◘ ◘ ◘ Un monde déchiré par les guerres, un combat entre le bien et le mal, quel camp sera le votre ? ◘ ◘ ◘
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shane Briggs

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 23/05/2012

Feuille de personnage
Age : 19 ans
Nationalité : Anglaise
Surnom :

MessageSujet: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Mer 6 Juin - 15:40

Shane passa la majeure partie de son voyage de retour à repenser à Sasha et à son séjour idyllique à Stamford. Seule ombre au tableau, l’altercation avec Paul, ce dandy prétentieux qui avait manqué de respect à la jeune femme et qu’il avait corrigé. Il espérait qu’il lui ficherait la paix à présent. Il se promit de retourner dans la petite ville de campagne dès qu’il en aurait l’occasion et les moyens. En tant qu’apprenti forgeron, il avait un salaire de misère, mais au moins il était payé, ce qui n’était pas le cas partout.

Il regardait par la fenêtre du wagon en dégustant l’en-cas que Sasha lui avait remis. La campagne verdoyante fit place aux faubourgs de Londres, puis à la gigantesque ville proprement dite. Les fumées des industries assombrirent le ciel lorsque le train traversa la Tamise. Une dizaine de minutes plus tard, le train s’arrêta à Clapham Junction. L’après-midi touchait à sa fin et Shane descendit du wagon pour se rendre à la forge. Il entra et trouva son patron en plein travail et, ne voulant pas le déranger, il se dirigea dans le coin où il avait ses affaires, se changea, pris ses outils et se mit lui aussi au travail, après avoir échangé un regard et un signe de tête avec McAllister.

A la fin de la journée, Angus invita Shane à boire un verre. Le jeune homme haussa un sourcil, il était très rare que son maître lui propose une activité en-dehors du labeur. Ils se rendirent au pub pour boire une bière. Au bout d’un moment, McAllister rompit le silence.

- Alors, ton voyage s’est bien passé?
- Ouais, vot’ cousine est très sympathique et… elle fait des biscuits du tonnerre!

Le forgeron rit de bon cœur et Shane sourit à demi, se rappelant les délicieux gâteaux au citron confit qu’il avait dévoré chez Madame Smith. McAllister reprit son sérieux avant d’ajouter:

- C’est bien, mais c’est pas pour ça qu’on est là… Ça fait maintenant plus d’sept ans que t’es chez moi et j’ai plus rien à t’apprendre. Seulement, avant qu’tu puisses porter l’titre de forgeron à part entière, faudra qu’tu réalises un dernier travail, où toutes tes connaissances et tes qualités s’ront mises à l’épreuve.

Le jeune homme acquiesça. Il savait que ce moment arriverait bientôt et s’en réjouissait autant qu’il le redoutait. Il ignorait ce que son maître lui demanderait de faire, il n’avait donc pas pu s’y préparer, même s’il avait imaginé un tas de choses.

- Demain on ira chez un client qui vient d’acheter une belle maison à Kensington et il aimerait un portail pour son jardin. J’me suis dit qu’ça pourrait faire l’affaire. Par contre, on a pas mal d’boulot, faudra qu’tu prennes sur tes heures de libre pour l’fabriquer.

McAllister termina sa bière sans rien ajouter et sortit après avoir salué le jeune homme d’un signe de la main. Shane avait le cœur qui battait à tout rompre. Un portail dans un quartier chic! Ce serait une sacrée carte de visite s’il voulait se faire engager ailleurs et il travaillerait nuit et jour s’il le fallait. Il rêvassait encore devant sa chope à moitié entamée lorsque le soleil se coucha et le pub commençait à se remplir. Shane, qui n’appréciait pas trop la foule, rentra à la forge et griffonna quelques esquisses avant d’aller se coucher.

Au matin, les deux hommes prirent le tramway pour se rendre dans l’un des quartiers huppés de la ville. Shane avait revêtu ses vêtements du dimanche, un ensemble bleu foncé passablement élimé. Il avait passé une bonne demi-heure à tenter de se coiffer, sans grand succès. La maison était magnifique, de style colonial, avec de grandes colonnes à l’entrée. Le majordome les fit entrer directement dans le jardin par une petite porte latérale. Le jeune homme ne s’imaginait pas qu’il était possible d’avoir pareil jardin au centre de Londres. Il plairait beaucoup à Sasha, c’était évident et il se promit de créer quelque chose de magnifique pour lui rendre hommage, même si elle ne le verrait sans doute jamais.

Ils prirent les mesures avant de rentrer. L’escapade leur avait quasiment pris la journée et Shane se mit au travail directement à leur arrivée, reprenant l’un des croquis qu’il avait fait la veille et le peaufina jusque tard dans la nuit.

Les mois qui suivirent, le jeune homme jongla entre les commandes habituelles de la forge et son projet, se jetant dessus comme un forcené dès qu’il avait quelques minutes. Il s’inspira des plantes qu’il avait vues chez Sasha et de la forêt qui jouxtait Stamford pour façonner un portail asymétrique des plus gracieux, fait de volutes végétales dans un pur style Art Nouveau. Il dissimulait son travail sous un grand drap, réalisant les éléments les plus artistiques lorsque son maître n’était pas là.

Shane termina la pièce après un labeur acharné. Il était épuisé mais heureux; il pensait à la fleuriste à chaque fois qu’il frappait ou tordait un morceau de fer pour lui faire prendre la forme d’une branche, d’une feuille ou d’une délicate fleur.

McAllister arriva un lundi matin; le drap avait été retiré et il fut soufflé par la vision d’un portail magnifique. Il approcha pour en examiner les détails et esquissa un sourire dénotant une certaine fierté. Il ne s’était pas trompé, son apprenti était prêt à voler de ses propres ailes et ce travail ne manquerait pas de faire parler du jeune homme, mais également de son formateur. Shane approcha d’un pas lourd en bâillant et sourit en voyant l’expression d’Angus. Le forgeron lui serra vigoureusement la main.

- Bravo mon garçon! Te voilà ouvrier qualifié à présent et si j’pouvais te garder, j’le ferais crois-moi!
- Merci, maître, balbutia le jeune homme.
- Angus mon garçon! Maintenant ce sera Angus!

Le rire tonitruant de McAllister résonna dans la forge avant qu’il ne se dirige vers l’établi qui lui servait de bureau où il s’installa pour écrire une lettre de recommandation qu’il donna à Shane, ainsi qu’une petite bourse bien remplie.

- Et voilà pour toi. J’ai parlé de toi à un collègue à Charing Cross et j’suis sûr qu’il te prendra si tu veux. L’quartier est mieux fréquenté et t’auras une bonne paie si tu travailles aussi bien qu’chez moi.
- Merci m… Angus. J’sais pas comment vous r’mercier.
- T’as été un bon apprenti, mon garçon. Parfois t’as un peu la tête dure et la cogne facile, mais t’as toujours été sérieux et j’ai jamais dû r’prendre un d’tes boulots. J’te souhaite d’y arriver, Shane, et d’te sortir d’cette galère qu’on vit ici. Fais attention à toi.

Shane prit la lettre, la plia et la rangea avec précaution avant de serrer la main de son ancien patron. Il était triste de le quitter, même s’ils n’avaient pas partagé grand-chose à part l’amour de leur métier. Il récupéra ses affaires, mit de l’ordre dans le coin qu’il occupait à la forge et sortit après avoir parcouru la pièce des yeux une dernière fois.

Le jeune homme mit son sac sur l’épaule, ajusta sa casquette et alla jusqu’au parc de Battersea où il s’allongea dans l’herbe sous un grand chêne pour se reposer un peu avant de passer la Tamise pour se rendre à Charing Cross. Après tout rien ne pressait et la température était encore douce. Il fixa durant un long moment le ballet hypnotique des branches au-dessus de lui et finit par s’endormir sans même s’en rendre compte, la tête posée sur son sac.

Le soleil était déjà haut dans le ciel lorsque Shane s’éveilla. Il n’avait pas coutume de s’endormir en pleine journée, mais il manquait cruellement de sommeil depuis quelques jours, tant il lui tardait de terminer son ouvrage. Il ignorait si ce qu’il avait créé plairait au client des quartiers chics, mais il y avait mit tout son cœur comme lui avait apprit son oncle et c’était ce qui importait. Sasha n’avait pas quitté ses pensées une seule seconde et il hésita à sauter dans le premier train pour Stamford, dont il pourrait s’offrir le billet grâce à la prime qu’Angus lui avait donnée. Il sourit tristement et secoua lentement la tête. Que ferait-il là-bas? Il n’avait aucun avenir à offrir à la jeune femme et pourquoi s’encombrerait-elle d’un petit ouvrier sans le sou car, même si elle lui avait dit qu’il valait dix nobliards, il doutait que ce soit vraiment ce qu’elle pensait. Soupirant pour chasser ces mornes pensées, il se leva, remis son sac sur son épaule, ajusta sa casquette et se rendit à l’entreprise que lui avait indiquée son ancien patron.

Il trouva l’endroit après avoir demandé son chemin à un passant. La forge était au moins trois fois plus grande que celle de McAllister et deux immenses brasiers occupaient le centre de la pièce. Il vit cinq ouvriers s’activer sur leurs enclumes, ainsi que deux jeunes garçons qui actionnaient les énormes soufets. Il remarqua sur la droite un bureau fait de cloisons de bois et de verre où un homme replet aux cheveux gris griffonnait quelque chose sur un grand registre, de petites lunettes rondes posées sur le bout de son nez. Il se dirigea vers lui et retira sa casquette avant de frapper au montant de la porte qui était ouverte.

- Qu’est-ce que c’est? demanda l’homme en levant le regard sur Shane.
- M’sieur Blackmore? J’viens d’la part de M’sieur McAllister. Il m’a dit qu’vous avez p’t-être du travail pour moi… répondit le jeune homme en lui tendant la lettre de recommandation.
- Voyons ça…

Shane recula d’un pas et attendit, raide et inquiet, tandis que l’homme lisait, ses sourcils broussailleux légèrement froncés. Après une minute qui parut durer une éternité au jeune homme, Blackmore replia le papier et lui rendit.

- Angus est pas du genre à faire des compliments à la légère et cette lettre en compte déjà cinq… J’accepte d’te prendre à l’essai pendant deux semaines et on verra pour la suite.
L’homme tendit sa main à Shane qui la serra vigoureusement, souriant largement.
- Vous s’rez pas déçu, M’sieur Blackmore!
- Y’a pas intérêt… Tu commenceras d’main matin à 5 heures. Tu peux t’installer dans la remise avec l’apprenti si t’as pas d’endroit où loger.
- Merci M’sieur, c’est bien gentil d’vot’ part.

Le patron hocha la tête et héla un adolescent d’une quinzaine d’années qui arriva en courant. Il lui demanda de faire la visite au nouveau venu et de lui trouver une paillasse. Le garçon acquiesça, regarda Shane d’un air étonné avant de l’entraîner à sa suite après s’être présenté. Ils firent le tour de la forge où le jeune homme apprit les noms de ceux qui seraient ses collègues dès le lendemain. Leurs réactions furent mitigées à son égard; certains le saluèrent avec chaleur, d’autres étaient indifférents et le dernier carrément glacial. L’apprenti rassura Shane en disant que Tom était ainsi avec tout le monde.

Samuel l’emmena ensuite dans la remise, une petite pièce sans fenêtre située au fond de la forge. Le jeune garçon le laissa là pendant qu’il alla lui chercher de la paille. Shane observa l’endroit. Il s’agissait plus d’un débarras qu’autre chose. De vieux outils rouillés ou cassés gisaient sur le sol et les étagères encombrées de matériel étaient couvertes de poussière. Il prit les divers objets à terre et les déposa où il trouva de l’espace. Ce faisant, il s’entailla le doigt sur la lame d’une petite hache bien singulière. Il jura et porta son index à la bouche pour en lécher le sang tout en détaillant l’objet avec attention. La hachette semblait ancienne, mais aucun point de rouille ne piquetait le métal sombre et son tranchant était affûté comme au premier jour. Un peu surpris, Shane n’eût guère le loisir de l’examiner d’avantage, car l’apprenti revint avec une botte de paille et deux couvertures. Il le remercia et prépara sa couche pendant que Samuel retournait à son travail.

Ceci fait, Shane sortit pour visiter le quartier et manger quelque chose avant de rentrer se coucher. Il se raidit et entra dans une colère noire lorsqu’il surprit Samuel avec son exemplaire de «L’Ile au Trésor» entre les mains. Il lui arracha d’un geste brusque.

- Qui t’a permis d’fouiller dans mes affaires?!? cracha-t-il entre ses dents.
- D-désolé… j’ai pas pensé à mal… j-j’recommencerai plus… balbutia le garçon en baissant la tête, honteux.

L’apprenti était terrorisé mais Shane n’en avait cure. Comment ce morveux avait-il eut le culot d’ouvrir la boîte de fer blanc et de déballer l’ouvrage auquel il tenait tant? Shane soupira pour se calmer et caressa délicatement la couverture du livre avant de le ranger avec un soin tout particulier, puis il se dévêtit pour se glisser sous la couverture et ferma les yeux, sans un mot pour Samuel qui le fixait avec crainte.

Moins de deux heures plus tard, Shane s’éveilla en sursaut, hoquetant. La pluie martelait le toit de tôle et le tonnerre se faisait entendre non loin. Il se redressa sur sa couche en haletant, le cœur battant à tout rompre, un terrible sentiment de vide lui serrant la gorge et la poitrine. Il avait généralement un sommeil agité, au vu de l’état sans dessus-dessous de ses couvertures au matin, mais il ne s’était jamais souvenu de ses rêves avant cette nuit. Troublé, il tenta de remettre de l’ordre dans ce qu’il y avait vu. Cela avait commencé avec un paysage à la végétation luxuriante et à la terre ocre… des vaches blanches aux longues cornes, le garrot surmonté d’une bosse… une femme blonde, belle et gracile, ses yeux émeraude emplis d’amour… un homme robuste aux cheveux rouges, élégamment vêtu, qui riait… une vieille femme au teint sombre portant un anneau d’argent à la narine, relié à un autre à son sourcil par une chaînette ornée, qui le regardait avec une infinie tristesse… une tempête en mer, la moiteur d’une luxueuse cabine et des odeurs d’épices…

Il se leva, enfila ses pantalons et se dirigea d’un pas incertain vers la porte de la remise dont il trouva la poignée à tâtons dans l’obscurité totale. Le rougeoiement familier des brasiers l’apaisa quelque peu, puis il sortit dans la rue déserte, laissant l’eau glacée s’écouler sur son corps, calmant l’afflux d’émotions qui s’entrechoquaient, lui faisant tourner la tête. L’orage toucha à sa fin et Shane rentra dans la forge. Il approcha un tabouret de l’un des brasiers pour se sécher, restant longuement assis là, penché en avant, les coudes sur les genoux et la tête entre les mains, puis finit par rouler une cigarette qu’il fuma lentement. Il se doutait que les deux personnes étaient ses parents, mais qui était cette vieille femme? Sa nourrice peut-être? Son oncle lui avait dit qu’il avait vécu un an aux Indes et que ses parents y étaient morts, c’était donc fort probable. Mais pourquoi ces souvenirs ressurgissaient-ils maintenant? Ne trouvant aucune réponse, il retourna se coucher.

Le jeune homme eut du mal à se tirer du lit le lendemain matin, ce qui arrivait très rarement. Samuel alluma la lanterne pour s’habiller et Shane fit de même, après l’avoir salué. Il n’avait pas oublié l’épisode de la veille, mais pensait avoir bien assez impressionné le jeune garçon pour qu’il ne recommence pas de sitôt. Blackmore assigna Shane à des travaux de préparation, les plus ingrats. Le jeune homme savait qu’il devait faire ses preuves et accomplit ses tâches consciencieusement, cependant il bouillonnait de ne pas pouvoir montrer de quoi il était vraiment capable.

A la fin de la semaine, il reçu un salaire guère plus élevé que ce qu’il percevait en tant qu’apprenti chez McAllister. Evidemment, la paie était en relation avec le travail fourni et ce qu’il avait accompli ces derniers jours ne nécessitait que des compétences de base. Il contint sa rage sur le moment mais, dès que les autres furent partis, il alla dans la remise, attrapa la hachette avec laquelle il s’était blessé le premier jour et la jeta rageusement contre le mur. A sa grande stupeur, loin de s’écraser contre la paroi et de tomber au sol, l’objet décrivit un arc de cercle dans les airs et revint en tournoyant vers lui. Il la rattrapa plus par pur réflexe de protection qu’autre chose et resta un instant interdit, xant l’arme dans sa main. Il la lança une nouvelle fois pour être sûr qu’il n’avait pas rêvé et l’effet se reproduisit. Il se demanda s’il perdait l’esprit… d’abord ce rêve et à présent cet évènement irrationnel.

Lorsque Samuel rentra du pub où il était allé boire un verre avec ses collègues, Shane lui demanda de lancer la hache. Après l’avoir regardé d’un drôle d’air, l’apprenti s’exécuta d’un geste incertain. L’objet suivit une trajectoire normale et tomba sur le sol en tintant. Le jeune homme fronça les sourcils et remercia Sam du bout des lèvres, tant il était ébranlé. Il secoua la tête et laissa la hachette où elle était, ne voulant plus y toucher, et alla dormir. Au matin, il sursauta en trouvant l’arme à côté de sa paillasse. Cette histoire était de plus en plus étrange et cela commençait à lui faire vraiment peur. Il plaça l’objet sous la paille et décida d’oublier tout ça et de se concentrer sur son nouveau travail, surtout que Blackmore lui avait enfin donné l’accès au carnet de commandes pour le lundi suivant.


Dernière édition par Shane Briggs le Jeu 14 Fév - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kora Atma

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Age : 17 ans
Nationalité : Indienne
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Mar 12 Fév - 22:57

Oh! Déesse Shiva! Pourquoi vous montrez vous si cruel avec moi? Pourquoi a t'il que je me retrouve de nouveau à Londres?

Le jeune indien nommé Kora Atma continua de se lamenter, répandant une aura néfaste que éloignèrent les gens déjà bien choqué par son accoutrement. 
Après avoir eu la chance de rencontrer des membres de sa famille, il avait choisit de se "promener" comme il aimait le faire à travers les différent pays afin d'assouvir sa soif de curiosité.

Dans un premier temps, il avait choisit l'Europe, la belle Europe, la civilisée Europe et tout son ramassis d'humains prétentieux, égoïste, vaniteux et désagréable que ce beau continent contenait.

Kora n'aimait pas l'Angleterre, pire, il détestait presque ce pays, pour la simple et bonne raison qu'ici, on le regardait avec haine alors qu'ailleurs c'était avec curiosité. 

Pourquoi? 
Parce qu'il était indien et que l'Inde est sous le joug des anglais qui n'y voyait qu'un pays leur servant à les enrichir avec "exotisme". 

Beaucoup d'indiens de basse classe avait fuit leu patrie pour venir se réfugiait ici, alimentant la peur et la haine des autochtones qui voyait d'un mauvaise œil cette émigration.

Mais bon, revenons à nos moutons: Que faisait Kora dans un pays qu'il n'aime pas?
Il s'était tout simplement perdu. Enfin... "Perdu" et un bien grand mot. Il était en France quand il s'est endormie dans les cales d'un bateau marchant, bercé par le roulement calme des vague et de par l'odeur du safran provenant de son pays natal.

Mais le réveil fut plus brutal que prévu quand on le sortit sur le pond en le traitant de tout les noms.

Le jeune indien avait bien mis une heure à comprendre qu'on le traitait de voleur et de clandestin. C'est à ce moment là qu'il s'était rendu compte qu'il n'était plus au Havre mais à Londres, cette ville qu'il haïssait tant pour son paysage monotone et son épais "smog" ou brouillard.

Kora, énervé par son voyage surprise non prévue, avait vite réglé le problème d'accusation sur le bateau et personne n'avait rien vu... Ou plutôt n'était plus là pour le dire.

Lentement, traînant des pays, le jeune indien avait commençait à marche au hasard, essayant de trouver une occupation quelconque. Maintenant qu'il était là, il allait pas repartir aussitôt.

Il avait déjà visite rapidement certaine rues de Londres auparavant, il y avait rencontrer un membre de sa famille d'ailleurs, ça avait été une merveilleuse surprise.

Mais maintenant, il s'ennuyait ferme. Il savait qu'il n'y avait pas d'innocence ici, et donc pas d'exorcistes pour jouer et les humains étaient généralement terriblement ennuyeux.

Las de marcher sans but précis au milieu de cette foule d'humain à la peau blanche qui lui jetait des regards lourd de sens, Kora s'assit, ou plutôt s'affala, sur un banc à la sortit d'un parc où jouait plusieurs enfants.

Peut être pouvait il se joindre à eux? Kora était avant tout très joueur et avait gardé une part d'enfance en lui, enfance que son hôte humain n'a pas eu le temps de réellement savourer. C'est comme si il rattrapait le temps perdu pour faire vivre encore un peu le seul humain qui a ses yeux avait été très intéressant.

Kora avait réellement envie de se lever et d'aller courir avec ces gosses qu'il regardait distraitement mais leurs mères non loin lui lançaient des regards qui signifiaient clairement "ne t'approche pas de mes enfants sale monstre". 
Le "sale monstre" s'était bonus, Kora riait toujours quand on le regardait de travers  juste parce qu'il était étranger, si seulement ces pauvres humains ennuyeuses savaient réellement quel monstre était réellement Kora.

Pourtant, même si l'envie avait été forte, le jeune indien ne rejoignit pas les enfants et resta assis sur son banc à regarder le "ciel" qu'il ne voyait pas à cause de l'épais brouillard de Londres.

Distraitement, il sortit sa montre à gousset qu'il m'était normalement à l'abri dans l'une ses poches. Il regarda d'abord avec minutie l'extérieur, traquant la moindre rayure ou éraflure sur le métal doré. 

Il n'y avait rien, Kora prenait bien soin de cette objet, il y tenait beaucoup même si elle n'avait pas de réellement souvenir qui lui était lié, il l'aimait c'est tout.

D'un geste moins posé, plus brutal mais maîtrisé, l'indien ouvrit le montre, laissant voir le cadran blanc, dénué d'un quelconque chiffre qui servirait à indiquait l'heure même si tournait l'aiguille des secondes et des heures dans une valse classique à toute autre horloge ou montre.

Kora n'avait pas besoin de ce genre de "babiole" pour savoir l'heure, par son statut particulier il était très relié au ligne du temps. 

Les secondes passaient, les heures, les jours,...
 Kora les sentait, s'était inscrit sa sa peau, il savait et c'est tout.

Pourtant, il s'en ombrait de cette montre à gousset inutile vu qu'elle n'indiquait pas l'heure. Il l'avait même construite lui même, parce qu'elle l'amusait, parce qu'elle l'aidait, parce qu'elle le rassurait aussi.

La nuit commençait déjà à tomber et Kora s'ennuyait encore plus maintenant que les enfants qu'il regardait jouer étaient partis.

Il décida donc de ce lever, marchande nouveau sans but à travers la ville pour trouver un lieu calme où passer la nuit.

Une boutique non loin se fermait mais Kora s'approcha quand même pour voir à travers la vitrine si quelque chose pouvait attire son attention, et ce dit le cas.

C'était une réplique miniature, tailler dans le bois et peinte, de ce qui semblait être un chevalier. Mais ce n'était pas le personnage qui intéressait Kora, non, c'était l'épée qu'il brandissait.

Prude gens le savais mais Kora avait une passion pour les horloges et les montres, logique vu son pouvoir, mais aussi pour les belles armes, les épées de collection principalement, parfois des lances ou de haches.

 Ces belles lames portaient en elles tout l'art de celui qui les forgeait, elle racontait une histoire, histoire qui pouvait passer à travers les siècles. 

Kora rêvait un jour pouvoir réunir une véritable collection d'épée. Certain aurait collectionner les timbres, lui s'était les horloges et les armes, drôle de mélange.

Une idée germa dans la tête de Kora: et si il commençait à faire une collection maintenant. C'était un hobby comme les autres et c'était plus constructif que de jouer avec des gosses humains.

C'était décidé! Kora allait collectionner les armes humaines pour son plus grand plaisir. Peut être même que de temps en temps il s'en servira pour jouer avec, sur des humains ou des exorcistes le résultat était le même.

Mais le jeune indien voulait une épée d'exception pour inauguré sa nouvelle collection: il voulait faire forger une lame exeptionel le.
Il n'était pas encore trop tard pour courir jusqu'à la forge la plus proche et commandait un belle épée, en plus il avait l'argent qui lui fallait.

Joyeux et excité,  Kora se pressa vers une des forges qu'il avait vu en se promenant plus tôt dans la journée.

Il y avait un humain au cheveux gris qui commençait à ranger ses affaires dans ce qui semblait être un bureau mais ce dernier se stoppa en apercevant le jeune indien qui l'observait.

«Qu'est que tu veux morveux?»

Kora fronça les sourcils mais préféra ne pas relever l'insulte pour une fois.

«Est ce comme ça que l'on traite les clients? Je viens pour commandait quelque chose... Qui pourrait vous rapporter gros.»,dit calmement Kora en prenant un air de noble tout en tapotant la bourse contenant son argent, accroché à sa taille et plutôt bien remplie.

Bien sûr, l'appât du gain était suffisamment fort pour adoucir un peu l'homme qui invita Kora à en dire plus.

«Je voudrais commander une épée, mais pas n'importe laquelle. Je veux une épée d'apparat du type médiéval, ceux que portait les chevaliers sur vous préférait. Le plus tôt possible sera le mieux.»

L'homme aux cheveux gris pris en note et murmura rapidement que ce serait normalement près pour la semaine suivante.

«Je reviendrais demain voir comment vous vous débrouiller. Si je ne suis pas satisfait, vous pourrez dire adieu à mon argent. On négociera le pris une fois l'œuvre achevé.»

Sans un mot, Kora disparue dans la nuit, satisfait d'avoir trouvé quelque chose à faire pour les prochains jours, à savoir ennuyé celui qui aura le bonheur ou le malheur de façonnait cette épée.

Mais en attendant, il allait dormir. Il reviendrait demain voir comment ces humains se débrouillaient.



PS: je m'incruste, je m'incruste comme le ferait un cheveux dans la soupe (faudrait que j'arrête de boire du coca après 23h, ça le fait trop écrire mais je ne l'en suis rendu compte que maintenant...)

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Spoiler:
 

Noah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane Briggs

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 23/05/2012

Feuille de personnage
Age : 19 ans
Nationalité : Anglaise
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Ven 15 Fév - 16:23

Cela faisait quelques jours que Shane avait obtenu le statut d’employé à part entière et il s’habituait peu à peu à son nouvel environnement de travail et à ses collègues. Il s’était même joint à eux un soir pour boire un verre et faire connaissance, bien qu’il ne soit pas vraiment de ce genre de rituel.

Dès que son patron l’avait officiellement nommé, il s’était mis en quête d’une chambre. Après quelques visites de taudis infects, il avait fini par trouver un petit meublé tout à fait correct, donnant sur une cour intérieure plutôt calme, à quelques centaines de mètres de la forge. Il y déposa ses quelques affaires et dépensa presque tout son salaire de la semaine pour se fournir en linge de lit, rideaux, serviettes et ce qu’il fallait pour cuisiner, sans oublier une dizaine de livres d’occasion dénichés chez un marchand ambulant. En passant devant un étal d’épices au marché, il acheta un peu de lavande séchée qu’il fourra dans un petit sac de toile pour le déposer sous son oreiller. Il aurait ainsi un peu l’impression d’être encore à Stamford, dans l’exquise petite chaumière de Sasha.

Lorsque Shane arriva au travail ce matin-là, Sam lui indiqua qu’il devait se rendre tout de suite dans le bureau du patron. Etonné, le jeune homme alla donc frapper au montant de la porte qui était ouverte, retirant sa casquette. Blackmore leva la tête de son registre.

- Ah! Bonjour mon garçon, je t’attendais. Viens un peu par ici.

Shane n’était pas vraiment rassuré, mais il ne lui semblait pas avoir commis d’erreur dans les tâches qui lui avaient été assignées. Il approcha de la table noyée sous une montagne de papiers et attendit.

- J’ai eu une demande un peu particulière d’un client, hier. Sans doute le fils adoptif d’un homme d’affaires excentrique... Enfin bref. Il m’a demandé de lui fabriquer une épée médiévale d’apparat et aucun de mes employés ne sait forger une arme. J’avais espéré que tu pourrais le faire.
- Ben... M’sieur McAllister m’a montré une fois, mais c’était y’a longtemps... et ça avait rien d’une arme d’apparat. Mais j’pense que j’pourrais l’faire.
- Parfait! Prends ta matinée, va au British Museum voir à quoi ressemble ce genre d’objet et fais-moi quelques croquis, le client va revenir aujourd’hui.
- Tout d’suite, patron.

Blackmore acquiesça d’un air entendu et remit le nez dans ses chiffres. Le jeune homme coiffa alors sa casquette et sortit de la forge, sous le regard étonné de ses collègues, qui s’interrogèrent sur ce qui se passait.

Shane passa d’abord par chez lui pour enfiler son costume élimé et prendre ses affaires de dessin. Il savait que le musée n’était pas tout près et marcha d’un pas rapide, demandant parfois son chemin à des commerçants. Il s’engouffra dans l’imposante bâtisse, paya son entrée et se renseigna à quel endroit il pouvait trouver ce qu’il cherchait. Après avoir suivit de longs couloirs et traversé un nombre incalculable de salles, il parvint dans une grande pièce où étaient exposés toutes sortes d’objets, d’armures et d’armes médiévales. Il regarda avec attention les épées des chevaliers et sortit son carnet pour y indiquer certains détails sur leur fabrication et faire quelques esquisses.

Il aurait bien visité le musée en entier, mais le temps lui manquait et il repartit aussi vite qu’il était venu, repassa chez lui pour se changer et peaufiner ses dessins en ajoutant de la couleur et quelques détails. Il acheta un en-cas qu’il dévora sur le chemin et arriva à la forge peu après 13 heures. Il entra directement dans le bureau de Blackmore.

- Me r’voilà, M’sieur Blackmore. J’ai fait aussi vite que j’ai pu.
- C’est parfait, le client n’est pas encore revenu. Montres-moi donc ça.

Shane donna les feuilles à son patron qui les regarda avec attention, un sourcil haussé. Le trait était d’une grande finesse et les trois propositions étaient très différentes. La première avait une forme assez classique, la garde et la poignée dorées étaient subtilement décorées. La seconde était résolument moderne et forgée d’un seul tenant, tout en gardant l’esprit propre à une arme de l’époque. Pour la dernière, la garde et le pommeau étaient finement découpés et force détails y étaient gravés.

- Bon sang mon garçon, tu as un certain talent pour le dessin, c’est certain.
- Merci, patron,
dit-il en se passant une main sur la nuque, un peu gêné.
- C’est parfait. Tu peux retourner à ton travail en attendant.
- Bien M’sieur Blackmore.


Shane sortit du bureau, retourna à sa place habituelle, enfonça une barre de fer sous les braises et attacha un foulard autour de sa tignasse. Il attendit que le métal ait atteint la bonne température pour le sortir du feu et empoigna son marteau pour commencer à façonner ce qui deviendrait bientôt l’un des éléments d’une main-courante pour un escalier monumental.


P.-S. Voilà à peu près ce qu'il aura dessiné...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kora Atma

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Age : 17 ans
Nationalité : Indienne
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Dim 24 Fév - 14:56

Kora ouvrir difficilement les yeux avant de bailler. La nuit avait été courte. Il avait été tellement excité par son idée de faire une collection d'arme qu'il n'avait pas pût dormir avant une heure très avancé dans la nuit et maintenant, les rayons du soleil le tiraient de son sommeil plus tôt que prévue.

D'ordinaire, le jeune indien aurait été contrarié mais aujourd'hui il était étrangement de bonne humeur.

Avec agilité et souplesse, il sauta au sol, abandonnant la branche d'arbre qui lui avait servit de lit l'espace d'une nuit. Il aurait pût dormir dans une auberge mais il avait été refusé dans trois établissements car il semblerait qu'il n'y avait plus de chambre, même si Kora savait que c'était plus sa couleur de peau que l'espace qu'il prenait pour dormir qui gêné.

S'étirant comme un chat, Kira observa un instant autour de lui. Il était retourné au même parc que la veille mais aucun enfant n'y jouait, sûrement à cause du ciel gris qui n'annonçait rien de bon.

L'indien soupira avant de marcher tranquillement à travers les rues, pour une fois presque vide, de Londres. Il passa bien une ou deux bonnes heures à traverser différents quartiers avant de revenir sur ses pas, attirer par la bonne odeur de nourriture qui sortait d'une boulangerie. 

Midi était déjà passé et le ventre du jeune indien protestait contre le manque de nourriture, c'est pourquoi Kora entra dans la petite boutique dans l'espoir de pouvoir y trouer son bonheur. Espoir qui ne lui fut pas accorder puisque la femme au comptoir le regarda un instant surprise avant de commencer à s'énerver:

«Qu'est ce que tu fous là sale vaurien?! Sort de ma boutique immédiatement!»

Le regard de Kora s'assombrie rapidement en comprenant que cette anglaise têtue le traitait ainsi à cause de ses origines. Normalement, le point de vue des humains à son égard l'importait peu mais là, il souhaitait juste acheter, pour une fois qu'il était près à sortir son argent, de quoi manger et voilà qu'on le traité de "vaurien". Pour l'indien, s'en était trop.

Même pas cinq minutes plus tard, Kira sortit de la boutique, les bras chargé d'un sac remplit de confiserie qu'il commençait déjà à goûter avidement. Il jeta un dernier regard en arrière, et plus particulièrement sur la boulangère transformé en veille femme au sol avant de soupirer. 

Les humains sont pathétique...

Sans se préoccuper du sort de la pauvre femme et du choc qu'elle aura à son réveil, si elle se réveillait un jour, en voyant que sa vie avait été volé, Kora s'éloignant rapidement, chantonnant de temps en temps entre deux confiseries qu'il fourrait dans sa bouche. 

Ses pas le menèrent face à la forge où il avait commandait une épée. Il voulait voir la qualité et la dextérité de cet endroit avant de confirmer sa commande et parler prix, prix qu'il honorera seulement si il était satisfait du résultat final sinon Kora ne pouvait garantir la sécurité et la survie des employés.

Il aperçu rapidement l'homme aux cheveux blanc à qui il avait parlé la veille, toujours dans son bureau à écrire quelque chose qui sur le moment n'intéressait pas tellement Kora qui décida finalement de s'enfonçait dans les entrailles de la forge avant d'aller dérange le patron, comme ça, il aurait une idée du travail que faisait les employés.

Certain ne remarquèrent même pas la présence de l'individu étranger parmi eux, trop concentrer sur leur travail ou sur autre chose, d'autre le regardèrent méfiant ou curieux avant de détourner les yeux sans lui adresser la parole.

Kora continuait de parcourir la forge étudiant rapidement le savoir faire de certain employés et la qualité de leur travail mais aucun de ceux qui eurent droit à son regard ne retint son attention, sauf peut être un jeune homme au cheveux roux un peu plus loin mais Kora ne fit pas particulièrement attention à lui, parce que les humains normaux ne l'intéressait pas et surtout, parce qu'un étrange sensation apparue soudainement, comme un frisson, un sentiment de haine et de crainte venant et disparaissant en une seconde. 

Kora resta un instant figé après cette sensation désagréable, tentant de trouver une explication, et la seul qui lui vint à l'esprit était une innocence, un cristal divin. Mais il n'eut pas le temps de poursuivre dans ses pensées car il fut interrompu.

«Et vous! Faut pas vous gêner!»,retentit une voix derrière Kora.

En se retournant, il vit qu'il s'agissait du vieux aux cheveux blancs et que ce dernier ne semblait pas très content qu'un fouineur fouille dans sa forge.

«Oh! C'est vous, fit innocemment Kora. Je suis désolé mais je me suis permit de vérifier par moi même si votre forge est digne et qualifier pour ma commande spécial.»

Le vieux voulut répliquer mais l'air noble et arrogant qu'arbora Kora en tripotant sa bourse le fit taire, sûrement de peur de perdre une commande qui pourrait lui rapporté très gros.

«Maintenant si vous voulez bien me suivre, grommela t'il un peu contrarié. J'ai plusieurs dessins à vous montrez.»

L'indien le suivit, non sans jeter un dernier coup d'oeil derrière lui en reniflant dédaigneusement.

Innocence, tu ne paie rien pour attendre...

Il suivit le patron jusqu'à son petit bureau et l'humain lui présenta plusieurs dessins représentant plusieurs épées d'apparat. 

Les yeux de Kora s'illuminer et en voyant le travail et après avoir étudier quelques secondes les épées, il pointa le deuxième dessin avec un sourire.

«Celle là me plaît beaucoup, faite là exactement comme elle est. Qui l'a dessiné?»

Le patron sembla un instant songeur, se demandant s'il devait dire ou non le nom d'un de ses employés.

«Il s'agit de Shane Briggs , le jeune homme aux cheveux roux que vous avez aperçut pendant votre "visite".»

Kora fouilla quelques secondes dans sa mémoire avant de se rappelez de l'humain.

Intéressant...

La discussion se finit rapidement, Kora désirant s'éloigner la plus vit possible de l'humain qui commençait à parler de prix et d'argent.
L'indien parvint à se faufiler discrètement hors de la forge pendant que le patron avait le dos tourner.

Arriver à l'extérieur, l'indien décida d'attendre "sagement" ce fameux Shane qui avait éveiller sa curiosité grâce à ses dessins. Peut être jouera t'il un peu avec lui s'il se révélait pas trop ennuyant.
En attendant la sortie de l'humain, Kora appela rapidement un akuma de niveau posté non loin, sous la forme d'un enfant, afin de passer le temps.

Il avait beau travailler avec des akumas, savoir que c'était des machines à tuer, Kora aimait bien jouer avec eux, surtout ceux qui avait la forme ou l'âme d'un enfant. Jouer à chat perché ou bien au Loup... Tous ces jeux d'enfants dont Kora avait autrefois été privé et qui faisait maintenant sa joie et son activité préfèré, que ce soit avec des humains, des akumas ou des exorcistes, le but restait le même.
Et s'il s'ennuyait, il finissait par s'énerver sur sa pauvre victime "innocente". 

Mais pour l'instant, Kora jouait au devinette avec l'akuma, confortablement installait sur le tout de la forge, en attendant l'humain.

Bien vite, la machine de révéla inutile et finit mutilé par son maître furieux de ne pas avoir trouvé un adversaire à son niveau.

Heureusement pour la machine, qui aurait finit détruite si elle continuait à donnait de mauvaises réponses, les employés de la forge commençaient à sortir et Kora se désintéressa de son jeu pour observer les humains en contre-bas, jusqu'à apercevoir la silhouette aux cheveux flamboyantes qui l'interressait.

«Akuma, rattrape moi cet humain et amène le dans la forge, et vivant surtout.», dit il en disparaissant rapidement dans le bâtiment.

Oh, il allait bien s'amuser...



Ps: vraiment désolé pour le retard (et les fautes d'orthographe qui seront nombreuses et variés)...

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Spoiler:
 

Noah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane Briggs

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 23/05/2012

Feuille de personnage
Age : 19 ans
Nationalité : Anglaise
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Mar 26 Fév - 15:31

Shane sortit de la forge peu après 19 heures. Le soleil se couchait lentement et la température était agréable, ce qui ne lui donna pas envie de rentrer. Il marcha tranquillement jusqu’à Saint-Paul pour acheter de quoi manger sur le parvis de la cathédrale et s’installa sur une marche de l’escalier pour déguster son repas, observant le bal des nombreux badauds qui entraient et sortaient de l’édifice.

Il appréciait son nouveau quartier pour le calme relatif qui y régnait et surtout il n’y avait pas les odeurs âpres de l’usine de vinaigre, ni les fumées de l’industrie lourde. Il avait vraiment de la chance que son ancien maître l’ait recommandé à Monsieur Blackmore, car il se voyait mal travailler à la chaîne et effectuer les mêmes gestes en continu, sans jamais pouvoir faire montre de créativité.

Le jeune homme se demandait si le garçon qui avait commandé l’épée reviendrait ou s’il s’agissait simplement d’un jeu. Il espérait que ce ne soit pas le cas, car l’idée de façonner une lame de chevalier le réjouissait, même s’il n’avait qu’une vague idée du procédé qu’il allait utiliser. Il possédait un livre traitant du sujet dans sa bibliothèque et il le consulterait dès son retour. Il pensait pouvoir la réaliser entièrement lui-même, à part si le client désirait une garde ornée, auquel cas son patron devrait faire appel à un graveur ou à un joailler.

Il faisait noir lorsque Shane arriva enfin chez lui et, pour une fois, il délaissa les plans commencés avec son oncle pour étudier l’épais ouvrage sur la réalisation des armes au fil des âges et sur les différents alliages utilisés. Il prit de nombreuses notes avant d’aller se coucher fort tard, comme à son habitude.

Ce matin-là, il arriva à la forge avec encore plus d’entrain que d’ordinaire. Il était souvent le premier sur les lieux et salua ses collègues qui arrivèrent tour à tour d’un signe de tête. Absorbé par son labeur, il ne vit pas les heures passer et encore moins le jeune Indien qui furetait entre les brasiers pour observer les employés. Monsieur Blackmore invita le garçon à entrer dans son bureau où ils discutèrent un moment. Le client sorti, le patron s’approcha de Shane.

- Notre fils de riche est revenu et il a choisi ce dessin-là, cria-t-il presque pour se faire entendre en montrant la feuille. Tu pourras commencer demain à travailler dessus. Prends le temps qu’il faudra, mais ne traînes pas.
- Avec joie, M’sieur Blackmore! répondit-il tout sourire, avant de reprendre ce qu’il avait arrêté avec une nouvelle motivation.

La cloche marquant la fin de la journée tinta et Shane en sembla presque surpris. Il rangea ses outils, se débarbouilla et se changea avant de s’engager dans la rue pour prendre la direction de son appartement. Alors qu’il coiffait sa casquette, il s’arrêta pour regarder un enfant qui courait vers lui. Ce dernier fit le tour du jeune homme en riant avant d’entrer dans la forge. Inquiet qu’il ne se blesse, ou pire, Shane se précipita à l’intérieur. Il ne le vit pas et supposa que le gamin jouait à cache-cache. Il cria:

- Hé petit! Sors de là c’est dang’reux, tu pourrais t’brûler ou t’blesser avec les outils! C’est pas un terrain d’jeu!

Le jeune homme attendit un instant avant de soupirer et de se mettre à sa recherche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kora Atma

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Age : 17 ans
Nationalité : Indienne
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Mer 27 Fév - 22:02

Kora était facilement rentré dans la forge sans que personne ne le remarque. 

Il avait envoyé son petit akuma chercher le garçon qui avait fait de si beau dessin, pour le féliciter et peut être jouer un peu avec lui s'il se révélait intéressant.
 Mais pour l'instant, sa concentration était tourné vers autre chose, un chose qui l'avait fait frissonner un peu plus tôt dans la journée.

«Promenons nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas...»

L'indien  chantonnait joyeusement, regardant autour de lui à la recherche de l'innocence qu'il avait sentit, et se jeu de cache-cache lui plaisait bien.

«S'il y était il nous mangerait...»

Il fut couper dans ses recherche par la silhouette d'enfant que revêtait l'akuma qu'il avait envoyé. Ce dernier expliqua rapidement que l'humain aux cheveux rouges était dans la forge comme demandé.

«Merci mon petit akuma, lui répondit Kora en le câlinant avec un petit sourire malveillant. Tu n'es pas très doué pour les devinettes mais au moins tu réussis tes missions.»

L'indien le relâcha avant de se déplacer d'une démarche féline vers l'endroit où se trouvait l'humain, selon l'akuma. 

Caché dans l'obscurité et par les nombreux objets, Kora ne vit pas tout de suite l'humain mais rapidement il l'aperçu.

«Oh! Bonsoir mon cher ami!», dit il à haute voix pour attirer l'attention de l'humain.«Je m'ennuie tellement dans cette ville morne, mais nous pouvons jouer ensemble maintenant.»

L'indien s'assoit sur un table, prenant un air pendue avant de sourire puis de déclarer avec enthousiasme:

«On pourrait jouer à cache-cache! Vous vous cachez et lui, dit il en désignant l'humain puis l'akuma, lui il fait le méchant! Ça va être drôle! Mais attention, sitôt attraper, sitôt tuer! Vous faites de jolie dessin, se serait dommage de gâcher aussi bêtement ce talent, alors caché vous bien monsieur Shane Briggs. Vous avez trente secondes d'avance et pas le droit de sortir d'ici.»

L'indien claqua des doigts, annonçant le début du compte à rebours sans se soucier de la réaction de l'humain. 

Afin d'inciter l'homme aux cheveux roux à aller vite se planquer au lieu de rester là à poser des questions, l'akuma de niveau repris sa forme initial, pointant ses canons vers Shane pour le faire courir.

Promenons nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. Si il y était il nous mangerait, mais il y avait  un monstre plus cruel...


PS: je sais c'est pas bien du tout (surtout la fin) mais ne me tape pas...

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Spoiler:
 

Noah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane Briggs

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 23/05/2012

Feuille de personnage
Age : 19 ans
Nationalité : Anglaise
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Sam 2 Mar - 16:25

Shane cherchait encore l’enfant lorsqu’il aperçu du coin de l’oeil la silhouette longiligne de Kora. D’après les vêtements qu’il portait, c’était sans nul doute le client étrange dont son patron avait parlé. Il se retourna complètement quand le Noé parla.

- Oh! Bonsoir mon cher ami! Je m’ennuie tellement dans cette ville morne, mais nous pouvons jouer ensemble maintenant.

D’abord il voulait une épée, ce qui ne se faisait plus depuis longtemps, et à présent voilà qu’il voulait jouer, lui donnant du «mon cher ami» alors qu’ils ne s’étaient jamais vus. Le forgeron le détailla un instant et dût admettre qu’il semblait encore très jeune, mais difficile de véritablement lui donner un âge dans la pénombre ambiante. Il soupira légèrement, se demandant s’il devait accepter tous les caprices du client ou le laisser là et finit par retirer sa casquette pour le saluer.

- B’soir, M’sieur. La forge est fermée et l’patron est parti, faudrait r’venir demain. En plus y’a un gosse qu’est entré et faut que j’le r’trouve, sinon y va lui arriver malheur.

Shane espérait que ce serait suffisant pour faire entendre raison à l’Indien, mais ce dernier s’assit sur une table, au grand dam de l’humain qui tentait de trouver une nouvelle parade pour le faire sortir.

- On pourrait jouer à cache-cache! Vous vous cachez et lui il fait le méchant! dit Kora en désignant l’akuma.

Le jeune homme fut soulagé de voir que le garçon allait bien et comprit que ces deux-là étaient de mèche. Que pouvaient-ils bien vouloir en entrant ici maintenant? Si c’était effectivement pour jouer, il y avait des endroits bien plus intéressants pour cela et surtout moins dangereux.

- Ça va être drôle! Mais attention, sitôt attrapé, sitôt tué! Vous faites de jolis dessins, ce serait dommage de gâcher aussi bêtement ce talent, alors cachez-vous bien Monsieur Shane Briggs. Vous avez trente secondes d’avance et pas le droit de sortir d’ici.

Visiblement, l’Indien avait attendu qu’il sorte pour lancer l’autre gamin comme appât. Mais pourquoi? Est-ce que cette partie de cache-cache était une sorte de test? Qu’entendait-il par «tué»? Shane réfléchissait à toute vitesse quand Kora claqua des doigts. Shane allait ouvrir la bouche pour répondre lorsqu’il vit l’enfant se transformer en une machine aussi étrange que terrifiante. Ne se demandant pas s’il avait rêvé ou non, le forgeron plongea derrière l’un des brasiers et courut, penché aussi bas qu’il le pouvait, jusqu’à la porte de la remise qu’il verrouilla derrière lui.

Haletant, il s’assit sous un établi et frappa son front de sa main. Comment avait-il pu être aussi bête et s’enfermer lui-même dans cet endroit, dont il savait qu’il ne possédait aucune autre issue? A nouveau, un flot de questions déferla dans sa tête. Il se passait des choses de plus en plus étranges depuis qu’il était arrivé à Charing Cross. Il balaya ces pensées d’un geste de la main et se concentra sur l’instant présent. La «chose» n’avait pas tiré et il n’entendait rien venant de la forge. Il respira le plus lentement possible pour forcer son coeur à se calmer et se déplaça en silence pour s’accroupir près de la porte, du côté opposé à son sens d’ouverture.

Il trouvait une position plus ou moins confortable lorsque ses doigts entrèrent en contact avec un objet qu’il reconnût immédiatement. Cette fichue hachette était encore là! Finalement, il se dit qu’elle lui serait peut-être utile et il l’empoigna, gardant les yeux fixés sur la poignée de la porte.

Après quelques minutes qui lui parurent durer des heures, la «machine» tira dans le battant qui fut littéralement projeté hors de ses gonds, finissant sa course contre le mur du fond de la remise dans un vacarme assourdissant. Shane sursauta et recula autant qu’il le put sous son abri de fortune. L’idée de prier lui traversa l’esprit, mais il n’avait jamais vraiment su s’y prendre, même s’il allait à l’église le dimanche avec son oncle. Il savait qu’il n’aurait sans doute aucune chance face à cette chose, pourtant il décida de faire face, renforçant sa prise sur la petite arme.

L’akuma entra lentement dans la remise et Shane attendit qu’il se soit suffisamment engagé pour lancer la hachette aussi fort qu’il le pouvait. La machine ne se rendit pas compte assez tôt d’où venait l’arme qui la traversa comme s’il s’agissait d’une motte de beurre pour revenir, fumante, dans la main de son lanceur. Shane eut à peine le temps de se rouler en boule pour se protéger lorsque l’akuma implosa, puis retomba mollement sur le sol, libérant l’âme qui en était prisonnière.


P.-S. Cette fois c’est moi qui joue la méchante, na! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kora Atma

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Age : 17 ans
Nationalité : Indienne
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Lun 4 Mar - 19:38

Voir partir en courant l'humain était amusant, très amusant même. Kora en riait alors que l'akuma attendait sagement la fin du compte à rebours avant de se lancer à la poursuite de l'humain.

Tic, tic, tic, tic... Boum! Que le jeu commence!

L'akuma partit à la recherche de Shane, regardant autour de lui pour le trouver avant de s'enfoncer un peu plus dans la forge.

Kora, quand à lui, souriait et observer avec intérêt le déroulement du jeu.

L'akuma finit par se diriger vers l'établi, seul endroit encore épargné jusque là. Kora savourait déjà la peur qui se lirait sur le visage de ce Shane Briggs maintenant piégé comme un rat.

~Trouvé~

L'akuma défonça rapidement la porte de ses canons avant d'avancer dans l'obscurité de l'établi à la recherche de l'humain mais, alors qu'il allait enfin trouver celui qu'il traquait, quelque chose fonça vers lui, lancé par Shane avec sûrement l'énergie du désespoir.

 Contre toute attente, l'objet mystérieux traversa de part et d'autre la machine avant même qu'elle ne comprenne ce qui se passait. 

Mortellement blessé, la machine implosa, répandant ses débris au sol dans un bruit d'agoni avant que son âme ne disparaisse.

Kora, qui avait observé la scène, resta un instant figé et penseur avant qu'un large sourire sadique ne vienne orné son visage.

«Oh! Le chasseur était finalement le chassé, comme c'est amusant. Je cherchais une distraction et je trouve un compatible, quel heureux hasard.»

Le noé se leva et s'avança calmement vers l'humain toi en disant:

«C'est une belle innocence que tu as. Un peu petite mais puissante.»

L'indien s'accroupit face à l'humain, observant quelques secondes, avec un sérieux peu habituel chez lui, la hache tenu par Shane.

«J'ai rarement vu une innocence d'aussi près. C'est vrai que je suis chargé de les détruire pas de les admirer mais je peux peu être faire un petit écart pour être fois.»

Perdant son sérieux pour laisser place à un grand sourire, Kora se releva invitant l'humain à faire de même. 

«T'es pas un exorciste, tu n'es qu'un novice, un ignorant. Tu ne sais même pas dans quel merdier tu viens de mettre les pieds. Bienvenue en pleine guerre sainte.»

Se détournant de Shane, l'indien se réinstalla sur une table, observant avec curiosité la silhouette de Shane.

«Ce n'est pas amusant de tuer un compatible inexpérimenté. Peut être te ferais-je l'honneur de t'ôter la vie une fois que tu t'en montreras digne. Dans ma grande bonté, je vais te renseigner sur deux ou trois trucs, histoire que tu ne meurs pas dès que tu poseras un pied dehors.»

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Spoiler:
 

Noah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane Briggs

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 23/05/2012

Feuille de personnage
Age : 19 ans
Nationalité : Anglaise
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Jeu 7 Mar - 16:14

Shane resta un instant prostré, s’attendant à finir soufflé par l’explosion ou enseveli sous les décombres de l’établi et des étagères au-dessus de lui, mais il ne se produisit rien de plus qu’un gémissement de supplicié et un bruit de ferraille cognant le sol. Il se redressa alors que l’Indien entrait dans la pièce.

- Oh! Le chasseur était finalement le chassé, comme c’est amusant. Je cherchais une distraction et je trouve un compatible, quel heureux hasard. C’est une belle Innocence que tu as. Un peu petite, mais puissante.

L’humain leva les yeux sur le Noé qui se mettait à sa hauteur et le regarda, partagé entre l’incrédulité, la peur et la curiosité. Le client - mais était-ce désormais encore le cas? - avait parlé de compatible et d’Innocence... Qu’est-ce que c’était donc que tout cela? Il allait ouvrir la bouche pour lui poser la question, mais l’Indien continua:

- J’ai rarement vu une Innocence d’aussi près. C’est vrai que je suis chargé de les détruire, pas de les admirer, mais je peux peut-être faire un petit écart pour cette fois.

Les détruire? Mais de quoi parlait-il? Que nommait-il exactement Innocence puisque visiblement ce n’était pas ce qu’il croyait. Etait-ce cette petite arme qui avait transpercé l’étrange machine et qu’il n’arrêtait pas d’observer? Shane hésita un instant avant de sortir de dessous son abri quand l’Indien l’y invita, souriant de toutes ses dents.

- T’es pas un exorciste, tu n’es qu’un novice, un ignorant. Tu ne sais même pas dans quel merdier tu viens de mettre les pieds. Bienvenue en pleine guerre sainte.

Le forgeron fit quelques pas et resta dans l’encadrement de la porte alors que le «client» reprenait place sur une table. Il avait gardé la hachette en main et la regarda. Son contact était chaud et rassurant entre ses doigts et il n’avait aucune envie de la lâcher à présent. Tout à savourer ces nouvelles sensations, il n’entendit que la moitié du discours du Noé et sembla se réveiller d’un songe lorsqu’il capta la fin de sa phrase.

- ...de t’ôter la vie une fois que tu t’en montreras digne. Dans ma grande bonté, je vais te renseigner sur deux ou trois trucs, histoire que tu ne meures pas dès que tu poseras un pied dehors.

Shane ouvrir de grands yeux avant de froncer les sourcils.

- Hein?!? Je... je suis pas sûr d’tout saisir, là... Vous parlez d’guerre sainte, d’exorciste... j’suis forgeron moi, pas prêtre ou curé!

Tant d’interrogations se bousculaient dans son esprit. Il se demanda un instant s’il devait ou non parler avec ce jeune homme bizarre et visiblement dangereux. Ce n’était pas l’envie de fuir qui lui manquait, mais il voulait tirer cette affaire au clair afin de pouvoir comprendre et donner des réponses à son patron le lendemain, car il ne voyait pas comment expliquer ce qui venait de se passer.

- Et qu’est-ce que vous m’voulez à la fin? C’était quoi cette chose abominable? Comment vous avez fait pour... pour transformer c’gamin? C’est un tour d’magie, c’est ça? Vous voulez essayer d’me rendre dingue ou d’me tuer? C’est pas vraiment une bonne idée si vous voulez que j’fabrique votre épée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kora Atma

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Age : 17 ans
Nationalité : Indienne
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Ven 29 Mar - 18:09

«Hein?!? Je... je suis pas sûr d’tout saisir, là... Vous parlez d’guerre sainte, d’exorciste... j’suis forgeron moi, pas prêtre ou curé!»

Kora rit à cette remarque et surtout de l'ignorance de ce jeune homme. Ce serait si simple de le tuer maintenant mais ce ne serais pas amusant.

Pourtant, malgré son ignorance, le forgeron serrait dans sa main la hache qui semblait être faite d'innocence, elle la rassurait sûrement. 

«Et qu’est-ce que vous m’voulez à la fin? C’était quoi cette chose abominable? Comment vous avez fait pour... pour transformer c’gamin? C’est un tour d’magie, c’est ça? Vous voulez essayer d’me rendre dingue ou d’me tuer? C’est pas vraiment une bonne idée si vous voulez que j’fabrique votre épée...»

C'est qu'il avait du répondant ce jeune homme. 
Certes, Kora avait à l'origine voulut et commander cette épée mais emporte par son envie de jouer, la possibilité que celui qui est sensé lui fabriquer l'arme meurt ne lui avait pas traverser l'esprit. 

Il allait se faire pardonner en lui expliquant dans quoi le pauvre humain venait de tomber.

«Ça fait beaucoup de question tout ça!,grommela l'indien. Je suis pas vraiment doué pour donner des cours d'histoire mais bon... Juste une chose: ne tente pas de fuir ou de m'attaquer, je te tuerais avant même que tu ne t'en rende compte. Et oublie tout ce que tu as appris jusqu'à maintenant, la plupart des chose est fausse.»

S'installant plus confortablement en tailleur sur la table, Kora réfléchit quelque seconde avant de débuter rapidement son discours.

«Tout commence il y a environ 100ans, autant dire que ça ne date pas d'hier, le Vatican découvrir un étrange cube sur laquelle était écrit une prophétie vielle de 7000ans: les trois jours de ténèbres, autrement appelé le Déluge. Le cube prédisait le retour des trois jours de ténèbres et cette prédiction fut confirmer en partie par l'apparition du Prince (ou Compte) Millénaire et de ses akumas désireux d''exterminer l'humanité corrompu.»

D'un air ennuyé, Kira désigna les quelques restes de la machine que venait de détruire Shane.

«Un akuma, c'est un "machine" possédant l'âme d'un humain mort puis ramené par la tristesse et l'appel d'un autre humain dont ils finissent par revêtir la peau. Ils obéissent tous au Prince et à sa famille, les Noahs (ou Noés), famille dont je fais parti. Nous sommes les descendant de Noé, constructeur de l'arche qui sauva l'humanité qui est maintenant pourrit jusqu'à la moelle. Nous sommes les apôtres du vrai Dieu il parrait.»

Pour prouver ou montrer ses dires, Kora leva les quelques cheveux qui cachait son front pou montrer ses sept stigmates, caractéristique de se famille.

«Pour nous combattre, le Vatican créa l'ordre noir, regroupant les exorcistes du monde entiers, des humains capable de se synchroniser avec l'innocence, seule matière capable de détruire un akuma, matière dont est fait le cube et ta hache. Rare son ceux capable de modifier l'innocence pour lui donner une forme d'arme et très rare sont ceux capable de se synchroniser. Malheureusement ou heureusement, tu es capable d'entrer en symbiose avec cette innocence.»

L'indien se leva et descendit de la table sur laquelle il s'était assis et se rapprocha de l'humain pour s'arrêter à seulement quelques centimètres de lui, un large sourire sur les lèvres.

«En temps normal je devrais te tuer ici et maintenant mais je n'ai plus envie et c'est ennuyeux de tuer un incompétent.»

D'un geste, malgré sa taille et sa corpulence plus faible que l'humain, l'indien attrapa Shane et le jeta sur la table,avant de l'immobiliser rapidement en s'assoyant sur lui, retenant ses mains sans pour autant toucher la hache. Son sourire d'enfant s'était changé en un sourire de sadisme profond, près à se délecter de la peur de sa possible future proie.

«À toi de décider de me croire ou pas. Ne crois pas pouvoir fuir cette guerre, elle nous rattrape toujours. La preuve étant que cela fait près de 7000ans que ma famille cherche à vous détruire, mais les mauvaises herbes sont les plus tenaces non?»

L'indien relâcha l'humain et s'éloigna de quelques pas joyeusement.
Il finit par se retourner vers l'humain avec un sourire plus "normal" que son précédent, regardant avec amusement Shane.

«D'autre questions?»

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Spoiler:
 

Noah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane Briggs

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 23/05/2012

Feuille de personnage
Age : 19 ans
Nationalité : Anglaise
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Ven 3 Mai - 15:27

- Ça fait beaucoup de questions tout ça! grommela l’Indien. Je suis pas vraiment doué pour donner des cours d’Histoire mais bon... Juste une chose: ne tentes pas de fuir ou de m’attaquer, je te tuerais avant même que tu ne t’en rendes compte. Et oublies tout ce que tu as appris jusqu’à maintenant, la plupart des choses sont fausses.

Shane ne s’attendait pas vraiment à ce que l’Indien réponde à ses questions et il se demandait si le frêle jeune homme serait capable de le tuer comme il le prétendait. Cependant, il n’avait aucune envie de le provoquer pour en avoir le cœur net, surtout après ce qui venait de se produire. Il resta donc à sa place, ne quitta pas le «client» des yeux et écouta son histoire.

Elle parlait d’une prophétie si vieille que le forgeron avait du mal à imaginer ce que représentait autant de siècles. Ainsi, le Vatican serait au courant, mais pourquoi ne pas en avoir informé la population? Etait-ce donc un si grand secret? Pourtant ce Comte Millénaire semblait menacer le monde dans son ensemble... L’humanité était sans doute corrompue par l’argent et le pouvoir, mais ce n’était tout de même pas une raison pour vouloir l’anéantir dans son ensemble!

Shane avait un peu de mal à croire ce qu’il entendait, mais les preuves étaient là. Les restes de cette «machine», ou akuma comme l’Indien l’avait appelée, se trouvaient derrière lui et c’était bien sa hachette qui l’avait traversée. L’idée que ces créatures étaient habitées par les âmes des défunts le glaça. Est-ce que son oncle pouvait en être une? Il chassa ses abominables pensées et continua de se concentrer sur le récit de l’Indien. Ce dernier prétendait être un descendant de Noé et les marques étranges qu’il portait au front ne ressemblaient en rien aux tatouages qu’il avait vu sur les bras noueux des marins.

A présent, le forgeron comprenait pourquoi il ne s’était rien passé lorsque l’apprenti avait jeté l’arme et cela ne le rassura pas le moins du monde. Ainsi il serait un «compatible»... Qu’est-ce que cela impliquait? Il savait désormais qu’il pouvait détruire ces akumas, mais devrait-il lui aussi devenir l’un de ces exorcistes que le Noé traquait? Il se raidit lorsque l’Indien descendit de la table et vint se planter devant lui. Si Shane doutait encore des capacités de Kora, ce ne fut plus le cas lorsqu’il fut soulevé de terre et plaqué sans ménagement sur la table. La poigne de l’Indien sur ses bras était bien trop ferme pour la modeste constitution dont il était doté, mais le forgeron garda son sang-froid et ne chercha pas à se débattre, sachant que cela n’aurait servi à rien.

- À toi de décider de me croire ou pas. Ne crois pas pouvoir fuir cette guerre, elle nous rattrape toujours. La preuve étant que cela fait près de 7000 ans que ma famille cherche à vous détruire, mais les mauvaises herbes sont les plus tenaces, non?

Shane hésita un instant quand le Noé le relâcha, puis se redressa pour s’asseoir, se massant l’arrière du crâne qui avait violemment frappé le bois lors de l’atterrissage. Une guerre... alors c’était de cela qu’il s’agissait. Devrait-il abandonner ce travail qu’il aimait tant pour s’y jeter corps et âme? Cette idée le désespéra autant qu’elle le mit en colère, mais pouvait-il décemment fermer les yeux et oublier tout cela alors que, selon les dires de Kora, il était l’un des rares à pouvoir détruire ces terrifiantes machines?

- D’autres questions?

Bien sûr qu’il en avait! Tant même qu’il dut en calmer le flot pour savoir par quoi commencer. Il regarda à nouveau la hachette dans sa main et il lui revint en mémoire que l’Indien avait fait très attention à ne pas la toucher. Il rangea cette information dans un coin de son esprit et pris une profonde inspiration avant de lever son regard gris-vert sur Kora, se contentant de deux demandes seulement.

- Qu’est-ce que j’suis sensé faire maint’nant? Et y s’passe quoi avec votre arme? J’dois encore vous la faire ou c’était qu’un prétexte pour entrer ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kora Atma

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Age : 17 ans
Nationalité : Indienne
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Dim 12 Mai - 20:03

L'humain face à lui avait l'air profondément bouleverser par les explication de l'indien. Ce dernier pouvait aisément le comprendre, toutes ses croyances venaient de tomber, tout ça à cause d'une stupide machette faite d'un matériaux bien mystérieux.

D'un côté, Kora sentait la rage monté en son sein, rage d'être en présence d'une des innocentes qu'il exécrait tant, rage qui voulait qu'il tut sur le champ cet homme qui avait osé se lier à cette "chose", mais d'un autre côté, il éprouvait une curiosité maladive qui l'empêchait de porter le coup fatal immédiatement. Il avait trouvé un nouveau jouet, pourquoi le casser tout de suite?

L'indien avait eux la bonté d'expliquer, sans entrer dans les détails, dans quoi était maintenant tombé le forgeron et se sentant encore d'humeur joueur et généreux, il lui avait proposé de lui poser d'autres  questions, auquel le noah aurait peut être répondu.

L'humain avait levé ses yeux vert vers le Noah avant de lui demander, surprenant Kora:

«Qu’est-ce que j’suis sensé faire maint’nant? Et y s’passe quoi avec votre arme? J’dois encore vous la faire ou c’était qu’un prétexte pour entrer ici?»

Ces question firent rire l'indien qui, après s'être calmé, répondit d'un voix suave et moqueuse:

«Je n'ai jamais eu besoin de prétexte pour entrer quelque part, et je désirais réellement une épée, pour jouer au guerrier en quelque sorte. Mais je ne m'attendais pas à trouver une innocence ici, et encore moins son compatible. Je ne peux décider à ta place pour ton avenir, je ne peux que t'exposer les choix...»

Se stoppant un instant, l'indien prit un air penseur avant qu'un sourire n'éclaire de nouveau son visage.

«Tu peux partir et rejoindre les exorcistes à la congrégation de l'ombre, auquel cas tu combattra les akumas et ma famille et tu finira inévitablement pas mourir. Tu peux toujours essayer de fuir cette guerre et reprendre ta petite vie normale mais l'innocence te poursuivra, et après elle les akuma donc tu finirez aussi par inévitablement mourir. Je peux toujours te proposer de rejoindre notre camps et combattre à nos côtés même si je doute que l'innocence apprécie. Dans tout les cas, tu finira par mourir, seul la date et le lieu changeront...»

L'indien s'arrêta de nouveau, écartant négligemment une mèche de cheveux qui venait lui barrer la vue.

«Si malgré nos différents t'accepte encore de me forger une épée, une arme qui je le rappelle pourra peut être signer ton arrêt de mort, je veux bien te laisser vivre encore un peu un vie "normal". Une dernière semaine libre de toute contrainte, loin de toute bataille, sans akumas à tes tousses, juste une semaine de tranquillité contre une lame, ça te tente? Tu pourra comme ça réfléchir à ce que tu compte faire après.»

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Spoiler:
 

Noah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane Briggs

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 23/05/2012

Feuille de personnage
Age : 19 ans
Nationalité : Anglaise
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Mer 15 Mai - 16:15

Shane attendit la réponse de Kora et ne fut pas véritablement surpris de l’entendre rire à gorge déployée. Il devait sembler si pathétique et ignorant à cet être d’un autre âge! Cependant, il n’avait pas l’intention de se laisser dénigrer. Après tout, il possédait un savoir-faire que l’Indien n’avait pas et il entendait bien en tirer profit.

Le forgeron écouta le Noé parler des choix auxquels le jeune homme pouvait prétendre. Il avait fait mention de la Congrégation de l’ombre et de rejoindre les Exorcistes qui y demeuraient. Les akumas étaient donc si nombreux qu’il faille un ordre religieux entier pour s’en occuper? L’idée que des gens fassent revenir leurs proches sous cette forme le révulsait, mais il pouvait comprendre, lui-même ayant encore la gorge nouée lorsqu’il songeait à son cher oncle. Finalement, n’aurait-il pas succombé lui aussi si ce Comte Millénaire le lui avait proposé? D’ailleurs, en regard des méthodes employées par ce Noé, il ne doutait pas que le Comte omettait délibérément les détails sordides de l’«arrangement» à la personne noyée par le chagrin.

Il n’était pas vraiment un exemple de droiture, mais il ne pouvait décemment pas cautionner de tels actes. Le choix de rejoindre le Noé et sa clique de monstres cruels fut donc rapidement écarté et il en rit presque lorsque Kora le lui proposa. Comment ferait-il cela d’ailleurs? En le transformant en akuma? Voilà une perspective encore bien pire que celle de mourir, fût-ce dans la seconde. Il avait entendu le cri déchirant de l’âme lorsqu’elle avait enfin quitté le corps mécanique et craint que cela ne hante encore longtemps ses nuits.

N’ayant pas réellement d’autre alternative, il décida de souscrire à la dernière proposition de l’Indien. Même si elle n’était que provisoire, au moins il aurait le temps de remettre un peu d’ordre dans son esprit et il n’y avait rien de mieux que le travail manuel pour y parvenir. Il lâcha une longue expiration en acquiesçant lentement.

- D’accord, j’accepte d’vous forger votre arme. Une s’maine ça m’semble un peu court, mais j’y arriv'rai. Par contre, je pourrai pas expliquer ça à mon patron, dit-il en désignant la porte défoncée et les restes de l’akuma. Il va pas apprécier et il risque d’me renvoyer sur-le-champ… Alors si vous pouvez y faire quelque chose…

Shane se demandait si cette requête mettrait le Noé en colère, mais il ne pouvait de toute façon pas forger son arme s’il n’avait plus d’endroit où le faire. Sans compter qu’il doutait que Monsieur Blackmore ne croie à cette histoire rocambolesque, même s’il en voyait les preuves.

- Et sinon, vous voulez quoi comme sigles sur l’épée? Parce qu’une croix et une fenêtre d’église comme y’a sur l’dessin, j’doute qu’ça vous corresponde après c’que vous v’nez d’me dire…

Il garda ensuite le silence et observa la réaction de son «client», faisant preuve d’un calme qui l’étonna lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kora Atma

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Age : 17 ans
Nationalité : Indienne
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Jeu 23 Mai - 15:03

Le forgeron ne semblait pas boulot rejoindre le camp du comte millénaire ce qui déçu un peu Kora qui aurait pût s'amuser avec lui plus longtemps mais tant pis, l'humain avait choisit la solution provisoire, la semaine de calme avant la tempête qui lui enlèvera sûrement la vie.

«D’accord, j’accepte d’vous forger votre arme. Une s’maine ça m’semble un peu court, mais j’y arriv'rai. Par contre, je pourrai pas expliquer ça à mon patron, dit-il en désignant la porte défoncée et les restes de l’akuma. Il va pas apprécier et il risque d’me renvoyer sur-le-champ… Alors si vous pouvez y faire quelque chose…»

L'indien regarda les débris de la machine et de la porte avec ennui, comme si c'était la chose la plus banal au monde.

«Quand tu veux dire "faire quelque chose", tu veux dire réparer ou m'occuper de ton patron?»

Le noah rit en regardant l'humain, il savait bien que e dernier parlait de réparation mais l'indien n'avait pas pur s'empêcher de mettre le doute dans l'esprit de l'humain juste pour s'amuser.

L'humain lui avait ensuite demandé si l'indien désirait d'autre motif sur sa futur arme parce qu'une croix et un élément rappelant l'église que le noah combattait n'était en effet pas très adapté.
 L'indien réfléchi rapidement avant de finalement répondre en souriant:

«Et il possible d'avoir le cadran d'une horloge? Ça m'irait bien mieux que les symboles hérétiques du Vatican.»

Se sentant encore d'humeur joyeuse et généreuse, l'indien porta une main vers sa bouche, siffla bruyamment amener pour appeler les akumas des alentours.
Ils ne tardèrent pas arriver d'ailleurs, deux niveaux 1 venaient d'apparaître sous leur forme de machine mais ils reprirent bien vite une apparence plus humaine avant de s'incliner avec respect devant leur maître Noah qui ne les regardait avec amusement toujours assis sur la table.

«Réparez la porte et nettoyer moi un peu ce bazar!»

À peine l'ordre était donné que les machines se mirent au travail, ignorant l'humain qui était aussi présent.

«Ils ne te feront rien, rassura le Noah. Il vont juste réparer le dégât et il repartirons. Mais pour éviter que tu ne fuis,  ils te surveilleront juste qu'à la fin du temps qui t'es accordé.»

Il se leva, descendant de la table pour s'étirer et faire craquer quelques os avant de regarder autour de lui avec amusement et curiosité, attrapant le premier objet à sa portée, un sorte de pince en métal. 
Il la regarda en souriant, sentant le métal froid entre ses doigts.

«Si l'arme me plais, je te laisserais sûrement la vie sauve jusqu'à notre prochaine rencontre,  sinon...»

Activant son pouvoir, l'indien observa la pince en métal qui commençait  à se couvrir de rouille, à être rouget comme vieillit de plusieurs années voir décennies entre ses doigts.

«Je pourrais me montrer très vilain, et ne compte pas sur ton innocence pour te sortir de là.»

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Spoiler:
 

Noah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane Briggs

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 23/05/2012

Feuille de personnage
Age : 19 ans
Nationalité : Anglaise
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Ven 24 Mai - 18:40

Le forgeron écouta Kora lui demander s’il voulait qu’il s’occupe des dégâts ou de son patron et réprima un soupir, se disant que le Noé avait décidément un bien médiocre sens de l’humour. Il le regarda rire, puis réfléchir pour répondre à sa question.

- Est-il possible d’avoir le cadran d’une horloge? Ça m’irait bien mieux que les symboles hérétiques du Vatican.

Une horloge… voilà une idée bizarre pour une arme, mais pourquoi pas après tout? C’était évidemment possible, il suffisait d’adapter le motif pour qu’il puisse être facilement découpé dans le métal sans que cela n’affaiblisse l’ensemble. Le forgeron était en train d’y penser lorsque l’Indien siffla, faisant apparaître deux nouvelles «machines». Il se raidit et serra par réflexe le manche de la hachette qu’il tenait toujours en regardant les akumas prendre forme humaine. Il se demanda si ces créatures se trouvaient déjà dans les parages ou si le Noé avait le pouvoir de les faire apparaître à volonté. Ravalant son interrogation, il écouta l’ordre que Kora leur donna et les suivit des yeux un instant.

- Ils ne te feront rien, rassura le Noé. Ils vont juste réparer les dégâts et ils repartiront. Mais pour éviter que tu ne fuies, ils te surveilleront jusqu’à la fin du temps qui t’est accordé.

Shane se détendit avant de froncer légèrement les sourcils en reportant à nouveau son attention sur Kora. Il le regarda descendre de la table et s’étirer avant d’aller prendre la pince. Il l’écouta proférer ses menaces sans broncher et plissa légèrement les yeux en voyant l’outil se couvrir de rouille et se marquer des outrages du temps, le tout en quelques battements de cœur. Il comprenait à présent pourquoi le Noé lui avait demandé un symbole désignant le temps; il devait pouvoir faire vieillir tout ce qu’il touchait.

- J’ai pas l’intention d’filer… pour aller où d’ailleurs? J’sais même pas où trouver cette Congrégation de l’ombre dont vous avez parlé, dit-il en haussant les épaules. J’vous ai dit que j’fabriquerai votre arme et c’est c’que j’vais faire. J’ai qu’une parole et j’ai pas b’soin d’vos chap’rons pour vous en assurer.

Un léger frisson parcourut l’échine du forgeron, mais il ne laissa pas le temps à l’inquiétude de s’installer en se levant pour aller chercher un morceau de papier froissé sur l’établi d’à côté. Il passa la hachette à sa ceinture pour extirper le crayon fatigué qui traînait toujours au fond de sa poche de sa caverne feutrée. Il se mit à griffonner avec dextérité un cadran stylisé et la silhouette d’une horloge, en se rappelant de celle qui trônait sur la cheminée chez son oncle, puis glissa le dessin sur la table en direction de Kora.

- J’pourrais vous faire que’que chose dans l’genre. Ça vous irait?

Il jeta un coup d’œil aux akumas qui rafistolaient la porte, puis revint à l’Indien pour guetter sa réaction, tout en restant à une distance respectable.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kora Atma

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Age : 17 ans
Nationalité : Indienne
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Lun 3 Juin - 21:02

« J’ai pas l’intention d’filer… pour aller où d’ailleurs? J’sais même pas où trouver cette Congrégation de l’ombre dont vous avez parlé, dit-il en haussant les épaules. J’vous ai dit que j’fabriquerai votre arme et c’est c’que j’vais faire. J’ai qu’une parole et j’ai pas b’soin d’vos chap’rons pour vous en assurer.»

Kora ricana avec amusement, cet humain lui plaisait bien finalement mais cela n'empêchera pas le Noah de le faire surveiller par ses "serviteurs", juste pour éviter la venue opportune d'un autre exorciste ce qui contrarierait les plans de l'indien.

Le forgeron avait mis son arme à la ceinture, maintenant certain que les akumas qui réparaient la porte n'allait pas l'attaquer. Il sortit d'une de ses poches un voix crayon usé qui semblait avoir beaucoup servit et avec, le forgeron traça ce qui sembla être le contour d'une horloge, celle qu'il allait sûrement mettre sur l'épée qu'il allait confectionnait.

L'indien parut un instant réfléchir quand l'humain lui montra le dessin mais finit par sourire, trouvant que ce dessin allait plutôt bien avec l'idée qu'il se faisait de sa future arme.

«J’pourrais vous faire que’que chose dans l’genre. Ça vous irait?»

L'indien aquiessa vivement, heureux du design qu'on lui présentait.

«Si ça m'irait? Bien sûr que oui, j'aime beaucoup. Comme quoi les humains sont capable de beaucoup de choses.»

Les akumas venait de finir de réparer un minimum la porte, suffisamment pour que l'on ne voit pas au premier coup d'oeil qu'elle avait volé en éclat quelque minutes plus tôt.

«Bon... Bah... À la semaine prochaine alors, réfléchie bien, ma "proposition" tient toujours, je t'aime bien. Bref... Bye bye monsieur Shane Briggs»

L'indien, accompagné de ses deux machines, disparut dans l'obscurité de la forge, laissant l'humain s'il avec ses pensées.

.................

La semaine s'était lentement écoulée, trop lentement pour le jeune Kora qui avait passé son temps à explorer les sombre recoin de Londres et à martyriser et sûrement traumatisé quelques akumas avec ses jeux d'enfants. 

L'indien n'avait pas eu de mission provenant de sa famille ou de son Prince et résultat il s'était ennuyé tout seul dans cette ville morne et terne ou tout le monde le regardait de travers à cause de sa peau hâlée et de ses habits exotique, de quoi l'énerver.

Il avait pourtant patiemment attendu le septième jour avant de revenir vers la forge, le sourire au lèvre et tremblant presque d'excitation comme un enfant ordinaire le ferait face à un cadeau le matin de Noël.

«J'espère pour lui qu'il a été sage et qu'il a bien travaillé.»

L'indien avait finalement abandonné l'idée de faire surveiller Shane par les akumas et l'avait laissé libre de ses mouvements, même s'il y avait un risque qu'il ne s'enfuit, mais après tout. Le noah espérait juste que l'humain au tenu parole...

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Spoiler:
 

Noah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane Briggs

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 23/05/2012

Feuille de personnage
Age : 19 ans
Nationalité : Anglaise
Surnom :

MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   Lun 10 Juin - 6:36

- Si ça m’irait? Bien sûr que oui, j’aime beaucoup. Comme quoi les humains sont capable de beaucoup de choses.

Shane hocha la tête et repris le papier qu’il plia en quatre pour le glisser dans sa poche avec le crayon. Finalement l’Indien n’était pas du genre de ces clients pénibles auxquels il fallait présenter des dizaines de projets et faire encore un tas de modifications après coup; il avait accepté ses propositions sans hésiter, avec le sourire qui plus est. Kora lui faisait vraiment penser à un enfant, passant de la colère à l’émerveillement en une fraction de seconde.

- Bon… Bah… A la semaine prochaine alors, réfléchis bien, ma «proposition» tient toujours, je t’aime bien. Bref… Bye, bye monsieur Shane Briggs.

- J’y réfléchirai… et merci pour la réparation. Au r’voir M’sieur.

Le forgeron regarda le Noé et ses monstres disparaître dans le noir et attendit d’entendre le volet coulissant de l’entrée se refermer avant de poser ses mains sur l’établi et d’expirer longuement, heureux de se retrouver enfin seul. Il se repassa le film de cette folle histoire et secoua lentement la tête avant d’aller voir la porte de la remise, l’ouvrant et la refermant plusieurs fois. Les «machines» avaient plutôt bien travaillé et Shane espéra que personne n’allait y regarder de trop près, car le battant portait encore quelques bosses et éraflures. Il hésita à laisser la hachette où il l’avait trouvée, mais ne s’en sentit pas capable. Cet objet lui était intimement lié à présent, même s’il ne lui appartenait pas dans les faits. Il demanderait à Blackmore s’il pouvait le lui racheter, car il ne voulait pas être accusé de vol, surtout pas par son patron.

Il sortit du bâtiment, regarda de tous côtés pour voir si l’un des akumas était là pour le surveiller puis s’engagea dans la rue déserte pour rentrer chez lui. Il était déjà fort tard mais il se replongea dans l’ouvrage qui parlait de la confection des armes, visualisant chaque phase dans sa tête plusieurs fois, puis finit par s’endormir dans le fauteuil élimé, le livre sur la poitrine. Il fit des rêves étranges, peuplés de créatures terrifiantes et d’âmes en peine. Il s’éveilla en sursaut lorsqu’il réentendit le gémissement sinistre de l’akuma agonisant et il lui fallu quelques instants pour revenir totalement à la réalité. Il se leva en grognant avant de s’étirer, faisant craquer ses vertèbres malmenées par la position de sommeil assez inconfortable.

L’aube pointait lorsqu’il se mit en route pour la forge, faisant un arrêt dans une boulangerie pour s’acheter de quoi manger. Il était affamé et se rappela qu’il n’avait rien avalé le soir d’avant, tant il était perturbé par les récents évènements. Blackmore entrait lorsque Shane arriva et il en profita pour aller lui parler, après avoir retiré sa casquette.

- Bonjour M’sieur Blackmore… j’peux vous parler?
- Oh bonjour. Bien sûr, entres donc, dit-il en retirant son manteau et son chapeau.
- J’voulais vous dire que l’client qui veut une épée est repassé hier soir, juste avant que j’parte. Il a dit qu’il voulait son arme dans une s’maine.
- Une semaine? Dans ce cas il va falloir t’y mettre tout de suite. Il a parlé d’argent?
- Non M’sieur, il a pas abordé l’sujet.
- Mmh… fort bien. Tu peux y aller à présent.
- Euh… J’aurai quelque chose à vous d’mander encore…
- Je t’écoute.
- J’ai vu une vieille hachette dans la r’mise et euh… elle irait très bien pour couper l’bois chez moi cet hiver. J’voulais vous d’mander si j’pouvais vous l’acheter.
- Une hachette…? Ah oui, je vois de quel objet tu parles. Tu peux la prendre, je n’en ai pas besoin. Je me demande d’ailleurs ce qu’elle fait toujours ici, Sam devait la jeter il y a longtemps…
- Merci M’sieur, vous êtes bien aimable.
- Pas de quoi mon garçon. Je compte sur toi pour que l’arme soit prête dans les temps.
- Elle le s’ra, M’sieur.

Blackmore lui tourna le dos pour aller s’asseoir à son bureau et Shane partit se changer avant de préparer le matériel dont il aurait besoin. Il commença par fabriquer un moule, pour que la garde soit solidaire de la lame car la souder après coup aurait manqué d’esthétisme. Il fit fondre ensuite un mélange de différents métaux dans un creuset pour obtenir un acier d’excellente qualité qu’il versa ensuite dans le moule. En attendant que le métal refroidisse suffisamment, il continua de travailler sur la main-courante pour l’escalier de madame Simmons.

Il démoula la barre et vérifia que le métal soit bien homogène. Satisfait, il l’introduisit totalement sous les braises avant de la marteler sur une section d’une quinzaine de centimètres. Il répéta l’opération jusqu’à lui donner la forme désirée puis la chauffa et la refroidit plusieurs fois sans martelage, pour que le métal garde sa force et sa flexibilité. Ses collègues observaient de temps à autre ce qu’il faisait, étonnés et intéressés par cette commande plutôt insolite. Shane ne les remarqua pas, tant il était concentré sur son labeur. Il recuisit ensuite l’épée très doucement puis l’entoura de matériaux isolants pour qu’elle refroidisse le plus lentement possible, pour la rendre tendre et facile à affûter.

Le jeune homme était à nouveau le dernier à sortir de la forge, mais il devait absolument terminer le recuit, car l’arme devait refroidir au moins pendant 24 heures. Il se rendit dans un pub pour se sustenter avant de rentrer chez lui en faisant un long détour, flânant dans les rues animées.

Le lendemain, il termina la commande de madame Simmons et eût du mal à trouver le sommeil, tant l’excitation et l’inquiétude le gagnaient. Il arriva d’ailleurs une bonne heure plus tôt que d’habitude et déballa son œuvre, qui était encore légèrement tiède. Il réalisa la découpe de l’horloge au centre de la garde, ajoutant un balancier qui ne figurait pas sur le dessin initial, mais qui donnait au motif un air plus réaliste. Il fit de même pour le cadran sur le pommeau avant d’utiliser un affûtoir pour travailler les bords et la pointe de l’arme.

Au retour de la pause de midi, il augmenta considérablement la température du foyer et y plaça l’épée. Lorsqu’elle fut rougeoyante, il la sortit des braises pour la jeter dans un réservoir de trempage afin que l’acier durcisse. A présent il allait entamer la partie la plus critique de son travail: l’humeur. Il répéta le cycle chauffage-trempage, mais à une température bien moins élevée, jusqu’à ce qu’il lui semble que le métal ait les propriétés souhaitées et il était déjà fort tard lorsqu’il termina. Avant de s’attaquer à la finition, il décida de tester l’arme sur l’une des poutrelles de la remise. Il arma son coup et, à son plus grand désarroi, le bout de l’arme se brisa à l’impact. Jurant entre ses dents, il récupéra le morceau cassé et retourna à la forge pour tenter de comprendre ce qui s’était produit. Après examen, il dût se rendre à l’évidence qu’il avait trop répété la dernière action, rendant la lame fragile et friable. Trois jours s’étaient écoulés et il n’avait plus droit à l’erreur.

A l’aube du quatrième jour, Shane recommença tout depuis le début, veillant avec une attention quasi obsessionnelle sur toutes les étapes de la fabrication. Pendant que la nouvelle arme refroidissait doucement, il fabriqua un fourreau solide et élégant, qu’il recouvrit d’un cuir rougeâtre de toute beauté. Il réunit les deux faces d’une couture croisée faite d’un lien plus clair. Il relut aussi maintes et maintes fois le livre, pour ne pas risquer de se tromper à nouveau. Il réduisit donc le nombre de passages dans les braises et l’eau froide avant de tester l’épée. Cette fois, elle résista et émit un tintement des plus agréables. Elle était bien équilibrée, sans être ni trop légère, ni trop lourde et sa flexibilité était parfaite. Le forgeron était ravi et il aurait volontiers gardé ce chef-d’œuvre pour lui. Avant de rentrer à une heure plus que tardive, il fixa encore la poignée, adaptée à la taille de la main de l’Indien, et utilisa le même cuir que celui du fourreau pour l’habiller.

Shane était fourbu lorsqu’il revint à la forge au matin. Il polit l’arme une dernière fois avant de la graisser soigneusement sous les regards ébahis de ses collègues et de son patron, à qui il tendit l’objet après l’avoir placé dans le fourreau.

- Et voilà M’sieur Blackmore, dans les temps! dit Shane en souriant largement.
- Tu as fait là un travail admirable, mon garçon, répondit le vieil homme en ressortant l’épée pour l’admirer plus longuement. Va te reposer un peu et cet après-midi tu iras avec Sam installer la barrière chez Madame Simmons.
- D’accord. Merci M’sieur!

Le forgeron se débarbouilla après s’être changé et prit la direction du parc avec la ferme intention de faire une bonne sieste à l’ombre d’un arbre. Il avait repensé à la proposition de Kora, mais il dût se rendre à l’évidence que son choix était fait depuis longtemps. Il allait tenter de trouver le repaire des Exorcistes, s’y présenter et… advienne que pourra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]   

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Londres ~ Un nouveau départ [Shane / Kora / ?]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Rpg :: [Zone Rp] Les points névralgiques du reste du monde :: Continent Européen-
Sauter vers: