◘ ◘ ◘ Un monde déchiré par les guerres, un combat entre le bien et le mal, quel camp sera le votre ? ◘ ◘ ◘
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Jeu 15 Nov - 10:26

Voyager faisait parti du quotidien de Lavi. Bien qu'il restait parfois des mois au même endroit, il finissait toujours par partir ailleurs, suivant Bookman comme son ombre. Ces trajets avaient toujours été les mêmes, juste les deux hommes et leur travail, rien de plus. Même si les endroits où ils se rendaient n'étaient jamais les mêmes, l'ambiance qui y régnait, elle, était souvent similaire. Du coup, Lavi avait toujours l'impression de faire la même chose au final. Leur arrivée à la Congrégation avait marqué un tournant décisif dans l'avenir du rouquin et sa façon d'appréhender les choses. Déjà parce qu'ils allaient rester là aussi longtemps qu'il le fallait, soit plusieurs années. Mais aussi parce que pour la première fois, ils aidaient l'un des camps, chose inimaginable auparavant. Lavi s'était maintes fois demandé ce qui était passé par la tête de Bookman pour agir de la sorte mais s'était bien gardé de le lui demander. Surtout depuis qu'il avait involontairement changé. C'était bien sûr dû à cette affiliation désormais si chère au coeur de l'apprenti bookman mais pas seulement.

Coincé de ce côté ci de cette guerre millénaire, il continuait pourtant de voyager mais d'une autre façon, avec un autre but. Il finissait toujours par revenir à la Congrégation, devenu un étrange "lieu où retourner", chose auparavant improbable. Désormais, il n'était pas rare qu'il accompagne d'autres exorcistes en compagnie de Bookman lors de différentes missions. Mais cette dernière mission fut bien différente. Déjà parce que le vieil homme ne l'accompagnait pas pour une fois et aussi parce qu'ils n'étaient au final que deux. Si l'aller avait été franchement pénible, le retour fut tout autre. Le rouquin appréciait la jeune femme blonde qui était devenue sa coéquipière le temps d'une mission et n'était pas mécontent qu'elle doive faire le trajet avec lui. Comme il s'y attendait, le voyage fut agréable et paru même plus court que prévu. Eleonnora devait être contente de ce fait, elle qui n'aimait pas les transports. Mais d'un certain côté, cela la rapprochait davantage de Komui et ses examens. Quel était le pire au final ?

Encore seuls dans les couloirs de la Congrégation, la russe ne profita pour donner un dernier baiser à Lavi. Cela sonnait étrangement comme un baiser d'adieu, le dernier qu'il n'aurait jamais de sa part. Ca y était, elle avait enfilé cet autre "elle" qu'elle était lorsqu'elle se trouvait parmi ses semblables. Lavi se sentait privilégier de connaitre cette autre partie d'elle qu'elle dissimulait si bien désormais. Elle lui ressemblait bien plus qu'il ne l'aurait cru, jouant double jeu en fonction de la situation. Le rouquin devait admettre qu'il regrettait que ce petit moment soit terminé mais toutes les bonnes choses avaient une fin. Il était temps de redevenir ce qu'ils étaient : des exorcistes.

Komui, qui pour une fois travaillait, les accueillit avec impatience. Sans doute que la présence d'Eleonnora y était pour beaucoup, pas vraiment une habituée des lieux. Pourtant elle n'ouvrit pas une seule fois la bouche, se contentant parfois d'approuver d'un léger mouvement de tête les paroles de Lavi. Ce dernier se chargeait de répondre aux questions et d'expliquer tout ce qu'il y avait besoin de savoir. Il en profita pour glisser le fait qu'il était inutile de parler de ça puisqu'ils avaient le rapport à faire et qu'il contiendrait toutes les réponses. Le Grand Intendant ne manqua tout de même pas de les engueuler à propos de la destruction du bâtiment même si ce n'était au final pas vraiment de leur faute.

Il était temps qu'ils se séparent même si Lavi espérait pouvoir continuer de passer un peu de temps en compagnie de la russe avant qu'elle ne parte. Manque de chance, Bookman était là et semblait attendre que son apprenti vienne le voir. Voilà qui empêchait toute autre activité de sa part, l'obligeant à reprendre son rôle de futur bookman plutôt que celui d'exorciste. Avant de se séparer, Lavi s'adressa à Eleonnora avec beaucoup moins de proximité qu'auparavant puisque les oreilles de Komui -et celle de Bookman- trainait encore par là. C'était ce qu'elle désirait après tout et il le respectait, pour une fois. Il aimait généralement taquiner les autres mais cette fois c'était différent. La réponse de la jeune femme laissa sous entendre une possible nouvelle mission ensemble mais malheureusement, ce n'était pas eux qui décidaient de ce genre de chose
.

« Je l'espère. » répondit-il avec un sourire alors qu'elle s'éloignait

Lavi ne pu s'empêcher d'attarder son oeil sur elle, surtout après le déhancher qu'elle faisait. En reposant le regard sur son maître, le rouquin constata qu'il regardait également Eleonnora s'éloigner. Sans doute se demandait-il comment les deux exorcistes s'étaient entendus vu qu'il n'avait pas été présent pour le voir. Mais il y avait autre chose dans son regard qui trahissait une certaine admiration pour la jeune femme. Après tout, même s'il ne le montrait jamais, Bookman appréciait tout autant les femmes que son apprenti. Sauf que ce dernier avait la jeunesse pour lui contrairement au vieil homme. Puisqu'il n'avait plus besoin de faire semblant, Lavi perdit aussitôt son sourire, seul avec Bookman. C'était le moment des questions... encore. Plus pertinentes au moins que celle du Grand Intendant. La journée risquait d'être longue, Lavi le sentait.

Après s'être entretenu avec son mentor, le rouquin passa le reste de la journée à travailler après s'être changé pour être plus à l'aise. Même si son uniforme était agréable et sur mesure, il était surtout fait pour le combat et donc inutile dans l'enceinte de la Congrégation. S'en débarassant, il opta plutôt pour un pantalon blanc et un t-shirt dans les tons verts, au style chinois. Ainsi, il était plus à l'aise pour passer sa journée à écrire et à lire, assis dans un coin de la bibliothèque. Il en profita pour écrire l'intégralité du rapport, doutant qu'Eleonnora ait la moindre minute à elle pour le faire... si toutefois l'envie lui en prenait. Supposant qu'elle n'en avait justement aucune envie, il préféra le faire à sa place. Il ne manquait plus que sa signature pour être débarassé de ce fardeau. Mais plutôt que d'aller la voir les mains vides, le rouquin en profita pour apporter à manger et à boire. Finalement, ils allaient se revoir plus tôt que prévu.

Entrant en vitesse dans la chambre de l'exorciste pour ne pas se faire voir, Lavi tendit en premier lieu le rapport, feignant qu'elle devait soit disant le remplir. Au moins une fois fait, il n'y aurait plus besoin de s'en occuper. Eleonnora s'en empara pour le signer et le poser sur son bureau, prévenant qu'elle s'occuperait de le remettre à Komui. Une bonne chose de faite, il ne leur restait plus qu'à profiter de la soirée ensemble. Lavi posa le plateau de nourriture et la bouteille de vodka sur un coin du lit pour qu'ils soient à disposition, souriant à Eleonnora
.

« Faudra féliciter Jeryy alors. J'ignorais si t'aimais ça mais je m'étais dit qu'une petite soirée spéciale Russie pourrait être sympa. » expliqua t-il avant de remarquer les vêtements sortis dans un autre coin du lit « Je n'te dérange pas au moins ? »

Après la journée qu'elle devait avoir passée, il était fort possible qu'elle ne désire qu'être seule pour se reposer tranquillement. Même si Lavi ne comptait pas s'incruster trop longtemps, il ne voulait pas non plus s'imposer à elle. Son but premier était avant tout que son séjour à la Congrégation soit agréable, rien d'autre. Lui il trouvait déjà la vue agréable maintenant que la russe s'était débarassée de sa veste dissimulant son corset. Assise sur le lit, elle but une gorgée de vodka avant de la tendre à Lavi qui la remercia d'un signe de tête, conservant la bouteille en main sans toutefois y boire, l'écoutant pour le moment. Visiblement, elle avait passé une journée éprouvante à cause de Komui. Eleonnora ne maîtrisait pas complétement l'anglais, preuve était qu'elle n'arrivait pas à trouver le mot qu'elle souhaitait, le remplaçant par un autre.

« L'encastrer ? » proposa t-il avant de se mettre à parler en russe pour faciliter les choses « Soirée Russie on a dit. » affirma t-il en riant à demi « Tu n'auras qu'à le supporter une semaine et si tu pars en mission tu ne l'auras pas sur le dos au moins. Dis toi que t'as la chance de ne pas devoir le supporter à longueur de temps ! Je t'envie ta maison si loin ! Peut-être que pendant cette semaine on aura l'occasion de se revoir. »

Sa tirade terminée, Lavi but quelques gorgées de vodka avant de laisser échapper un soupir de bien être. Il aimait bien l'alcool bien qu'il en buvait au final assez peu. Au moins il le supportait assez bien et il était rare de le voir saoûl bien que cela lui était déjà arrivé par le passé. Cette petite rasade d'alcool lui faisait penser à la russe, quelque part.

« Tu sais, cette vodka me fait un peu penser à toi. Forte, c'est comme si elle donnait une claque qui réveillerait un mort. Elle s'impose et on ne peut que la ressentir physiquement. Mais elle laisse un agréable souvenir, permettant de penser à autre chose. Et finalement, on a qu'une envie, c'est d'y goûter à nouveau. » lança t-il avant de reposer la bouteille sur le sol près du lit si jamais elle voulait en reprendre

Le comparatif pouvait paraitre étrange mais Lavi trouvait que cela collait plutôt bien au personnage. Puisqu'elle lui faisait une place à ses côtés, il vint s'asseoir à son tour sur le lit tandis qu'elle se repositionnait pour s'allonger à son aise, la tête sur les cuisses du rouquin. Tendant la main vers son visage, il lui caressa doucement la joue du dos des doigts, veillant à ne pas utiliser sa main encore blessée. Ni l'un ni l'autre ne parlait. Parfois, le silence se suffisait à lui-même. Finalement, Eleonnora se redressa le temps de manger un petit four avant de se repositionner, posant par la même occasion une question qui amusa Lavi
.

« Exact, c'est Bookman, mon maître. J'suis son successeur, un jour je prendrais la relève. En principe il est toujours avec moi, surtout pour les missions, mais là il était trop occupé, c'est pour ça que j'étais seul. Tant mieux dans un sens, en plus il n'se doute de rien. J'aurais dû t'le présenter mais j'imaginais que tu avais autre chose à faire ou à penser avec tout ce qui t'attendait. » expliqua t-il en caressant la tête de l'exorciste d'un geste doux et régulier « D'ailleurs ça n'a pas dû être d'tout repos. Tu ne veux pas aller aux onsen pour te détendre ? Tu sais, les sources d'eau chaude au niveau de l'étage des bains ? Ca te détendrait sans doute pas mal. » proposa t-il, les yeux toujours posés sur elle

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Ven 16 Nov - 21:56

Eleonnora n’aimait pas passer du temps à la Congrégation et ce, pour plusieurs raisons. Elle ne se mêlait pas aux autres et elle s’attendait peu avec ses collègues exorcistes. Si elle prenait la peine d’apprendre à les connaitre, peut-être qu’elle découvrirait des personnes aussi géniales que Lavi ? Ou peut-être tomberait-elle sur des personnes complètement désagréables et dénuées d’intérêt ? Qui sait ? Il y avait tant d’exorcistes dans le monde, les personnalités étaient diverses. Rares étaient ceux qui supportait le caractère des plus chiants de la jeune femme. Au moins, il était bon de croire qu’il y avait toujours des individus assez courageux pour oser s’approcher d’elle. Elle était un peu comme une créature démoniaque, belle et séduisante à l’extérieur, mais qui se révélait terriblement dangereuse et chiante. Il fallait simplement arriver à trouver le moyen de l’adoucir.

Lavi a su comment la flatter dans le sens du poil, dès le départ. Il était charmant et avait bien vite compris comment fonctionnait les choses avec elle. Ainsi, il faisait en sorte de ne pas lui déplaire. Une fois à la Congrégation, plus rien n’obligeait le rouquin à rester en présence d’Eleonnora. Pourtant, il semblait aimer sa compagnie, venant la rejoindre à sa chambre avec boisson et nourriture, rendant ainsi l’écriture du rapport qu’ils devaient remettre à Komui bien plus agréable.
Cependant, quelque chose clochait, dans ce rapport. Les feuilles étaient toutes remplies, il était déjà complété. Souriant, la jeune femme leva la tête en direction de son coéquipier, ravie qu’il ait remplis cette paperasse ennuyeuse. En prime, il avait amené des petits fours qu’elle se fit un plaisir de goûter. Le jeune homme lui demanda s’il ne dérangeait pas alors qu’elle signait le fameux rapport. Cette dernière regarda les vêtements qu’elle avait sortis, puis son interlocuteur, avant de secouer doucement la tête en signe de négation.


-« Pas du tout. Tu ne dérrrange pas. »

S’assoyant sur son lit après avoir retiré sa veste d’uniforme, la jeune femme laissa échapper un léger soupire lorsque le sujet Komui fut évoqué. Elle n’arrivait tout simplement pas à le supporter ! Prenait-il son travail au sérieux ? En apparence, il semblerait bien que non et tout jouait contre lui. Que ce soit sa manie de repousser le travail à plus tard ou bien de tout laisser dans un désordre sans nom dans son propre bureau. Sérieusement, il fallait trouver une personne bien plus organisée que lui pour occuper ce travail lourd en responsabilités. Elle cherchait le mot adéquat pour dire ce qu’elle voulait faire de Komui, mais avait du mal à le trouver. Ce fut Lavi qui l’aida, lui donnant exactement le mot qu’elle désirait entendre. Afin de lui faciliter les choses, il se mit à lui parler en russe. Dans sa langue natale, la jeune femme se sentait bien plus à l’aise pour discuter. En dehors de son père, il n’y avait personne qui parlait cette langue, à sa connaissance. C’était toujours apprécier d’avoir quelqu’un avec qui échanger dans une langue que peu de gens comprenait. Ainsi, ils pouvaient dire tout ce qu’ils désiraient, personne ne sera en mesure de déchiffrer leurs paroles. Cela pouvait être utile, surtout si elle se mettait à lui dire des trucs plutôt… osés.

-« Si tu as envie de quitter la Congrégation, pourquoi ne pas le faire ? Tu pourrais t’installer un peu plus loin, ne serait-ce que pour éviter de supporter Komui et ses conneries. Si tu venais en vivre en Angleterre, j’aurais toujours un partenaire avec qui accomplir mes missions…»

Profitant de la bouteille d’alcool présente, la jeune femme en but une longue gorgée avant de la tendre à Lavi. Elle adorait l’alcool et elle en abusait parfois, mais c’était si bon ! Elle ne pouvait jamais résister à un bon verre lorsqu’on lui en proposait un. La comparaison que faisait le rouquin entre elle et ce fort breuvage lui plaisait bien. Il avait raison. Il arrivait à la cerner. C’était bien le seul qui pouvait comprendre ses deux facettes.

Couchant sa tête sur les cuisses de Lavi, la jeune femme ferma les yeux. Elle frissonnait au contact des doigts du jeune homme sur sa tête. Elle le sentait caresser doucement sa chevelure d’or, sa peau de porcelaine. Sans un mot, elle le laissait faire, apprécier ce geste apaisant. Elle se sentait terriblement bien et ne désirait pas bouger de l’endroit où elle se trouvait. Elle profita plutôt de ce moment de calme pour questionner le rouquin sur le vieil homme qui l’avait attendu à l’extérieur du bureau de Komui.


-« Je n’aime pas les présentations. C’est mieux ainsi. C’est dommage qu’il te suive à la trace comme un petit toutou… ça ne gêne pas, parfois ? Si je savais que mon mentor pourrait me surprendre à tout moment au lit avec un homme, je serais totalement incapable de faire quoi que ce soit. »

Elle réfléchit quelques instants à la proposition de Lavi. Désirant prendre une douche, rien de tel qu’un bon bain bouillant pour se détendre. Se redressant lentement, Eleonnora alla chercher ses vêtements qu’elle rangea dans un sac à main. Elle n’avait pas envie de laisser tomber ses sous-vêtements par inadvertance alors qu’elle se dirigeait aux sources. Une fois son sac remplis, elle se tourna vers Lavi, prête à le suivre.

-« J’espère que nous serons seuls… Ce serait dommage d’avoir des yeux indiscrets dans le coin. » Fit-elle avant d’attraper la bouteille de vodka et de quitter sa chambre.

Elle s’assura que le rouquin le suivait, marchant à ses côtés. Après avoir bu une bonne gorgée de vodka, elle laissa la bouteille entre les mains du rouquin, sans même lui demander son avis. Une fois à l’étage où se trouvaient les sources, la jeune femme posa ses affaires dans un coin, retirant tous ces vêtements d’un geste lent et sensuel, avant de s’enrouler dans une serviette blanche. Elle détacha son chignon et retira ses lunettes avant de pénétrer dans l’eau, bien heureuse de se retrouver seule dans cet endroit avec son coéquipier. Autant en profiter pendant qu’il n’y avait personne.


-« Lavi ? Tu viens me rejoindre ? » Fit-elle en ouvrant doucement les pans de sa serviette afin de lui présenter son corps nu, un léger sourire coquin sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Sam 17 Nov - 10:03

Lavi avait eu pour mission de se rendre en Angleterre pour y rejoindre sa coéquipière du moment qu'il ne connaissait pas encore. La mission remplie, il ne lui restait plus qu'à repartir comme il était venu. Sauf que Komui en avait décidé autrement et avait ajouté Eleonnora au voyage pour qu'elle rentre elle aussi à la Congrégation afin d'y effectuer divers tests. Cela n'avait pas été pour déplaire au rouquin qui ne faisait ainsi pas le voyage seul. De plus, il devait avouer qu'il appréciait la compagnie de la russe et pas simplement parce qu'elle couchait avec lui. Malgré son caractère particulier qui en faisait fuir plus d'un, lui l'appréciait. Il suffisait juste de savoir comment la prendre et alors elle se révélait bien plus agréable à vivre sans pour autant perdre ses traits de personnalité si particuliers. Mais arrivés à la Congrégation, ils n'avaient plus de raisons de se côtoyer ou en tout cas plus rien ne les y forçait contrairement à avant. Si vraiment cela n'avait pas collé entre eux, ils auraient tout aussi bien pu faire le voyage séparés mais la preuve était qu'ils s'entendaient bien.

Reprenant chacun sa vie de son côté, Lavi passa un bon moment en compagnie de Bookman qui n'avait pu être du voyage. C'était étrange d'ailleurs. Le vieil homme avait toujours constamment été avec lui depuis qu'il était devenu son maître. Ils ne se quittaient jamais, effectuant toujours voyages et activités ensemble. Ils étaient un peu comme une famille au final même s'ils n'avaient aucun lien de sang. Pourtant cette fois, le vieil homme avait été bien absent, trop occupé par son travail principal. Lavi devait avouer que ce n'était pas désagréable d'être un peu seul, de pouvoir faire ce qu'il voulait sans craindre de représailles ou de conséquences trop directes. D'un certain côté, il ne faisait rien de mal, il ne faisait que s'amuser... Les bookmen avaient aussi droit de vivre un peu, non ? Seulement, maintenant qu'il était de retour à la Congrégation sous les yeux de Bookman, les choses allaient redevenir comme avant. Rien n'avait vraiment changé.

Même si son travail ne cessait jamais vraiment puisqu'il y avait tant à lire et à voir, Lavi s'accorda une pause. Bookman était informé, les archives étaient complétées et lues et même le rapport de mission était écrit. Il avait bien le droit à une petite pause, non ? Le rouquin n'était jamais contre du travail, surtout lorsqu'il s'agissait de lire. C'était son activité favorite et il vivait pour ça après tout. Seulement, il fallait bien qu'il donne le rapport de mission à signer à Eleonnora. A moins que ce n'était qu'une excuse pour aller la voir. Peut-être bien. De toute façon, Lavi était déjà décidé et c'est discrètement qu'il avait rejoint la chambre de la russe, nourriture et alcool en prime. Ce n'était pas pour le travail qu'il la côtoyait cette fois. Juste parce qu'il en avait envie.

Néanmoins, une fois à l'intérieur, il craignit de la déranger. Peut-être à cause de ses vêtements sortis, témoignant d'une éventuelle future douche ? Ou bien tout simplement parce qu'après une journée avec Komui et ses examens, elle n'aurait tout simplement plus envie de voir qui que ce soit et préférerait se reposer à l'écart des autres. Si tel était le cas, il ne s'imposerait pas non plus. Le but n'était pas de lui faire regretter son court séjour à la Congrégation, au contraire. Toutefois, Eleonnora lui affirma qu'il ne la dérangeait pas, soulageant le rouquin qui agrandit alors son sourire
.

« Tant mieux, ce n'était pas le but. Même si une semaine c'est court, autant que tu apprécies le temps qu'tu passera ici. »

Car pour le moment c'était assez mal engagé, en témoignait son récit à propos de Komui qui l'avait visiblement agacé par sa simple existence. Lavi comprenait qu'elle ne le supporte pas. Il était assez spécial et elle n'était pas habituée. Il ne se passait pas une semaine sans qu'il y ait un problème à cause d'une potion expérimentale ou bien d'un robot détraqué. On pouvait dire que c'était assez animé à la Congrégation... Pourtant, Komui était un homme respectueux et il savait prendre les bonnes décisions dès que les choses devenaient plus sérieuses. Aidant Eleonnora à retrouver ses mots, le rouquin opta plutôt pour une discussion en russe. Puisqu'il le parlait, pourquoi forcer sa coéquipière à utiliser une langue qui visiblement l'agaçait davantage ?

Eleonnora s'était installée sur le lit, Lavi était toujours debout, piochant dans la nourriture à son tour. La question d'Eleonnora l'étonna bien qu'elle était pertinente. Il en avait parfois assez de devoir supporter les enfantillages du Grand Intendant mais il n'avait pas le choix. Il ne pouvait choisir où aller et quoi faire, tout dépendait entièrement de son maître qu'il suivait partout. La proposition de la russe avait son charme, d'autant plus que cela signifiait qu'ils se reverraient plus souvent par la suite. Mais là encore, il n'avait pas son mot à dire. A la base il n'était même pas exorciste et ne devait donc pas quitter la Congrégation. Son travail se situait ici ou sur le terrain mais il n'y avait pas de place pour le loisir
.

« Parce que je ne peux pas. C'est mon maître qui décide pour nous, je ne fais que le suivre quoiqu'il décide, ça a toujours été comme ça. Mais j'avoue que ta proposition ne manque pas de charme. D'une, je serais loin d'ici et de deux, je serais plus près de toi. Mais... qu'en est-il de ton vrai partenaire ? »

Car à la base, c'était justement pour le remplacer que Lavi avait été envoyé en Angleterre. Mais c'était simplement ponctuel, rien de plus. Eleonnora avait toujours son partenaire avec elle, le seul qui le supportait d'après ses dires. Le partenaire en question était un simple traqueur mais ils formaient tout de même une paire, même s'il n'était pas exorciste. Sans doute Eleonnora faisait-elle référence à des missions plus dangereuses. Attrapant la bouteille de vodka que la russe lui tendait, il en but plusieurs gorgées avant de la reposer au sol. Puisque la jeune femme lui faisait une place, il s'assit sur le lit, la laissant coucher sa tête sur lui. Cela ne le dérangeait pas, lui qui appréciait le contact physique. Il en profita même pour lui caresser la joue, attardant ses doigts dans ses cheveux, espérant que cela lui faisait du bien et l'aidait à oublier les contrariétés de la journée. Puis après un petit silence, elle évoqua Bookman, questionnant Lavi à ce sujet. Ce dernier lui proposa de le lui présenter mais elle déclina bien vite la proposition. Sans doute n'aimait-elle pas connaitre davantage de personnes si ce n'était pas nécessaire, facilitant ainsi la tâche à cette autre facette qu'elle présentait lorsqu'elle se tenait en compagnie d'un membre de la Congrégation.

« Je comprends, pas de souci. Oh, j'ai l'habitude tu sais. Ca fait maintenant douze ans que je parcours le monde avec lui. Et puis quand il m'a pris sous son aile à mes sept ans, j'étais plutôt content d'avoir sa compagnie. Il m'a appris tout ce que je sais et... quelque part, je le considère un peu comme mon père. Enfin grand-père en l'occurrence. C'est qu'il n'est plus tout jeune ! Mais c'est vrai que des fois, j'aimerais être un peu seul, surtout dernièrement. Enfin je ne vais pas me plaindre, il n'est pas non plus constamment collé à mon dos. »

Puisqu'Eleonnora avait sorti des vêtements propres et qu'elle avait l'air épuisée, Lavi en avait déduis qu'elle comptait prendre une douche. Il proposa alors plutôt les sources chaudes afin de la détendre un maximum. Tout le monde avait des douches chez soi. Mais des sources chaudes, ça, c'était vraiment exceptionnel. Un des points forts de la Congrégation. Après une courte réflexion, la russe sembla opter pour cette proposition et se redressa pour rassembler ses affaires. Lavi attrapa un dernier petit four qu'il goba puis la suivi alors qu'elle quittait sa chambre. A vrai dire il ne comptait pas y aller à la base, ne comptant pas non plus la suivre comme son ombre, mais vu la tournure de sa phrase, elle estimait qu'il serait de la partie. Et plus précisément qu'il participerait aussi. La jeune femme devait ignorer qu'il existait une partie réservée aux femmes et une autres aux hommes... A moins qu'elle s'en moquait éperdument. C'était sans doute plutôt ça.

« Vue l'heure, je doute qu'il y ait du monde là-bas. Mais pour être sûrs d'être tranquilles, je vais bloquer la porte. »

Eleonnora avait embarqué la bouteille de vodka et après en avoir bu un peu, la redonna à Lavi qui se contenta de la tenir. Arrivés à l'étage adéquat, Lavi s'occupa de bloquer la porte avec une cale en bois, empêchant tout importun de se joindre à eux. C'était le coin des femmes et c'était plutôt lui l'intrus pour le coup mais il s'en moquait. Pas de témoins, pas de problèmes. Une fois fait, il se tourna vers Eleonnora, pas gêné de la regarder se dévêtir. Déjà parce que c'était un spectacle vraiment agréable à voir mais aussi parce que ce n'était pas la première fois qu'il la voyait nue. Restant vers le bord de l'eau, bouteille à la main, il la regardait entrer dans le liquide chaud dont s'échappait une légère vapeur. La russe ouvrit alors doucement sa serviette, dévoilant son corps devant lui pour l'inviter à l'y rejoindre. Pas besoin d'en dire davantage.

Lavi leva la bouteille pour boire une bonne gorgée de vodka sans la quitter des yeux puis la posa au sol près du bord. Il retira ses vêtements, les laissant à côté de ceux de la jeune femme puis entra dans l'eau à son tour sans prendre la peine de mettre une serviette. A quoi bon de toute façon ? L'eau chaude faisait du bien, c'était agréable. Mais cela le fut d'autant plus lorsque Lavi vint prendre Eleonnora dans ses bras, se glissant dans la serviette, sa peau contre la sienne. C'était dans ses moments là que Lavi se souvenait pourquoi il aimait tant les femmes. Il n'y avait bien qu'elles pour apporter tant de beauté et de sensations agréables. Mais bien peu osaient franchir le pas. Eleonnora était une exception et pas n'importe quelle exception. Le rouquin se sentait chanceux de profiter ainsi de sa présence
.

« Tu avais froid ? » lança t-il en plaisantant comme pour donner une excuse à la proposition soudaine de la russe

Collé contre elle, il en profita pour lui donner un baiser puis un autre un peu plus long avant de finalement l'embrasser avec fougue. Tout cela allait lui manquer lorsqu'elle partirait. Glissant une main sous la serviette, il en profita pour caresser sa peau sans quitter ses lèvres. Lavi se demandait qui en profitait le plus finalement. Mais ce n'était pas comme si cela avait de l'importance.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Jeu 22 Nov - 19:02

Eleonnora n’avait jamais considéré la Congrégation comme son « chez-soi ». Elle n’était pas attachée à cet endroit comme bien d’autres pouvaient l’être. Elle avait son propre domicile à Londres. Elle vivait une vie totalement différente lorsqu’elle y résidait et s’y plaisait bien. Le QG n’était qu’un endroit où elle pouvait temporairement résider, au besoin. C’était comme un hôtel, mais qui ne lui coutait rien du tout. Elle pouvait manger à sa faim, dormir tant qu’elle le désirait, mais ne pouvait fêter comme elle aimait si bien le faire, par contre. Cet endroit était un lieu de travail sérieux. Elle se devait d’agir en conséquence. Si elle désirait boire un coup, elle pourra toujours se rendre à un bar quelconque dans la première ville venue. À moins que l’alcool ne vienne à elle…

Quelles étaient les chances pour que Lavi débarque dans sa chambre avec de la nourriture et, le plus important, de la vodka ? Elle ne s’y était pas attendu, ayant prévu d’aller prendre une douche, question de se détendre et de passer une soirée tranquille. La venue du rouquin changeait quelques peu ses plans, mais c’était pour le mieux. Après avoir signé le rapport à remettre à Komui, la jeune femme se mit à goûter les petits fours si gentiment amenés par son coéquipier. Elle n’allait certainement pas cracher sur de la bonne nourriture, elle qui commençait à avoir faim. Et puis, c’était pratique de ne pas avoir à se déplacer, ni pour cuisiner, ni pour aller chercher à manger. De plus, ces petits fours lui rappelaient les plats de sa Russie natale. Elle ne se souvenait pas que le chef cuisinier soit doué à la confection de bons petits plats de divers pays. Avec tout cela, Lavi avait amené une bouteille de vodka. Décidemment, il savait comment lui faire plaisir. Ce n’était pas n’importe quelle vodka, mais bien celle de son pays, cette boisson unique dont il était terriblement difficile d’en trouver une au bon et vrai goût original en Angleterre. Aujourd’hui, c’était son jour de chance.

La tête posée sur les cuisses de Lavi, l’exorciste profitait de ses douces caresses alors qu’elle discutait avec lui. Elle se sentait bien, calme, détendue. Mais cela était éphémère. Énergique, elle adorait bouger et ne tenait que très rarement en place. Cependant, elle savait toujours quand était le moment de prendre du bons temps. Elle lui demanda s’il ne désirait pas changer un peu d’air, quitter la Congrégation et aller voir ailleurs. Après tout, c’était ce qu’elle faisait en vivant de l’autre côté de l’océan. Pourquoi ne viendrait-il pas s’installer en Angleterre ?


-« Parce que je ne peux pas. C'est mon maître qui décide pour nous, je ne fais que le suivre quoiqu'il décide, ça a toujours été comme ça. Mais j'avoue que ta proposition ne manque pas de charme. D'une, je serais loin d'ici et de deux, je serais plus près de toi. Mais... qu'en est-il de ton vrai partenaire ? »

-« C’est chiant de répondre aux ordres de quelqu’un. Je sais ce que c’est que de devoir suivre les décisions d’un autre. C’est pourquoi je profite de ma liberté. » Elle laissa échapper un minuscule soupire, en repensant à son partenaire. « Il est sympa. On fait une belle équipe. Mais tout ça, ce n’est que professionnel. Parfois on se tape de bonnes soirées à boire et à discuter, mais il est du genre à avoir un balai dans le derrière et c’est très explosif côté personnalité… »

Amour et haine. Autant ils pouvaient s’apprécier que se taper royalement sur les nerfs. C’était assez particulier. Malgré tout, cela ne les empêchaient pas de bien s’entendre par moment et de faire une merveilleuse équipe qui accomplissait leurs missions avec professionnalisme. Ils s’obstinaient souvent sur un tout ou un rien, leur seul but étant de contredire l’autre. Si certaines personnes les voyaient agir l’un envers l’autre, ils seraient totalement découragés par leurs gamineries et leurs nombreuses engueulades à savoir lequel des deux avait raison. Il suffisait, certaines fois, de les mettre autour d’un bon verre alcoolisé pour qu’ils se calment et fraternisent. Leur relation était pour le moins étrange et contradictoire, il fallait l’avouer.

Lavi expliqua à la jeune femme le lien qu’il entretenait avec le vieux Bookman. Elle n’arrivait pas à comprendre comment il arrivait à se faire à cette vie. Probablement qu’elle ne pouvait imaginer, se mettre dans la peau d’un autre, et de tenter de voir les choses de sa manière. Pour elle, le métier du Bookman n’était pas très intéressant, elle qui n’aimait pas vraiment lire. Cependant, elle ne dénigrait pas cela pour autant. Elle connaissait si peu de choses sur le sujet. Au moins, Lavi lui avait habillement prouvés qu’ils n’étaient pas tous des rats de bibliothèques, que certains savaient se battre et étaient très habilles de leurs mains.
Puis le jeune homme avoua qu’il désirait la solitude depuis un petit moment. Pourquoi ? Curieuse et pas du tout gênée, la jeune femme lui demanda. Après tout, s’il ne voulait pas lui dire, il ne se gênera certainement pas pour le signifier.


-« Dernièrement ? »


Puisque le temps de la discussion touchait à sa fin, la jeune femme se leva afin de ramasser quelques affaires. Il était temps de prendre une longue douche chaude. Lavi avait même fait une proposition d’avantage alléchante en suggérant de se rendre dans les osen. Une fois sur place, la jeune femme ne regretta pas de l’avoir suivi. Elle avait retiré la totalité de ses vêtements avant d’entrer dans l’eau, seulement couverte d’une simple serviette. Le liquide lui brûlait doucement la peau. Elle se sentait parfaitement bien.

Se retournant vers Lavi, qui était resté sur le bord de l’eau, vodka à la main, elle ouvrit lentement sa serviette, dévoilant ainsi son corps. Il s’agissait d’une invitation que le rouquin ne devait surtout pas décliner. En peu de temps, il avait déjà retiré ses vêtements afin de la rejoindre. Il savait reconnaitre les bonnes choses et en profiter. Il se glissa doucement après d’elle, son corps contre le sien, et elle referma sa serviette sur lui, comme un piège. Elle aimait les hommes dans son genre. Ceux qui savaient ce qu’ils voulaient. Ceux qui savaient profiter.


-« Tu avais froid ? »
-« Trèèèèès froid. » Fit-elle avec un léger sourire coquin.

Puis, il l’embrasse. Au départ, ce ne fut qu’un petit baiser. Puis, il l’embrassa de nouveau, plus longtemps, plus fougueusement, plus passionnément. Ce n’était certainement pas Eleonnora qui allait le repousser. Au contraire, elle profitait de ce baiser, le lui rendait avec autant d’ardeur, caressant doucement son dos. Elle se laissait porter par ses caresses, ses bras forts, son corps tout entier qui la guidait. Elle se laissait fondre contre lui. Ayant terriblement chaud, elle jeta sa serviette, sans même savoir si elle avait atteint la terre ferme ou non. Elle s’en fichait de toute façon. Elle avait quelque chose de bien plus intéressant sous les yeux.

Doucement, la jeune femme rompit le baisé. Elle caressa doucement la joue de Lavi, passant ses fins doigts dans sa chevelure rousse, le fixant droit dans l’œil. Puis, un léger sourire espiègle étira ses lèvres. Sans prévenir, elle fit un croche-pied à Lavi et le projeta dans l’eau. Elle ne lui laissa pas le temps de se lever qu’elle se jetait déjà sur lui. Assise à califourchon sur l’exorciste, elle laissa échapper un petit rire afin de plaquer ses lèvres contre le sienne, l’empêchant de dire quoi que ce soit. C’était elle qui dirigeait, à présent. Personne n’était là pour les voir, personne ne pouvait les déranger. Elle comptait bien en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Ven 23 Nov - 10:51

D'une façon générale, Lavi appréciait tout le monde. Que les gens soient ouverts ou coincés, cela lui importait peu, se conduisant avec tout le monde de la même façon insouciante et amicale. Malgré tout, il y avait des gens avec qui il s'entendait davantage que d'autres. Quoi de plus normal ? Chacun avait son caractère après tout. Et ces personnes là pouvaient être reconnues par le temps qu'il passait avec. Lorsqu'il n'était pas seul, Lavi était toujours en compagnie d'un de ses amis. Et lorsqu'ils n'étaient pas là, il jetait son dévolu sur de nouveaux venus potentiellement intéressants. Cette fois, ce fut au tour d'Eleonnora. Il ne la connaissait que depuis quelques jours au final mais il l'appréciait. Passer du temps avec elle était à la fois reposant et enivrant. Elle ne se posait pas de questions, vivait comme elle l'entendait et ne laissait personne lui donner d'ordre, ou presque. Bien peu de gens lui ressemblaient, ce qui était dommage, mais cela faisait d'elle quelqu'un de particulier. Et puisqu'il ne pouvait profiter de sa présence que peu de temps, le rouquin comptait bien en profiter un maximum.

Ayant rejoint la russe accompagné de nourriture et d'alcool, c'est à la base pour lui faire signer le rapport qu'il était venu. Maintenant assis à côté d'elle, caressant sa tête posée sur ses genoux, ils discutaient tranquillement. Comme quoi ils ne faisaient pas que coucher ensemble, s'appréciant simplement. Lavi aurait pu rester là toute la soirée à juste la regarder et à partager avec elle les mets qu'il avait apporté. Elle qui avait une si belle vie en dehors de la Congrégation devait amèrement regretter de s'y trouver. Lavi, lui, était ravi qu'elle soit là. La proposition qu'elle lui faisait ne manquait pas de charme, malheureusement il n'avait aucun pouvoir décisionnel et il lui en fit part. Cela lui faisait plaisir qu'elle désire l'avoir plus près d'elle afin qu'il puisse de nouveau travailler ensemble. Elle aurait tout simplement pu lui dire de faire sa vie, de s'installer ailleurs sans pour autant préciser le même pays qu'elle. Malgré tout, cela ne changeait rien
.

« Suivre les décisions d'un autre, c'est un peu comme vivre à moitié. Mais je ne me plains pas car une fois devenu Bookman, je pourrais faire ce que je veux. C'est long mais c'est un passage obligé. Ca vaut bien quelques années encore d'attente. » assura t-il avec un sourire « J'voudrais pas lui piquer sa place mais je ne serais pas contre refaire équipe avec toi. On a l'avantage de plutôt bien s'entendre sur tous les plans, nous. Peut-être que j'ai trouvé ma partenaire parfaite, haha. » fit-il avec un léger rire

Ce n'était pas qu'il ne le pensait pas, au contraire, mais il savait très bien que cela ne changerait rien. Là encore, il n'avait aucun pouvoir de décision. Lavi expliqua d'ailleurs à la jeune femme qu'il était avec son maître depuis maintenant de longues années et qu'il ne trouvait pas ça trop contraignant, le considérant un peu comme sa famille. Malheureusement, il fut comme bien souvent un peu trop bavard et ses mots dépassèrent sa pensée, en révélant un peu trop sur lui-même. Eleonnora ne manqua pas de le questionner à ce sujet, curieuse. Lavi la regarda, silencieux. Quoi dire à ça ? Il aurait fallu qu'il lui explique tout depuis le début et il n'était pas certain d'en avoir envie. Il ne voulait pas que leur relation actuelle change ou qu'elle se méprenne sur son compte. Se méprenne ? Non, qu'elle réalise simplement comme il était réellement. Tout cela ne regardait que ceux qui avaient été présents dans l'Arche car c'était risqué pour lui de mettre quelqu'un d'autre au courant. Pouvait-il lui faire confiance ? Elle n'avait aucun intérêt à le répéter à Bookman. D'autant plus qu'il ne la croirait certainement pas. Mais c'était tout de même un risque. Après un court soupir, il se décida finalement à lui répondre sans être trop précis. Il n'avait jamais confié quoique ce soit à quiconque. Parler lui ferait peut-être du bien ?


« Disons que... j'ai réalisé que je ne savais plus vraiment ce que je voulais. Etre Bookman ça a toujours été mon rêve, je ne suis devenu exorciste que pour faciliter mon travail ici. Mais... j'y ai pris goût finalement et... j'me suis un peu trop détaché de mon rôle de bookman. Je ne le mérite même plus de toute façon. Je ne veux pas que le vieux s'en rende compte, alors c'est pour ça que j'aimerais être loin de lui un peu plus souvent, pour pouvoir souffler et n'plus avoir à me retenir d'être ce que je suis devenu. » confia t-il avant de faire un sourire désolé « Oublie tout ça, c'est pas important et encore moins intéressant. »

Finalement, Eleonnora décida qu'il était temps pour elle de prendre un bon bain pour se détendre, écoutant la suggestion de Lavi. Une fois prête, le rouquin l'accompagna jusqu'à là-bas, restant avec elle tandis qu'elle se déshabillait et se mettait à l'eau, bloquant la porte. L'ayant déjà vue nue à de multiples reprises, il ne se sentait pas du tout gêné d'être là. Elle l'invita d'ailleurs à la rejoindre et c'est ce qu'il fit quelques secondes après, une fois dévêtu. Il ne voyait aucune raison de refuser une telle proposition. Personne n'était là pour les déranger et le rouquin appréciait ce temps particulier partagé avec la russe. La prenant dans ses bras, il sourit en sentant la serviette se refermer sur lui, les coinçant ainsi tous les deux l'un contre l'autre. Ce n'était pas pour lui déplaire car il ne se sentait pas du tout piégé, appréciant le contact du corps de la jeune femme contre le sien. Il ajouta une petite touche de plaisanterie, rapidement imité par Eleonnora. Pas besoin de long discours, ils se comprenaient sans avoir besoin de se parler dans ces moments là.

Pour couper court à toute discussion, Lavi embrassa sa partenaire à plusieurs reprises, ne bridant pas son désir pour elle. L'exorciste le lui rendit bien d'ailleurs et sans quitter ses lèvres, il accentua ses caresses, la conservant plaquée contre lui. Profitant de l'absence de serviette, il glissa ses mains aux endroits auparavant inaccessibles avant qu'elle ne rompe le baiser. Sentant la main d'Eleonnora lui caresser la joue, il ferma l'oeil quelques instants pour mieux apprécier le geste avant de le rouvrir pour lui faire face. Ce sourire qu'elle arborait était étrange, comme si elle avait une idée derrière la tête. Le rouquin n'eut pas le temps d'y réfléchir qu'il perdit l'équilibre soudainement, quelque chose l'ayant percuté au niveau des pieds. Basculant en arrière, il s'écrasa dans la source, heureusement amorti par l'eau. Il eut à peine le temps de réaliser ce qu'il se passait et de se redresser légèrement que la russe l'avait déjà rejoint, assise sur lui. Plutôt que de lui en vouloir, la situation amusa le rouquin, surtout lorsque leurs lèvres se joignirent à nouveau.

L'entourant de ses bras, il répondit à son baiser avec envie, se redressant pour être assis et ainsi plus proche d'elle. Cela ne le dérangeait pas d'être dominé dans une telle situation pour une fois. Au contraire, cela l'amusait même. Malgré tout, il comptait bien y mettre un peu de résistance... juste pour jouer le jeu. Séparant leurs lèvres après ce long baiser, il plissa l'oeil et laissa échapper un grognement comme l'aurait fait un animal contrarié. La plaquant contre lui pour qu'elle ne s'échappe pas, il plongea sa tête dans le creu de son cou pour l'y mordiller doucement, feignant de la mordre pour de vrai, toujours dans son rôle de l'animal. Puis, ces fausses morsures devinrent des baisers, le rouquin léchant doucement la peau de son cou. Ses lèvres remontèrent jusqu'à celle de l'exorciste qu'il embrassa langoureusement, ses mains palpant les parties les plus sensibles de son corps. Puisqu'ils n'étaient que tous les deux, le rouquin comptait bien profiter de sa partenaire qui prenait une nouvelle fois une toute autre signification.

Le temps passait mais il n'aurait su dire combien de temps au juste. C'est le bruit d'une porte qu'on essayait d'ouvrir qui fit revenir Lavi à la réalité. Heureusement, ils n'étaient plus en pleine action. Se faire interrompre de la sorte aurait simplement été frustrant. Le rouquin lâcha un "merde" contrarié mais il devait bien reconnaitre qu'ils avaient monopolisé les sources bien assez longtemps. Il était temps que le rouquin se sauve, n'ayant rien à faire du côté des femmes. Il prit néanmoins le temps d'embrasser Eleonnora une dernière fois puis se sépara d'elle, sortant de l'eau pour passer une serviette autour de sa taille
.

« J'te laisse ouvrir sinon ça va paraitre suspect. J'file de mon côté ! A plus tard ! »
chuchota t-il en souriant

La personne qui essayait d'ouvrir la porte allait finir par s'impatienter et demander de l'aide à quelqu'un d'autre. Sans attendre, l'apprenti bookman attrapa ses vêtements, les balança du côté des hommes puis escalada le pan de mur de bambou qui séparait les deux côtés. Par chance, personne à l'horizon. Il se sécha et se rhabilla rapidement avant de quitter les lieux. Plutôt que de repartir de son côté, il retourna à la chambre d'Eleonnora, y entra et s'appuya contre le mur juste à côté de la porte, bras croisé, attendant son retour. Quelques minutes plus tard, la porte s'ouvrit à nouveau, dévoilant la russe. La porte refermée, Lavi s'approcha d'elle pour l'entourer de ses bras et déposer un baiser sur sa nuque
.

« Je n'aime pas partir comme un voleur alors j't'attendais pour te souhaiter une bonne nuit, je ne vais pas m'imposer à toi plus longtemps. Tu peux garder la vodka, le vieux ne s'en rendra sûrement pas compte. » fit-il avant de la lâcher, son regard se posant sur le bureau où trônait le rapport « Tu n'as même pas lu le rapport au final. Si ça se trouve, je n'ai mis qu'des critiques à ton égard, qui sait ? » fit-il d'un air taquin

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Dim 25 Nov - 7:06

Est-ce que le partenaire parfait existait ? Eleonnora était une femme qui avait un constant besoin de changement, d’air frais. C’était l’une des raisons qui faisaient qu’elle adorait le métier d’exorciste : chaque mission était différente de la précédente et la plongeait dans une aventure inconnue qu’elle devait affronter. C’était, en quelque sorte, une excitante découverte à chaque fois, comme un cadeau que l’on déballait le matin de Noël, à la différence que son présent pouvait la tuer à tout moment. La notion du danger lui plaisant également. Elle adorait l’affronter, s’amuser avec comme un jouait avec une bête sauvage. Elle faisait partie de ces rares femmes qui adoraient l’interdit et toutes les sensations fortes qu’il était possible de vivre pleinement. La vie était courte. Elle était jeune et en excellente santé, alors autant en profiter pour faire tout ce qu’elle ne pourra plus faire lorsqu’elle sera bien plus vieille. C’était maintenant ou jamais.
Que ce soit en amour ou bien dans le cadre de ses fonctions, la jeune femme pourra-t-elle trouver la personne parfaite, celle qui la comprendra parfaitement, qui saura ne pas devenir ennuyeux et prévisible ? Certes, elle adorait son partenaire actuel, mais le problème était qu’elle pouvait prévoir ses actions, ses paroles. Elle savait exactement comment il réagissait dans certaines situations, ce qui lui donnait parfois la mauvaise impression de trop le connaitre. Pensera-t-elle la même chose de Lavi, un jour ? Elle espérait que ce ne soit pas le cas…

Discutant de tout et de rien avec l’apprenti Bookman, la jeune femme apprenait à le découvrir. Il était un bon exorciste, un bon combattant et un excellent amant. En dehors de tout cela, qui était-il ? C’était cela qu’il lui expliquait. Il parlait de son travail de futur Bookman, de ce vieil homme qu’il considérait comme sa famille. Au travers de ces paroles, un mot vint intriguer Eleonnora. Elle lui demanda davantage d’explication sur le sens de sa phrase et il consentit à lui expliquer brièvement de quoi il s’agissait. Il n’était plus certain de ce qu’il désirait faire ? C’était bien vrai qu’être exorciste c’était un métier à la fois dangereux et palpitant, peut-être que lorsque cette guerre sera terminée, il désirera se concentrer de nouveau sur le métier de Bookman ? Peut-être avait-il simplement trouvé une nouvelle passion, quelque chose qui l’allumait davantage que de fouiller de vieux bouquins ?


-« Ce n’est pas moi qui va répéter ça à qui que ce soit, tu peux me croire. Je sais ce que tu vis, en quelque sorte, alors je te comprends. Pourquoi crois-tu que je mène une double vie ? Tu as beau dire que ce n’est pas important, mais je suis certaine que ce l’est à tes yeux. Puisque ton vieux n’est pas dans les parages, ne pense pas à ça et soit toi-même, celui que tu veux vraiment être. »

Comme elle le comprenait. Faire semblant, elle le faisait toujours, devant son père, devant les exorcistes, devant la Congrégation en entier. Si elle s’était éloignée du QG, c’était bien pour vivre en paix, faire ce qu’elle désirait en toute liberté. Il lui arrivait parfois de réfléchir, de se questionner sur elle-même et ce qu’elle désirait réellement faire de sa vie. Bien souvent, elle réalisait qu’elle n’en avait aucune idée. Elle était perdue, ne sachant ce qui était le mieux pour elle. Que devait-elle faire ? À chaque fois qu’elle en arrivait à cette question, elle décidait de penser complètement à autre chose, se changer les idées. Puis, elle continuait de mener sa double vie en espérant que la réponse vienne d’elle-même, un jour. Lorsque ce jour sera arrivé, peut-être saura-t-elle qui elle était réellement.

Il était inutile de penser encore à tout cela. Il valait mieux se changer les idées. Quoi de mieux que de profiter des osen avec un magnifique mâle ? Emballée par l’idée, la jeune femme avait ramassé ses affaires et s’était rendue aux sources avec son coéquipier. Une fois arrivés, le rouquin s’occupa de bloquer la porte, tandis qu’Eleonnora retirait ses vêtements afin d’aller faire trempette. L’eau était chaude, ce qui lui plaisait énormément. Elle se détendait peu à peu. Il n’y avait personne d’autre, tout était calme. Les deux exorcistes pouvaient se permettre d’être eux-mêmes, d’agir comme ils le désiraient sans craindre les représailles de qui que ce soit.

La jeune femme profitait de chaque baiser, chaque caresse. Elle frissonnait sous son contact, sous ses mains baladeuses qui redécouvraient pour une énième fois son corps. Elle ne se gênait pas pour en faire autant, laissant glisser ses doigts dans la chevelure du rouquin, puis sur sa nuque, son dos, ses fesses, parcourant son corps comme il parcourait si habillement le sien. Même si ces caresses étaient terriblement agréables, la jeune femme décida de s’amuser un peu. Elle rompit le baiser, ayant une idée derrière la tête. Sans prévenir, elle fit perdre l’équilibre à Lavi, le laissant chuter dans l’eau chaude. Puis, elle s’assit sur lui afin de l’embrasser de nouveau. Elle prenait, désormais, le contrôle.

Le rouquin ne s’offusqua pas de la situation. Au contraire, il s’en servait afin de s’amuser un peu, lui-même. Il plaqua Eleonnora contre lui avant d’enfouir sa tête au creux de son cou afin de le mordiller doucement. Sur le coup, cela la chatouilla et elle laissa échapper un petit rire. Puis, peu de temps après, ces morsures devinrent de doux baisers qui plurent énormément à la jeune femme qui en profitait pour caresser doucement le corps de Lavi. Elle ferma les yeux lorsque ses lèvres rejoignirent les siennes pour un long et passionné baiser. De ses lèvres, s’échappaient parfois de petits sons témoignant du bien que lui faisait les caresses de son jeune amant. Caressant doucement ses cuisses, elle se gêna pas pour en faire tout autant, glissant ses mains sur certaines zones plus… intimes.
Elle ne vit pas le temps s’écouler à une vitesse folle. Il fallait dire qu’elle était trop occupée pour prêter attention à un tel détail. Elle préférait profiter du moment présent qui se révélait être très intéressant. Heureusement que personne ne les interrompis alors que les deux exorcistes étaient terriblement occupés. Si tel aurait été le cas, la frustration d’Eleonnora aurait été terrible.

Lorsqu’elle entendit le bruit d’une porte que l’on tentait d’ouvrir, Eleonnora ne réagit pas immédiatement. Elle continuait d’embrasser Lavi au creux du cou, confortablement installée dans ses bras. La porte était bloquée, la personne se trouvant de l’autre côté finira par rebrousser chemin. Cependant, le rouquin semblait totalement déconcentré, ne lui prêtant plus l’attention qu’elle désirait. Elle cessa alors ses baisers, affichant une légère moue contrariée. Qui est-ce qui venait prendre un bain à une telle heure ? Alors qu’elle se posait la question, Lavi sorti de l’eau et fila tel un voleur du côté des hommes, laissant la jeune femme en plan.

L’exorciste laissa échapper un long soupire avant de sortir de l’eau et d’enrouler la serviette, qu’elle avait jeté un peu plus tôt, autour de son corps. Puis, elle alla ramassa ses affaires, essuya son corps ruisselant, et enfila ses vêtements. Pas la peine de remettre son uniforme, elle se contenta d’enfiler une robe simple. De toute façon, le trajet jusqu’à sa chambre était très court. Retirant l’objet bloquant la porte afin de laisser entrer la femme qui désirait profiter des osen, Eleonnora ne tarda pas à quitter l’endroit, son sac contenant ses vêtements et la bouteille de vodka en main. Il en restait encore pas mal à l’intérieur et elle décida d’en prendre une grande gorgée. Puis, elle regagna sa chambre.

À peine avait-elle pénétrer dans la pièce et refermé la porte derrière elle que Lavi s’approcha de la jeune femme afin de l’embrasser et poser un doux baiser sur son cou. Elle avait espéré qu’il soit retourné à la chambre après avoir quitté les sources, mais n’aurait pas cru que cela arriverait réellement. Elle fut heureuse de savoir qu’il ne l’avait pas laissée tomber après s’être sauvé comme un bandit. Elle l’enlaça également, puis posa un baiser sur ses lèvres.


-« Je n'aime pas partir comme un voleur alors j't'attendais pour te souhaiter une bonne nuit, je ne vais pas m'imposer à toi plus longtemps. Tu peux garder la vodka, le vieux ne s'en rendra sûrement pas compte. Tu n'as même pas lu le rapport au final. Si ça se trouve, je n'ai mis qu'des critiques à ton égard, qui sait ? »

-« Tu comptes partir si rapidement ? Et tu pensais que j’allais te laisser faire ? »

Elle se détacha doucement de lui, puis verrouilla la porte de la pièce. Ensuite, elle s’approcha de la commode sur laquelle elle y déposa son sac ainsi que la bouteille d’alcool. Elle était fatiguée, mais ne comptait pas laisser Lavi partir. Comme cette soirée se déroulait bien, malgré l’arrivée d’une inconnue aux sources, elle n’avait pas envie que cela se termine. Son regard se posa brièvement sur le rapport, qu’elle ignora par la suite, se concentrant uniquement sur le rouquin.

-« Je lirais le rapport plus tard. Pour l’instant, j’ai envie de toi et de tes bras. » Fit-elle en attrapant doucement le chandail du rouquin afin de l’attirer à elle. « Reste dormir ici. » Ajouta-elle d’une voix douce, entrainant Lavi vers le lit.

Un léger sourire planait sur ses lèvres alors qu’elle retirait la robe qu’elle portait, puis ses sous-vêtements. Elle enfila une simple nuisette puis se coucha sur le lit, faisant signe au rouquin de la rejoindre. Demain matin, elle acceptera de lui rendre sa liberté… ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Dim 25 Nov - 12:36

Même si Lavi jouait un rôle, cela ne l'empêchait pas d'être sincère sur certains points. A vrai dire, il avait de moins en moins besoin de mentir, ce qui le mettait au plus mal lorsqu'il y repensait. Car tout ça, tous ces bons moments, il pourrait bientôt faire une croix dessus. Cela appartiendra au passé et s'en souvenir ne fera que lui causer davantage de peine. Bookman l'avait mis en garde plusieurs fois, lui rappelant qu'il n'était que le successeur des bookmen et rien d'autre. Et il avait malheureusement raison. Toutefois, le rouquin n'était pas tant dénué de sentiments qu'il l'aurait voulu et il devait avouer qu'il appréciait la compagnie d'Eleonnora. Sinon pourquoi serait-il allé la retrouver dans sa chambre alors que plus rien ne les obligeait à se fréquenter. Il avait apprécié cette mission et ce petit voyage en sa compagnie et comptait bien profiter de sa présence jusqu'à ce qu'elle parte à nouveau. Même dit sur le ton de la plaisanterie, il était sincère. Pour lui, Eleonnora était parfaite en tant que partenaire. Ils savaient se coordonner car le rouquin acceptait les ordres qu'elle lui donnait. Ils savaient s'amuser et n'avaient pas de tabous. On ne pouvait pas dire qu'ils se tapaient sur les nerfs non plus. Il ne disait pas ça pour qu'à son tour, la russe lui dise la même chose. A vrai dire, il s'en fichait. Il voulait juste qu'elle sache ce qu'il pense. D'ailleurs cette dernière ne répondit rien, ce n'était pas plus mal. Il espérait juste qu'elle ne se lasse pas de lui, peu de gens le supportant au final.

Positionnés l'un contre l'autre, ils continuaient de discuter calmement, simplement, comme si plus rien ne les oppressait. Ici, plus de Komui et ses examens qui n'en finissaient plus. Ici, plus de Bookman et ses réprimandes constantes. Juste tous les deux, ils pouvaient souffler un peu et surtout, être eux-même. S'étant piégé tout seul par sa propre phrase, Lavi avoua à demi mots quel était le problème qu'il rencontrait, expliquant son besoin d'isolement. Il s'attendait à ce que la russe hausse simplement les épaules mais ce ne fut pas le cas. Au contraire, elle avoua même le comprendre. Les paroles d'Eleonnora lui faisait chaud au coeur même s'il savait qu'il allait droit dans le mur. Il ne pouvait se soustraire à tout ça. Son oeil était là pour le lui rappeler
.

« Merci Nora. » fit-il avec un sourire sincère, vrai, avant de se pencher pour déposer un baiser sur ses lèvres « J'te fais confiance. Peut-être que c'est toi qui a raison mais ça voudrait dire qu'on est condamnés à faire semblant toute notre vie. Mais... » répondit-il avant de faire une petite pause, secouant finalement la tête « T'as raison. Personne n'est là pour nous voir alors pourquoi se priver ? Autant en profiter tant qu'on est libres ! » ajouta t-il finalement avec un grand sourire

Lavi se prenait trop la tête mais c'était difficile pour lui de fait fi de ses responsabilités. Pour l'instant, Bookman n'était pas présent et il n'allait certainement pas gâcher le temps précieux passé en compagnie d'Eleonnora à se trouver des excuses pour déprimer. Pas question. Il aimait celui qu'il était devenu et comptait bien le rester en la présence de la russe. Puisqu'elle semblait vouloir prendre une douche, le rouquin proposa plutôt de se rendre aux sources chaudes, bien plus efficaces et agréables pour se détendre après une journée éprouvante. Même s'il n'était pas là pour ça, Lavi fut invité à se joindre à elle et ne se fit pas prier pour aller la rejoindre dans l'eau chaude. On ne pouvait pas dire d'Eleonnora qu'elle était farouche. Elle savait ce qu'elle voulait et faisait tout pour l'avoir. C'était un des côtés que l'apprenti bookman appréciait chez elle. Là, la tenant dans ses bras, leur corps l'un contre l'autre, il était bien. Plus rien n'avait d'importance.

Mais ce moment dérapa lorsque le rouquin chuta dans l'eau, fortement aidé par la russe. Sans avoir le temps de réagir, il se retrouva assis dans l'eau, la jeune femme l'ayant rapidement rejoint, assise sur lui. Elle voulait jouer ? Alors le rouquin se prêta avec plaisir au jeu, ne comptant pas se laisser dominer si facilement. Il avait la force nécessaire pour renverser la tendance sans peine mais à quoi bon ? C'était plus amusant de la sorte. Imitant un animal, il renouvela ses caresses et ses baisers, ne se gênant pas pour explorer davantage le corps de sa partenaire même s'il le connaissait déjà plutôt bien maintenant. Il savait comment lui faire plaisir et il s'appliqua donc à cette tâche qu'il partageait avec elle pour son plus grand plaisir aussi.

Fort heureusement, personne ne vint les déranger en pleine occupation. Lavi se sentait parfaitement bien, toujours dans l'eau en compagnie de Nora, celle-ci installée dans ses bras, l'embrassant de fort agréable manière. Cependant, l'arrivée de quelqu'un cassa cette ambiance intime, faisant réaliser au rouquin qu'il n'avait rien à faire là. Même si cet interdit l'amusait, il valait mieux que personne ne les surprenne. Mieux valait éviter d'attirer les soupçons, il tenait à sa tranquillité. Prenant donc la poudre d'escampette, il se faufila du côté des hommes, se rhabilla et retourna à la chambre de la russe où il attendit patiemment le retour de cette dernière.

Une fois arrivée, il l'attrapa dans ses bras et fut rassuré lorsqu'elle l'enlaça à son tour, l'embrassant par la même occasion. Au moins elle ne semblait pas lui en vouloir d'être parti si vite. Il ne l'avait pas fait par plaisir mais bien pour que cela ne leur porte pas préjudice. Il savait qu'au fond, elle comprenait sa démarche. Et puis, il était là, non ? Cependant, il ne voulait pas non plus s'imposer à elle, supposant qu'elle avait besoin d'être un peu seule, surtout qu'il était tard. Sans doute allait-elle dormir. Malgré ça, elle lui fit remarquer qu'elle ne comptait pas le laisser partir si vite et quitta ses bras pour aller verrouiller la porte sous le regard surprit de Lavi. Puisqu'elle venait de les enfermer, cela signifiait sans aucun doute qu'elle voulait qu'il reste plus longtemps. Cela fit plaisir à l'apprenti bookman, rassuré qu'elle ne fasse pas une overdose de sa présence. Cela se confirma une nouvelle fois lorsqu'elle l'attrapa par le tshirt pour l'attirer vers elle, précisant qu'elle avait envie de proximité. Ce n'était pas pour déranger le rouquin, appréciant son contact. Et puis, ce n'était pas la première nuit qu'ils allaient passer ensemble. Lavi espéra que Bookman ne s'interrogerait pas sur son absence mais de toute façon, ce n'était pas ici qu'il viendrait le chercher
.

« Alors t'auras mes bras pour la nuit. Et plus encore. »
affirma t-il en s'arrêtant près du lit

Il la regarda se changer, pas gêné de profiter du spectacle puis la suivit des yeux lorsqu'elle s'allongea, lui faisant signe de la rejoindre. Il retira son haut et ses bottes, conservant seulement son pantalon. Lavi la regarda un court instant puis souriant en coin, il se jeta sur elle, la capturant dans ses bras avant de rouler avec elle sur le matelas. Heureusement, le lit était assez grand, leur évitant de mal terminer
.

« Et tu t'enfermes avec un fauve ? Aurais-tu perdu la tête, hmm ? » chuchota t-il avec un sourire en coin

Positionné au dessus d'elle, il glissa sa tête contre son cou pour y déposer plusieurs baisers, lentement, longuement. Puis il redressa la tête pour la regarder, caressant sa joue avant de se pencher pour l'embrasser doucement. Il lui offrit un sourire puis se cala sur le côté, la conservant dans ses bras, contre lui. Il était habitué à dormir seul mais il devait reconnaitre que dormir en sa compagnie était vraiment agréable, surtout après avoir passé du bon temps comme ils l'avaient fait aux sources
.

« Bonne nuit, Nora. En espérant que ton court séjour à la Congrégation ne s'ra pas si déplaisant que ça. » fit-il en souriant légèrement, une main glissée dans les cheveux de sa partenaire

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonnora S. Davidoff
l'Double effet Kiss Kool
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 24
Localisation : Dans mon terrier =D

Feuille de personnage
Age : 23 Ans
Nationalité : Russe
Surnom : Nora / Bloody

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   Jeu 29 Nov - 19:56

Eleonnora avait vu Lavi s’enfuir, comme un voleur, après l’agréable moment qu’ils avaient passé ensemble. Combien de fois un homme lui avait-il fait le coup, dans sa vie ? Beaucoup. S’en était-elle formalisée ? Pas du tout. Parfois, c’était même elle qui les mettait à la porte. Par contre, Lavi, contrairement aux autres, était resté auprès d’elle, partageant le même lit le temps d’une nuit de sommeil. Le lendemain, il l’avait réveillé, puis offert une tasse de café. Telle avait été leur première nuit ensemble. Ce n’avait pas été la dernière. Bien des fois, ils s’étaient abandonnés au plaisir de la chair, se fichant bien de leur statut d’exorciste. Ils étaient homme et femme, ils avaient envie de faire des choses plus intimes, alors pourquoi se priver ? Ce n’était pas dans les habitudes d’Eleonnora d’être si proche d’un collègue, mais elle ne l’avait pas regretté. Maintenant, alors qu’ils avaient passé un excellent moment dans les onsens, Lavi se sauvait. Même si elle voulait se convaincre que ce n’était pas le cas, elle ressentait quelque chose face à cette situation. Elle n’avait jamais ressenti cela auparavant et cela ne lui plaisait pas. S’il disparaissait soudainement sans plus jamais donner de nouvelle, elle se jurait de le retrouver pour lui coller la raclée de sa vie. Quelque part, elle s’était attachée à lui.

De retour à sa chambre, la jeune femme eut l’agréable surprise de faire de nouveau face à rouquin, qui l’avait patiemment attendu. Il ne l’avait pas déçu. Il était revenu. Cela la rendait heureuse et elle profita du baiser échangé avec lui. Elle verrouilla la porte afin de l’empêcher de sortir. Elle ne comptait pas le laisser filer pour la nuit. Elle le lui fit savoir bien rapidement. Il était à elle jusqu’à l’aube.

S’éloignant du rouquin, Eleonnora troqua sa robe pour une simple nuisette, question d’être confortable pendant la nuit. Puis, elle s’installa confortablement sur le lit. Elle n’attendait plus que son cher amant vienne la rejoindre, ce qui ne tarda pas. Sans prévenir, il se jeta sur elle et l’emprisonna de ses bras fort avant de rouler avec elle sur le matelas. La jeune femme éclata de rire, à la fois surprise et amusée. Elle se retrouva rapidement en-dessous de lui, passant ses bras autour de son cou.


-« Et tu t'enfermes avec un fauve ? Aurais-tu perdu la tête, hmm ? »
-« Parfois le danger à quelque chose d’excitant » souffla-t-elle à son tour, à son oreille.

Le jeune homme l’embrassa tendrement au creux du cou et elle le laissa faire, fermant les yeux afin de profiter de ses caresses, de ses baisers. Lorsqu’il cessa, il la prit doucement contre lui, se calant sur le côté afin d’être confortablement installé. L’exorciste se cala dans ses bras afin de profiter de la chaleur de son corps, glissant distraitement ses doigts sur son torse. Elle profitait de ce doux moment, avant de sombrer dans les bras de Morphée, car elle savait bien que cela n’allait pas tarder.


-« Bonne nuit, Nora. En espérant que ton court séjour à la Congrégation ne s'ra pas si déplaisant que ça. »
-« Bonne nuit, Lavi. À demain.»

Lorsqu’elle se réveillera, Lavi serait-il toujours là ? Aura-t-il quitté le lit depuis bien longtemps ? L’aura-t-il abandonnée afin de vaquer à ses occupations quotidiennes ? Elle ne pouvait le deviner. Cependant, elle pouvait espérer être toujours dans ses bras lorsque le soleil pointera son nez. Qui sait, peut-être pourra-t-elle déjeuner en sa compagnie ? Demain était un nouveau jour, elle découvrira tout cela, aura des réponses à ses questions à son réveil. Pour l’instant, morte de fatigue, la jeune femme se laissa emporter dans le royaume des rêves.



~~Terminé~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Londres ~ Changement de coéquipier [Nora/Lavi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Changement de tapisseries
» Changement de msn
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Changement dans la diplomatie haitienne
» Pédagogie du changement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Rpg :: [Zone Rp] Les points névralgiques du reste du monde :: Continent Européen-
Sauter vers: