Elle ne pouvait pas mourir, pas maintenant. Cet Akuma était robuste et agile, évitant une bonne partie des attaques portées par Eleonnora. Cette dernière se déplaçait constamment, évitant à son tour les différents obus tirés. Cela devenait un véritable jeu du chat et de la souris où le plus rapide allait en sortir vainqueur. Toujours en mouvement, les deux adversaires étaient bien décidés à ne pas trouver la mort cette nuit. Cependant, l’un deux finira bien par s’épuiser, son corps n’ayant plus la force nécessaire pour poursuivre le combat. Il y avait de fortes chances qu’il s’agisse de l’exorciste possédant, certes, une bonne endurance physique, mais étant avant tout une humaine ayant des limites.

La jeune femme avait beau crier le nom de son coéquipier, elle n’obtenait aucune réponse de sa part. Elle avait besoin de lui ou, plutôt, de son Innocence. N’arrivant à toucher l’ennemi avec les projectiles émanant de son arme à feu, elle nécessitait une arme bien plus imposante, capable de faire des dégâts à l’Akuma qui ne cessait de se mouvoir, quitte à détruire des composantes de l’environnement l’entourant. Tout ce qui comptait, pour l’instant, était la mort de ce démon, rien de plus. Poursuivant sa course, fuyant les attaques d’obus répétées, Eleonnora se demanda combien de temps elle pourra tenir avant d’être totalement à bout de force.

Peut-être que la chance était du côté de la jeune femme, cette dernière ayant tombé sur le maillet appartenant à Lavi. Il ne restait plus qu’à s’en servir. Cependant, il y avait un gros problème qui subsistait toujours : elle ne pouvait guère utiliser cette arme anti-Akuma si elle n’était pas compatible avec cette dernière. N’ayant aucune autre idée en tête, cela était son dernier recours et il semblait impossible à réaliser. À présent, Eleonnora se rendait-elle compte de l’importance du travail d’équipe ? Elle ne faisait pas face à un petit Akuma de faible niveau, elle ne pouvait l’affronter seule. En exigeant de Lavi qu’il reste en retrait, elle s’était mise en grand danger. Bien sûr, s’il était mort, elle trouvera le moyen de reprocher à la Congrégation de ne pas lui avoir envoyé son coéquipier. Cependant, elle devra, un jour ou l’autre, réaliser que tout cela était uniquement de sa faute. Elle avait désiré travailler seule. Elle avait mis son coéquipier de côté. Elle avait baissé sa garde trop rapidement. Elle était responsable de ce qui était arrivé à Lavi. Il était sous sa responsabilité, comme elle était sous la sienne. Voilà le travail d’équipe : prendre soin les uns des autres et affronter le danger même lorsque certaines épreuves semblaient insurmontables. Unis, ils pouvaient vaincre. Divisés, ils n’en étaient que plus faibles.


-« Tire Nora !!! »

Cette voix était celle de Lavi. Il était toujours vivant, ayant réussis à émerger des décombres sous lesquels il était enterré. Il avait bondit sur l’Akuma, l’empêchant ainsi de tirer une énième fois sur la jeune femme. Il faisait de son mieux afin de maitriser ce démon, s’accrochant de toutes ses forces à lui. Il donnait à Eleonnora une opportunité de tirer avec précision sur l’Akuma et ainsi le détruire. Réussira-t-elle ? Elle le devait. Elle n’avait pas d’autres choix, sans quoi ils n’auront aucune autre chance de le tenir ainsi à leur merci. Arme en main, la jeune femme leva le canon de son Innocence en direction de la créature, prenant quelques maigres secondes afin de viser adéquatement l’ennemi sans heurter accidentellement son coéquipier.

-« Avec plaisirrr, mon chérrrri ! »

Elle tira encore et encore, visant les parties les plus sensibles, les plus vulnérables du corps de l’Akuma, jusqu’à ce que ce dernier meure sous les nombreuses balles que son corps avait encaissées. Il ne pouvait survivre à une telle rafale. Elle s’assurait que ce ne soit le cas. Dès qu’elle cessa de tirer, la jeune femme accourue auprès de Lavi afin de constater de son état, mais également de l’état de son ennemi. Ce fut avec soulagement qu’elle eut confirmation de la mort de l’Akuma. Il ne restait plus qu’à s’occuper du rouquin. Ce dernier avait probablement été secoué par l’assaut.

-« C’est terminé mon mignon, il est temps de se lever. »

Rangeant ses armes dans leurs étuis, la jeune femme s’accroupi auprès de l’exorciste et l’observa un court instant avant de l’attraper d’une poigne ferme par le bras et de le redresser de force, lui servant d’appui afin qu’il ne perde pas l’équilibre. Elle n’aimait pas faire équipe avec d’autres exorcistes, mais elle devait bien s’avouer que Lavi lui avait été d’une grande aide au cours de cette mission. Elle lui devait bien cela. Maintenant que tout était terminé, la jeune femme était prête à prendre du bon temps en sa compagnie, s’il était toujours en état pour cela…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Lun 28 Mai - 13:20

Etre séparés était la pire chose qu'il pouvait leur arriver, surtout lors d'une attaque surprise. Se retrouvant seuls chacun de son côté sans pouvoir atteindre l'autre pour lui prêter main forte, cela les laissait d'autant plus vulnérable. Seulement, Eleonnora se retrouvait aux prises avec l'Akuma tandis que Lavi était simplement coincé par les décombres. L'Akuma pensait sans doute l'avoir tué sur le coup et ne se soucia donc pas de savoir s'il risquait de revenir sur le devant de la scène à un moment ou à un autre, se concentrant sur l'exorciste qui était encore dans son champ de vision. Les Akuma pouvaient être tué par un seul exorciste, fort heureusement, mais tout dépendait de leur niveau et de leurs aptitudes à combattre. Selon les situations, le type d'Innocence pouvait parfois influencer la victoire. Celle de Lavi aurait été la bienvenue mais, séparée de son propriétaire, elle était aussi inoffensive qu'un bout de bois.

Tandis qu'Eleonnora cherchait son partenaire qu'elle pensait enterré sous les débris tout en essayant d'éviter les tirs de l'Akuma, Lavi chercha rapidement une sortie à ce labyrinthe de gravats pour pouvoir la rejoindre. Rabattant sa longue écharpe en arrière pour ne pas manquer de l'accrocher et la coincer quelque part, le rouquin se faufila parmi les trous formés lors de la chute du toit à l'intérieur même du bâtiment. Tout risquait de s'effondrer de nouveau, mieux valait sortir de là rapidement avant de se retrouver enseveli pour de bon. De plus, Eleonnora allait finir par fatiguer à force d'affronter seule l'Akuma qui lui, était loin d'être épuisé. L'avantage d'être une machine...

Posté en hauteur grâce à une fenêtre dont la vitre était brisée, Lavi pouvait observer un court instant ce qu'il se passait juste en dessous de lui. Son Innocence était en vue, proche d'Eleonnora. Un dilemme s'offrit à lui, lui laissant deux choix. Le premier consistait à se diriger vers sa coéquipière pour attraper son Innocence et pouvoir attaquer l'Akuma de la sorte, mais cela devenait dangereux pour la russe qui se retrouverait vulnérable pendant un instant, le temps que Lavi mette la main sur son arme et s'en serve. Le second choix était plus simple mais se révélait dangereux pour le rouquin. Plonger ainsi sur l'Akuma lui offrait un effet de surprise non négligeable et permettrait à Eleonnora d'avoir le loisir de le viser correctement et donc de le tuer. Cependant, l'apprenti bookman se retrouvait exposé à la déflagration de l'abomination une fois détruite, ainsi que de son gaz mortel. Tant pis, c'était un risque à prendre et il ne voulait pas que ce soit à sa coéquipière de payer les pots cassés. Il n'avait aucune envie de mourir, ayant encore beaucoup de choses à accomplir avant de devenir bookman, mais il ne laisserait pas tomber ses compagnons même pour cette raison. Définitivement, il avait changé.

Lavi sauta sur l'Akuma, stoppant les mouvements de celui-ci le temps que la jolie blonde puisse le réduire à néant. Criblé de balles, l'abomination gonfla avant d'éclater, laissant tout juste au rouquin le temps de se jeter sur le côté pour éviter une bonne partie des projections. Le gaz se propagea dans l'air mais puisqu'ils étaient à l'extérieur, ce n'était pas aussi dangereux qu'il aurait dû l'être. Lavi se mit néanmoins à tousser, en ayant inhalé un peu car trop proche de l'endroit où l'Akuma avait disparu. Il se décala un peu mais resta au sol, le temps de se remettre de toutes ces péripéties arrivées en bien peu de temps. Eleonnora s'approcha de lui, se mettant à sa hauteur pour l'attraper par le bras et l'aider à se relever. Lavi se laissa faire bien qu'il n'avait pas spécialement besoin d'aide, juste un peu secoué par tout ça. Hormis quelques contusions, il allait bien. La main sur laquelle il s'était appuyée saignait mais il n'y fit même pas attention
.

« Et toi, ça va ? T'es pas blessée ? » demanda t-il en regardant sa coéquipière de haut en bas

Il n'avait pas été présent durant sa chute et il était possible qu'elle se soit blessée en tombant ou à cause de l'Akuma. Autant ne pas négliger ce genre de détails. A la voir ainsi, elle avait l'air en pleine forme mais les pires maux étaient parfois les plus difficiles à déceler. Il ne doutait pas de ses facultés à se sortir de tous types de situations, elle était exorciste et devait avoir l'habitude, mais il s'inquiétait juste de son état. Les choses auraient pu bien plus mal tourner. Maintenant qu'il était debout, Lavi en profita pour épousseter son uniforme afin de retirer la poussière qui le recouvrait, remis son écharpe en place et remonta son bandana sur son front, redressant ses cheveux par la même occasion. Il jeta un coup d'oeil circulaire autour d'eux, mettant ses mains en porte-voix
.

« Y en a un autre, tant qu'on y est ?! »

Pas un bruit, aucun mouvement. Visiblement cette fois, le travail était terminé. Bien évidement, s'il y avait un autre Akuma dans le coin, il ne se serait certainement pas manifesté juste parce qu'on le lui avait demandé. C'était simplement pour Lavi une façon de plaisanter sur ce qu'il venait de se produire. Voyant qu'il ne se passait plus rien pour le moment, il haussa les épaules, estimant que cette fois, ils pouvaient être tranquilles. Se détournant d'Eleonnora, il se dirigea vers l'endroit où son Innocence reposait et se pencha pour la toucher. Au moment où ses doigts entrèrent en contact avec le manche, le maillet repris une forme minuscule, permettant à son compatible de la ranger à l'endroit adéquat. Innocence en poche, Lavi rejoignit sa partenaire. Arrivé à sa hauteur, il passa un bras autour des épaules de cette dernière, s'appuyant très légèrement dessus.

« En fait, j'ai dû être plus secoué que je n'le pensais, j'ai du mal à marcher sans support. » fit-il remarquer avec un sourire comme pour expliquer pourquoi il agissait ainsi

Bien sûr, ce n'était pas la vérité. Oui, il était encore un peu ébranlé par ce qui lui était arrivé mais il allait bien et pouvait se déplacer seul sans problème. Néanmoins, puisque la russe lui avait auparavant offert son aide et son soutien, il en profita, supposant que cela ne la dérangerait pas. De plus, c'était un bon moyen de se rapprocher d'elle. La mission était terminée et ils pouvaient bien passer la soirée comme ils le désiraient maintenant. Pourquoi se priver de cette proximité avec une femme qui était tout à fait à son goût ? Pendant la mission c'était tout juste si elle ne l'avait pas évité mais maintenant, elle retrouvait cette personnalité bien plus chaleureuse
.

« Alors ce verre, on va se le boire ? Où est-ce qu'on va ? »

Ignorant si elle désirait retourner au bar où elle travaillait avant qu'il ne vienne la déranger ou bien si elle préférait aller autre part, Lavi lui laissa les commandes. C'était sa ville, à elle de voir. Au moins, il était satisfait de voir qu'elle ne le jetait pas comme une vieille chaussette une fois la mission achevée. Elle n'avait plus besoin de lui après tout et rien ne l'obligeait à passer du temps avec lui ni même de l'héberger. Le rouquin ignorait encore d'ailleurs s'il devrait se contenter d'une chambre d'hôtel ou s'il pourrait loger chez sa collègue. Le canapé lui conviendrait tout à fait, du moment qu'il ne dormait pas dehors. Et puis, avoir de la compagnie était toujours plus agréable, surtout après une telle soirée de travail. Alors qu'ils avançaient pour s'éloigner de l'endroit où la bataille avait eu lieu, Lavi leva la tête, regardant le toit effrondré. Décidement, il avait tendance à détruire tous les toits qu'il voyait, même si cette fois-ci ce n'était en rien sa faute.

« Là où j'passe, les toits trépassent ! » lança t-il en riant

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Lun 28 Mai - 15:08

Enfin, tout était terminé. Cette fois-ci, Eleonnora en était persuadée. Elle refusait de croire qu’un troisième Akuma était tapis dans l’ombre, attendant seulement le moment opportun afin de les éliminer, comme avait tenté de faire son prédécesseur. À présent, la ville était calme. Le nombre de meurtres ainsi que le nombre de disparitions allaient probablement chuter au cours de la semaine à venir sans ces monstres dans les parages. La jeune femme comptait surveiller le phénomène de près, question de s’assurer que le danger avait bel et bien été éradiqué. Si besoin était, elle ira voir par elle-même… malgré qu’avec cette nuit mouvementée, la jeune femme allait peut-être réalisé qu’un coup de main de lui ne fera pas de mal. Quoi qu’il en soit, Eleonnora oublia son travail d’exorciste afin de penser à des choses bien plus agréables. Elle avait envie de se détendre et de prendre du bon temps, rien de plus. Aidant Lavi à se relever et constatant qu’il avait l’air de bien se porter malgré la chute qu’il avait suit un peu plus tôt, la jeune femme comptait bien l’amener dans un lieu calme où il pourra se reposer. D’ailleurs, ce dernier se renseigna également sur son état actuel.

-« Et toi, ça va ? T'es pas blessée ? »

-« Ce ne sont que des égratignures. Rien de grave. »

Alors que le rouquin s’époussetait et prenait le temps de récupérer son Innocence, son coéquipière en profita pour s’étirer un peu, faisant ainsi craquer quelques os de son corps. Elle aura besoin d’une bonne nuit de sommeil afin de retrouver la forme, en espérant ne pas avoir trop d’ecchymose ou d’égratignures au réveil. Elle se devait de prendre soin de son magnifique corps et de le protéger de ce genre de blessures afin d’éviter que les clients se posent des questions. Et puis, une strip-teaseuse avec une longue plaie en cicatrisation sur une partie bien visible du corps n’était jamais aussi sexy. Eleonnora songeait déjà aux différentes façons de masquer les différentes marques faites durant le combat, ayant l’habitude de les dissimuler sous différent produit maquillant. Perdue dans ses réflexions, elle défit le chignon doré derrière sa tête afin de laisser sa chevelure ondulée sur ses épaules. À ce moment, Lavi revint auprès d’elle, prêt à quitter cet endroit, son bras passé par-dessus ses épaules. Sur le coup, la jeune femme le dévisagea légèrement avant que le rouquin ne s’explique.

-« En fait, j'ai dû être plus secoué que je n'le pensais, j'ai du mal à marcher sans support. »

La jeune femme hausse un sourcil, se demandant s’il était sincère ou non. Et puis, pourquoi ne pas l’aider à marcher ? Elle pourra toujours en profiter pour laisser glisser une main sur ses fesses au passage… Passant son bras autour de la taille du rouquin, Eleonnora aida celui-ci à marcher parmi les divers décombres jonchant le sol. Elle songeait à regagner son domicile, situé sur une rue résidentielle à proximité du cimetière. Il ne suffisait qu’à traverser ce dernier. L’aspect lugubre de l’endroit éloignait tous les habitants du coin, une fois la nuit tombée. Elle pouvait alors y marcher, seule, sans craindre quoi que ce soit… bien qu’en temps normal elle ne craignait que bien peu de choses. Après des combats tels que celui qui venait de s’achever, la jeune femme ne pouvait pas craindre de simples humains. Il était trop simple de les mettre au tapis, contrairement aux créations démoniaques du Compte Millénaire.

-« Alors ce verre, on va se le boire ? Où est-ce qu'on va ? »

-« On va chez moi. C’est de l’autre côté du cimetière. »

Bien plus calme et intime qu’un bar, la demeure d’Eleonnora était un endroit agréable afin de passer du bon temps. Habitant seule, elle pouvait faire ce qu’elle désirait, ramener qui elle désirait et vider toutes les bouteilles d’alcool présentes dans la cuisine, si l’envie lui prenait. Bien qu’elle avait tendance à laisser ses vêtements éparpillés çà et là sur le plancher de sa chambre, le reste de sa maison brillait de propreté. Le jour, lorsqu’elle ne dormait plus, la jeune femme s’affairait à tout nettoyer. Cela paraissait bien mieux aux yeux de ses visiteurs… et tout particulièrement son père qui aimait l’ordre et la propreté.

S’engageant sur le chemin de terre traversant le cimetière d’une part et d’autre, l’exorciste observa les alentours, cherchant à s’assurer qu’un nouvel ennemi ne s’était pas dissimulé dans l’ombre. Cela ne semblait être le cas et elle put se concentrer sur Lavi, se permettant à présent de rire à ses blagues. L’atmosphère se détendait peu à peu et lorsqu’ils arrivèrent finalement à la maison d’Eleonnora, cette dernière délaissa Lavi afin d’attrapa la clé qu’elle avait habillement caché derrière une brique provenant du mur adjacent à la porte. Elle retira la brique avec facilité, déverrouilla la porte, et replaça la clé. Elle entra par la suite dans sa maison, invitant Lavi à en faire de même avant de se rendre au salon où elle retira sa veste avant de la lancer sur un fauteuil. Elle se laissa tomber sur le canapé en poussant un long soupire.


-« J’espère que tu comptes rester pour la nuit » Fit-elle au rouquin avec un clin d’œil. « On va boire jusqu’à ne plus pouvoir compter nos verres ! »

Son regard se posa sur la main ensanglantée de Lavi. Il s’était blessé au cours du combat et nécessitait des soins au plus tôt. Bien que la blessure ne semblait pas très grave, au premier coup d’œil, il valait mieux s’en occuper sur le champs. La jeune femme se leva alors et attrapa Lavi par les épaules afin de l’obligé à s’assoir sur le canapé pendant qu’elle s’éclipsait dans une autre pièce afin d’aller chercher ce don elle avait besoin. Elle revint alors avec du désinfectant et des pansements.

-« Laisse-moi voir ta main. » Demanda-t-elle en s’agenouillant devant lui, prenant délicatement sa main blessée dans la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Lun 28 Mai - 18:12

Lavi n'était pas mécontent d'avoir été envoyé en Angleterre pour servir de remplaçant. Si au départ la mission ne l'emballait pas des masses, il avait su y trouver un intérêt au moment même où il avait posé le regard sur Eleonnora. Elle embelissait le paysage par sa seule présence et même si son attitude directive et froide avait quelque peu refroidie l'atmosphère, Lavi ne s'était pas laissé démonter pour autant. Après tout, il était un des rares à continuer de plaisanter et à faire l'idiot en plein milieu d'un combat, ses équipiers gardant généralement leur sérieux du début à la fin. Nora accomplissait son devoir de façon exemplaire mais il lui manquait quelques notions de travail d'équipe.

*C'est étrange d'ailleurs en y repensant... Elle a toujours le même coéquipier en temps normal, elle devrait avoir l'habitude du travail à deux. Etonnant qu'il n'y ait pas eu de problèmes avant.*

En y repensant, Lavi supposa que c'était justement à cause de ça qu'elle agissait de la sorte. Avec son partenaire habituel, tout devait couler de source et elle pouvait sûrement agir comme elle le souhaitait puisqu'ils étaient coordonnés. Mais là, l'arrivée du rouquin incorporait un élément nouveau et elle avait donc dû faire avec. Cela aurait pu se terminer par un drame mais malgré tout, avec leurs forces unies ils purent se débarasser des Akuma. Une belle preuve qu'à deux, les choses devenaient bien plus simples. Ils étaient vivants et les Akuma éliminés, c'était tout ce qui comptait au final. Malgré la destruction du bâtiment, les exorcistes étaient à peine blessés, comme venait de le confirmer Eleonnora. Elle portait bien quelques égratinues mais rien de bien méchant ou de trop visible. L'avantage d'avoir une arme à distance !

Lavi en profita pour aller récupérer la sienne un peu plus loin, la rangeant dans son étui afin d'avoir les mains libres. En revenant près de la jeune femme, il constata qu'elle avait lâché ses cheveux, ce qui, il devait l'avouer, lui allait bien mieux. Le chignon n'était pas déplaisant mais il renforçait cet air sévère qu'elle s'évertuait à prendre lorsqu'elle se battait. Les cheveux ainsi détachés lui donnait un air plus doux et bien plus sexy, en tout cas du point de vue du rouquin. Celui-ci profita du fait qu'il aurait pu être blessé pour passer son bras autour des épaules de sa coéquipière, prétextant que finalement, il n'était pas contre un coup de main pour se déplacer. Eleonnora le regarda d'un air perplexe, doutant visiblement de ses dires. A vrai dire, il ne cherchait pas vraiment à être crédible, ce n'était qu'une façon de profiter de la situation et il ne s'en cachait pas. Il jouait juste le jeu et espérait qu'elle fasse de même.

Finalement, la jeune femme passa son bras autour de la taille de Lavi sans faire le moindre commentaire et ils se mirent en route. L'apprenti bookman se laissa guider par la jolie blonde, observant au passage ce qu'il restait du bâtiment des pompes funèbres non sans faire une petite blague au passage. Eleonnora avait dû retrouver sa bonne humeur et son humour car cette fois, elle ne resta pas insensible à ce qu'il disait. L'occasion était bonne pour profiter du reste de la soirée au calme, loin de tout ce désordre. On aurait pu croire qu'ils fuyaient les lieux comme des voleurs mais que pouvaient-ils bien faire de plus ? Aucun des deux n'avait la capacité de reconstruire le bâtiment et ils feraient porter la facture pour les dégats à la Congrégation au plus tôt. C'est Komui qui allait être content. Mais que valait un tel édifice face à la vie de centaines de personnes ?

D'ailleurs à propos de morts, Eleonnora décida de finir la soirée chez elle, précisant qu'elle habitait non loin, juste à côté du cimetière. Lavi savait très bien où cela se situait, ayant eu le loisir de s'y rendre en premier lieu, pensant qu'il trouverait la jeune femme chez elle vu l'heure. Il se souvenait donc du chemin à emprunter et aurait même pu mener la marche. Mais n'était-il pas censé avoir besoin de soutien ? Et puis, il n'était pas pressé après tout. Ainsi, il avait tout le temps de rester collé à la jeune femme, ce qui n'était pas pour lui déplaire
.

« Ouais, j'ai eu l'occasion de m'y rendre déjà. J'pensais te trouver là et non à ton travail. Faut dire que j'ignorais de quoi il pouvait bien s'agir ! Au moins ça va, tes voisins doivent pas être bruyants, ha ha ! » fit-il en riant

Alors qu'ils atteignaient le cimetière en question, Lavi remarqua qu'Eleonnora regardait autour d'eux brièvement. S'attendait-elle à quelque chose ? Les morts sortaient-ils de leur dernière demeure une fois la nuit tombée ? Probablement craignait-elle qu'un énième Akuma ne fasse irruption avant qu'ils n'atteignent sa maison. Mais il n'en fut rien, tout resta aussi calme et aussi... mort qu'à l'accoutumée. Tant mieux, Lavi ne tenait pas spécialement à devoir se battre de nouveau même s'il était tout à fait disposé à le faire si besoin était. Arrivés devant la porte du logement, Eleonnora laissa Lavi pour aller chercher une clé savamment dissimulée derrière une brique. Maintenant qu'il ne la tenait plus, le rouquin constata qu'il lui manquait quelque chose... Son livre ! Il l'avait oublié dans le bureau du Croque-mort lorsqu'il consultait les registres. Tant pis, il était probablement enterré sous les décombres à l'heure qu'il était. Finalement, il n'avait même pas pu consulter les archives ou quoique ce soit d'autre, ayant été interrompu trop tôt. La mission au moins avait été clôturée avec succès et il espérait qu'il en serait de même pour la soirée.

Eleonnora ouvrit la porte, reposa la clé à sa place puis entra, invitant son collègue à faire de même. Une fois à l'intérieur, Lavi put constater à quel point tout était ordonné, à sa place, propre. C'était à se demander si quelqu'un vivait ici. Pourtant, il y avait quelques indices permettant de voir qu'il s'agissait bien d'une demeure habitée. Néanmoins, Lavi hésita à déposer ses affaires où que ce soit, n'ayant pas spécialement envie de déranger cet ordre si parfait. Il avait l'impression de faire tâche au milieu du décor avec son uniforme encore poussiéreux. La russe se posa dans son canapé et Lavi resta planté là, continuant d'observer ce qui l'entourait comme à chaque fois qu'il visitait un nouveau lieu, s'en imprégnant. Sa partenaire d'un soir le fit sortir de ses pensées en lui adressant la parole, lui faisant remarquer qu'elle espérait qu'il reste ici cette nuit. Cela signifiait-il qu'elle lui offrait l'hospitalité ? Sans aucun doute. Ce n'était pas lui qui allait se plaindre, ravi de partager un peu de temps avec une si jolie fille. Elle ajouta cependant qu'elle comptait bien passer la soirée à boire. Pourquoi pas ? Ils n'avaient plus aucune obligation et le rouquin n'était pas contre boire un peu, chose qu'il n'avait que rarement le loisir de faire. Cette nuit, il n'avait pas de livre à lire avant le lendemain ou de choses à penser. Il était libre
.

« Sauf si tu m'jettes dehors, passer la nuit ici m'plairait bien oui ! Ca m'évitera de dormir dans le cimetière parce que j'aurai trop bu pour parvenir à atteindre un hôtel tout seul ! Les morts n'ronflent peut-être pas mais à choisir, j'préfère la compagnie des vivants ! » répondit-il avec un large sourire

Eleonnora se leva alors, l'attrapant par les épaules avant de le guider jusqu'au canapé pour l'y asseoir. Cela l'agaçait-elle de le voir ainsi rester debout ? Elle ne lui donna aucune explication, s'éclipsant aussitôt dans une pièce adjacente avant de revenir, les mains chargées d'objets de soin. Elle voulait le soigner ? Pourtant il n'avait pas de blessure apparente, il lui avait même affirmé que tout allait bien. Ce n'est que lorsqu'elle prit sa main dans la sienne qu'il réalisa qu'il s'était blessé à cet endroit, réveillant alors la douleur de la plaie bien que la jeune femme le touchait avec précaution. Il put ainsi découvrir en même temps qu'elle la blessure qu'il s'était lui-même infligé dans un élan de précipitation. Sa coéquipière avait l'oeil pour l'avoir ainsi repéré avant lui. C'était plutôt attentionné de sa part de se charger de le soigner, chose qu'il aurait pu faire lui même. Ainsi, il se laissa faire, lui offrant sa main encore habillée de la mitaine qu'il portait comme à son habitude. Même si ce n'était pas grave, mieux valait éviter une infection. Comment ferait-il pour écrire ou se battre sans l'usage de sa main principale ?


« Danseuse, chanteuse, exorciste, tireuse d'élite, médecin... T'as d'autres talents cachés ? » demanda t-il d'un air taquin, un sourire aux lèvres

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Mar 29 Mai - 1:46

Habiter près d'un cimetière, cela était tout un drôle de hasard lorsque l'on était exorciste comme Eleonnora. Cette dernière n'avait pas choisi sa maison en fonction de ce critère, mais bien car c'était l'une de seules demeures qu'elle avait été en mesure de s'offrir. Personne ne désirait vivre près d'un endroit où reposaient des centaines de morts. À ses yeux, il s'agissait d'un endroit comme un autre. Après tout, elle ne vivait pas dans le cimetière, mais bien à côté, ce qui faisait une grande différence à ses yeux. Quoi qu'il en soit, le chemin à parcourir afin d'atteindre son domicile était bien simple. Lavi lui révéla qu'il s'y était déjà rendu un peu plus tôt dans la soirée avant de la retrouver à son lieu de travail. Difficile de savoir où elle se trouvait et quand lorsqu'on ne la connaissait pas très bien. Dimitri, son ami et coéquipier, semblait connaître son horaire pratiquement par cœur. Il savait quand la retrouver et où. Le rouquin, lui, avait commencé par ce qui lui semblait le plus évident : sa demeure. Comment pouvait-il savoir qu'elle travaillait de nuit? Il avait été loin de se douter qu'elle exerçait une profession peu commune et elle était habituée aux diverses réaction à ce sujet. Le jeune homme ne semblait pas scandalisé et, au contraire, cela semblait lui plaire. À croire qu'elle lui avait réellement fait de l'effet, un peu plus tôt.

Ayant enfin retrouvé le confort que lui offrait son doux foyer, la jeune femme se laissa mollement tomber sur son confortable canapé. C'était plus agréable qu'un tas de débris poussiéreux. Elle arrangea le haut qu'elle portait, tirant légèrement dessus, afin qu'il soit bien placé au niveau de sa poitrine, ce qui laissa découvrir une mince parcelle de peau au niveau de son ventre. Eleonnora en profita d'ailleurs pour proposer au rouquin de rester pour la nuit. Ils pourront ainsi boire jusqu'à en oublier leur soirée entière. Et puis, qui sait ce qui pourrait se produire durant le reste de cette nuit mouvementée? Bien qu'elle faisait son possible afin de ne jamais mêler les deux vies qu'elle menait, la jeune femme était bien tenter de faire une entorse à ses propres règles. Après tout, qui pourra bien deviner ce qu'elle aura mis l'un de ses collègues dans son lit? Elle fera en sorte que cette histoire reste entre eux deux... dans l'éventualité où il y aille bel et bien une histoire, ce qui n'était guère garantis.


-« Sauf si tu m'jettes dehors, passer la nuit ici m'plairait bien oui ! Ca m'évitera de dormir dans le cimetière parce que j'aurai trop bu pour parvenir à atteindre un hôtel tout seul ! Les morts n'ronflent peut-être pas mais à choisir, j'préfère la compagnie des vivants ! »

-«Ne t'en fais pas, mon lit est assez grand pour deux. »

Bien qu'elle possédait un second lit, dans la chambre d'invité, afin de permettre à son habituel coéquipier de loger chez elle, l'exorciste tentait tout de même d'attirer Lavi dans ses filets. Lorsqu'elle avait envie de quelque chose, elle faisait tout ce qu'elle pouvait afin de l'obtenir et il était ce qu'elle désirait. Elle comptait bien utiliser ses charmes et ses nombreux atouts physiques en espérant que cela fonctionne.

Alors qu'elle était confortablement installée, la jeune femme leva les yeux en direction de son nouveau coéquipier qui ne bougeait pas d'un poil, observant la pièce. Elle se leva et s'approcha de lui, l’entraînant par la suite jusqu'au canapé où elle l'obligea à prendre place pendant qu'elle s'éclipsait momentanément. Lorsqu'elle revint, elle avait en main les objets nécessaires pour soigner la blessure du rouquin. Elle s'agenouilla devant se dernier afin d'examiner la plaie. Elle semblait peu profonde et bien simple à soigner. Pour commencer, Eleonnora tâcha de nettoyer la main à l'aide d'une compresse d'eau, faisant disparaître une bonne partie du sang la couvrant.


-« Danseuse, chanteuse, exorciste, tireuse d'élite, médecin... T'as d'autres talents cachés ? »

-« Tout un tas… » Fit-elle avec un grand sourire avant de poursuivre. « Et toi ? Que fais-tu hors de ton travail d’exorrrciste ? »

Elle observa le gant du jeune homme, tâché de sang et déchiré, avant de tenter de le retirer doucement, souhaitant ne pas toucher la blessure. Vu que sa tentative semblait infructueuse et que la mitaine refusait de se retirer, la jeune femme tira d’un coup sec dessus afin de la retirer. Il ne restait plus qu’à soigner la blessure. Un peu de désinfectant sur une compresse afin de nettoyer la blessure, puis un pansement et le tour était joué. Eleonnora se redressa, laissant tout ce qu’elle avait sorti sur la table basse. Elle s’éclipsa une seconde fois mais pour revenir, cette fois, avec deux bouteilles d’alcool ainsi que deux verres. Elle se laissa tomber aux côtés du rouquin et lui tendit un verre. Posant les bouteilles sur la petite table, la jeune femme choisie finalement celle contenant de la vodka dont elle se servit un bon fond. Elle se déplaça, par la suite, aux côtés de Lavi, se collant davantage contre lui, allant jusqu’à poser sa tête sur son épaule. Il était confortable et dégageait une chaleur agréable. Elle aimait sentir son corps près du sien. Elle adorait la présence masculine à ses côtés et ne s’en privait pas lorsqu’elle en avait l’occasion.

Retirant ses lunettes, Eleonnora les posa sur sa tête. Elle jugeait ne plus en avoir besoin pour la nuit. Après tout, elles ne lui étaient utiles que pour la lecture. C’est ainsi qu’elle ne confondit pas la bouteille de désinfectant avec la bouteille de whisky qu’elle avait laissé là, vestige d’une soirée dont elle avait oublié certains événements, dont la raison pour laquelle elle avait laissé une bouteille de whisky dans sa pharmacie.


-« Et si tu m'en disait plus ? » Demanda-t-elle d’une voix envoutante. « Tu es sûrement devenu exorrrciste pour une raison, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Mar 29 Mai - 8:41

Combattre des Akuma en centre ville n'était jamais une mince affaire, surtout dans une ville comme Londres. Fort heureusement, le salon des pompes funèbres où ils s'étaient rendus était un peu à l'écart. Les gens n'appréciaient probablement pas d'avoir vue sur un tel édifice leur rappelant que la mort pouvait survenir à tout moment.... d'autant plus lorsque l'on savait que le Croque-mort était en fait un monstre qui décimait la population. Il avait plutôt bien choisis son travail au final, ironiquement. Le fait que le bâtiment où les deux exorcistes s'étaient rendus se trouvait à l'écart était une aubaine. Ainsi, même s'ils bénéficiaient déjà de l'aide de la nuit pour empêcher les curieux de venir jeter un oeil, ils n'avaient pas été dérangés en plein travail par des badauds. Se battre devenait bien plus difficile lorsque l'on avait plusieurs personnes à protéger, surtout lorsqu'il s'agissait de non-combattants incapables de se défendre face à de telles créatures. Au moins, ils n'avaient eu qu'à veiller l'un sur l'autre et les choses s'étaient plutôt bien déroulées malgré le tempérament individualiste de la russe.

Ils quittaient les lieux encore fumants des débris effondrés pour se diriger vers chez elle, traversant un cimetière au passage. Le rouquin avait retenu le trajet pour s'y rendre et aurait même pu citer les noms incrits sur les pierres tombales même s'il n'avait fait qu'y passer sans s'arrêter la première fois. Au moins, il était certain de ne jamais se perdre, où qu'il aille. Il avait de toute façon un bon guide pour ce soir, sur qui il profitait de se reposer légèrement. A vrai dire, plus ils marchaient et moins il s'appuyait, conservant simplement son bras autour d'elle, ce qui n'avait pas l'air de la déranger puisqu'elle ne fit aucune remarque à ce sujet.

Lorsqu'ils furent enfin à l'intérieur, Lavi n'osa toucher à rien malgré sa curiosité naturelle, se contentant d'observer. C'était donc ici qu'il allait passer la nuit. Le rouquin était ravi de ne pas avoir à dormir dans une chambre d'hôtel même si cette maison avait presque une allure de musée tant elle était propre et en ordre. Ne possédant pas énormement d'argent sur lui, il n'était pas mécontent de pouvoir compter sur l'hospitalité de sa collègue plutôt que de devoir marchander avec un patron hôtelier pour qu'il ne lui offre pas une chambre digne d'un placard à balais. Si Lavi avait l'habitude de dormir n'importe où à cause de ses multiples voyages, il préférait tout de même la chaleur d'un bon lit. D'ailleurs, Eleonnora lui proposa de partager le sien plutôt que de se contenter du canapé comme il l'aurait cru. Le jeune exorciste haussa les sourcils, largement surpris par une telle proposition. Elle était sérieuse là ou elle se moquait de lui ? A chaque fois qu'il avait dû partager une chambre avec une fille, il s'était retrouvé à dormir sur le sol la plupart du temps. Quoiqu'il en soit, ce n'était jamais lui qui proposait de dormir à deux, jugeant que tout le monde n'avait pas sa faculté d'adaptation ni son caractère extraverti et ouvert. Il se retint de proposer à son tour de se contenter du canapé. Si elle proposait son lit c'est que cela ne la dérangeait pas, inutile donc de saboter cette chance qu'il avait
.

« Oh, merci Nora. Et n't'inquiètes pas, je ne ronfle pas même si j'suis bien vivant, hé hé. » répliqua t-il avec un large sourire, content

Lavi enviait la jeune femme d'avoir une demeure rien qu'à elle. Lui-même possédait bien sa propre chambre même s'il la partageait avec Bookman et une certaine de livres et documents, mais il n'avait pas de "chez lui". S'il était présent à la Congrégation depuis bientôt trois ans, c'était simplement dû au hasard et parce que les choses n'évoluaient pas rapidement. Mais il était rare qu'il reste plus d'un an au même endroit en temps normal, tout au plus quelques mois, parcourant le monde sans cesse à la cherche de faits à archiver. De ce fait, il ne possédait rien, pas même un endroit où retourner lorsqu'il souhaiter se poser. Il n'y avait jamais vraiment de temps mort de toute façon, les guerres se succédant rapidement. Ce n'était pas pour rien qu'il avait porté 49 noms depuis 12 ans. Eleonnora était exorciste, elle menait même une double vie comme lui mais au moins, elle pouvait retrouver la chaleur de son logement lorsqu'elle le désirait. Il y a encore peu de temps, Lavi n'aurait jamais songé à une telle chose aussi superficielle que d'avoir un foyer. C'était le genre de chose qu'il n'aurait jamais, il allait devoir s'y faire.

Il oublia vite ces pensées lorsqu'Eleonnora vint l'attraper par les épaules pour le guider jusqu'au canapé avant de s'absenter un court instant pour revenir avec de quoi soigner une plaie dont il avait oublié l'existence. Sur le coup, il fut étonné de la voir s'occuper de la blessure, acte plutôt altruiste et amical dont il ne l'aurait pas soupçonné un peu plus tôt. Elle avait tout de même failli le laisser mourir ! Néanmoins les choses s'étaient bien terminées et il n'avait aucune raison de lui en vouloir. Mais il ne s'attendait tout de même pas à ce qu'elle prenne soin de lui par la suite. La jeune femme possédait un tas de facettes que le rouquin décourait au fur et à mesure. Il sentait qu'il n'était pas au bout de ses surprises. Alors qu'il lui fit la remarque, Eleonnora répondit évasivement avant de lui demander à son tour ce qu'il faisait en dehors de son travail d'exorciste
.

« Intéressant... » fit-il suite à sa réponse, un léger sourire en coin sur les lèvres « Pour le moment, mon travail d'exorciste m'prend presque tout mon temps, j'ai rarement le temps de souffler. Mais sinon à la base j'suis Bookman. Enfin j'vais le devenir ! Je ne suis qu'apprenti mais un jour ou l'autre, j'finirai par porter c'nom là ! Alors on va dire que lorsque j'combats pas les Akuma, j'lis un maximum de choses, je m'informe sur tout ce qui a attrait à l'Organisation de près ou de loin. Avec mon statut j'peux aller partout, c'est plutôt pratique. » ajouta t-il d'un air enthousiaste non sans une pointe de fierté

Pendant qu'il parlait, la russe nettoyait sa blessure. Devant la mitaine récalcitrante, elle ne se gêna pas pour la retirer vivement, ce qui arracha une grimace à Lavi, ravivant la douleur de sa paume. Au moins le gant était retiré... Cela lui permettait de désinfecter la plaie et d'y appliquer un bandage pour la protéger. Alors que le rouquin levait sa main devant ses yeux pour admirer le résultat, bougeant les doigts pour vérifier s'il pouvait toujours l'utiliser sans problème, Eleonnora s'éclipsa de nouveau avant de revenir avec les fameuses boissons promises depuis tantôt. Lavi oublia vite l'inspection de sa main blessée et tendit sa main libre pour attraper le verre qu'elle lui tendait.


« Merci. Pour ma main et l'verre. » fit-il avec un sourire reconnaissant avant de tendre son verre vers le sien avant de le cogner doucement contre « A cette soirée mouvementée mais néanmoins délicieuse. »

Observant momentanément le fond de son verre remplit à moitié de Vodka, Lavi reposa les yeux sur la jeune femme lorsqu'il la sentit se coller contre lui. Cette proximité qu'elle forçait entre eux n'était pas pour lui déplaire, loin de là. Après les combats qu'ils avaient mené, un peu de compagnie et de détente ne pouvait faire de mal à personne. Au moins, la russe ne rechignait pas lorsqu'il s'agissait de prendre du bon temps. Lavi décala son bras et le posa par dessus le dossier du canapé, entourant quasiment les épaules de la jeune femme par la même occasion, ne mettant ainsi aucune barrière entre eux. Il n'avait pas souvent l'occasion de faire équipe avec des filles mis à part Lenalee et il devait avouer que même si cela pouvait le déconcentrer, c'était tout de même appréciable. Lavi but son verre cul sec, sentant la chaleur de l'alcool lui brûler la gorge. Eleonnora exprima sa curiosité pour lui, le questionnant davantage. Bookman reprochait souvent à son héritier de trop parler, mais celui-ci était un moulin à paroles, qu'il le veuille ou non.

« Ouais, c'est pas par vocation j'dois dire. En fait, comme j'l'ai dis plus tôt, j'veux devenir Bookman et du coup, j'parcours le monde avec mon maître. D'ailleurs il m'accompagne constament d'habitude, un peu comme une ombre, mais là il était occupé c'est pour ça que j'suis venu seul. C'est pas plus mal d'ailleurs, c't'un vrai rabat-joie celui-là ! Enfin bref, notre mission actuelle consiste à archiver ce qu'il se passe pendant la guerre contre le Comte... alors pour être aux premières loges et n'rien louper, on est devenus exorcistes. C't'une chance qu'on soit compatibles ! C'pas vraiment pas désir de le devenir au final... Juste pour filer un coup de main en échange d'informations. Ca va faire trois ans que j'fais ça, j'commence à m'y habituer ! Mais et toi alors ? T'avais une motivation particulière ou c'est juste parce que t'étais compatible ? » demanda t-il à son tour, baissant légèrement la tête pour la regarder

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 



Dernière édition par Lavi le Mer 30 Mai - 8:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Mar 29 Mai - 20:41

Eleonnora était une jeune femme bien difficile à cerner. Elle était si froide et si distante lorsqu’elle se trouvait en présence des gens de la Congrégation, mais savait lâcher son fou dès qu’elle en avait l’occasion. Elle jonglait habillement avec ces deux personnalités bien distinctes, tantôt sérieuse, tantôt rieuse. La jeune femme serait probablement resté cette gamine aventureuse ayant soif d’action, refusant de se plier aux ordres de qui que ce soit, si son père ne l’avait pas prise sous son aile. Il lui enseigna le contrôle, la discipline et la responsabilisa de sorte qu’elle puisse se débrouiller dans ce monde en guerre. Elle avait appris à survivre en forêt, dans les montagnes enneigées et avait survécu à un long et pénible entrainement durant quelques années avant de finalement rejoindre la Congrégation. Si elle n’avait pas rejoint les Exorcistes, elle serait probablement devenue un Traqueur. À présent, la jeune femme comptait bien marcher sur les traces de son père, Maréchal. Après tout, elle n’allait pas rester danseuse toute sa vie, non ? Bien qu’elle aimait ce travail, elle appréciait davantage celui d’exorciste, là où elle servait réellement à quelque chose. Elle ne sera plus un objet, un divertissement, mais bien l’une de ces personnes qui sauvent le monde des Akumas.

Puisque Lavi en savait un peu sur elle, il était temps de le questionner. La jeune femme était incapable de rester sans bouger, sans parler, peu importe où elle se trouvait. Elle avait toujours un surplus d’énergie qu’elle se devait d’évacuer d’une façon ou d’une autre. Au moins, cette discussion saura la distraire, lui permettant, par la même occasion, de connaitre davantage ce bel exorciste assit à ses côtés. Elle put ainsi découvrir qu’il n’était pas qu’exorciste, menant également la vie de Bookman. Elle n’avait jamais eu de contact avec des personnes exerçant ce métier, mais en avait brièvement entendu parler. Lire des livres… bien que cela puisse être fort enrichissant, la jeune femme détestait cela. Elle ne supportait pas d’être assise lors de longues heures à lire un bouquin pour le plaisir de le faire. Elle préférait sortir et courir un peu, voir des gens, faire n’importe quoi sauf rester sur place, immobile.

Eleonnora servit l’alcool et Lavi en profita pour porter un toast à cette soirée qui, elle l’espérait, ne sera pas interrompue par quoi que ce soit d’inopportun. Elle avait la chance de discuter avec un bel homme de leur profession d’exorciste, ce qui n’arrivait pas tous les jours. En fait, la jeune femme ne parlait jamais de son travail. La majorité du temps, lorsqu’elle invitait un homme à passer la nuit chez elle, il se passait bien d’autres choses que de grandes discussions au sujet de tout et de rien. Bien qu’elle n’aurait pas été contre le fait de passer un peu de temps sous les couvertures, l’exorciste aimait bien la tournure de cette soirée. Elle apprenait à connaitre ce jeune homme bien sympathique avec qui elle avait dû faire équipe, un peu plus tôt. Et puis, qui sait, peut-être aura-t-elle suffisamment d’affinité avec lui pour accepter qu’il l’assiste lors d’une prochaine mission ?


-« Tu es déjà allé en Rrrussie ? » Demanda la jeune femme, intriguée par les diverses destinations où avait pu se rendre Lavi afin d’exercer son métier d’apprentis.

Confortablement installée, le bras du rouquin entourant agréablement ses épaules, Eleonnora ferma momentanément les yeux afin de profiter de cet instant. Elle porta sa coupe à ses lèvres et bu une gorgée de vodka qui lui brûla instantanément la gorge. Elle adorait cette sensation et il ne lui fallut que quelques secondes avant qu’elle ne décide d’en boire davantage. Elle demanda à Lavi de parler davantage de lui, alors qu’elle terminait tranquillement son verre, bercée par ses paroles. Il semblait fasciné par le sujet, parlant rapidement, à un point tel où la jeune femme en perdait des morceaux. Elle comprenait très bien l’anglais, mais il lui arrivait parfois d’être complétement perdue lors qu’une conversation, lorsque les paroles ne sonnaient pas assez clairement à ses oreilles comme s’était le cas, à présent. Néanmoins, elle pensait avoir compris l’essentiel. Alors, si elle avait bien compris, Lavi était un apprenti Bookman devenu exorciste malgré lui ? Pourtant, il ne semblait pas être de ces personnes à détester ce travail. À moins que son air joyeux cache quelque chose ? Pour avoir été exorciste si longtemps, le rouquin devait aimer cela un minimum, sinon il ne serait pas ici présentement.

Puis, la conversation dériva sur la Russe. Lavi la questionna sur ses motivations à devenir exorciste. La jeune fille qui désirait principalement faire partir de la Congrégation de l’Ombre se retrouvait loin de cette dernière, effectuant le métier de strip-teaseuse. Peut-être devait-elle faire un tour au quartier général, dans un avenir rapproché ? Les chances d’y croiser son père étaient bien minces et elle ne savait pas ce qu’elle pourrait y faire. Peut-être sera-t-elle envoyée en mission ? Cela ne lui ferait pas de mal, ayant trop peu de missions à son goût ces derniers temps. Quoi qu’il en soit, Eleonnora devait fournir une réponse à la question de Lavi, ce qu’elle ne tarda pas à faire, après avoir vidé son verre d’un trait.


-« Mon père est Marrréchal. Il m’a entrainée afin que je puisse faire partie de la Congrégation. On a découvert que j’étais compatible avec une Innocence et je suis devenue exorrrciste. Je m’occupe des cas d’Akuma du coin, comme ça je peux avoir un deuxième boulot… malgré que je préfère le premier. »

La jeune femme se resservit un verre et en profita pour ajouter de l’alcool dans celui de Lavi. La nuit était loin d’être terminée et elle comptait en profiter au maximum, quitte à ne trouver le sommeil qu’en matinée. Elle était une femme de la nuit, dormant le jour alors que la vie grouillait dans les rues de Londres. Eleonnora se leva et se dirigea vers un coin de la pièce, là où elle mit en marche un tourne-disque qui diffusa une douce musique s’accordant parfaitement avec l’ambiance présente dans la maison. La jeune femme revint s’assoir, mais ne se posa pas sur le canapé, s’asseyant plutôt à califourchon sur l’exorciste lui faisant à présent face. Elle lui sourit avant de prendre la parole, tout naturellement.

-« Fais-tu partie d’une équipe d’exorciste, dis-moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Mar 29 Mai - 22:15

Il ne faut jamais se fier à la première impression.Celle-ci se révélait souvent fausse, surtout lorsqu'il s'agissait d'un membre de la Congrégation. Les gens aimaient conserver leur petit jardin secret et ne pas trop s'ouvrir aux autres afin de garder quelque chose de personnel qui n'appartenait qu'à eux. Bien souvent, ils agissaient pourtant de façon égale, qu'ils portent leurs habits d'exorcistes ou bien ceux de tous les jours. Mais ils ne parlaient pas beaucoup d'eux au final, restant assez timorés et ne construisant que des liens professionnels avec les autres membres. Eleonnora lui avait semblé être exactement ce type de personne. Elle mêlait deux activités bien distinctes et, avouons le, opposées. Néanmoins elle savait quelle attitude adopter et à quel moment contrairement à Lavi qui était toujours d'humeur égale sauf à de rares moments. Son sourire quittait rarement ses lèvres et il trouvait toujours le moyen de plaisanter même dans les pires moments. C'était finalement devenu plus un réflexe de survie qu'autre chose, ne désirant pas se laisser sombrer par le pessimisme.

Pourtant, malgré le fait qu'Eleonnora ait eu deux attitudes bien distinctes, rien ne l'obligeait à sympathiser avec lui qui n'était qu'un coéquipier de remplacement. Elle ne s'en priva pas cependant, lui posant quelques questions personnelles auxquelles il se fit un plaisir de répondre. Lavi était parfois un peu trop bavard, parlant de choses qu'il aurait mieux valu taire. Néanmoins, lorsqu'il était question de son statut de Bookman, il pouvait devenir intarissable à ce propos. C'était sa passion, sa vocation, son but. Avec le temps, ce but s'était un peu émoussé, laissant le travail d'exorciste prendre le relai pour un temps. Mais il ne le perdait pas pour autant de vue, étant le but de toute sa vie. Sans entrer dans les détails, il raconta tout de même à la russe la raison qui l'avait poussée à devenir exorciste. Ca n'avait effectivement pas été par choix mais plutôt par obligation. Un échange de bons procédés avec la Congrégation. Ils leur donnaient des informations et en échange, ils combattaient pour eux. C'était malgré tout un travail intéressant bien que plus dangereux comparé à ce dont il avait l'habitude. Ce n'était pas pour lui déplaire cependant, ayant trouver de nouvelles raisons de poursuivre ce combat de ce côté-ci de la barrière.

Emporté dans son élan, il ne prit pas la peine de bien détacher ses mots, parlant rapidement. Il ne parlait pas toujours clairement et n'avait pas pensé que la jeune femme serait sûrement plus à l'aise dans sa langue natale. Après tout, Lavi savait très bien de quelle nationalité elle était, l'ayant vu dans le rapport. Mais sur le moment, cela lui était complétement sortit de la tête. Tout le monde parlait anglais à la Congrégation et il ne faisait donc aucun effort d'adaptation à ce niveau là malgré le fait qu'il sache parler de nombreuses langues. Le rouquin marqua une courte pause au cours de laquelle il vida intégralement son verre, histoire de ne pas endormir Eleonnora à force de parler. Contre toute attente, celle-ci le questionna à propos d'un éventuel voyage en Russie. Elle avait tout écouté ? Elle était plus sociable qu'il ne l'aurait cru. Pas si étonnant que ça vu son second travail, mais il n'aurait pas imaginé qu'elle se serait intéressé à son autre passe-temps. En dehors des Bookmen, cela intéressait peu de monde. Pour se mettre dans le ton, Lavi mit l'anglais de côté et opta pour le russe, essayant de parler sans trop d'accent
.

« Plusieurs fois, même. J'ai jamais eu aussi froid que là-bas. A part ça c'est un joli pays même s'il est lui aussi ravagé par la guerre. A vrai dire j'y vais pas vraiment pour faire du tourisme. J'avais eu l'occasion d'y voir de belles filles d'ailleurs, pas autant que toi mais pas mal tout d'même. La première fois que j'ai bu de la vodka j'avais 13 ans. Mais chut, le vieux n'est pas censé l'savoir ! » fit-il sur le ton de la confidence, un sourire amusé aux lèvres

C'était une drôle de scène. Les deux exorcistes étaient assis l'un contre l'autre, buvant et parlant comme si de rien n'était alors qu'ils avaient rûdement combattu quelques minutes plus tôt. La seule chose qui en témoignant était la main blessée mais pansée de Lavi et les quelques petites contusions sur le corps de sa coéquipière. On aurait même pu les croire proches alors qu'ils ne se connaissaient même pas, justement en train de se découvrir petit à petit. Le petit jeu de séduction d'Eleonnora n'était pas pour déplaire à Lavi, ayant déjà particulièrement apprécié le spectacle qu'elle lui avait offert à son arrivée. Bien que ce n'était pas toujours une idée lumineuse de nouer des liens quelqu'ils soient entre collègues, le rouquin s'en moquait bien, cela ne regardait qu'eux. Personne n'était là pour les juger ou leur rappeler ultérieurement que c'était une erreur.

Après avoir ingurgité la totalité de son verre, Lavi commençait à avoir chaud. C'était déjà son deuxième verre de la soirée bien que le premier commençait maintenant à dater un peu. L'alcool ravivait le feu de son corps et le rouquin retira son écharpe de sa main libre avant de la poser sur le dossier du canapé non loin de lui. Il y tenait, certes, mais pas au point de mourir étouffé avec. Et puis, puisqu'il passait la nuit ici, il pouvait bien poser le peu d'affaires qu'il possédait. La discussion avait dévié sur Eleonnora, Lavi la questionnant cette fois sur les raisons qui l'avaient fait devenir exorciste. C'était le genre de chose difficile à deviner, tellement différent selon les personnes. La russe lui révéla que son père était maréchal. Surpris, Lavi se remémora les différents maréchaux connus mais il devait avouer qu'il ne les connaissait pas tous. Elle portait probablement le même nom que lui et il ne serait donc pas difficile à identifier. Le rouquin se demanda quel genre d'homme il pouvait bien être pour avoir une telle fille
.

« Mais... ça t'plait ? Enfin, il t'a entrainé, c'est une chose mais est-ce que t'y trouves ton compte au final ? En tout cas, j'comprend mieux d'où vient ta dextérité. Dommage pour les Akuma... ils ne voient qu'un seul de tes deux travails. » répliqua t-il avec un sourire taquin

Alors qu'elle se resservait un verre, elle en profita pour remplir à nouveau celui de Lavi qui la remercia d'un signe de tête. Généralement il se contentait d'un verre, deux grand maximum. Il n'avait pas l'habitude de boire réellement mais n'avait pas envie de refuser cette offre. Que pouvait-il lui arriver à part une gueule de bois le lendemain après tout ? Bookman n'était pas là pour le réprimander et il avait plusieurs jours de voyage devant lui pour se remettre. Autant en profiter. Eleonnora se leva et Lavi la suivit des yeux, se demandant où elle allait ainsi. Il profita de son absence pour se caller dans le canapé et boire quelques gorgées de vodka. La tête commençait à lui tourner légèrement. La musique brisa le silence qui avait envahi la pièce alors qu'aucun des deux exorcistes ne parlaient. Ce n'était pas plus mal, diffusant ainsi une douce ambiance des plus agréables.

La russe revint près du canapé mais au lieu de s'y asseoir comme précédement, elle vint se poser sur Lavi, à califourchon sur lui comme si c'était tout à fait normal. D'abord surpris, il releva la tête vers elle pour la regarder, l'oeil légèrement écarquillé. Que faisait-elle ? Pourquoi avait-elle changé de place pour se rapprocher bien plus de lui, accélérant les battements de son coeur ? C'était le genre de question que Lavi se serait posé si l'alcool ne brouillait pas son esprit. Du coup, plutôt que d'être gêné par une telle situation, il se mit à faire un large sourire, posant sa main libre sur l'une des jambes de la jeune femme
.

« J'ai longtemps été avec les mêmes exorcistes, ouais mais... disons que je n'appartiens pas à une équipe en particulier. J'comble les trous. Avec mon statut un peu spécial, je vais là où j'ai besoin d'aller mais surtout là où on a besoin de moi. T'as b'soin de moi, hmm ? » demanda t-il en la fixant dans les yeux, glissant lentement sa main le long de la jambe de la jeune femme

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Jeu 31 Mai - 3:29

Londres, une ville magnifique. Les étés étaient chauds, pratiquement étouffants. Les hivers étaient, selon certains, terriblement glaciaux, mais pas aux yeux d’Eleonnora. La neige de Russie, les grandes tempêtes s’abattant sur sa ville natale, la jeune femme avait vu bien pire qu’un parterre couvert de glace, menaçant de faire glisser le premier venu. Parfois, son pays lui manquait. Jusqu’à présent, ses missions s’étaient principalement concentrées en Angleterre, surtout parce qu’elle y vivait. Qui sait, peut-être allait-elle avoir l’occasion de sortir du pays, un beau jour ? Avec le Comte Millénaire qui semblait de plus en plus actif ces temps-ci et ces Akumas qui donnaient sérieusement du fil à retordre aux exorcistes, ce n’était qu’une question de temps avant que la Congrégation ordonne à Eleonnora de reprendre son métier d’exorciste à plein temps. Elle se devait alors de profiter des derniers moments où elle pouvait faire la fête et s’amuser avant qu’il ne soit trop tard. Bientôt, ses nuits blanches ne seront plus passées à danser et chanter, mais bien à combattre.

La jeune femme question Lavi au sujet de la Russie. Elle s’attendait à ce qu’il lui dise qu’il n’y avait jamais mis les pieds et n’en connaissait que peu sur ce grand pays. À son grand étonnement, elle l’entendit parler sa langue natale avec un certain accent. Il parlait lentement, ce qui le rendait bien plus compréhensible. Bien qu’elle soit bilingue, Eleonnora avait encore un peu de mal avec la langue anglaise. Une immersion complète dans cette ville anglophone lui avait permis d’apprendre rapidement, mais il lui restait toujours certaines lacunes, surtout visible à l’écris. Elle parlait que très rarement le Russe, ne pouvant discuter qu’avec son coéquipier ou bien son père. Un léger sourire s’étira sur ses lèvres lorsqu’elle entendit les mots prononcés par Lavi. Le compliment qu’il lui fit lui plut davantage et elle en profita pour se coller un peu plus contre lui, savourant par la même occasion la boisson alcoolisée qu’elle avait en main.


-« Monsieur a de bons goûts à ce que je vois. Ton vieux n’en sauras rien, ce n’est pas de ses affaires, tu n’as pas à t’en faire. » Fit-elle avec un clin d’œil complice, suite à la confidence de Lavi, dans un Russe plus que parfait. « Ce pays est magnifique. J’ai eu la chance de ne pas trop être touchée par la guerre qui y fait rage, mais on entendait des histoires d’horreurs sur ce qui se passait là-bas très souvent. Je suppose que tu en as eu vent. Ce n’est jamais joli un champ de bataille. »

La conversation dériva peu à peu, passant de la Russie à la jeune femme assise sur le canapé. Pourquoi était-elle devenue exorciste ? Elle souhaitait se battre. Elle souhaitait se rendre utile. Elle souhaitait être différente de toutes ces femmes qu’elle avait été forcée de côtoyer durant sa jeunesse. Pas question de vivre dans une luxurieuse demeure à potiner autour d’une tasse de thé. Elle avait des rêves, des espoirs. Elle avait longtemps désiré devenir policière, mais ce monde était strictement réservé à la gente masculine. Lorsque son père lui avait parlé de la Congrégation, Eleonnora repensa à maintes reprises à ce qu’elle pourrait y accomplir avant de finalement tenter de le convaincre de l’entrainer afin qu’elle soit plus forte, plus disciplinée. Il accepta et voilà ce qu’il en résultait. Lavi lui demander si cette double vie qu’elle menait lui plaisait réellement. Après tout, la jeune femme n’avait jamais osé quitter sa profession de danseuse qu’elle affectionnait d’une certaine manière. Cela lui permettait de décompresser, lui offrant un sentiment de liberté, de légèreté, contrastant avec cette pression qu’elle subissait lorsqu’elle se retrouvait en mission.

-« Mais... ça t'plait ? Enfin, il t'a entrainé, c'est une chose mais est-ce que t'y trouves ton compte au final ? En tout cas, j'comprend mieux d'où vient ta dextérité. Dommage pour les Akuma... ils ne voient qu'un seul de tes deux travails. »

-« Si ça ne me plaisait pas, je ne le ferais pas. Je lui ai demandé de m’entrainer et de faire ce que je suis devenue car je désirais faire partie de la Congrégation. Si j’ai deux vies, c’est par choix. Je suis maitre de ma vie, de mes décisions, rien n’y personne ne pourra s’y opposera. »

La jeune femme se leva et alla mettre un peu d’ambiance dans cette pièce bien silencieuse. Une légère musique vint détendre l’atmosphère, accompagnant les mouvements sensuels d’Eleonnora qui vint s’assoir à califourchon sur Lavi. Elle déposa son verre sur la table basse afin de libérer sa seconde main. Ainsi, elle pouvait les déposer sur les épaules du rouquin à qui elle demanda s’il faisait partie d’une quelconque équipe d’exorcistes. Elle n’était pas certaine si ce serait une bonne idée de faire, de nouveau, équipe avec lui, mais y songeait tout de même. Après tout, le courant semblait bien passer entre eux deux. Enfin quelqu’un qui pouvait supporter son caractère et se laissait donner des ordres sans rechigner ! Elle n’en côtoyait pas tous les jours des personnes comme ça. S’il était possible qu’elle puisse le choisir comme coéquipier lors d’une prochaine mission nécessitant la présence d’un second exorciste, elle n’allait pas se gêner. Malgré qu’habituellement, on lui assignait ses coéquipiers de force, ce qui n’était pas toujours une excellente idée…


-« J'ai longtemps été avec les mêmes exorcistes, ouais mais... disons que je n'appartiens pas à une équipe en particulier. J'comble les trous. Avec mon statut un peu spécial, je vais là où j'ai besoin d'aller mais surtout là où on a besoin de moi. T'as b'soin de moi, hmm ? »

-« Peut-être bien… Dans l’éventualité où je devrais faire de nouveau équipe avec un exorrrciste… je serais ravie que ce soit toi… »

Elle sourit. Pour l’instant, elle n’avait pas envie de penser au futur. Seul l’instant présent lui importait. Elle sentait la main de Lavi caresser sa jambe, signe qu’il ne refusait pas ce contact physique. Elle en profita alors pour tenter sa chance et aller un peu plus loin. Passant ses doigts délicats dans la chevelure de flamme du jeune homme, Eleonnora se pencha lentement vers lui, kidnappant doucement ses lèvres au goût de vodka des siennes. Elle laissa glisser sa main sur son torse, allant chercher la fermeture éclair de sa veste qu’elle descendit lentement. Légèrement alcoolisée, la jeune femme n’avait pas suffisamment bu pour perdre la tête. Elle pourrait boire davantage… si ses lèvres n’étaient pas posées sur celles de l’exorciste. Lorsqu’elle rompit finalement le baiser, ce fut pour lui souffler doucement les paroles qu’elle avait chanté dans le bar, un peu plus tôt.

-« You're so good to me baby... baby »

Un léger sourire flottant sur ses lèvres, la jeune femme apposa ses lèvres dans le cou de Lavi. Elle posa ainsi de nombreux baisers sur sa peau. Elle allait plus loin que ce qu’une relation entre collègues se devaient d’être, mais qui le saurais ? S’ils gardaient cela pour eux, comme un petit secret, personne ne pourra les réprimander pour cela ? Et puis, qui est-ce que ça concernait ? Ne réfléchissant pas davantage, Nora laissa les choses évoluer à leur rythme en espérant pouvoir dormir dans les bras de cet homme ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Jeu 31 Mai - 17:07

Voyager à travers le monde était une chance, Lavi le savait. Beaucoup de personnes naissaient et vivaient dans le même pays jusqu'à leur mort sans rien connaitre du monde à part les histoires que l'on pouvait lire dans les journaux ou les livres. La plupart des faits qui y étaient retranscris étaient d'ailleurs faux. La vérité est bien plus facile à cacher aux yeux de ceux qui ne peuvent aller la vérifier. Ainsi, les horreurs de la guerre étaient en grandes parties voilées et il était difficile d'avoir un aperçu de ce qu'il se passait réellement de par le monde. La guerre n'avait épargné personne et même si certains parvenaient à vivre paisiblement, ce n'était qu'une question de temps avant qu'ils soient à leur tour entrainés dans le tourbillon infernal des combats. C'était en tout cas la vision pessimiste qu'avait Lavi. Après avoir vu quarante neuf guerres en moins de douze ans, il doutait de la capacité des Hommes à faire autre chose qu'à s'entretuer. Quelque soit le pays, c'était partout pareil. Malgré les différences de civilisations, aucune ne semblait épargnée par ce fléau sanglant. La russie n'était pas passée à côté, le rouquin en savait quelque chose. Eleonnora évoqua le sujet mais sans plus de précisions, n'ayant heureusement pas été confrontée à tout ça.

Cependant, elle était confrontée à une toute autre guerre. Celle contre le Comte Millénaire et les descendants de Noé. Celle-ci, bien que secrète, n'en était pas moins violente et sans pitié. Elle durait depuis plusieurs dizaines d'années maintenant même si ses prémices eux, dataient de bien plus longtemps. Cela durait, les gens mourraient, aucun camp ne prenait réellement l'avantage sur l'autre... Pourtant, quelque chose différait des autres guerres. La solidarité dont faisaient preuve les exorcistes entre eux était une chose des plus rares, jamais observée dans l'un des camps d'une guerre. Ils étaient tous dans le même bateau et se serraient les coudes pour mieux s'en sortir. Tous ? Non, pas tous. Même s'ils avaient coopérés, Eleonnora était une solitaire. Elle ne possédait pas la fibre du travail en équipe, le rouquin l'avait bien constaté au cours de la mission. Cela ne les avaient pas empêché de la mener à bien cependant, mais tout aurait pu bien plus mal finir.

Etrangement, depuis que leur devoir était terminé -pour le moment- la jeune femme se montrait bien plus amicale et attentionnée. Elle offrait l'hospitalité à son coéquipier sans rien demander en retour et prenant même soin de lui. Sur le coup, Lavi s'en voulu d'avoir eu un jugement trop hâtif de la situation. Il oublia rapidement ce détail, appréciant la conversation qu'ils partageaient. Pour lui prouver qu'il avait bien été en Russie, Lavi se mit à parler dans cette langue, rapidement imité par celle qui en était réellement originaire. Fatalement, elle parlait bien mieux que lui
.

« Bah, je suis son héritier mais... un peu d'alcool ne fait jamais de mal. J'ai bon goût ? C'est sans doute pour ça que j'apprécie ce que j'ai sous les yeux. » fit-il remarquer en la balayant du regard, souriant en coin « Qui sait, peut-être qu'un jour je retournerais en Russie. Je doute avoir le temps de tout voir mais j'essaierai de prendre le temps d'profiter un peu plus du pays. A vrai dire, je n'ai pas eu vent de ce qu'il s'y passait. J'étais aux premières loges, sur le champ de bataille. Crois moi, les horreurs je les ai vues et je te souhaite de ne jamais avoir à les subir de quelques façons que ce soit. Tu vas m'dire qu'on participe déjà à une guerre, c'est vrai, mais celles des Hommes n'sont pas belles non plus. » fit-il ensuite d'un air moins taquin, bien plus sérieux

Puisqu'ils parlaient de la Russie, ils en vinrent à parler de celle qui y avait vécu, Eleonnora. On pouvait dire qu'elle était une excellente exorciste et qu'elle aurait sans doute pu mener cette mission toute seule. Néanmoins Lavi était curieux de savoir ce qui l'avait poussé à devenu l'un des soldats de Dieu. Par choix ou par obligation ? La jeune femme lui affirma que c'était ce qu'elle avait toujours souhaité, entrainée par son père Maréchal. Sans doute que ce dernier était son modèle. Il avait plutôt bien réussi dans sa mission de faire de sa fille une bonne exorciste. Rares étaient les personnes motivées à s'impliquer dans une telle guerre, surtout ceux qui n'y étaient pas contraints d'une façon ou d'une autre
.

« Je vois. Une chance qu'tu aies été compatible alors. Ca ne m'étonnerait pas que tu deviennes Maréchal un de ces quatre. Et puis, tu fais bien d'avoir deux vies. Ca permet de penser à autre chose qu'à cette guerre. Enfin, quelque soit le métier, tu maîtrises ! » répondit-il avec un nouveau sourire

La jeune femme se leva et Lavi profita de cette interruption de leur conversation pour terminer son verre et le reposer sur la petite table basse devant lui. Au retour d'Eleonnora, de la musique flottait dans la pièce, ajoutant une touche agréable à l'ambiance qui règnait dans le salon. Plutôt que de reprendre sa place initiale, la russe vint s'asseoir sur le rouquin, étant ainsi au plus proche de lui. D'abord surpris par ce geste qu'il n'avait pas vu venir, Lavi apprécia rapidement la situation. Lui qui aimait les belles femmes, il était servi. Il ne pensait cependant pas qu'elle irait plus loin que ça, le taquinant juste comme elle l'avait fait lorsqu'ils s'étaient rencontrés. Il était loin du compte. Voilà qu'elle lui demandait s'il était affilié à une équipe en particulier. Ce n'était pas réellement le cas. Plus maintenant. Depuis leur retour du Japon, Lavi et ses amis avaient souvent été séparés lors des missions. Eleonnora fit alors remarquer qu'elle apprécierait de faire de nouveau équipe avec lui lors d'une nouvelle future mission. Elle qui n'appréciait pas le travail d'équipe, elle disait ça ? C'était étrange mais gratifiant à la fois. Il fallait dire que Lavi n'était pas du genre contrariant et qu'il ne lui avait pas tenu tête
.

« L'plaisir serait partagé, Nora. Tu pourras toujours glisser mon nom aux oreilles du Grand Intendant, je viendrai. » assura t-il en caressant lentement la jambe de celle qui était assise sur lui

La main de la jeune femme vint se glisser dans les cheveux du rouquin, haussant les sourcils alors qu'il voyait le visage de sa partenaire se rapprocher. Il ne bougea cependant pas, se demandant juste ce qu'elle faisait. Lorsque ses lèvres vinrent se poser sur les siennes, ce fut comme un déclic. Lavi ne réfléchissait plus, il se laissait porter par le moment, oubliant le reste, un peu aidé par l'alcool qu'il avait ingurgité. Glissant ses bras autour de la taille d'Eleonnora, il répondit au baiser, savourant le goût de vodka de ses lèvres. Il la rapprocha un peu de lui lorsqu'il sentit sa main caresser son torse à travers ses vêtements pour ouvrir sa veste.

Le baiser fut rompu peu après, laissant à Lavi un arrière goût de doute. Jouait-elle avec lui ? Lui donnait-elle un échantillon pour ensuite le lui retirer ? Elle devait avoir l'habitude avec le métier qu'elle faisait. Eleonnora profita de leur proximité pour lui murmurer quelques mots à l'oreille, rappelant ce qu'elle chantait un peu plus tôt au bar. Avant que le rouquin ne puisse répliquer quoique ce soit, il sentit les lèvres de la russe se poser dans son cou, le faisant frissonner. Peu importe si elle se jouait de lui, elle lui en donnait trop pour qu'il reste sans rien faire. Tandis que la jeune femme poursuivait les baisers le long de son cou, Lavi posa ses mains le long de ses jambes, les caressant lentement avant de les faire remonter le long de ses flancs jusqu'à ce qu'elles atteignent son dos, glissant sur les parties où sa peau était dénudée. Il entreprit de défaire le corsage, faisant glisser les bretelles sur le côté pour venir à son tour embrasser la peau de son épaule puis de son cou. Finalement, après plusieurs baisers, il redressa la tête et vint poser sa main sur la joue de la jeune femme
.

« You make me so hot... ~ ♪ » murmura t-il comme pour continuer ce qu'elle chantait un peu plus tôt, façon de dire ce qu'il pensait de la situation

Après un bref sourire, il attira son visage près du sien pour lui donner un baiser passionné. La nuit risquait d'être longue.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Ven 1 Juin - 16:22

Parler le Russe était pratiquement un avantage indéniable lorsqu’il fallait travailler avec Eleonnora. Lors de ses missions, elle s’exprimait dans cette langue lorsqu’elle était accompagnée de son coéquipier. Ainsi, ils pouvaient utiliser certaines stratégies et communiquer entre eux sans que l’ennemi ne puisse comprendre la moindre de leurs paroles. Jamais, jusqu’à présent, la jeune femme n’avait croisé d’Akuma comprenant sa langue natale, ce qui n’était pas une mauvaise chose. Le fait que Lavi connaisse assez bien la langue lui plaisait bien. Elle devait avouer qu’il ne la laissait pas totalement indifférente. S’il écoutait davantage ses ordres, peut-être pourrait-il être le coéquipier idéal ? Quitte à se retrouver de nouveau avec un individu au sale caractère qui ne supportait sa manière de mener à bien ses missions, elle préférait avoir à faire avec un joli rouquin. Il était bien rare qu’elle accepte de travailler en équipe, mais qui a dit qu’elle ferait réellement équipe avec lui une fois sur le terrain ? Elle en avait accompli des missions, elle en avait vu des horreurs. Bien qu’elle jugeait être en mesure de remplir son devoir d’exorciste en solitaire, la Congrégation l’obligeait à s’associer à un Traqueur ou bien, parfois, un second exorciste. Ce n’était pas le genre de personne à partager sa place, mais bien à dominer les autres, cherchant à ce que tout ce qu’elle entreprenait se déroule comme elle le prévoyait. Elle n’avait pas froid aux yeux et n’avait pas peur de voir le sang couler à flot, ni de le faire couler elle-même. Elle n’avait peut-être pas vu en direct les monstruosités de la guerre comme Lavi, mais elle se doutait bien que ce n’était pas très joli à voir. La jeune femme avait eu de la chance par le passé, alors que la guerre ne la touchait pas de près. Malgré tout, par le passé, elle s’était demandé à de nombreuses reprises ce que cela pouvait bien être que de combattre pour son pays, de risquer sa vie à chaque jour sans même savoir quand est-ce que tout cela se terminera. Maintenant qu’elle était exorciste, elle en avait un bon aperçu. Elle devait donc se montrer forte afin de survivre dans ce monde dévasté par la mort.

-« À première vue, tu n’as pas l’air d’être quelqu’un d’affecté par les horreurs de la guerre. On dirait tout le contraire… »

Ce n’était pas n’importe qui qui pouvait se sortir indemne d’une guerre, autant physiquement que psychologiquement. Le seul fait d’assister à la mort de nombreuses personnes marquait à vie. Le fait de tuer était d’autant plus terrible. Comment Lavi arrivait à garder le sourire à tout moment ? Derrière son sourire devaient se cacher bien des cicatrices, à son avis. Eleonnora, elle, avait décidé de scier sa personnalité en deux facettes bien distinctes, tantôt sérieuse, tantôt chaleureuse afin de ne pas se laisser affecter par tout ce qu’elle avait pu voir dans sa vie. Chacun avait sa façon de réagir face aux guerres faisant rage. Comme le disait Lavi, elle faisait bien de posséder ces deux vies. Bien qu’elle avait souhaité intégrer la Congrégation et qu’elle avait accepté de devenir exorciste lorsqu’elle découvrit qu’elle était compatible, elle ne désirait, pour l’instant, choisir entre l’une de ses deux vies. Par contre, si elle désirait marcher sur les traces de son père, elle savait quel choix il lui restait à faire… Quoi qu’il en soit, elle préféra ne pas penser à cela, ne voulant se casser la tête avec ses projets d’avenir, pour l’instant. Elle préférait vivre au jour le jour, car elle savait très bien que le choix sera difficile. Malgré tout, elle pensait déjà connaitre la réponse.

À présent assise sur Lavi, elle ne se concentrait que sur lui, sur ses mouvements, ses paroles. La jeune femme frissonnait agréablement au contact de ses lèvres contre les siennes. Elle laissa glisser ses doigts dans la chevelure rousse de l’exorciste, alors que celui-ci caressait agréablement ses jambes. Lavi répondait à ses avances, ce qui l’encourageait à continuer. Profitant un maximum de ce moment, Eleonnora ne réfléchissait plus, se laissant emporter par son instinct, ses envies. Elle ne comptait plus lâcher Lavi maintenant qu’elle l’avait dans ses filets. Lui murmurant quelques paroles provenant de sa chanson à l’oreille, elle souhaitait lui rappeler cette chanson qu’elle avait interprétée sur scène un peu plus tôt avant de poser tendrement ses lèvres contre son cou. Elle laissa glisser ses mains sur son torse afin d’ouvrir sa veste, posant ses mains sur son torse afin de sentir la chaleur de son corps s’en dégageant. Elle alla même glisser ses doigts sous le chandail qu’il portait afin de toucher sa peau, de la caresser. La jeune femme sentit les mains de Lavi se déplacer le long de son corps, allant toucher la peau nue de son dos. Puis, doucement, il baissa les bretelles de son corset afin d’embrasser ses épaules, son cou nu. Pendant ce temps, la jeune femme se débattait avec les principales attaches situées à l’avant de son corset, cherchant à le retirer. Les yeux clos afin de ressentir davantage les caresses de l’exorciste, Eleonnora les rouvrit doucement lorsque la main de ce dernier vint effleurer sa joue. Puis, elle l’entendit murmurer ces paroles qu’il avait retenues de la chanson.


-« You make me so hot... ~ ♪ »

Elle ne le laissait pas indifférent, loin de là. Si elle s’était montrée entreprenante, au début, c’était maintenant au tour de son coéquipier de prendre les devants, l’embrassant avec force et passion avant qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit. Ce fut avec un immense plaisir qu’elle répondit à ce baiser avec fougue. Elle glissa ses mains sous la veste de Lavi et l’obligea à la retirer avant de la jeter à l’extrémité du canapé. Il n’en aura pas besoin pour cette nuit. Se redressant afin de faire face au rouquin, la jeune femme en profita pour reprendre son souffle, l’espace de quelques secondes. Puis, elle posa ses pieds, au sol, se levant. Rien n’était terminé, tout cela ne faisait que débuter. Eleonnora se pencha vers Lavi afin de l’attrape par le col et ainsi l’obliger à se mettre sur ses pieds. L’arrière de sa jambe heurta la table basse, faisant tomber la bouteille de désinfectant utilisée un peu plus tôt sur le plancher de bois, mais elle ne s’en soucia pas. Elle posa sa main sur le poignet de Lavi, y refermant ses doigts avec force, comme si elle craignait qu’il ne tente de fuir, avant de l’entrainer hors de la pièce, là où se trouvait un escalier de bois menant à l’étage supérieur. Sans attendre davantage, elle l’y entraina, montant rapidement les marches qui craquaient sous son poids. Une fois à l’étage, elle en profita pour embrasser le jeune homme, passant ses bras autour de son cou, reculant lentement en direction de la porte close au bout du couloir. Lorsque son dos percuta cette dernière, la jeune femme chercha la poignée dorée d’une main, ce qui ne fut pas bien long. Par contre, avant d’ouvrir la porte, elle rompit le baiser, posant une bien simple question d’une voix sensuelle à son amant d’un soir.

-« Ça te dirait une petite danse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Ven 1 Juin - 20:52

La guerre faisait partit du quotidien de Lavi depuis qu'il était petit. C'était champ de batailles sur champ de batailles, morts par centaines de milliers, horreurs innombrables et cruauté sans limite. Oui, l'Homme était capable du meilleur comme du pire. C'était surtout cet aspect là que Lavi avait pu constater pendant toutes ces années. Difficile de croire que l'Homme avait encore un bon fond après n'avoir vu que des horreurs pendant de longues années. C'était une vision cruelle mais véridique de l'espèce humaine. Pour se protéger de tout ça et mieux gérer son rôle de futur Bookman, Lavi avait forgé son caractère en fonction. Plus rien ne le touchait ni ne l'étonnait. Il était devenu quelqu'un de blasé par les événements. Mais finalement, à force de fréquenter les exorcistes, il avait pu voir les choses sous un autre angle. Participer à la guerre et ne plus seulement être spectateur apportait un aspect bien différent à la vision d'une guerre.

A cause de cela, son point de vue sur la question avait évolué et le caractère qu'il s'était spécialement forgé à l'occasion de son passage à la Congrégation avait fini par lui coller à la peau. Désormais, il abordait les choses sous un autre angle, mais faisait toujours semblant. Au lieu d'être blasé et froid, il riait et plaisantait des situations, les prenant d'une façon positive. Au final, d'une façon ou d'une autre, il cachait ce qu'il ressentait. Que ce soit sous un masque de froideur ou de franche camaraderie, il jouait toujours plus ou moins à un jeu. Moins avec le temps, mais rien ne pourrait effacer tout ce qu'il avait déjà pu voir par le passé. Fichue mémoire
.

« Disons que j'ai appris à faire avec, à force. Ca aussi c'est une question d'entrainement. Quand on désire ardemment quelque chose, on fait tout ce qui est en notre pouvoir pour y parvenir, même certains sacrifices. Tu dois savoir de quoi je parle j'imagine ! Maintenant je préfère voir les choses sous angle optimiste. Ca me permet de le faire partager aux autres par la même occasion. » affirma t-il avec un sourire convaincu

La discussion avait pas mal dérivée. Ils ne parlaient plus de leur travail mais d'eux-même. Finalement cela se révélait revenir un peu au même. Eleonnora parvenait à mener sa vie comme elle le souhaitait malgré les contraintes de la Congrégation, c'était plutôt admirable. Elle devait savoir ce qu'elle voulait et savait s'affirmer pour ne pas se laisser écraser. De plus elle faisait un bon travail, pas étonnant qu'elle soit ainsi solicitée alors qu'il y avait sûrement d'autres exorcistes dans le coin. Lavi n'était pas mécontent que son coéquipier ait été absent. Ainsi, il avait pu découvrir l'autre visage d'une femme qu'il ne connaissait auparavant que de vue.

La vue qu'il avait actuellement lui plaisait d'ailleurs énormement. Assise sur lui à califourchon, la russe ne tarda pas à venir coller ses lèvres contre les siennes. C'était plus qu'une invitation et le rouquin laissa tomber son hésitation pour de bon. Jusque là plutôt inactif, habitué aux femmes réticentes et farouches, Lavi se laissa emporter par son envie du moment : sa partenaire. Au moins elle, ne se cachait pas derrière des barrières de principes et de timidité, elle osait. C'était peut-être à cause de son second métier, mais le rouquin s'en moquait bien. Personne n'était là pour les déranger ou les juger, ils étaient majeurs et vaccinés et libres de faire ce qu'ils désiraient. Visiblement, ils désiraient la même chose, ce qui tombait plutôt bien. Tandis que les lèvres de la jeune femme parcourait le cou de l'exorciste, il sentit ses mains glisser sur la peau de son torse, appréciant le contact. Il ne fut pas en reste, cherchant à son tour à la débarasser de ce qui la couvrait. Doucement, il chercha à retirer son corset, déposant quelques baisers au passage alors qu'elle s'activait pour l'aider à le retirer. Voyant qu'elle cherchait à accélérer le mouvement, le rouquin reposa ses mains sur le ventre de la jeune femme à la recherche des attaches, participant au retrait du vêtement. Peu après, il l'en débarassait puis ne put s'empêcher de lui murmurer la suite de la fameuse chanson.

C'était sa façon de lui signifier qu'il avait envie d'elle et qu'il ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin. Elle lui avait lancé une invitation, il y répondait et ne comptait pas être qu'un simple spectateur dans l'histoire. Pour le lui confirmer, il lui donna un baiser passionné auquel elle se joignit sans détour, s'occupant de lui retirer sa veste. Lavi se tortilla pour la retirer plus vite, ne quittant pas les lèvres d'Eleonnora. A peine le vêtement fut-il jeté sur un coin du canapé que leurs lèvres se séparèrent et que la russe se releva. Le rouquin la regarda d'un air étonné. Elle stoppait ? Après avoir si bien commencé ? Il la regarda d'un air perplexe, ne sachant pas trop à quoi s'atteindre. Puis finalement, elle se pencha vers lui pour l'attraper par le col, le tirant pour qu'il se redresse, ce qu'il fit aussitôt. Il ne réalisa même pas que quelque chose était tombé, sous le charme. Son poignet capturé par la main d'Eleonnora, il la suivit sans discuter. Après tout, ils avaient le même but, non ? Ils gravirent rapidement les marches qui menaient à l'étage, vers la chambre de la jeune femme sans doute, mais ils stoppèrent une fois dans le couloir. La russe se retourna pour l'enlacer et l'embrasser, tout de suite imitée par Lavi qui se laissait entrainer sans résistance, savourant le baiser. Une fois contre la porte, la jeune femme l'invita à une petite danse, ce qui amusa l'exorciste
.

« Hmm... Avec toi comme cavalière ? J'en serai ravi, vraiment... » fit-il en souriant en coin, attrapant l'une de ses mains pour déposer un baiser dessus comme un baise-main

Ce n'était pas vraiment le même genre de danse, il en était parfaitement conscient, mais il trouvait la comparaison amusante et en profita. Alors penché vers elle, il en profita pour se baisser et la prendre dans ses bras, la soulevant du sol, la portant comme une princesse. Elle avait ouvert la porte juste avant et il n'eut qu'à la pousser du pied pour pénétrer à l'intérieur. Il profita du fait qu'elle était contre lui pour l'embrasser de nouveau, avançant jusqu'à ce que ses genoux heurtent le lit. Aussitôt, il la déposa sur le lit sans quitter ses lèvres, retirant rapidement ses bottes avant de la rejoindre, la faisant basculer en arrière. Rompant enfin le baiser, ce fut pour venir plaquer ses lèvres contre la peau de son ventre désormais à l'air libre depuis que le corset était resté dans le salon en compagnie de la veste. Lavi laissa ses mains parcourir le corps de la jeune femme avant de s'arrêter au niveau du pantalon, s'activant pour le lui retirer tout en poursuivant ses baisers. L'avantage de travailler seulement à deux, c'est qu'il n'y avait personne pour les déranger.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Changement de tapisseries
» Changement de msn
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Changement dans la diplomatie haitienne
» Pédagogie du changement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Rpg :: [Zone Rp] Les points névralgiques du reste du monde :: Continent Européen-
Sauter vers: