◘ ◘ ◘ Un monde déchiré par les guerres, un combat entre le bien et le mal, quel camp sera le votre ? ◘ ◘ ◘
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Stephen Sinclair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stephen Sinclair

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 18/09/2012

MessageSujet: Stephen Sinclair   Mar 18 Sep - 1:20



NOM ET PRENOM





IDENTITE




Nom ♦ | Sinclair

Prénom ♦ | Stephen

Age ♦ | 21

Nationalité ♦ | Anglophone

Groupe ♦ | Exorciste

Talent/Métier ♦ | Aucun pour l'instant

Pouvoir/Arme ♦ | Innocence de type Symbiothique:

Ses mains sont complètement noirs et ornés d'une croix renfoncé au dos. Son pouvoir est un peu compliqué à exister, donc je vais essayer de faire simple.

Lorsqu'il l'utilise, il peut faire plusieurs choses. Si ses poings sont fermés, ce sont des blocs d'environ 1m cube qui apparaissent, aussi noir que de l'obsidienne et extrêmement solide. Ces blocs suivent le mouvement de ces poings, 1 par poings, donc 2 blocs. Ils bougent en fait 10 fois plus que ces poings: si Stephen avance son poing de 10 centimètres, le bloc avance de 100 centimètres. Si quelqu'un pousse contre le bloc, le ratio est le même: Si Stephen mets 1 Newton de force dans ses poings, pour l'égaler, la personne qui pousse sur son bloc doit pousser 10 Newton pour être exaequo. Ça c'est le premier état de son pouvoir. Il y a deux variantes à celui-ci.

S'il se concentre, la couleur de ses mains passe de noir à transparent vitreux, et les blocs prennent la même couleur. Il peut donc voir au travers de ceux-ci.

L'autre alternative est simple: au lieu de tenir ses poings fermés, il ouvre ses mains et présente donc ses paumes devant lui: dans ce cas, le bloc fait un mètre de long, un mètre de large, mais à peine 1 centimètre d'épaisseur. C'est donc une plaque au lieu d'un bloc.

PHYSIQUE


Ne vous attendez pas ici à la description d'un héros vous allez être déçu...

Vous avez devant vous un genre de gamin qui aurait mal vieilli. Son visage, presque toujours dissimulé dans son masque, cache des traits presque enfantins. En fait même s'il a dépassé le cap des 20 ans, vous avez l'impression de regarder un adolescent à peine sortie de la puberté. Des yeux bleus et un petit nez fin terminent le portrait. Il est rare qu'on le voit sourire à cause de son masque, mais même sans celui-ci il ne sourit presque jamais, en fait la chose la plus semblable à un sourire est son bafouillement lorsqu'il pense avoir insulté quelqu'un.

Ne cherchez pas non plus à voir le héros des temps moderne dans son corps grand et musclé, vous allez être déçu. Il est assez petit pour un homme, à peine 5 pieds 5, de quoi être certain de ne pas attirer l'attention finalement. Il n'est pas musclé non plus, avec son travail il a bien réussi à rester en forme, mais ce n'est pas du muscle loin de là, il ne sera pas du genre à faire une compétition de tire au poignet. Ses cheveux mi-longs retombent souvent sur son visage, cachant quelque peu ses yeux. Il est rare de le voir les replacer, après tout plus il est caché mieux c'est pour lui, mais parfois, lorsqu'il les dégage de son visage, on peut apercevoir ses yeux.


MENTAL


Attendiez vous d'avoir la description d'un héros puisqu'il a pas le physique de la chose ? Et bien détrompez-vous !

Devant vous se trouve un jeune homme aussi gêné que possible. Il n'aime pas parler de lui, en fait il n'aime pas parler point. Dès qu'il ouvre la bouche il a l'impression d'insulter quelqu'un sans le vouloir, et il a une tendance affreuse à s'excuser pour tout ce qu'il fait ou dit. Il n'est jamais fier de ce qu'il fait, il n'est pas plus fier de ce qu'il est. En fait, étrangement, il se sent toujours mieux lorsqu'il suit les ordres de quelqu'un, puisque à ce moment, il sait qu'il fait ce qu'il doit faire, même s'il sait qu'il va se planter en le faisant. Toute personne exprimant ne serait-ce qu'un peu d'autorité sur Stephen pourra lui demander de faire ce qu'il veut sans même qu'il ne se défende. En effet, il est rare que celui-ci prenne des initiatives... il va plutôt suivre le courant et essayer d'être aussi discret que possible.

En fait, la plupart du temps vous n'allez même pas le voir. La simple et bonne raison est qu'il ne veut pas être vu. C'est d'ailleurs pour ça qu'il porte toujours un genre de masque et que ses cheveux retombent sur ses yeux. Dans sa tête son déguisement lui permet de se faire moins remarquer, mais dans la réalité c'est plutôt l'inverse: en effet, qui ne remarque pas un individu masqué se promenant en longeant les murs ?

Il va de soi qu'il n'a aucune confiance en lui. Il hésite toujours à agir, surtout qu'il ne connaît pas l'ordre ou presque. Il ne sait pas se battre, donc l'idée d'aller affronter des Akumas le terrifie pour l'instant. Avec de l'entraînement il pourrait devenir excellent, mais pour l'instant il n'est même pas capable d'oser demander à quelqu'un de l'aide pour s'entraîner.


HISTOIRE


Mon histoire est assez ennuyeuse en fait... je ne vois pas pourquoi vous voulez que je vous raconte le tout c'est tellement... bref il n'y a rien à dire sur moi vous voyez... je... bon si vous insistez... mais vous êtes prévenu... c'est que je n'aime pas vraiment parler de moi...

Bon enfin... euh... je commence où? Par le début? Bon d'accord... je suis né... ça vous va? Je suis né dans un petit village de l'Angleterre nommé York... Bon peut être pas si petit si on veut... je ne voudrais pas vous offusquer... mais bon, dans ce temps-là la ville commençait à peine à reprendre sa place. Elle avait été vidée après le Moyen-Âge, mais dans les années de ma naissance, la population augmentait assez rapidement. Il y avait plein de nouvelles maisons, de nouveaux arrivants... bref, la ville était assez chouette. Revenir à moi? Ah désolé... je me suis emporté... bon je suis né dans une famille tout à fait banale... mes parents travaillaient tous les deux très fort pour pas beaucoup d'argent mais ça nous suffisait. Lorsque je suis né, ma mère n'a jamais compris pourquoi j'avais les mains toutes noires... On distinguait difficilement une petite croix au dos de chacune de celles-ci. Je ne savais pas pourquoi non plus, mais ma mère m'avait dit que c'était unique, que ça devait être divin, mais que je devrais le cacher. J'ai accepté, après tout ce n'était pas très difficile de porter des gants! Bref j'ai vécu... assez simplement… j’avais une sœur avant… je n’aime pas vraiment parler d’elle mais… si vous insistez… Vous insistez ? Euh mais euh… bon si vous voulez… Donc j’avais une sœur du nom d’Anna qui était quelques années plus jeune que moi. Je m’en occupais comme je le pouvais, après tout j’étais un garçon assez renfermé… je le suis toujours d’ailleurs… vous aviez remarqué ? Bon désolé… Je sais je m’excuse souvent pour rien… continuer mon histoire ? Ah pardon… donc je m’occupais autant que possible d’Anna puisque nos parents travaillaient trop souvent. Mais un jour, quelque chose… arriva…

Je m’excuse tout de suite si je m’arrête au milieu de mon histoire, c’est que je n’aime vraiment pas en parler. J’ai fait une grossière erreur… qui continue de me glacer le sang même aujourd’hui… j’ai tué… ma propre sœur…

C’était il y a quelques mois de cela, moi et ma sœur étions en train de… de rien faire finalement, on était simplement installé dans sa chambre et on parlait de tout et de rien, lorsque la pluie a commencé à tomber. J’avais travaillé toute la journée, j’étais épuisée, mais elle voulait aller dehors pour marcher dans la pluie, ou enfin courir un peu partout. Je savais que même si j’essayais de m’y opposer je n’y arriverais pas, après tout elle avait toujours eu raison de mes réticences, et je n’aime pas faire fâcher les gens. Donc, malgré mon épuisement, je l’ai suivi dehors…

La pluie fine qui tombait du ciel était assez agréable en fait, mais nous nous sommes trop éloigné de chez nous, et du coup ni moi ni Anna ne connaissaient ce coin de la forêt dans lequel nous étions. En plus la pluie était devenue encore plus forte, nous faisant greloter. Pourtant elle riait, elle aimait beaucoup la pluie…

La forêt cependant avec la noirceur commençait à me faire peur, très peur. Et quand j’ai vu que nous n’étions pas seul non plus… je me suis mis à paniquer. Je voyais des formes mauves, des espèces de boules avec des canons partout. Je ne savais pas ce que c’était, mais on m’a appris que c’était des Akumas. Lorsque j’ai vu que ceux-ci se retournaient vers nous, j’ai pris peur. J’ai crié à Anna pour qu’elle lève les yeux au ciel, ce qu’elle fit. Nous nous sommes mis à courir comme des forcenés, avec les Akumas à nos trousses. Je pense qu’ils gagnaient du terrain, mais j’avais trop peur pour me retourner. Cependant, avec la pluie, mon pied a glissé près d’une espèce de fosse, un genre de grand trou naturel mais que je n’avais pas vu du tout. Lorsque j’ai glissé, mon réflexe… mon réflexe a été de m’agripper au bras d’Anna, qui est aussi tombée… La pelouse humide nous a fait glisser vers la fosse, mais j’ai eu la chance de sentir mon pied s’agripper dans une ronce. La douleur m’envahit aussitôt, le pied venait de casser sur le coup. Anna… Anna est morte… par ma faute… elle glissait aussi vers la fosse, mais ce n’est pas une ronce qui l’a arrêtée… c’est un rocher… Je l’ai entendue se cogner contre le rocher… d’un seul coup... puis j’ai vu son corps s’arrêter, maintenant appuyé sur celui-ci. Elle ne bougeait plus du tout, j’avais très peur car je ne voyais presque rien et ma jambe continuait de me faire ressentir la cassure.

J’ai à peine eu le temps de bouger que les Akumas étaient par-dessus moi. Déjà j’étais toujours pris par la ronce, mais en plus chaque mouvement ne faisait qu’empirer l’état de mon pied. Ils ont pointé leur cannons sur moi, j’ai fermé les yeux et j’ai hurlé le nom de ma sœur…

J’avais les yeux fermés, j’ignorais donc ce qui venait de se produire… j’étais tellement niais à l’époque, je ne connaissais rien à rien… c’est encore vrai en fait, mais en moins pire… Après plusieurs secondes, comme je n’étais pas mort, j’ai ouvert un peu les yeux. Il y avait un grand homme devant moi, qui semblait essoufflée, mais il n’y avait plus de trace des démons… Il avait une arme dans les mains, qu’il rangea alors que je le regardais. J’essayais d’être subtil et discret, j’avais toujours peur et je ne savais pas comment était Anna. Mais en tentant de bouger, je n’ai pas pu retenir un cri de douleur. Il s’est retourné… Et a regardé mes mains… je suppose que ce serait un bon moyen pour dire qu’un de mes gants était tombé par terre ? Je n’y pensait tout simplement plus, la frayeur ayant le plein contrôle de mon corps. Il s’est avancé jusqu’à moi alors que j’essayais de mettre le plus de distance entre moi et lui, même si ma jambe était toujours prise. J’avais tellement peur… Il a tranché la ronce qui me retenait, mais en faisait ça mon pied s’est douloureusement remis en place. J’ai hurlé, et je crois que j’ai été dans les vapes pendant quelques secondes, parce que lorsque j’ai rouvert les yeux l'homme tenait mes mains et les regardait avec insistance alors que j’étais sur le dos, avec un sérieux mal de tête…

-Ne… ne m’approchez pas !
-Du calme… tu sais tes mains ce qu’elles font ?
-Mes mains ? Mais… elles…elles… elles font rien elles sont juste noires…
-Ce sont des armes… anti-akumas… anti bestioles qui t’ont attaqué… je ne me trompe pas en disant que tu ne sais pas ce qu’est un exorciste ?

Je tentais de réfléchir, mais rien ne me venait. Je n’avais jamais entendu parler de tout ça avant. L'homme a voulu m’expliquer, mais je l’ai interrompu avant en criant :

-ANNA !

Je m’agitais de tous les côtés, et je la vis, couché maintenant sur le dos, comme si elle avait bougé… et donc qu’elle était en vie…

-Anna ? La jeune femme qui était avec toi ?
-Si ! Est-ce qu’elle va bien ?
-Écoute… j’ai bien peur de n’avoir pour toi que des mauvaises nouvelles…

Je ne le croyais pas… Anna ne pouvait pas m’avoir quitté ainsi d’un seul coup ! Je tentai de me lever, mais mon pied, même s’il était en place, était beaucoup trop enflé et douloureux. Je rampai jusqu’à son corps, sous le regard analytique de l'homme devant moi. Je n’avais qu’une idée en tête : voir Anna respirer, bouger, parler, n’importe quoi, un simple signe comme quoi elle était en vie ! Mais… lorsque je l’atteignis, la pluie commençait à peine à se calmer, je… je voyais que… que son corps ne bougeait plus… Lorsque je me suis agenouillé à ses côtés, j’ai passé ma main derrière sa tête… pour la ramener à moi, maintenant pleine de sang… Une grande plaie ouverte, faite lors de son arrêt brusque contre le rocher, laissait encore couler tranquillement son sang…

J’ai pleuré… j’ai pleuré et crié qu’on vienne me prendre à sa place, que c’était ma faute si elle était morte et que si une justice dans ce monde existait, alors qu’on vienne me tuer sur le champ et qu’on la ressuscite. Personne ne répondit à mes plaintes…

-Petit… Amène des branchages… on va fabriquer un brancard et la ramener au village…

C’était l’exorciste qui avait parlé. Je ne sais pas pourquoi, mais entendre sa voix semblait me ramener à la raison… Effectuer une tache aussi stupide que ramener des branchages me ramena dans le vrai monde… Des larmes coulaient toujours de mes yeux, et avec mon pied salement amoché, impossible d’être efficace. De toute façon, c’est lui qui fit le gros travail : le temps que je me trouve une branche assez solide et pas trop mouillé pour me faire une béquille temporaire, le brancard était presque construit. Je ne sais pas pourquoi, mais dans mon état mental, j’aurais sans doute suivi n’importe qui, tant qu’un semblant d’autorité me guiderait. Je n’avais plus la raison… Je ne l’ai toujours pas d’ailleurs…

Avec le brancard improvisé, l’exorciste marcha devant, alors que je restais aux côtés de ma sœur, soutenant avec grand peine le rythme de 'homme dont j’ignorais toujours le nom. Je… je me souviens à peine de cette partie… nous avons marché jusqu’à York… mais ma tête était avec ma sœur… je m’en voulais, je m’en veux encore… c’est ma faute, c’est évident… et je ne savais pas quoi faire.

Il nous fallut sans doute plus d’une heure pour atteindre le village. Sous ses demandes, j’indiquai à l’exorciste où était la maison de mes parents. Elle cogna, et lorsque ma mère ouvrit la porte… Elle lui dit… sans lui dire ce qui s’était passé, elle lui dit simplement, presque froidement, que leur fille était morte.

Je… j’arrive à peine à me souvenir de cette scène… Ma mère éclatant en sanglots et se jetant sur le brancard, mon père jaillissant du portique une seconde plus tard, lui aussi en larme. Je me jetai sur eux, fermant ainsi avec ma sœur un cercle d’amour pur… Je… je crois que c’est à ce moment que j’ai réalisé que c’était vrai… qu’elle était vraiment partie… que je ne la reverrais plus jamais…

Mes parents m’ont demandé ce qui s’était passé… je leur ai tout dit… tout… les Akumas, ma chute, le fait que je m’étais rattrapé à son bras, que nous avions tous les deux glissé dans l’herbe humide et qu’elle était morte par ma faute… Mon père nia tout, m’assurant que ce n’était pas ma faute. Je ne le crois pas… je sais ce qui s’est passé, je sais que je suis coupable… Je crois qu’il a dit ça simplement pour me rassurer… Mais qu’importe, l’ambiance n’était pas aux accusations… et d’ailleurs parlant d’accusations… avant qu’elles ne surviennent de toute part… l’exorciste me prit à part, m’expliquant les grandes lignes de la Congrégation des Ombres… Je n’avais nulle part où aller, et je savais que bientôt, les commérages sur la mort de ma sœur surviendraient… je voulais les éviter, je n’avais jamais eu la force de m’opposer aux gens de mon village… et je suivis donc l’exorciste. Je quittai ma maison dans la nuit deux jours plus tard, et suivit l'homme jusqu’où il m’amenait…

Durant le trajet, il tenta de me changer les idées… Je ne crois pas qu’il était concernée par mon état, mais il cachait au mieux son agaçement. Il me parla beaucoup plus de la Congrégation pendant notre voyage, et m’expliqua aussi ce que représentaient mes mains. Je ne savais toujours pas à quoi elles servaient, mais en faisant le vide à la demande de l’exorciste, je finis par faire jaillir de mes poings des blocs noirs comme de l’obsidienne. Ces blocs flottaient à quelques mètres de moi et suivaient le mouvement de mes mains. Si j’avais les bras complètement replié, les poings au niveau des épaules, les blocs étaient à quelques centimètres devant moi, alors que si je tendais le bras, ceux-ci flottaient à environ une dizaine de mètres devant moi. Je ne savais pas que je pouvais faire ça… j’ai beaucoup appris sur mes pouvoirs pendant ce court voyage, mais au moins je savais comment l’activer. Je n’ai pas affronté d’Akumas pendant le voyage, en fait je n’en ai encore jamais affronté, mais j’espère que ça n’arrive jamais… Bref me voilà, j’espère que mon histoire vous a plu… monsieur… Lee ?


SIGNE PARTICULIER


Ses mains qui sont noirs et une croix renfoncé est sur le dessus de celles-ci.


H.R.P


Votre âge : 21 ans
Un pseudo : Orignal203
Votre niveau de rp : À vous d'évaluer, je dirais moyen
Comment avez vous connu le forum ? : Lavi et Éleonnora !!!
Un petit mot à ajouter ? : Mot ?
Code : ~ Validé par Lavi ♪ ~





Dernière édition par Stephen Sinclair le Lun 15 Oct - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Stephen Sinclair   Mar 18 Sep - 21:17

Validation ♪ ~

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Stephen Sinclair   Mar 16 Oct - 12:41

Ne me regardes pas avec cet air de chien battu vindiou !
*tente de mettre la vignette de refus de perso mais se fait mordre par Lavi* Ok ok...


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stephen Sinclair   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stephen Sinclair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stephen Weiss
» (M/lIBRE) STEPHEN AMELL
» (M) Ugo Pennaccini | Stephen Amell [LIBRE]
» (M) Stephen AMELL — But when it comes to you I'm never good enough
» (M/LIBRE) ∫ STEPHEN AMELL, DYLAN BRUCE, DAVID GIUNTOLI, …

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Rpg :: Avant de commencer :: Fiche de personnage :: Les Fiches Validées-
Sauter vers: