◘ ◘ ◘ Un monde déchiré par les guerres, un combat entre le bien et le mal, quel camp sera le votre ? ◘ ◘ ◘
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je reste une exorciste [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Mar 29 Mai - 12:15

Lenalee marchait aux cotés de son frère, le Grand Intendant Komui, arpentant les couloirs pour se diriger vers le laboratoire de ce dernier, lorsqu'une personne les accosta précipitamment.

" Grand Intendant ! Grand Intendant ! L'un de nos traqueurs vient de nous contacter, vous devriez jeter un œil à ça."

Le chinois saisit le rapport qui lui était tendu, posant un regard impassible sur celui ci, parcourant rapidement les informations du regard. Soudain une lueur apparut dans ses rétines, semblant scintiller derrière ses lunettes. Il releva la tête pour regarder l'homme en face de lui, puis la reposa sur la fiche qu'il tenait entre ses mains.

" Êtes vous sur ? Ce n'est pas la première fois que nous pensons l'avoir retrouvée..."


L'homme en face de lui opina vivement.

" Pas d'erreur possible cette fois monsieur."
" Hmm... je lis ici qu'elle aurait perdue la mémoire ? Ainsi n'a t elle plus de souvenir de ce qui c'est passé cette fois là ? "

Komui resta un instant interdit, réfléchissant a toute vitesse. Depuis quelques temps le nombre d'exorcistes en vie s'était considérablement amoindris, et il savait a quel point un compatible était précieux pour l'Organisation. Cependant le cas actuel était délicat et il craignait que si l'information arrivait aux oreilles du Vatican, ses supérieurs fassent fi du détail d'amnésie et envoie quelqu'un s'emparer de la femme sans précaution de douceur. Que faire ? Il fallait agir vite.

" Que ce passe t il Nii-San ? Tu sembles inquiet ? "

Komui ne répondit pas, le regard dans le vague. Lenalee n'aimait pas voir le tracas s'installer sur le visage de son frère, et même si d'ordinaire elle ne se mêlait pas des affaires de gestion de celui ci, elle ne put cette fois contenir sa curiosité, se hissant un peu pour évaluer à son tour le rapport du regard. En quelques secondes elle repéra un nom parmi les lignes d'informations. Sasha Winthrope. Le nom ne lui disait rien, mais l'explication fournie par le reste du rapport évoqua chez elle quelque chose. A plusieurs reprises elle avait pu involontairement lire des brides de rapport concernant une compatible en fuite depuis sa jeune enfance, alors qu'elle rangeait un peu le bureau de son frère. Était ce elle ?

Un pincement serra le cœur de la Chinoise. Elle aussi autrefois avait essayée de fuir la Congrégation, alors qu'elle n'était qu'une enfant. Si ses tentatives n'avaient pas échouée, c'est peut-être son nom qui serait aujourd'hui inscris sur le rapport de son frère. La pensée fit frémir le corps frêle de la demoiselle. N'étant pas naïve elle sait très bien comment était géré les compatibles considérés comme déserteur. Lenalee se sentait tellement proche de l'histoire de cette jeune femme, elle ne voulait pas qu'il lui arrive malheur, elle ne voulait pas qu'elle soit, a son instar, enchainée a un lit, obligée de se synchroniser. Non ! Il y avait d'autres façons de faire.


" Nii-San, laisses moi aller la chercher s'il te plait !!"

Le Grand intendant sortit de ses pensées, posant un regard sur sa sœur. Bien sur, l'idée lui avait traversé l'esprit, Lenalee ayant l'ampathie suffisante pour faire en sorte que tout se passe bien. Mais elle était si fragile sans son innocence, d'autant que le comte semblait s’intéresser d'un peu trop prés a elle. Il n'avait pas envie de mettre sa sœur en danger. Cependant il savait que quand elle avait ce regard là, déterminé, têtu, il ne pourrait pas l'en empêcher. Avec un soupir résigné il reprit la parole, acceptant a contre cœur.

" Très bien Lenalee, mais je refuse de te laisser y aller seule. Un exorciste viendra avec toi, c'est plus prudent."

Un exorciste ? Lenalee referma doucement ses doigts sur le volant de tissu noué à sa ceinture. C'était donc ainsi ? Même si elle portait toujours l'uniforme des élus de dieu, elle n'était plus vue de la sorte par le quartier général? Les larmes montèrent a ses yeux. Fichu innocence, pourquoi n'était elle plus réceptive ? N'avait elle pas eut largement le temps de se recharger dans le giron de la gardienne ? Tant pis, puisqu'elle refusait de s'unir à nouveau pleinement à la demoiselle, elle ferait sans, elle n'avait pas besoin d'elle pour être une exorciste.

" Je suis toujours une exorciste Nii-San ! Je peux me défendre seule, je peux être forte ! Il est inutile de mettre qui que ce soit en danger pour moi ! "


Elle avait élevée la voix, celle ci résonnant dans le couloir, attirant quelques regards curieux. Les dents serrées, les larmes toujours aux yeux, comprimant le bout de tissu dans sa main, elle fixait a présent son frère avec plus de détermination qu'elle n'en avait jamais eut. Elle voulait être utile, elle ne supportait plus son impuissance.

Komui lui fit un doux sourire.

" Je suis désolé Lenalee, mais si tu veux t'occuper de cette mission, ce sera avec un autre exorciste à tes cotés, ce n'est pas négociable."


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.


Dernière édition par Lenalee Lee le Jeu 14 Juin - 15:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Mar 29 Mai - 17:02

Après avoir passé la soirée et une bonne partie de la nuit à lire, Lavi était retourné à sa chambre pour prendre quelques heures de repos. Il n'était certes pas en mission en ce moment mais s'il n'avait pas ses six heures minimum de sommeil, il n'était plus bon à rien. Il s'était d'ailleurs surpris à somnoler en plein milieu de sa lecture, ce qui l'avait convaincu qu'il valait mieux laisser là son livre pour le moment et aller dormir un peu afin d'être plus à même de pouvoir continuer son travail. Il était inutile de se forcer et de bâcler ce qu'il avait à faire dans l'espoir de terminer plus vite. Autant il y avait certaines choses qu'il faisait sans vraiment y faire trop attention, autant il redoublait de vigilance lorsqu'il s'agissait de ses obligations de Bookman.

C'est donc en trainant les pieds que Lavi avait rejoint son lit, constatant en passant que Bookman occupait déjà le sien. Il était rare de voir le vieil homme aller au lit avant lui, ce qui témoignait de l'heure tardive qu'il devait être. N'ayant pas d'horloge sous la main, le rouquin ne pouvait que supposer qu'il s'agissait du petit matin en regardant par la fenêtre de la pièce. Etant dépourvue de rideaux, les vitres laissaient entrer facilement le jour lorsque celui-ci était présent. Ce n'était pas encore le cas mais la nuit commençait à s'éclairer doucement au loin. Cela suffit à confirmer au jeune exorciste qu'il était vraiment temps de s'allonger un peu. Il ne s'attarda pas davantage et grimpa sur son lit, s'endormant dès qu'il posa la tête sur l'oreiller.

Le soleil vint chatouiller le visage du rouquin, le chauffant agréablement mais l'éclairant un peu trop à son goût. Pour le fuir, Lavi se tourna sur le côté, préférant lui présenter son dos. Malgré ça, il ne parvenait pas à retrouver le sommeil maintenant qu'il était réveillé. Après avoir changé trois ou quatre fois de position pour essayer d'en trouver une qui lui convenait, il finit par se lever, admettant que ce n'était plus la peine d'essayer de prolonger son sommeil. Jetant un oeil par la fenêtre, il remarqua qu'il faisait grand beau temps. Il n'allait pas pouvoir en profiter des masses puisqu'il allait de nouveau devoir s'enfermer dans la bibliothèque à potasser divers ouvrages. Tant pis, c'était bien le dernier de ses soucis.

Descendant de son lit, il vit alors que Bookman était toujours dans le sien, dormant paisiblement. Cela devait être un trait caractéristique chez les Bookmen de dormir longtemps. Malgré le fait que Lavi passe parfois des journées entières à dormir, il se réveillait toujours avant le vieux Panda. Et comme chaque matin ou presque, le rouquin se pencha au dessus de la tête de son maître pour le regarder dormir brièvement avant de lui arracher un cheveu. Comme d'habitude, à part un grognement, il n'y eut pas d'autres réactions de la part du vieil homme encore endormi. A force, Lavi se demandait comment cela se faisait qu'il ne soit pas encore chauve. Les cheveux et Bookman, une véritable histoire d'amour.

Maintenant que son petit rituel matinal était fait, Lavi s'étira longuement avant d'attraper une serviette, la passant autour de son cou. Il ne s'attarda pas plus et se dirigea vers les salles d'eau pour prendre une bonne douche chaude pour commencer à se réveiller correctement. Sans son café quotidien, il savait que de toute façon, il conserverait la tête dans le gaz. Malgré tout, il resta un certain temps sous le jet d'eau, ressassant mentalement ce qu'il avait lu la veille afin de pouvoir se remettre rapidement au travail une fois habillé. Sortant de la douche au bout de plusieurs dizaines de minutes, Lavi se sécha rapidement et retourna à sa chambre pour se changer. Pas de mission aujourd'hui, inutile de mettre son uniforme. Il se contenta donc d'un pantalon et d'un t-shirt, agrémentés de divers accesoires. Il ne prit pas la peine d'enfiler son bandana, laissant ainsi à ses cheveux le loisir de sécher à leur aise.

Bookman dormant toujours, Lavi sortit de la pièce pour le laisser en paix, prenant la direction de la cantine afin de prendre au moins un café et quelque chose pour câler son estomac avant de partir pour la bibliothèque. Bras croisés derrière la tête, Lavi arpentait les couloirs d'un pas lent, offrant un sourire à ceux qu'il croisait. Il n'était là que depuis presque trois ans mais il connaissait tous les visages des membres de la Congrégation. Certains mieux que d'autres mais aucun ne lui était inconnu. Cependant, ce n'est pas un visage mais une voix qui fit stopper le rouquin, s'interrogeant sur ce qu'il se passait. A l'autre bout du couloir se trouvait un grand homme facilement reconnaissable par sa tenue blanche et son éternel béret de la même couleur. Face à lui se tenait une jeune femme qui semblait en pleine discussion avec lui. Lavi reconnu sans peine Lenalee et Komui et ne s'étonna pas de les trouver là. Ils étaient un peu comme des siamois à toujours s'inquiéter l'un pour l'autre, il n'était donc pas étonnant de les voir ensemble.

Ce qui étonnait l'exorciste, c'était surtout le haussement de voix soudain qu'il avait entendu. Ils se disputaient ? Lenalee tournait le dos à Lavi et celui-ci ne pouvait donc voir que l'expression de son frère, pourtant paisible. Une divergence d'opinion peut-être ? Depuis que la jeune femme ne possédait plus son Innocence, elle se sentait comme inutile et le vivait assez mal. C'était compréhensible, difficile de l'en blâmer. Ignorant quel était le souci exact, Lavi se dirigea néanmoins vers eux et s'arrêta à la hauteur de Lenalee
.

« Vous faites jamais la grasse matinée ? Vous devriez essayer un jour ! » fit-il remarquer en souriant

Pour le rouquin, ils se levaient toujours bien trop tôt. D'ailleurs si cela ne tenait qu'à lui, il serait encore en train de dormir à l'heure qu'il était. Il était connu pour être une sacrée marmotte et ne s'en cachait pas. Il aimait d'ailleurs taquiner les autres à ce propos. Sentant qu'il valait mieux détendre l'atmosphère, il adopta son attitude habituelle, se voulant détendu et cool. Puisqu'il était proche de Lenalee et qu'il la sentait sur les nerfs, il passa son bras autour de ses épaules dans un geste affectueux. Il n'avait entendu que la fin de la conversation et ignorait de quoi il était question, mais il tenta tout de même de s'y intégrer
.

« Ca parlait d'exorciste, nan ? T'as de la chance Komui tu le sais ça ? T'as justement d'vant toi la meilleure ! Mais même les meilleurs ont b'soin de soutien et puis faut bien un moins bon pour comparer ! J'me propose donc pour être l'homme de la situation. J'sais pas pourquoi faire mais j'me propose ! » affirma t-il en hochant la tête d'un air décidé

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Mar 29 Mai - 19:20

Pas négociable... Komui n'avait pas pour habitude de refuser quelque chose à sa sœur, mais cette fois il devait endosser le rôle de Grand Intendant, faisant fi des faiblesses de ses sentiments. Oui, il était évident que Lenalee souhaitait plus que tout donner l'illusion d'être toujours un membre utile à l'organisation et le fait de lui autoriser une petite mission telle que celle ci ne pouvait que redonner un peu d'éclat à ses yeux atrocement terne depuis qu'elle était rentrée désynchronisée. Mais le Chinois ne pouvait risquer de la mettre en danger, ou de risquer l'échec de la mission pour voir ce retour de lumière chez sa sœur.

Lenalee comprit tout cela, elle comprit que si son frère restait sur ses positions c'était pour son bien. Elle était en colère face à la décision qu'il venait de prendre, mais ne lui en voulait pas. Non, sa rage était orientée vers elle même, vers son impuissance, vers sa fragilité, vers son innocence qui après lui avoir fait endurée milles tourments l'avait abandonnée. Mais la mission ne concernait pas qu'elle. Même si c'était une épreuve que s'auto infligée la demoiselle, le but réel était après tout de récupérer une jeune femme et de lui éviter l'indisposition d'un envoyé moins conciliant. Oui, Lenalee voulait aider cette inconnu dont l'histoire résonnait a la sienne et pour ce faire elle devait accepter l'aide d'un autre personne. Ce n'était pas l'heure d'être égoïste.

Serrant les dents pour ravaler sa fureur, elle s'apprêtait a répondre a son frère que puisqu’elle n'avait pas le choix, elle acceptait la présence d'un autre exorciste a ses cotés, a contre cœur. Cependant elle n'eut pas le temps de formuler quoi que ce soit car une voix familière se fit entendre derrière elle.

« Vous faites jamais la grasse matinée ? Vous devriez essayer un jour ! »

Inutile de se retourner, elle savait fort bien de qui il s'agissait. Lavi. Elle ne souhaitait pas qu'il la voit dans cet état, aussi tournât-elle la tête à l'opposé de l'endroit où il venait de se planter, essuyant ses yeux du revers de la manche. Le rouquin semblait de bonne humeur ce matin, en fait il paraissait presque toujours jovial, et pour une fois qu'il était levé si tôt, elle ne voulait pas gâcher son début de journée à l'inquiéter. Une fois ses larmes totalement effacée elle redressa la tête en forçant un sourire joyeux, qui se crispa lorsque le garçon reprit la parole. Heureusement le bras qu'il avait passé autour de ses épaules la réconforta et elle parvint à tenir l'illusion sans s'effondrer.

« Ca parlait d'exorciste, nan ? T'as de la chance Komui tu le sais ça ? T'as justement d'vant toi la meilleure ! Mais même les meilleurs ont b'soin de soutien et puis faut bien un moins bon pour comparer ! J'me propose donc pour être l'homme de la situation. J'sais pas pourquoi faire mais j'me propose ! »

Le regard de Komui s'était embrasé d'un étrange lueur lorsque le jeune exorciste borgne avait entouré les bras de sa sœur. Sur le coup il était assez... effrayant, développant même une sorte de tic nerveux de la lèvre supérieure. Heureusement, lorsque Lavi se proposa d'escorter sa sœur, l'Intendant se reprit. Après tout, Lavi était un excellent exorciste et il avait toujours fait en sorte de protéger la Chinoise, il était donc une personne tout disposée pour cette mission. De plus il était libre, refuser serait idiot.

" Non Lavi tu n'es pas obli... "

" Très bien Lavi, puisque tu te proposes, tu accompagneras Lenalee... et prends garde a toi si il lui arrive quoi que ce soit."

Son regard s'embrassa une nouvelle fois avant qu'il ne replace correctement son béret en tournant les talons, esquivant les protestations de sa soeur, lui plaçant le rapport entre les mains.

" Lenalee, je te laisse le briefer sur votre mission, j'ai beaucoup de travail qui m'attend."

La demoiselle poussa un soupir résigné.

" Beaucoup de travail... je suis sure que tu vas t'assoupir sur ton canapé Onii-San..."
murmura t elle avant de tourner le visage vers Lavi. " Bonjour Lavi, désolée pour tout ça. Tu vas bien aujourd'hui ? Tu es levé bien tôt, il y a un problème ? "

Avant de commencer a expliquer la mission qui les attendait, Lenalee tendit le rapport au futur Bookman, sachant pertinemment bien que celui le lirait en quelques secondes à peine pour ne plus en oublier un mot. Elle profita de ce très court laps de temps pour essayer d'effacer la pseudo dispute qu'elle venait d'avoir avec son frère de son esprit. Elle détestait lui crier dessus et s'en voulait déjà énormément de l'avoir fait. Après tout, il n'était pas responsable si elle n'était plus en mesure de veiller sur ceux qu'elle aime. Elle reporta son attention sur le rouquin occupé à lire.

" Merci, Lavi. Tu as entendu que nous avions besoin d'un exorciste et tu n'as pas hésité à te proposer sans savoir de quoi il s'agit. Je te remercie d'être toujours là quand on a besoin de toi, vraiment. "


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Mar 29 Mai - 20:40

Lavi était d'un naturel curieux et adorait se mêler de ce qui ne le regardait pas. Il voulait toujours tout savoir, tout connaitre, tout apprendre. Ainsi, même lorsque certains sujets étaient du domaine du privé, il avait du mal à respecter cette limite, s'incrustant toujours partout. Il testait le terrain par sa présence, se renseignant ainsi pour savoir si oui ou non, il dérangeait. Ce n'était pas toujours parce que cela éveillait un intérêt chez lui, il le faisait parfois aussi pour aider ses amis d'une façon ou d'une autre. Parfois, une simple présence peut changer bien des choses et soulager des maux dont on ose pas aborder le sujet. C'est pour cette raison qu'il s'efforçait de toujours être présent pour ceux qui étaient désormais chers à son coeur. C'était plutôt curieux et paradoxal pour lui qui savait parfaitement que c'était plus un poids qu'autre chose pour son futur rôle de Bookman. Peut-être n'en était-il plus digne après tout. Mais puisqu'il s'agissait de son destin, il désirait ne pas en être qu'un simple spectateur et aussi pouvoir le modeler à sa façon. Il avait un coeur, qu'il le veuille ou non et pour le moment il lui était difficile de le faire taire. Les adieux seraient bien sûrs déchirants, mais il préférait ne pas y penser pour le moment.

Alors qu'il s'approchait du duo familial, le rouquin se demandait de quoi il retournait. Il était rare de les voir avoir une opinion divergente ou même de hausser la voix pour une raison ou pour une autre. Cependant, il devait reconnaitre que Lenalee était à fleur de peau dernièrement. Le résultat de la perte de son Innocence sans doute. Elle qui était un des piliers des exorcistes présents et qui était toujours très investie au sein de la Congrégation, il devait lui être difficile d'accepter son état actuel. Lavi ne pouvait que la comprendre. A force de la cotoyer et d'avoir combattu à ses côtés, il savait comment elle fonctionnait. Il ne pouvait pas faire grand chose à part lui témoigner son soutien. Il n'était pas toujours des plus fins mais c'était sa façon à lui d'essayer de lui changer les idées.

Maintenant qu'il était à leur hauteur, Lavi pu capter quelques bribes de conversations. D'après le peu qu'il avait entendu, il était fort possible que Lenalee souhaite partir en mission et que son frère le lui refuse puisqu'elle n'a plus aucun moyen de se défendre si les choses tournent mal. Difficile de reprocher à Komui de vouloir protéger sa soeur. Sans Innocence, n'importe qui était vulnérable, même le plus doué des exorcistes. Lavi avait beau être un expert en survie et savoir se défendre de diverses façons, s'il ne possédait pas son maillet, il ne tiendrait pas bien longtemps face à des Akuma, quelque soit leur niveau.

Comme si de rien n'était, Lavi les salua non sans les taquiner, passant son bras autour de Lenalee pour lui témoigner son affection mais également son soutien. Comme il s'y attendait, Komui ne manqua pas de le dévisager. S'il avait eut des fusils à la place des yeux, le rouquin serait probablement mort à l'heure qu'il était. Pour le grand Intendant, sa soeur était ce qu'il avait de plus précieux et gare à celui qui osait poser les mains dessus. Cependant, il ne fit aucune réflexion, se contentant de désapprouver du regard. Lenalee elle, détourna simplement la tête comme si elle ne voulait pas le voir. Aucun des deux ne répondit à sa petite boutade. Avait-il jeté un froid plutôt que de réchauffer l'ambiance ?

Lavi ne se laissa pas démonter pour autant et enchaina, proposant alors son aide pour la mission dont les deux chinois parlaient peu avant. Il ignorait de quoi il s'agissait ou même ce qu'il fallait faire mais ce n'était pas ça le plus important. S'il pouvait aider Lenalee, il le ferait sans hésiter. Celle-ci ne pouvait partir en mission sans renfort, c'est donc tout naturellement que le rouquin se proposa en tant que tel. Lavi ne s'attarda pas sur l'air courroucé de l'Intendant, préférant nettement voir le sourire de sa soeur maintenant qu'elle avait osé tourner la tête vers lui. Ce n'était pas un sourire sincère, Lavi le sentait bien. Après tout, il avait feint ses propres sourires pendant de longues années. Question mensonges et tromperies, il en connaissait un rayon mais il n'en était pas fier.

Lenalee ouvrit la bouche pour refuser son aide mais Komui la coupa pour lui donner le feu vert. Celui-ci ne manqua pas de placer une petite menace dans sa phrase, l'air de rien. Le chinois pouvait être confiant, Lavi ne laisserait rien de mal arriver à son amie. S'il le fallait, il risquerait sa vie pour elle. Ce n'était pas la première fois et sûrement pas la dernière. Restait à sa voir en quoi consistait la fameuse mission
.

« J'y veillerai comme à la prunelle d'mon oeil, sois sans crainte. Aucun ennemi ne la touchera. » répondit-il avec un léger sourire en coin, resserrant légèrement son étreinte sur la jeune femme

C'était sa façon à lui de sous-entendre qu'il ne se priverait pas lui de la toucher, juste pour embêter Komui parfois bien trop protecteur avec sa soeur. Elle était tout de même assez grande pour se défendre ou choisir d'être plus ou moins proche des gens. Un jour, il allait falloir qu'il l'accepte. Il ne s'attarda pas plus, refilant le rapport à sa soeur avant de soit-disant, retourner s'occuper de sa montagne de travail. Si la montagne en question était bien réelle, Lavi émettait un doute quant au fait qu'il s'en occupe vraiment. Lenalee fut également sceptique face à une telle déclaration, murmurant qu'elle supposait que son frère allait en profiter pour dormir un peu. Etant juste à côté d'elle, Lavi put entendre ce qu'elle venait de dire à voix basse
.

« J'te parie que dans cinq minutes, on l'entendra ronfler à l'aut' bout de la Congrégation ! » fit-il avec un sourire amusé

Lenalee ne s'attarda pas sur son frère et demanda au rouquin comment il se portait, s'inquiétant même de le voir levé de si bonne heure, contrastant avec ses habitudes. Lavi ne put s'empêcher de sourire face à cette question. Arrêterait-elle un jour de s'inquiéter pour tous les membres de la Congrégation ? Elle commençait à le connaitre un peu trop bien
!

« Tout va bien, t'en fais pas. L'soleil m'empêchait juste de dormir. Un jour j'penserai à installer des rideaux ! L'monde appartient à ceux qui s'lèvent tôt il parait... P't'être qu'aujourd'hui je vais pouvoir conquêrir le monde ! A défaut, je me contenterai de conquêrir une tasse de café... pour commencer ! » répondit-il avec entrain

Lavi ne lui demanda pas si elle allait bien en retour. Non pas qu'il s'en moquait ou par manque de politesse mais il l'avait vu faire un geste de la main au niveau de ses yeux. Aucun doute qu'elle pleurait ou retenait ses larmes. Inutile donc d'enfoncer le couteau dans la plaie en lui demandant si tout allait pour le mieux. Elle aurait probablement mentit pour ne pas l'inquiéter davantage de toute façon. La jeune femme lui tendit le rapport qu'il attrapa d'une main, lâchant sa prise sur elle, se décalant un peu. Fourrant sa main libre dans sa poche, il parcouru rapidement les lignes du rapport. Cela lui disait quelque chose... Probablement avait-il déjà lu quelque chose à ce sujet auparavant. Pourtant, le nom ne lui disait rien, étrange. Mais ce qui captait le plus son attention dans le document, c'était le fait que cette histoire lui semblait étrangement familière. En tant que Bookman, il avait eu accès aux archives et ne s'était pas privé de les consulter. Il avait alors appris diverses choses sur ceux qui résidaient ici depuis longtemps. Entre autre, il avait pu lire certains rapports sur Lenalee et ses nombreuses tentatives de fuite.

Lavi jeta un rapide coup d'oeil vers elle avant de lui redonner le papier. La jeune exorciste le remercia alors de s'être proposé sans même savoir le but de la mission, appréciant son aide. Le rouquin ne voyait pas pourquoi elle le remerciait, trouvant cela normal d'aider ses compagnons. "Normal" ... Peu de temps auparavant il s'en serait bien moqué. Mais il n'était plus celui qu'il avait été et n'avait plus de raison de se priver d'intervenir lorsqu'on avait besoin de lui. Sauf si le Bookman s'en mêlait... ce qui n'était pas le cas pour le moment
.

« J'suis là pour ça tu sais. Puis si on peut pas compter sur ses coéquipiers, où irait l'monde ?! Tu pourras t'jours compter sur moi, quelque soit le problème. D'ailleurs c'est quoi l'but au juste ? Ramener la nana en question ? L'interroger ? La tester ? T'as les commandes, moi j'te suis ! » fit-il avec un sourire sincère

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Mer 30 Mai - 12:44

Lenalee plissa un peu les yeux sur son frère lorsque celui menaça Lavi. Elle avait pourtant l'habitude qu'il veille sur elle comme un papa poule, mais parfois son coté protecteur dépassait quelque peu les limites. Si en temps normal elle se contentait de le laisser faire, rougissant un peu à cause de son attitude, quand ça concernait ses amis proches elle aurait aimé qu'il soit un peu plus laxiste. C'était sans doute trop espérer.

Heureusement, Lavi n'était pas du genre a se laisser démonter facilement, connaissant bien la relation entre Komui et sa sœur, il ne s'offusquait pas de l'attitude de l'homme. Plus encore, la chinoise avait parfois l'impression qu'il en jouait pour taquiner le Grand Intendant. Le fait qu'il la serre un peu plus contre lui en formulant sa réponse accentua cette impression.

« J'y veillerai comme à la prunelle d'mon oeil, sois sans crainte. Aucun ennemi ne la touchera. »

Le cœur de Lenalee fut partagé entre deux émotions. Elle savait que même si Lavi disait cela sur un ton léger, il était sincère. Il avait à plusieurs reprises risqué sa vie pour la sauver. Le fait que son ami soit prêt à tout pour la protéger la toucha sincèrement. En fait elle ne pouvait s’empêcher d'être émue à chaque fois qu'une personne proche d'elle lui prouvait à quel point elle comptait à ses yeux. Mais d'un autre coté cette réplique raviva la peine qu'elle masquait en elle. Oui, Lavi était prêt à mettre sa propre vie en danger pour la protéger, et tout ça parce que elle même n'était plus capable de le faire. Était elle devenue un poids pour ses compagnons ? Un boulet noué à leur cheville qui les handicaperait lourdement si le danger venait à apparaitre ?

La jeune femme n'eut pourtant rien le temps de dire car elle fut surprise de se retrouver avec un rapport dans les mains, se faisant annoncer qu'elle devait s'occuper de tout expliquer au rouquin. Quand son frère s'éloigna, prétextant qu'il avait du travail, elle ne put retenir un petit commentaire sur lequel le jeune homme ne se priva pas de rebondir.

« J'te parie que dans cinq minutes, on l'entendra ronfler à l'aut' bout de la Congrégation ! »
" Cinq ? Je crois que tu surestime mon frère là, Lavi"

La petite plaisanterie raviva la bonne humeur dans le cœur de Lenalee, l'aidant à encore mieux masqué ses sentiments profonds. Redevenue un plus normale, son naturel prit le dessus et elle s'enquit de voir son ami debout si tôt, lui qui chérissait tant le sommeil.

« Tout va bien, t'en fais pas. L'soleil m'empêchait juste de dormir. Un jour j'penserai à installer des rideaux ! L'monde appartient à ceux qui s'lèvent tôt il parait... P't'être qu'aujourd'hui je vais pouvoir conquêrir le monde ! A défaut, je me contenterai de conquêrir une tasse de café... pour commencer ! »

Une tasse de café ? Ça c'était devenu son domaine, d'autant plus ces derniers temps. Elle décida d'aller lui en chercher une mais avant ça elle lui fournit le rapport, puisque en temps que Bookman il était en droit de les lires, le laissant collecter les informations couchée sur celui ci.

" Quand on rentrera je regarderai si je ne peux pas te trouver des rideaux. "

A présent elle se sentait vraiment mieux, même si la culpabilité d'avoir élevé la voix sur son frère la rongeait un peu. Sans l’intervention du rouquin les choses auraient pu être bien pire, et elle lui était reconnaissante d'être arrivé et de s'être proposé pour la mission. Elle l'en remercia donc.

« J'suis là pour ça tu sais. Puis si on peut pas compter sur ses coéquipiers, où irait l'monde ?! Tu pourras t'jours compter sur moi, quelque soit le problème. D'ailleurs c'est quoi l'but au juste ? Ramener la nana en question ? L'interroger ? La tester ? T'as les commandes, moi j'te suis ! »

" Comme tu peux le voir, il semblerait qu'elle ait perdue la mémoire, aussi je pense que le mieux serait d'aller la trouver sans la brusquer. Autant agir comme si c'était une nouvelle compatible détectée, qui n'a jamais eut contacts avec nous. Je pense qu'à l'époque elle n'a sans doute pas voulue du destin qu'on lui imposait, puisqu'elle à fuit, mais les choses ont beaucoup changées ici depuis l'arrivée de Nii-San. Et les temps troubles que nous traversons ne permettent pas de tourner le dos à un potentiel exorciste. J'espère qu'elle acceptera de nous suivre sans peine cette fois, car notre mission consiste juste à la ramener. "

Lenalee eut un petit sourire triste. Le fait d'imposer un fardeau aussi lourd que l'union avec une innocence à quelqu'un lui faisait de la peine, mais elle savait que c'était nécessaire. Elle espérait juste que la jeune femme ne lui en tienne pas rigueur par la suite. Après tout ils allaient aller l'arracher aux siens, à sa vie de paix, pour faire d'elle un bras armé au service de dieu. Plus de paix, plus de tranquillité pour cette demoiselle à l'avenir. A défaut, Lenalee se jura de tout faire pour que sa vie en dehors des combats soit joyeuse et paisible, comme elle tentait de le faire avec chaque membre de la congrégation.

" Tu devrais aller mettre ton uniforme Lavi. Et prévenir Bookman de ton départ. Je ne sais pas combien de temps nous allons être loin de la maison. Nous partirons dès que tu seras prêt et irons jusqu'au port pour embarquer. "

Le fait de devoir prendre le bateau pour une si longue traversée n'enchantait pas la jeune femme, cela lui rappelait trop de mauvais souvenirs, cela lui rappelait Anita, l'équipage, et leurs vies offertes à la cause. Mais ce n'était pas le moment de penser a tout ça, de se laisser abattre. Elle avait enfin une mission entre les mains, et comptait la remplir avec brio. Poussant un peu Lavi en direction de sa chambre elle se força à puiser dans son habituel entrain.

" Aller, aller, vas te changer, je vais chercher quelque chose et je te rejoint."

Quelques minutes plus tard elle se trouvait devant la porte de la chambre que le jeune homme partageait avec son maitre, une tasse de café bien chaud entre les mains.


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Mer 30 Mai - 15:50

Lavi se félicita d'être passé par ce couloir-ci plutôt que par un autre. La Congrégation était grande et les chemins pour atteindre la cantine, nombreux. Il avait pris soin d'éviter de passer près du bureau de Komui pour ne pas se voir confier une mission dès le matin, à peine sortit du lit, puisqu'il avait déjà prévu quoi faire de sa journée. Bien sûr, il ne pouvait pas refuser lorsqu'il s'agissait d'une mission, quelle qu'elle soit, mais il pouvait toujours essayer de l'esquiver en évitant celui qui les distribuait comme il le ferait avec des bonbons. Ce n'était pas que Lavi n'aimait pas partir en mission ou recevoir des ordres mais il appréciait aussi d'avoir un peu de temps pour lui afin de pouvoir faire son travail de Bookman. Le reste de son temps libre, il le passait à dormir, profitant de ce petit temps de pause bien mérité.

Ce qu'il avait pris pour un manque de chance c'était finalement transformé en opportunité. Au premier abord, il avait cru jouer de malchance en tombant par hasard sur Komui au détour d'un couloir. Même en désirant l'éviter, il arrivait à le croiser sans le vouloir ! Mais puisque celui-ci était en grande discussion avec sa soeur, Lavi s'approcha, moins réticent qu'il ne l'aurait été s'il avait été seul. De plus, le ton employé était des plus étonnants et le rouquin préféra intervenir avant que les choses ne s'enveniment. Il ignorait quel était le souci mais il n'aimait pas voir Lenalee dans cet état. Bien qu'il ne la voyait pas vraiment, il sentait au ton de sa voix qu'elle était troublée, fâchée. Pas forcément contre son frère mais plutôt par rapport à la situation actuelle. Sans son Innocence, elle redevenait une humaine comme les autres et devait par la même occasion se sentir inutile.

Puisque Lavi était là, il comptait justement faire remarquer sa présence en s'approchant du duo, les interrompant dans leur discussion un peu houleuse. Si son intervention ne réglait pas le problème, elle permettrait au moins de l'étouffer dans l'oeuf. Le rouquin n'avait en tout cas pas prévu à la base de participer à quelque mission que ce soit puisque c'était justement ce qu'il cherchait à éviter. Mais d'après ce qu'il avait compris, cela concernait Lenalee. Cette dernière ne pouvait pas partir seule sur les routes sans avoir de quoi se défendre au cas où. Logique mais cruel pour elle qui n'avait pas demandé à perdre sa synchronisation avec son Innocence. Komui sauta sur l'opportunité d'avoir un exorciste sous la main et que celui-ci se proposait pour refiler la mission aux deux amis. Lenalee était donc autorisée à partir, bonne nouvelle. Le grand intendant ne s'attarda pas et les laissa seuls malgré le regard de flamme qu'il avait lancé au rouquin avant de se détourner. Lenalee ne manqua pas de faire une remarque sur le pseudo travail de son frère, tout de suite rejointe par le rouquin qui sauta sur l'occasion pour blaguer sur ce dernier
.

« Je n'pense pas surestimer l'affection qu'il te porte. Il va avoir un peu plus d'mal à s'endormir que d'habitude, j'imagine. La peur d'te savoir hors de la Congrégation sans doute. Mais t'es entre d'bonnes mains ! Puis on veillera l'un sur l'autre comme ça ! » fit-il en resserrant son étreinte sur son amie avant de la lâcher le temps de consulter le rapport

Il prit le temps de rassurer la jeune chinoise et de lui expliquer pourquoi il était debout à cette heure matinale et se remit à lire le fameux rapport qui était à l'origine de la pseudo dispute entre Komui et elle. Lavi ne releva les yeux de la feuille qu'une fois qu'il eut terminé la totalité du résumé, concentré. S'il n'avait pas réagit sur le coup, il avait tout de même entendu ce que lui avait dit Lenalee. Comme à son habitude, celle-ci lui proposa de l'aider à régler son problème de sommeil en lui fournissant d'éventuels rideaux
.

« T'es adorable, tu l'sais ça ? » fit-il remarquer en souriant sans attendre de réponse

Lavi écoutait maintenant le briefing de Lenalee, lui expliquant en quoi consistait le but de la mission. Rien de bien compliqué, il suffisait de ramener une compatible à la Congrégation pour la faire devenir exorciste. Aucun combat en prévision donc mais mieux valait rester prudent. Les missions "diplomatiques" et du domaine du social étaient parfaites pour la jeune chinoise. Son naturel bienveillant et amical faisait des merveilles. Néanmoins, Lavi voyait à cette mission comme un écho au passé de la jeune femme. C'était sans doute pour ça qu'elle tenait à s'en charger. Il ne restait plus qu'à espérer qu'elle ne se laisse pas noyer par ses craintes et ses souvenirs, elle souffrait déjà assez comme ça même si elle le cachait de son mieux
.

« J'suis d'accord. Inutile de raviver un passé révolu. D'toute façon les choses ont bien changées depuis l'arrivée de ton frère. Ici elle trouvera un foyer, un soutien, des amis. Bien sûr sa vie va changer mais on f'ra en sorte que tout s'déroule pour le mieux. Pas vrai, Lenalee ? » répondit-il en lui donnant un léger coup de coude amical

La jeune femme l'invita à retourner à sa chambre pour se changer mais aussi pour prévenir Bookman de son départ imminent et de son absence indéterminée. Le travail d'archiviste allait devoir attendre. Encore. Mais pour une fois, la mission le motivait vraiment. Il ne serait pas là juste pour chasser les éventuels Akuma. Il serait aussi là pour soutenir sa si précieuse amie. Voyant que le rouquin ne bougeait pas, Lenalee le poussa un peu pour qu'il se mette en route, ce qui l'amusa
.

« Oui chef, j'y vais tout d'suite ! » répliqua t-il en riant tout en faisant un salut militaire

Il se sépara donc de sa partenaire pour se rendre à sa chambre. Une fois à l'intérieur, il constata que le lit de Bookman était vide. Visiblement celui-ci s'était réveillé depuis que son élève s'était absenté. Lavi s'avança dans la pièce et attrapa son uniforme qui reposait sur une pile de journaux à moitié avachie. Il commença à ôter ses vêtements lorsqu'une voix le fit soudainement sursauter, l'interrompant
.

« Ton travail va être remis à plus tard, j'imagine ? »

Bookman se tenait là, entre deux piles de livres, assis sur l'une des rares chaises de la pièce. Dissimulé par la hauteur des ouvrages, Lavi ne l'avait pas vu en arrivant. Le rouquin poussa un léger soupir pour se remettre de sa surprise puis continua de se changer.

« Exact. Komui m'a chargé d'escorter Lenalee jusqu'en Angleterre. Vu qu'elle n'a plus son Innocence, ce serait trop dangereux de la laisser y aller seule. Et puis, tu sais à quel point il tient à sa soeur... »
« Rappelle toi qu'elle est possiblement le Coeur Précieux. Même si elle ne porte plus son Innocence, elle reste son compatible. »
« Je sais, je sais. J'veillerai sur elle, t'en fais pas grand-père. »


Inutile de préciser que c'était lui-même qui s'était proposé et qu'on ne lui avait rien imposé du tout. Komui était une bonne excuse, vraiment. Ainsi, il pouvait faire passer ses propres désirs pour les siens sans éveiller le moindre soupçon. Bien sûr, rien n'obligeait les Bookmen à accepter tout ce qu'on leur proposait mais puisqu'il s'agissait de Lenalee et donc possiblement du Coeur Précieux, il valait mieux ne rien laisser au hasard. C'était une chance que la jeune femme soit soupçonnée d'être le porteur de cette Innocence si particulière. Ainsi, Lavi pouvait passer un peu de temps avec elle sous le prétexte d'une mission.

Une fois son uniforme enfilé, son Innocence accrochée à sa jambe, son écharpe enroulée autour de ses épaules et son bandana laissé autour de son cou pour le moment, Lavi sortit de la chambre en saluant le vieil homme d'un signe de main. A peine eut-il franchit le seuil qu'il manqua de percuter Lenalee qui l'attendait juste devant. Surpris, il fit un pas en arrière avant de voir ce qu'elle tenait entre les mains. Une tasse de café ? C'était donc ça qu'elle était partie chercher ?


« Tu les as caché où tes ailes, hmm ? » demanda t-il avec un sourire attendri, s'emparant de la tasse qu'elle lui tendait avant de la porter à ses lèvres pour boire une gorgée

Lavi but rapidement le contenu de la tasse, bénissant le café de lui éclaircir autant les idées après l'avoir ingurgité. Maintenant, il était parfaitement réveillé
.

« J'suis prêt, on y va quand tu veux ! »

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 



Dernière édition par Lavi le Ven 1 Juin - 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Mer 30 Mai - 21:10

« Je n'pense pas surestimer l'affection qu'il te porte. Il va avoir un peu plus d'mal à s'endormir que d'habitude, j'imagine. La peur d'te savoir hors de la Congrégation sans doute. Mais t'es entre d'bonnes mains ! Puis on veillera l'un sur l'autre comme ça ! »

Si les premiers mots de Lavi auraient pu offusquer la jeune chinoise, lui donnant l'impression de n'être plus qu'une demoiselle fragile, ayant besoin d'escorte où qu'elle aille, il se rattrapa avec brio en concluant qu'ils pourraient veiller l'un sur l'autre. Cela voulait dire que même si elle était privée de son pouvoir, aux yeux du rouquin elle était toujours bonne à le protéger, lui, son ami. En quelques mots il parvint à apaiser son cœur, lui rappelant que sa raison de vivre, pour défendre les autres, ne s'était pas endormie avec son innocence. Lavi était ainsi, il avait le don de la soulager de ses pires angoisses en quelques mots, qu'il voulait léger mais qui avait toujours un profond impact sur le cœur de la demoiselle.

Lenalee hocha la tête avec conviction avant de lui offrir un de ses beaux sourire plein de reconnaissance et d'entrain.

" Tu as raison, Nii-san n'a pas de soucis à se faire, tant qu'on est tout les deux, il ne peut rien nous arriver. Et puis, ce n'est pas comme si nous étions envoyés pour combattre. Je suis sure que tout va bien se passer. "

Elle s'enquit ensuite de voir son ami levé si tôt, lui qui habituellement somnolait le matin. Il la rassura en lui assurant que tout allait bien, qu'il avait juste été dérangé par le levé du jour. Afin de permettre au rouquin de se sentir au mieux dans sa chambre, Lenalee lui assura qu'elle ferait en sorte de lui trouver des rideaux lorsqu'ils seraient de retour.

« T'es adorable, tu l'sais ça ? »

La chinoise rosit doucement. Ce n'était pas la première fois qu'on lui signifiait ce trait de personnalité qu'elle possédait, mais ses joues s'empourpraient tout de même quand on le lui disait. Elle ne rendait pas service aux gens pour être "adorable" ou "mignonne" mais parce que c'était naturel chez elle de vouloir faire plaisir. Il fallait reconnaitre que la vie des exorcistes n'avait rien de doux, aussi voulait elle qu'une fois au quartier général chacun d'eux se sentent bien, comme "à la maison".

" C'est gentil... mais je ne fais pas ça pour être adorable tu sais. Juste que si je peux te rendre service ça me fait plaisir. Et puis je n'ai pas envie que tu ne soit pas en forme parce que le soleil te prive de ton sommeil. Je sais qu'en plus d'en avoir besoin c'est un plaisir pour toi, alors hors de question de laisser une fenêtre sans rideaux grignoter tes petites joies !"

La demoiselle expliqua ensuite à son ami le but de leur mission, et son point de vue sur celle ci. Bien qu'elle tentait de le masquer, l'histoire de la jeune femme qu'il devait récupérer la touchait beaucoup. D'un point de vue extérieur on aurait pu se demander pourquoi Lenalee tenait à être celle qui priverait de sa liberté la jeune évadée. Après tout n'avait elle pas elle aussi souhaitée fuir ? N'était pas celle qui avait maudit l'innocence de tout son cœur ? Pourquoi alors aller d'elle même imposer ce genre de vie à quelqu'un ? Tout simplement parce que Lenalee savait à quel point c'était délicat de récupérer une personne considérée comme déserteur. Elle se sentait si proche de la femme amnésique qu'elle voulait éviter que sa "récupération" soit brutale et sans tact. Et puis une fois à la congrégation, elle ferait tout pour que ça se déroule au mieux.

Quand Lavi prit la parole à son tour, elle fut soulager de voir qu'il partageait son point de vue, même si elle n'en avait pas vraiment doutée.

« J'suis d'accord. Inutile de raviver un passé révolu. D'toute façon les choses ont bien changées depuis l'arrivée de ton frère. Ici elle trouvera un foyer, un soutien, des amis. Bien sûr sa vie va changer mais on f'ra en sorte que tout s'déroule pour le mieux. Pas vrai, Lenalee ? »

Lenalee ne parvint pas à contenir son sourire. Il était un mélange de reconnaissance et de joie. Lavi savait si souvent lire en elle, la comprendre, et elle ne doutait pas un instant que ses paroles étaient faites pour lui donner confiance en elle, lui rappelant qu'elle n'était pas seule et que lui aussi ferait son possible pour que Sasha soit intégrée de la meilleure façon possible.

" Oui ! Et puis on demandera à Jerry de lui préparer quelque chose pour l’accueillir. Enfin, j'espère qu'elle aime les banquets et qu'Allen-kun ne mangera pas tout."

Mais avant de parler de leur retour, il fallait déjà partir, et aller chercher la jeune femme en Angleterre. Elle pressa donc Lavi d'aller se préparer, le poussant un peu vers sa chambre, alors qu'elle se rendait à la cafeteria pour préparer un café pour son ami. Elle l'attendit sagement devant la porte de sa chambre, entendant des voix étouffées à l’intérieur. Sans doute que Lavi était entrain d'expliquer la situation au Bookman. Il n'allait surement pas apprécier que son élève se lance dans une mission ainsi. Mieux valait attendre qu'ils aient finis et ne pas frapper afin de ne pas les interrompes.

Peu de temps après Lavi surgit de sa chambre, manquant de la bousculer, vêtu de son uniforme. Il remarqua le café et l'attrapant avec un sourire content. Au moins avait elle réussie à légérement lui illuminer la journée, déjà qu'à cause d'elle il se trouvait embarqué dans une mission qui ne l'incombait pas.

« Tu les as caché où tes ailes, hmm ? »
" Je n'ai plus d'ailes, Lavi. Mais j'aime toujours voir le sourire de mes amis, ça c'est sur."

Elle le regarda boire, puis récupéra la tasse qu'elle déposa au sol devant à coté de la porte. Ils n'étaient pas loin de la sortie et Lenalee savait que leur mission était pressante, aussi jugea t elle qu'elle n'avait pas le temps de faire un détour par les cuisines.

« J'suis prêt, on y va quand tu veux ! »
" Alors allons y maintenant. Lorsque je me suis rendue à la cafétéria, l'on m'a informée qu'un bateau quittait le port dans peu de temps, il vaut mieux ne pas tarder si on ne veut pas dormir sur les docks en attendant le prochain navire à destination de l'Angleterre."

Elle se mit donc en route, vérifiant que son ami était à ses cotés.

" Tu as pu parler avec Bookmen ? Je suis étonnée de voir qu'il n'a pas souhaité t'accompagner. N'est il pas trop en colère qu'à cause de moi tu doives partir en mission ? J'ai vue que ces derniers temps tu passais beaucoup de nuit à la bibliothèques, j'espère ne pas te retarder dans tes recherches avec mon....soucis."

Une calèche les attendaient à l'entrée du village le plus proche de la congrégation. Il allait falloir faire route pendant deux bonnes heures par ce moyen de transport avant d'atteindre le port. Ce n'était pas très grave, ça n'ennuyait pas Lenalee de passer du temps en compagnie de son ami, il avait au moins l'avantage d'être plus bavard que Kanda et elle était sûre que le trajet passerait vite avec lui.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Jeu 31 Mai - 8:57

Lavi avait tendance à être un peu trop franc parfois, disant ce qu'il pensait sans réfléchir au fait que ses paroles pouvaient éventuellement blesser autrui. Il ne pensait pas à mal, jamais, se contentant simplement de dire ce qui lui passait par la tête. Il prenait presque tout à la rigolade mais savait aussi faire preuve de sérieux quand il le fallait. Ce n'était pas ce qui arrivait le plus souvent cela dit. Même dans des situations difficiles ou tristes, il aimait ajouter un ton léger et détendre l'atmosphère de son mieux. Ce n'était pas toujours facile et selon les personnes cela pouvait vite se révéler mission impossible. Néanmoins, il savait que Lenalee était quelqu'un de fort et qu'un peu de mots de réconfort lui suffiraient à aller de l'avant, comme toujours. Oui, la chinoise n'avait plus son Innocence mais elle n'en devenait pas empotée pour autant. Elle était comme un soldat sans arme, simplement. Cela ne lui retirait en rien ses réflexes et sa façon d'être. Elle restait Lenalee, celle sur qui l'on pouvait compter et qui était prête à se sacrifier pour le bien des autres. Quoiqu'il en soit, les mots du rouquin avaient dû la toucher car cette fois-ci elle lui offrit un vrai sourire, un de ceux qu'elle avait l'habitude de porter mais qui étaient devenus si rares dernièrement.

« Exact ! Ce n'est qu'un aller retour, un voyage qui nous offrira une nouvelle alliée, un nouveau membre d'la famille ! » confirma t-il d'un hochement de tête

Comme à son habitude, Lenalee s'inquiéta de l'état de Lavi qui se portait pourtant bien. Sa présence matinale était la raison pour laquelle la jeune femme lui demandait si tout allait bien. Décidement, elle veillait toujours au grain lorsqu'il s'agissait de sa "famille". C'était touchant et Lavi se pressa de la rassurer en lui affirma que seul le soleil lui avait posé problème, rien de plus. A peine eut-il terminé sa phrase que son amie se proposa pour lui trouver de quoi pâlier au problème dès leur retour. Tant d'attention dans une seule personne, c'était plutôt rare et cela fit sourire le borgne qui ne tarda pas à lui faire remarquer qu'elle était adorable. Aussitôt celle-ci se mit à rougir légèrement, probablement gênée, et répliqua aussitôt que ce qu'elle faisait était juste normal, rien de plus
.

« C'est justement ça qui te rend adorable. Tu cherches pas à l'être, c'est naturel chez toi. Ne change pas Lenalee, jamais. » répondit-il en posant sa main sur son épaule comme pour que le message passe mieux

Maintenant qu'il connaissait le but de la mission, il comprenait mieux pourquoi son amie tenait tant à y aller, ou du moins, il le supposait. Voilà une histoire qui ressemblait étrangement à celle de Lenalee, à la seule différence que celle qu'ils devaient ramener avait réussi à s'échapper, elle. Sur le coup, Lavi eut l'impression d'être tel un chien policier, envoyé pour courir après un bagnard en fuite. Mais en y réfléchissant davantage, il s'agissait là d'une opportunité pour tous. Cela leur fournirait un nouvel allié et par la même occasion, donnerait un nouveau but dans la vie de cette jeune femme. Elle avait déjà mis les pieds à la Congrégation auparavant mais n'en gardait aucun souvenir. Tant mieux. Au moins elle serait moins réticente et cette expérience serait à n'en pas douter, bien moins douloureuse. Difficile de faire des hypothèses sans avoir vu la jeune femme avant, ne sachant pas trop si elle avait quoique ce soit qui la retenait. Ils verraient bien sur place. Il était cependant inutile de raviver de vieilles douleurs du passé à Lenalee et Lavi s'efforça de lui faire voir le bon côté des choses
.

« Bonne idée pour le banquet ! Une fête de bienvenue, ça fait toujours plaisir ! Mais comme tu dis, faudra veiller à ce qu'Allen n'en entende parler qu'à la dernière minute... Sinon il n'y aura déjà plus rien à se mettre sous la dent à peine la fête commencée ! » répliqua t-il en riant, imaginant déjà la scène

La fête serait pour leur retour. Avant cela, il leur fallait déjà partir pour récupérer leur future alliée. Lenalee poussa Lavi pour le presser d'aller se changer et annoncer son départ à son maître, ce qu'il fit aussitôt. Bookman ne rechigna pas mais ne se proposa pas non plus pour les accompagner, au grand soulagement de Lavi. Ce n'était qu'une mission tranquille après tout et Lenalee n'avait pas besoin de deux escortes malgré le fait qu'elle était précieuse. Ils leur suffirait d'être discrets et tout se passerait bien. Bien sûr, ils arboraient leurs uniformes d'exorcistes, tendant le cou à d'éventuelles attaques d'Akuma, mais c'était toujours mieux que ce soit eux les cibles et non la population. Une fois prêt, Lavi sortit précipitemment dans le but de vite rejoindre Lenalee mais celle-ci se tenait devant la porte, lui offrant un café chaud. Cette fille était un ange, il n'en était pas possible autrement. Lavi le lui fit d'ailleurs remarquer par un sous entendu mais celle-ci lui fit une réponse assez terne à ce propos
.

« Tu les as toujours eu , elles ne t'ont jamais quitté. Elles font partit d'toi même si t'as l'impression d'en être dépourvue, tu nous l'prouves tous les jours. Quoiqu'il arrive, tu restes la Lenalee qu'on adore. »

Peut-être que cela ne ferait que lui rappeler la situation actuelle qui lui pesait tant mais au moins c'était dit. Lavi termina sa tasse de café et la jeune femme la lui prit aussitôt des mains. Il était temps de partir. Plus vite ils partaient, plus vite ils reviendraient et qui sait, peut-être que cette fois, Lenalee trouvera la force de se resynchroniser avec son Innocence. Le rouquin affirma qu'il était prêt et Lenalee tourna les talons pour prendre la direction de la sortie, suivie de près par l'exorciste. Cela serait dommage de rater le dernier bateau. La jeune chinoise continua de parler tout en marchant, lui demandant s'il n'y avait pas eu de problème avec Bookman, étonnée de ne pas le voir venir avec eux pour une fois. Il était vrai que le vieil homme avait pour habitude de coller son apprenti au train, mais uniquement lorsque cela était nécessaire. Encore une fois, Lenalee se sentait coupable d'une situation à laquelle elle ne pouvait rien. Pourquoi souffrait-elle autant ? Cela serra le coeur de l'apprenti bookman.

« J'lui ai expliqué la situation oui, il n'a rien vu à redire. Pas besoin de plus de deux exorcistes pour cette mission, non ? » fit-il remarquer avant de poser sa main sur l'épaule de la jeune femme tandis qu'il marchait « Tu n'es la source d'aucun problème Lenalee. Je n'étais pas obligé d'accepter la mission, je ne me suis pas proposé pour rien, tu sais ? C'est moi qui ait désiré t'accompagner donc tu penses bien que ça n'pose aucun souci. Mon travail peut attendre, cette mission non. J'suis exorciste autant que j'suis bookman alors si j'peux t'être utile, c'est avec joie ! Tu ne retardes rien du tout, c'est une mission comme une autre où j'accompagne une amie comme au bon vieux temps. La routine quoi ! » ajouta t-il avec un sourire confiant

Il ne fallait pas laisser la jeune femme s'ensevelir sous la culpabilité et Lavi essayait de lui montrer qu'elle était tout sauf un problème pour lui. Tandis qu'ils faisaient route vers le voyage le plus proche, le rouquin s'évertua à essayer de lui changer les idées. Le long voyage en calèche lui permit également de lui raconter des histoires des pays qu'il avait pu visiter, parsemées de quelques blagues plus ou moins drôles. Bientôt, ils atteindraient le bateau qui les mènerait à destination. Prendre un tel moyen de locomotion allait leur rappeler des souvenirs, sans aucun doute et Lavi redoutait un peu ce moment. Non pas pour lui-même mais pour Lenalee. La mort de l'équipage d'Anita était encore bien présent dans les mémoires...

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Ven 1 Juin - 12:53

Depuis le jour ou elle avait rencontrée Lavi, il avait toujours été pour Lenalee une épaule sur laquelle elle pouvait se reposer sans craintes. Il savait trouver les mots qu'il fallait pour panser les blessures de son cœur sans jamais donner l'impression de le faire. Le rouquin n'était pas le genre de personne à vouloir absolument connaitre les maux de ses amis, juste à faire en sorte qu'ils disparaissent. Dans le fond lui et Lenalee était très proches sur ce point. L'essentiel était que leurs amis se portent bien et pour cela il était inutile de ravier la cause de leur tourments.

Une fois de plus le rouquin démontrait cette incroyable capacité. Quelques mots, un peu d'humour, de compliments sincères, la chinoise se sentait déjà mieux. Et puis, il lui était impossible de rester à se noyer dans ses peines lorsque le jeune homme lui offrait son sourire et son air joyeux.

Comment souvent il partageait les objectifs de la jolie brune en ce qui concernait la mission à venir. C'était déjà un poids en moins de savoir qu'elle n'allait pas devoir bataille, pour faire pré-dominer ses idées, avec son coéquipier. Et puis même si ces derniers temps Lenalee se sentait inutile, pire, tel un boulet pour ceux qui l'entouraient, Lavi s'appliqua à effacer ces craintes ci aussi. Il lui assura à deux reprises qu'il l'adorait, qu'ils l'adoraient tous même, pas pour ses talents de combattante mais pour ces qualités de femmes et que innocence ou non ça ne changerait pas.

Il aborda ensuite la question de l'éventuel ennuis que pourrait créer le fait qu'il escorte la jeune femme, vis à vis de son travail de Bookman. Une fois encore il trouva les mots justes. Déjà il souligna avec subtilité le fait que Lenalee était toujours une excellente exorciste à ses yeux. Après tout il n'avait pas tord, l'innocence n'était pas la seule chose qui faisait d'une personne un exorciste. Son cœur, son désir de combattre, cela aussi était important, et Lenalee n'avait rien perdue de tout ça, bien au contraire. Avec une telle volonté, comment ne pourrait elle pas se resynchroniser. Comme le disait Lavi, elle restait LA compatible de son innocence. Il suffisait donc de prendre son mal en patience et de ne pas baisser les bras, de garder sa motivation intacte.

Lenalee descella un autre message sous entendu dans les propos de son ami. Bien sur il allait veiller sur elle, et elle sur lui, comme ils l'avaient toujours fait, mais il ne se voyait pas là comme garde du corps. Non, il prenait cette mission comme n'importe quelle autre, comme étant un exorcistes qui accompagnait son équipier, prêt à lutter à ses cotés et non pour lui. Lavi, ô Lavi, toi non plus, ne changes jamais.

C'est donc le cœur plus léger qu'elle se mit en route. Celui ci de moins en moins lourd au fur et à mesure du trajet en calèche. Lavi arrivait à la distraire, à lui faire oublier ses angoisses. Elle retrouva son sourire et parla de bon cœur avec son ami. L'espace d'un instant elle oublia même qu'elle avait perdue son innocence, même si chacun de ses pas le lui rappellerait ensuite, ne sentant plus le lourd poids de ses bottes.

Une autre chose se rappela lourdement à elle. Ils avaient à présent quitter la calèche et était entrain de monter la passerelle de bois menant sur le pont de leur bateau. Lenalee se figea un instant, levant le visage vers la coque les surplombant un peu. Son cœur s’accéléra et quand elle voulut reprendre sa marche, ses fichues jambes refusèrent de lui répondre, commençant à chanceler un peu. Le vue de la chinoise se brouilla un peu, et l'espace d'un instant elle put voir le visage de son amie, Anita, qu'elle avait abandonnée à la sur un navire il y a encore peu. Le sourire d'Anita, ses yeux brillants de larmes, son air serein, ses derniers mots...

Oui, Lenalee était terrorisée à l'idée de reprendre la mer. Elle savait que cette fois, si un Akuma s'en prenait à eux, malgré toutes les belles paroles de Lavi, il serait seul capable de se battre. Le bateau pouvait très vite se révéler être leur tombeau. Pourtant elle avait fait une promesse ce jour là. Elle avait jurée de continuer à se battre, de lutter pour ceux qui étaient tombés dans le but de permettre à l'organisation de continuer d'avancer. Lenalee savait qu'elle n'avait pas le droit de les décevoir, elle se refusait à abandonner et à trahir l'esprit de ses amis défunts.

Repliant une main contre son buste, au niveau de son cœur, au dessus du blason de la congrégation, la demoiselle ravala ses sanglots. Ses yeux étaient pourtant brouillés de lame mais elle ne voulait pas pleurer, elle ne voulait pas être faible. Si aujourd'hui elle perdait son courage, il ne lui resterait plus rien. Serrant le poing contre son torse, elle reprit sa marche, tanguant un peu, le menton haut, l'air déterminé.
Elle espérait au plus profond de son cœur que la traversée se passerait bien. Pas pour elle, mais pour l'équipage, et surtout pour celui qui s'était proposé de l'accompagner. Si il venait à arriver quelque chose à Lavi, elle ne se le pardonnerait jamais.



♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Ven 1 Juin - 16:11

Lenalee ne répliqua rien, se contentant de lui offrir un sourire convaincu. Au moins elle gardait la tête haute et laissait ses émotions de côté pour le moment. La jeune femme avait toujours été forte malgré son émotivité. Souvent, elle conservait ses craintes et ses peurs au plus profond d'elle pour que les autres ne s'inquiètent pas pour elle. Mais elle, elle s'inquiétait constamment pour eux. Pourquoi n'aurait-elle pas le droit de souffler un peu ? On aurait pu croire qu'elle ne se laissait aucun répis, qu'elle ne prenait jamais le temps de souffler. Ainsi, Lavi s'évertuait à l'aider à penser à autre chose. S'il ne pouvait pas effacer les problèmes ni les résoudre, il pouvait toujours la soutenir et lui changer les idées. C'était le but qu'il s'était fixé. Plus jamais il ne voulait voir autant de tristesse sur son visage que la première fois qu'il l'avait vue.

Malheureusement, ce schéma risquait de se reproduire si la jeune femme ne retrouvait pas rapidement son Innocence. Lavi espérait qu'aucun Akuma ne viendrait se mettre en travers de leur route. Si les détruire n'était pas un problème, il était fort possible que Lenalee se sente impuissante face à une attaque d'ennemis. Quoi de pire que de se sentir impuissant face à une situation qui, en temps normal, n'aurait posé aucun problème ? Il ne restait plus qu'à croiser les doigts pour que le voyage se déroule sans encombre, l'aller comme le retour. Lavi n'était pas du genre supersticieux mais il espérait réellement que rien ne vienne ternir l'humeur de la demoiselle qui l'accompagnait.

Le duo s'était mis en route voilà déjà plus d'une heure et l'ambiance se déroulait sur un ton léger que le rouquin s'appliquait à mettre dans chacune de ses phrases. Faire rire Lenalee n'était pas bien difficile, elle était plutôt bon public et elle devenait de plus en plus bavarde au fur et à mesure que le temps passait. C'était plutôt bon signe et cela rassurait l'apprenti bookman. Mais lorsqu'ils arrivèrent au port, l'ambiance changea du tout au tout, comme si tout ce qu'il s'était passé auparavant n'était plus qu'un vague souvenir, voire ne s'était jamais déroulé.

A peine avaient-ils posés le pied hors de la calèche que ce fut comme s'ils venaient de pénétrer dans une autre dimension où le soleil ne brillait plus, où les gens n'étaient que des morts en sursis et où chaque chose qui semblait en vie était devenu bien terne. Le bateau n'allait pas tarder à partir et le duo se dépêcha d'emprunter en silence la passerelle de bois permettant de rejoindre le bateau. Pourtant, à mi chemin, Lenalee s'arrêta. Lavi qui se situait quelques pas devant se retourna en la voyant soudainement stopper. Les souvenirs venaient-ils de refaire surface ?

Lenalee regardait le bateau non sans une certaine inquiétude. Elle avait soudainement l'air réticente, ayant perdu toute sa bonne humeur d'un seul coup. Cela se voyait à ses yeux, elle se rappelait. Elle se rappelait le voyage vers le Japon. Elle se rappelait le labeur de Miranda, contrainte de maintenir son Innocence active pendant plusieurs jours sans s'arrêter. Elle se rappelait les moments passés avec Anita. Elle se rappelait le sursis des membres de l'équipage. Elle se rappelait leur mort. Lavi n'avait pas besoin de lire dans ses pensées, il le savait, il l'avait vécu lui aussi. Pas de la même façon que la jeune chinoise, certes, mais tout cela ne l'avait pas laissé indifférent. Malgré les dires de Bookman qui lui disait de ne pas s'investir de la sorte dans cette guerre, le rouquin ne pouvait s'empêcher de sentir son coeur se serrer alors qu'il repensait à cet événement. Des alliés s'étaient sacrifiés pour qu'ils puissent mener à bien leur mission. Ce n'était pas la première fois et sûrement pas la dernière.

Mais pour Lavi, il y avait une chose supplémentaire qui lui donnait presque envie de faire marche arrière. Lenalee avait faillit mourir ce jour-là. Par miracle, son Innocence l'avait protégée mais il s'en était fallut de peu. Le rouquin avait réellement cru la perdre pour de bon et n'avait pu contenir son émotion lorsqu'elle était revenue à elle, malgré les interdictions de Bookman. Non, il n'avait aucune envie que ce cauchemar se reproduise. Néanmoins, ils devaient prendre le bateau, ils n'avaient pas le choix. Tant que l'Arche n'était pas entièrement sous contrôle, mieux valait ne prendre aucun risque et ne pas l'utiliser pour accélérer les voyages.

Lavi observa un court instant Lenalee, remarquant à quel point elle était troublée, les larmes aux yeux. Malgré tout, comme à son habitude, elle se fit violence et reprit sa marche lentement, réduisant la distance qui séparait les deux exorcistes. Une fois arrivée à sa hauteur, Lavi attrapa la main de la jeune femme et lui offrit un sourire. C'était à lui de lui faire oublier tout ça ou au moins de faire en sorte qu'elle y pense le moins possible. Il était là pour la protéger mais pas uniquement physiquement. Le voyage se passerait bien, il y veillerait. Une fois sa main dans la sienne, il l'entraina sur la suite de la passerelle d'un pas vif
.

« Il a l'air chouette ce bateau ! R'garde comme le mât principal est immense ! Faut pas avoir le vertige pour monter là-haut... Je me demande à quoi ressemble la proue... Faudra aller voir hein ! » commenta t-il en regardant autour d'eux d'un air enjoué

Quelques personnes étaient présentes sur le pont. Le bateau était plutôt grand, sûrement plus que celui d'Anita d'ailleurs, ce qui expliquait la taille du mât. La plupart des personnes présentes s'affairaient sur le pont, probablement membres de l'équipage. Lavi salua ceux qu'il croisa d'un signe de sa main libre. Il y avait d'autres passagers visiblement, accoudés au bord du bateau, attendant apparement le départ de celui-ci. Lavi se dirigea vers la porte principale qui permettait d'atteindre les zones de vie du bateau, entrainant Lenalee à sa suite. Une fois à l'intérieur, le rouquin s'arrêta devant chaque porte, regardant de quelles pièces il s'agissait. Une salle de repas, une salle de repos... Les chambres. Lavi entra dans l'une d'elle, qui avait l'air libre et qui possédait deux lits
.

« Comme j'suis bon prince, je te laisse choisir celui que tu veux ! Cette fois, on aura pas Kro-chan pour nous empêcher de fermer l'oeil avec son estomac ! Ha ha ! D'ailleurs je me demande ce qu'il y aura au menu... Des fruits de mer sans doute ! » fit-il en souriant d'un air amusé « Tu veux p't'être retourner à l'extérieur pour assister au départ, hmm ? »

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Ven 1 Juin - 18:20

Puiser dans ses réserves de courage, avancer, surtout ne pas faire demi tour. Lenalee tentait de se donner la force de monter sur ce fichu bateau, essayant tant bien que mal de calmer les battements de son cœur. La chinoise essayait d'évaporer ses craintes en se répétant intérieurement que les choses allaient bien se passer. Malgré tous les combats, les morts, les blessés qu'elle avait pu voir, il y avait toujours cette lueur d'espoir qui brillait en elle, soufflant les ténèbres qui voulaient s'emparer de son âme, sûre que sa vie ne se résumait pas qu'à ça. Non, il y avait aussi les bons moments, les instants de paix, les rires et les délicieux moments avec ses amis. C'est à ça qu'elle s'accrochait quand elle se sentait défaillir. Tout n'était certes pas tout rose dans son quotidien, mais aujourd'hui, elle en était persuadée, les choses allaient bien se passer.

Pourtant même si elle mettait toute la force de sa volonté à se convaincre de ça, la peur refusait de disparaitre. Dans ces moments là elle avait l'impression d'être à nouveau la petite fille fragile et paniquée qui était arrivée à la Congrégation dix ans auparavant. La seule chose qu'elle désirait dans ces brefs instants de faiblesses, c'était de se réfugier dans les bras protecteurs de son frère, de l'entendre lui dire qu'il était là, que les choses s'arrangeraient. Mais il n'était pas là, pas cette fois. Lavi lui par contre était bel et bien présent. Pas uniquement physiquement, mais aussi pour l'épauler et la soutenir mentalement. Lorsqu'il lui prit la main elle sentit qu'elle n'était pas obligée de chercher ses forces uniquement en elle même, qu'il lui en prêterait un peu à chaque fois qu'elle aurait besoin.

Elle serra la main qui était à présente jointe à la sienne, se laissant guider sans un mot, tel un pantin dépourvu d'esprit. Pas besoin de mots entre eux pour se comprendre, le simple fait qu'il ait saisis sa main le démontrait. Il savait qu'elle avait mal, qu'elle avait peur, que ses souvenirs étaient douloureux. Ils partageaient sans doute des sentiments similaires. Aussi pourquoi poser des mots dessus ? Afin de rendre les choses plus vives et pénibles ? Inutile.

Une fois sur la passerelle, Lavi prit la parole, enjoué et dynamique. Il n'y avait personne d'aussi doué que lui pour voiler ses sentiments et donc savoir comment faire pour dissiper ceux des autres. Lenalee ne voulant pas être plus un poids qu'elle ne l'était déjà tenta de répondre aux commentaires de son ami, essayant d'y mettre autant d'entrain que possible.

« Il a l'air chouette ce bateau ! R'garde comme le mât principal est immense ! Faut pas avoir le vertige pour monter là-haut... Je me demande à quoi ressemble la proue... Faudra aller voir hein ! »

" Je suis sûre que si tu demandes au capitaine il te laissera monter au sommet du mât et regarder la coque scinder l'eau depuis la proue."

Le rouquin, qui n'avait pas lâché sa main, les guidèrent ensuite jusqu'à ce qui allait être leur cabine. Lenalee aurait bien posée son sac de voyage sur le petit bureau qui trônait dans un coin de la petite pièce, mais n'avait pas pensée à le prendre en quittant la Congrégation, son esprit étant trop confus par la mission qui les attendaient, son cœur trop pressé par le temps. Du coup il allait falloir penser à fermer la cabine à clé, clé se trouvant pour l'instant dans la serrure, afin de la réserver. Et en parlant de réserver, Lavi prit à nouveau la parole.

« Comme j'suis bon prince, je te laisse choisir celui que tu veux ! Cette fois, on aura pas Kro-chan pour nous empêcher de fermer l'oeil avec son estomac ! Ha ha ! D'ailleurs je me demande ce qu'il y aura au menu... Des fruits de mer sans doute ! » fit-il en souriant d'un air amusé « Tu veux p't'être retourner à l'extérieur pour assister au départ, hmm ? »

" Qu'importe Lavi, dors où tu veux, tout me convient."

Elle désigna l'un des lits avant de continuer.

" Je ne sais pas ce que l'on va manger, je n'y ai pas vraiment réfléchis. Je suis sûre qu'Allen-Kun serait capable de faire le menu juste à l'odeur lui.
Elle ne put retenir un petit sourire amusé. Si tu veux on peut aller voir le cuisinier ? Et oui, j'aimerai assez profiter du départ du navire, j'ai été suffisamment enfermée ces derniers temps, un peu d'air n'est pas de refus. "

Sans lâcher la main de son ami, elle l'entraina à son tour dehors, pensant à fermer la porte et à conserver la clé. Ils marchèrent un peu sur le pont et lorsque le navire se mit en route, Lenalee se décida enfin à libérer Lavi pour s'approcher de la rambarde, nouant ses doigts autour, se penchant pour regarder le port disparaitre lentement à l’horizon.

" J'espère que nous serons bientôt de retour à la maison... "


Elle prit une longue inspiration d'air marin, fermant les yeux en levant le visage pour profiter des rayons du soleil du début d'après midi. Le vent faisait danser ses longes cheveux autour de son visage serin pour l'heure. Elle resta ainsi de longues minutes à écouter les mouettes piailler pour accompagner le départ du monument maritime. Puis elle ouvrit enfin les yeux, tournant ses prunelles améthystes vers son ami pour lui offrir un sourire timide.

" Ne voulais tu pas aller voir la proue ? Ça me ferait plaisir de t'accompagner si tu as envie. A moins que tu préfères être un peu seul ? Dis moi Lavi, je ferai comme tu aimes le mieux. "



♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Ven 1 Juin - 22:37

Les épreuves. C'était un mot que l'on avait tendance à associer au mot physique. Cela représentait quelque chose de difficile, quelque chose que l'on devait surmonter pour devenir plus fort par la suite. Cela donnait l'idée d'un parcours d'obstacles qui se dressait sur notre route et que l'on ne pouvait éviter, obligés de devoir le franchir. Mais finalement, en regardant bien, les épreuves les plus dures étaient sans conteste celles qui étaient psychologiques. Une blessure physique finissait par guérir à l'aide de soin et de temps, mais une blessure de l'esprit ou du coeur mettait bien plus de temps à s'apaiser. Il arrivait parfois qu'elle ne se referme jamais, laissant un trou béant au plus profond d'un être. De l'extérieur, on ne voyait rien mais l'intérieur était ravagé, inaccessible, ruiné.

Lavi craignait que cela n'arrive à Lenalee. Après ce qu'ils avaient traversé, il était normal qu'elle ressente de nouveau le malaise qui l'avait frappé lorsqu'elle avait assisté, impuissante, à la mort de tout un équipage. Tout ça était encore trop frais, trop présente dans son esprit. Dans celui du rouquin aussi à vrai dire, mais il ne l'avait pas subit avec la même intensité. Tout d'abord parce qu'il était entrainé à ne rien ressentir pour les autres -ce qui dernièrement avait un peu échoué- et ensuite parce qu'il n'avait pas vraiment eu le temps de s'attacher à qui que ce soit sur le navire, contrairement à la chinoise. Elle qui considérait tout le monde comme sa propre famille, c'était comme si on lui avait pris une partie d'elle ce jour là, pour ne plus jamais la lui rendre. Lavi aussi avait été touché, mais dans une moindre mesure. C'était pour son amie que cela était difficile, c'était donc à lui de tout faire pour qu'elle puisse surmonter cette nouvelle épreuve.

L'exorciste chassa les mauvaises pensées, arbora de nouveau un sourire franc et attrapa la main de Lenalee dans la sienne pour l'entrainer sur le bateau, histoire de ne pas y aller à reculons. Elle avait besoin d'un coup de pouce, il était là pour ça. Il serait ce vent que l'on a dans le dos, celui qui la poussera à aller de l'avant, à faire fi de ses souvenirs pour faire face au futur sans craintes. On ne savait jamais ce que nous réservait le futur mais on pouvait toujours faire de notre mieux sur le moment présent. C'était bien ce que comptait faire le rouquin. Avec sa bonne humeur habituelle, il ne se priva pas de faire des commentaires, noyant limite son amie sous un flot de paroles. Au moins comme ça, elle se focaliserait sur les mots de Lavi et non sur ses pensées qui appartenaient au passé. Lenalee fit l'effort de participer à ce qu'il disait, ce qui lui fit plaisir
.

« Héhé pas besoin. Mais je compte bien y faire un tour ce soir... si ça te dit de m'y accompagner ! Personne ne nous verra ! J'ai déjà ma petite idée sur la question... Vivement que la nuit tombe ! » répliqua t-il avec un sourire mystérieur

Sans s'attarder plus longtemps dehors, Lavi les mena à l'intérieur du bateau, inspectant rapidement l'intérieur pour réserver leur chambre et ainsi pouvoir passer à autre chose par la suite. Comme à son habitude, le rouquin y allait de son petit commentaire sur tout et n'importe quoi. Puisqu'il y avait deux lits, il y avait donc le choix. En tant que gentleman, l'apprenti bookman proposa à son amie de choisir celui qui lui convenait le mieux bien que dans l'absolu il n'y avait aucune différence à part leur emplacement. Celle-ci répliqua justement qu'elle s'en moquait, qu'il pouvait donc dormir où il le souhaitait. La réponse fit hausser les sourcils à Lavi. Où il le voulait ? Justement, il ne pouvait pas dormir où il le désirait réellement. A la Congrégation, ils avaient chacun leur chambre bien que Bookman partageait la sienne avec son apprenti. Ici ils étaient seuls mais réunis dans la même pièce. Dans deux lits distincts, certes, mais la façon dont elle le proposa laissa l'exorciste perplexe
.

« Où j'veux ? Ok bah à ce moment là autant dormir ensemble ! On se tiendra chaud et ça laissera un lit de libre en plus ! » répondit-il en souriant comme si c'était tout à fait normal

Bien sûr, il savait que la jeune femme n'allait pas comprendre et qu'elle allait sûrement s'offusquer. Ainsi, pour parer toute déception, il valait mieux jouer la carte de l'humour. Ainsi, ses dires passaient pour une mauvaise blague qui ne faisait rire que lui et lui permettait de ne pas être pris au sérieux. C'était une technique qu'il utilisait souvent pour voiler ce qu'il ressentait réellement. Facile et imparable
.

« J'plaisante, je prend le lit près de la fenêtre ! » ajouta t-il quelques secondes après en désignant le lit en question comme s'il s'agissait d'un jeu

La remarque de Lenalee à propos d'Allen n'était pas dénuée de sens. Un ogre tel que lui était sûrement capable de deviner la totalité d'un menu juste en renifflant l'odeur qui s'échappait des cuisines. Heureusement, les deux exorcistes n'avaient pas son appétit sinon il y aurait certainement eu pénurie avant leur arrivée en Angleterre. Pourquoi Lenalee parlait-elle d'Allen ? Bah, il ne pouvait pas lui en vouloir, ces deux là étaient proches, c'était indéniable. La chinoise avoua désirer prendre l'air et entraina aussitôt son ami à sa suite
.

« Allen serait directement allé voir les cuisines lui... Il se serait installé là-bas pour dormir ! Et pas la peine d'aller voir le menu, on aura la surprise comme ça ! » répondit-il tout en la suivant docilement

Une fois à l'extérieur, Lenalee le lâcha et s'approcha du bord du bateau pour assister à son départ. Lavi s'approcha, mains croisées derrière la tête, s'arrêtant à côté d'elle. L'air marin était vivifiant et pas désagréable. Si ils faisaient fi de leurs mauvais souvenirs, le voyage se passerait bien, il en était persuadé. A peine étaient-ils partis que la jeune femme laissa échapper un commentaire, désirant déjà être de retour sous peu. Cela n'avait rien d'étonnant dans un sens
.

« On l'sera. Et avec un nouveau membre de la famille. » certifia t-il en tournant les yeux vers son amie

Après un petit moment de silence où seul se fit entendre le vent et parfois le bruit des mouettes, Lenalee reprit la parole, demandant au rouquin ce qu'il souhaitait faire, lui proposant même de le laisser seul. Pas question de la laisser seule elle. C'était le meilleur moyen qu'elle ressasse ses tourments et c'était la pire chose qu'il puisse arriver. Conservant ses mains sur sa nuque, Lavi acquiesça
.

« Un peu que j'veux la voir la proue ! Viens avec moi, tu pourras en profiter toi aussi ! Tu sais que chaque proue a une histoire ? C'est un peu l'âme d'un navire en quelque sorte... » fit-il avec entrain, marchand d'un pas rapide sans toutefois courir

Une fois la totalité du bateau traversé, Lavi s'arrêta juste devant la tête du bâtiment. La proue se trouvait juste en dessous mais une fois sur le bateau, difficle de la voir en totalité. Il était plus simple de l'admirer depuis la terre ferme une fois au port. Cela dit, ce n'était pas ce qui allait arrêter le rouquin. Il comptait bien la voir, d'une façon ou d'une autre. Lavi s'avança, grimpant sur la longue poutre de bois qui soutenait la figure de proue. Avec une telle acrobatie, il allait sans nul doute inquiéter Lenalee mais sur le coup, il n'y fit pas attention. Le bateau fendait les vagues, projetant des éclaboussures jusqu'à l'endroit où se trouvait le rouquin. Autant dire que la poutre était glissante. Alors qu'il se penchait pour regarder à quoi ressemblait la figure, il dérapa et manqua de tomber à l'eau, se rattrapant de justesse avec les jambes. Estimant que finalement, il la verrait tout aussi bien une fois arrivé, il fit marche arrière et se laissa tomber sur les fesses non loin de Lenalee
.

« Pfiou... Ca glisse ! J'ai faillit prendre un bain forcé ! » fit-il en riant

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Sam 2 Juin - 13:06

Lenalee était d'humeur maussade, mais elle ne voulait pas que son état gâche le voyage qui était déjà pénible de souvenir. Aussi, même si elle n'avait pas particulièrement envie de faire la touriste, ne souhaitant que s'asseoir dans un coin pour n'ennuyer personne et attendre que la traversée se fasse, elle fit un effort pour faire plaisir à Lavi, qui lui, semblait tout excité à l'idée de visiter le bateau. Aussi lorsqu'il lui proposa de se joindre à lui pour monter le mât une fois la nuit venue, elle accepta, même si se trouver en équilibre si haut ne l’emballait pas trop. Au moins si le ciel était dégagé ils auraient une belle vue. Et puis elle pourrait interroger son ami sur les constellations, l'histoire des étoiles. Il avait toujours tant de choses à partager, tant d'anecdotes, de savoir. Lenalee adorait ça.

" D'accord, je viendrai avec toi. Mais ton air malicieux quand tu me dis que tu as un projet n'annonce rien de bon je pense."

Pourtant elle ne put retenir un petit rire léger. C'était certain, il allait se produire une ânerie. Ça arrivait toujours lorsque Lavi avait "une petite idée'. Mais qu'importe, Lenalee avait besoin de rire ces derniers temps et elle était sûre qu'elle n'y couperait pas en l'accompagnant à la tombée de la nuit. A quoi pouvait il bien penser ? La chinoise n'espérait qu'une chose, qu'il ne fasse pas l'andouille au point que ce soit dangereux pour lui, l'imaginant déjà faire les équilibristes en haut du mât. Raison de plus pour être avec lui et veiller à ce qu'il n' lui arrive rien.

Ils se rendirent ensuite dans la partie intérieure du bateau, celle qui recelait les chambres. Une fois qu'ils en eurent choisis une, une question se posa. Qui prenait quel lit ? L’interrogation n'était même pas venue à l'esprit de la chinoise qui aurait de toute façon prit la couche libre, mais son ami lui offrit quand même le loisir de choisir. Gentille attention. Cependant comme elle n'en avait réellement rien à faire, elle annonça à son ami qu'il pouvait dormir là où il voulait. A milles lieues de son esprit l'idée de faire là un sous entendu, aussi la réponse de Lavi la laisse perplexe un instant. Venait il réellement de lui proposer de dormir avec elle ? L'attention était adorable, du moins aux yeux de la demoiselle, qui jugeait qu'il lui proposait ça car il voyait qu'elle se sentait mal, pour ne pas la laisser seule. Malgré ça l'idée de partager sa couche avec le rouquin teinta les joues de la chinoise de rose. Elle n'avait jamais dormis directement dans le même lit qu'un autre garçon, si ce n'est avec son frère quand elle était plus jeune. Bien sûr Lavi et elle avait déjà partagé la même chambre, mais jamais seul, et dans des lits bien distinct. Soudain Lenalee réalisa la situation dans laquelle ils allaient se trouver au soir, en tête à tête dans une cabine si étroite qu'elle appelait à la promiscuité. Si d'ordinaire ça ne l'aurait pas perturbée plus que ça, l'idée couplée à la remarque du rouquin termina de la faire rougir. Elle ouvrit la bouche pour répondre, ne sachant pourtant pas trop quoi dire. Mais avant qu'elle n'eut le temps de formuler le moindre mot, le garçon enchaina pour souligner qu'il plaisantait, qu'il prendrait le second lit.

La jeune femme éprouva un mélange de satisfaction et de déception. Elle n'aurait pas été contre trouver les bras protecteur de son durant son sommeil, tourmenté d'horribles rêves récurrents ces derniers temps. Tant pis, elle agirait comme chaque nuit et enfouirait son visage dans son coussin pour étouffer ses pleurs paniqués.

Une fois leur place assignée, ils sortirent à nouveau sur le pont, la jeune femme ayant fait la demande de prendre l'air, beaucoup trop enfermée ces derniers temps. Bien sur, elle n'avait plus son innocence et se défendait moins bien qu'avant, mais des tonnes de gens se promenaient sans dons, ce n'était pas vraiment une excuse suffisante pour se reclure au quartier général. Par contre, le fait qu'elle soit éventuellement le cœur précieux, ça, c'était une toute autre affaire. C'est d'ailleurs sans doute cette raison là plus que la précédente qui faisait que Komui trouvait milles prétextes et activités pour que sa sœur soit trop occupée à l’intérieur de la congrégation pour en sortir. Elle était une nouvelle fois prisonnière des murs de ce qu'elle voyait à présent comme sa maison. Une fois encore son innocence cousait à ses poignées des liens entravant sa liberté. Ce qu'elle pouvait la haïr ! Pourquoi avait il fallut qu'elle soit compatible ? Enfin, au moins son frère parvenait à la retenir sans que cela ait l'air d'une contrainte. Mais maintenant qu'elle était un peu dehors, elle comptait bien en profiter. Après tout le Comte avait sans doute mieux à faire que de surveiller ses allées et venues.

« Allen serait directement allé voir les cuisines lui... Il se serait installé là-bas pour dormir ! Et pas la peine d'aller voir le menu, on aura la surprise comme ça ! »

Petit rire de la jeune femme qui ne se retourna pas et répondit à son tour.

" Tu es dur avec lui, Lavi, il sait se tenir quand il faut. Et puis je crois qu'il a eut une mauvaise expérience avec les fruits de mers, une histoire de poulpe... je crois qu'il se serait tenu loin de la réserve. Par contre je suis d'accord pour la surprise, même si je t'avoue que je n'ai pas vraiment d'appétit aujourd'hui. Sans doute l'air marin qui emplis tout mon corps y compris mon estomac."

L'air Marin... c'était d'un crédible. Lenalee haussa mollement les épaules, autant ne pas s'enfoncer d'avantage en tentant de se rattraper. Lavi avait déjà suffisamment l'air de s'inquiéter pour elle, inutile de lui dévoiler le fait qu'elle ne mangeait presque plus depuis leur retour au Quartier général. A défaut de tergiverser elle préféra garder le silence et profiter du piaillement des mouettes alors que le bateau prenait rapidement le large. Quand elle reprit la parole c'était pour annoncer qu'elle espérait vitre retrouver leur maison. C'était sortit tout seul, comme une supplique faite à une entité invisible. Aussi fut elle étonnée d'entendre Lavi lui répondre. Étonnée, mais touchée. Il avait raison, ils allaient revenir avec un nouveau membre, ainsi la famille se reconstruirait un peu malgré les lourdes pertes occasionnée ces derniers temps.

Lenalee hocha vivement la tête, déterminée.

" Oui ! Tu as raison !"

La jeune femme rapella ensuite à son ami qu'il avait évoqué l'idée d'aller voir la proue. C'était un bon moment pour le faire. Comme il semblait juger lui aussi que c'était l'instant idéal, ils se dirigèrent vers celle ci, Lavi dévoilant une nouvelle fois ses vastes connaissances, informant Lenalee qui les proues avaient une histoire.

" Vraiment ? Tu as déjà voyagé sur un bateau ou tu connaissais l'histoire de sa proue ? Que veux dire par son âme ? C'est comme une sorte de gardien qui ouvre la voie et le guide c'est ça ? C'est quand même amusant si tel est le cas que ce soit souvent une femme. "

Elle eut un petit rire chantant puis s’arrêta devant la rambarde de protection, se courbant pour voir une demi silhouette, impossible à desceller entièrement depuis le pont. Lavi lui ne s'encombra pas du détail de la barrière, bien décidé à voir la proue dans son ensemble. Quand Lenalee remarqua qu'il n'était plus à coté d'elle, c'était déjà trop tard. Il se trouvait à jouer d'équilibre sur la poutre de bois. Ouvrant grands les yeux Lenalee ne put contenir sa fulgurante panique.

" Lavi !! Mais qu'est ce que tu fais ? Reviens ici, tu va tom..."


Le rouquin glissa et d'instinct la jeune femme se courba par dessus la barrière de protection, tendant la main vers lui comme pour le rattraper. Heureusement, celui ci parvint à éviter le pire, revenant rapidement vers le pont avant de s'asseoir à terre.


" Un bain forcé ? Tu as faillis te rompre le cou oui !! Ne refais jamais ça Lavi, on risques trop souvent notre vie pour la jouer en plus avec des futilités. Je tiens à toi, moi, je ne veux pas qu'il t'arrive le moindre mal, jamais."

Soulagée de voir que son ami se portait finalement bien, Lenalee s'installa à son tour à coté de lui, les jambes repliées sous les fesses, dans une position qu'elle utilisait habituellement lors de ses séance de méditation en compagnie de Kanda. Les mains posées sur le genoux elle regarda l’horizon.

Ainsi s'écoulèrent quelques heures, mêlée de discussion plus ou moins sérieuse, de rires, d'émotions, mais aussi de longs silence contemplatif. C'est justement dans un de ces silences qu'étaient plongés les deux jeunes gens quand la cloche annonçant l'heure du repas vint tinter à leurs oreilles. Tinter ? Hurler même, car le glas de l'engin avait un coté puissant et agressif, sans doute destiné à retentir même sous un temps grondant d'orage.

Lenalee se redressa avant de lisser son mini short et d'étirer un peu ses jambes.

" Je crois que le mystère du repas va être révélé. Allons y."

Une fois dans la "cantine" du bateau, la demoiselle constat que c'était fort proche de celle de l'organisation. De longues tables serrées, beaucoup de monde, du brouhaha, des bougons attablés par ci, des joyeux par là. Et au fond de la salle une sorte de cabine abritant le cuisinier, à demi masqué derrière une ouverture rectangulaire dans le mur par lequel les plats passaient. Lenalee s'approcha de l'endroit, croisant ses mains sur ses fesses en humant les fumets s'échappant des fourneaux, espérant ainsi s'ouvrir l'appétit.

" Hééé les amoureux ! Qu'est ce que j'vous sers ? Z'avez l'choix entre d'la racine de topinambour accompagnée d'jambon fumé et d'la saule à la courge ! J'peux même vous faire les deux, vous m'semblez bien maigrelet. On vous nourris dans votre école ? Oh et n'hésitez pas à pousser quelques fesses pour vous trouver un p'tit nid pour manger, ces rustres oublient un peu trop souvent la galenterie !"

Lenalee vira pivoine dès les premiers mots. Elle ouvrit la bouche pour objecter mais le cuistot fut à cet instant précis hélé par quelqu'un de l'assistance réclamant d'avantage de sauce, jugeant son plat trop fade.

" Attendez, nous ne sommes pas un cou .... "
" Excusez moi un instant mes bichons, je reviens"

L'homme quitta sa cabine l'espace d'un instant, poêle en main, pour aller expliquer sa façon de saucer à l'importun. Lenalee laissa échapper un soupir. Elle n'avait pas eut le temps de rétablir la vérité. Tant pis, ce n'était pas bien important. Elle offrit un petit sourire mi timide mi désolé à Lavi puis reporta son attention sur le cuisinier qui venait de revenir.


" Bon alors ? Ce s'ra quoi ?"


Une bonne demie heure plus tard, la demoiselle n'avait mangée qu'un bout de pain avec du fromage. Elle avait bien expliquée à l'homme que sa cuisine avait l'air succulente et que ce n'était en rien une atteinte à son talent culinaire, juste qu'elle se sentait un peu ballonnée. Le cuisinier avait conclus haut et fort qu'il n'y avait que deux raison possible à ça. Soit elle avait le mal de mer... soit elle était enceinte ! Commentaire appuyé par un clin d’œil bien voyant à Lavi. Une nouvelle fois la jeune femme avait piqué un fard et n'avait pas eut l'occasion de remettre les choses dans leur contexte. Rouge de honte elle avait trouvée un coin où s'asseoir, entre le mur et un matelot bien battis, se posant comme une souris pour grignoter son maigre repas.

Elle attendit ensuite que son compagnon ait à son tour fini de manger, le regard perdu vers un hublot, pensive. La nuit était à présent tombée, comme ce jour là, comme l'instant où ils avaient croisés les Akumas. Mais cette fois elle serait synonyme d'autre chose, puisque son ami avait prévu de faire un tour sur le mât. Lenalee ne savait toujours pas quelle idée il pouvait bien avoir derrière la tête...





♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Sam 2 Juin - 21:48

Quand il s'agissait d'avoir des idées originales ou bien de faire des bêtises, Lavi n'était jamais en reste. Il débordait d'imagination et s'il s'agissait d'amuser la galerie, il n'hésitait pas à faire n'importe quoi. Il se moquait de paraitre ridicule ou puéril du moment qu'un sourire naissait sur les lèvres de ceux qu'il cotoyait. En l'occurence, il s'agissait de Lenalee dont les sourires sincères ne restaient que peu de temps sur son visage depuis qu'ils avaient mis les pieds sur le navire. Ayant beaucoup voyagé, Lavi connaissait diverses superstitions et autres légendes, surtout dans le milieu marin et il comptait bien en faire profiter la jeune femme. Mais cela attendrait le soir. Ainsi, il préférait simplement vaguement évoquer le sujet et ne pas trop en dire, histoire de préserver la surprise intacte. Lenalee accepta de l'accompagner mais elle ne manqua pas de souligner qu'elle redoutait ce qu'il comptait faire.

« Je n'ferai rien qui puisses te déplaire, rassure toi ! » répondit-il simplement sans plus de précision

Pourtant cette fois, ce qu'il comptait faire n'était pas dénué de sens et n'avait, à priori, rien d'idiot. Il espérait que cela changerait les idées de son amie et que cela lui plairait. Difficile à dire. Même s'il la connaissait bien maintenant, vu l'état dans lequel elle se trouvait actuellement, il était difficile de prévoir ses réactions. Tant pis, ce n'était pas une raison pour ne rien tenter. Cela ne pourrait pas lui faire de mal quoiqu'il en soit ! Pour ne laisser aucun temps mort jusqu'à ce que le navire parte, Lavi entraina son ami vers les chambres, en choisissant une qui était libre avant de lui laisser le choix du lit. Puisqu'elle n'en avait pas et lui laisser le choix, il répondit alors qu'ils n'avaient qu'à partager le même. La réaction de Lenalee amusa le rouquin, la voyant rougir de gêne. Ce ne devait pas être le genre de choses auxquelles elle était habituée. Après tout, son frère ultra protecteur l'empêchait d'avoir le moindre contact masculin de près ou de loin. Alors partager un lit... c'était sûrement trop pour lui. Seulement cette fois il n'était pas là et elle était libre de faire ce que bon lui souhaitait. Néanmoins, afin de ne pas davantage perturber la chinoise, Lavi affirma qu'il plaisantait avant d'annoncer quel lit il prendrait. Les meilleures plaisanteries étaient les plus courtes après tout. La discussion enchaina sur Allen. Forcément, puisqu'ils parlaient de nourriture. Lenalee le défendait contre les propos du rouquin qui ne faisait que le taquiner. Décidément
.

« Ah ouais... J'me souviens de cette histoire de poulpe, haha, ça lui allait comme un gant ! Faut que tu manges Lenalee ! Pour Allen qui n'est pas là pour profiter de cette bonne cuisine ! Car j'imagine qu'il n'y a pas que des fruits de mer et la cuisine des navires est toujours un peu particulière ! »

Il fallait qu'elle mange, même juste un peu. Elle n'était déjà pas bien épaisse, pas question de la laisser dépérir de la sorte. Néanmoins il était difficile de forcer quelqu'un à manger. Lavi espérait qu'elle ne ferait pas la fine bouche malgré tout. L'idée de la faire manger à la cuillère lui paraissait un peu déplacée. Ils ne s'attardèrent cependant pas sur le sujet et sortirent prendre l'air. Là, la jeune femme prit le temps d'observer le départ du bateau, déjà nostalgique à l'idée d'être loin de sa maison. N'ayant jamais réellement eu de maison, Lavi ne ressentait rien de similaire. Mais puisqu'il avait appris à apprécier la Congrégation, y demeurant depuis plus de deux ans, il savait ce qu'était la joie de retourner à un endroit connu. Mieux valait qu'il ne s'y habitue pas trop, ce ne serait que plus difficile par la suite. Lavi savait également ce que représentait la Congrégation pour Lenalee. Ainsi, pour la rassurer, il ne put s'empêcher de répliquer à sa petite phrase. Au moins, la jeune femme semblait d'accord sur ce point, déterminée.

Il était temps d'aller voir cette fameuse proue de plus près. La plupart du temps il s'agissait d'une femme, plus rarement d'un animal. Lenalee suivit son ami mais semblait étonnée par son discours. Contrairement à lui, elle n'avait pas dû prendre très souvent la mer. De plus, avec tout ce qu'il avait pu lire et voir, il possédait un sacré paquet de connaissances et adorait en faire profiter les autres. Bien que le rouquin préférait de loin les faits réels et les chiffres, il retenait tout de même les histoires et autres légendes. Un peu de rêve n'était pas prohibé après tout. Cela faisait aussi partit de l'histoire du monde
.

« J'ai pas mal voyagé, donc fatalement j'ai beaucoup pris la mer, ouais. La figure de proue c'est la symbolique du navire, parfois les marins la considère même comme étant un membre de l'équipage... ou le bateau en lui-même. Généralement, le bateau est nommé en fonction de cet élément... ou bien l'inverse mais c'est quasiment toujours lié. On dit que ça porte chance, que c'est un peu le gardien du bâtiment, oui. Mais t'as raison d'souligner que c'est paradoxal... car d'après les marins, une femme sur un bateau, ça porte malheur ! Comme quoi... ça ne veut rien dire. Moi j'pense même que c'est plutôt l'inverse ! » expliqua le rouquin tout en se dirigeant vers la proue

Si Lenalee se contenta de rester près du bord pour essayer de voir quelque chose, Lavi préféra aller voir de plus près. S'aventurant sur la poutre qui soutenait la figure de proue, il essaya de conserver son équilibre et se pencha pour voir à quoi cela ressemblait. C'était sans compter la glissade qui faillit le faire passer par dessus bord. Heureusement qu'il avait de bons réflexes, parvenant à se rattraper de justesse avant de tomber. Voyant que c'était trop dangereux, il fit demi tour avant de se laisser tomber au sol. Evidement, Lenalee lui fit la leçon en lui rappelant que c'était stupide de manquer de mourir pour si peu. Mais derrière ces reproches, Lavi sentit surtout de l'inquiétude et se sentit coupable de l'inquiéter davantage
.

« Désolé, désolé ! La figure de proue devait être une sirène ! Elle a essayé de m'attirer dans ses filets ! Mais hé, j'ai résisté hein. T'as pas à t'en faire, je compte pas t'abandonner en cours de route. Va falloir me supporter jusqu'au bout ! » répondit-il en riant

Finalement, la jeune femme le rejoignit et se posa à ses côtés. Ainsi, la journée défila, leur permettant de parler, de savourer l'air marin, de se prélasser au soleil ou encore de plaisanter. A les regarder, on aurait eu du mal à croire qu'ils s'agissaient d'exorcistes. Ils ressemblaient à de jeunes gens tout ce qu'il y avait de plus banal. N'était-ce pas ce qu'ils étaient dans le fond ? Parfois, cela faisait du bien d'oublier un peu les responsabilités qui pesaient sur leurs épaules. Ce voyage leur donnait le temps de souffler un peu malgré les mauvais souvenirs qui planaient. Finalement, le ciel commença à s'assombrir et un tintement strident leur rappela qu'il était l'heure d'aller se nourrir. Malgré son manque d'appétit, Lenalee fit remarquer qu'il était temps de rejoindre les autres passagers et la zone de repas. Une fois sur place, Lavi constata qu'il y avait tout de même pas mal de monde. S'approchant de l'endroit où se trouvait le cuistot, le duo observa les différents plats qui se baladaient devant eux. Le cuisinier les interpela, leur demandant ce qu'ils souhaitaient manger. Mais surtout, il les prit pour un couple. Surpris par une telle réflexion, Lavi écarquilla son seul oeil visible. Lenalee fut la plus gênée des deux, rougissant jusqu'à la racine des cheveux. Ni l'un ni l'autre n'eut le temps de le contredire que l'homme s'absenta, les laissant plantés là. Un couple. C'était le genre de choses auquel Lavi ne pouvait prétendre. Car cela signifiait s'attacher et il en était hors de question. Même si d'un certain côté, c'était trop tard... Le rouquin préféra en rire pour que cela passe mieux
.

« Héhé, c'est vrai qu'on va plutôt bien ensemble ! » lança t-il à la jeune femme avec un léger coup de coude avant de rire

Il plaisantait pour lui montrer qu'il ne prenait pas du tout ça au sérieux et qu'elle n'avait pas à en rougir. De par son jeune âge et la présence de son frère, Lenalee n'avait jamais dû être en couple avec qui que ce soit. Rien d'étonnant à ce qu'elle soit gênée. Le cuistot refit son apparition et leur demanda alors ce qu'ils désiraient. Lavi opta pour le poisson, il adorait les fruits de mer. La chinoise ne prit aucun plat, juste de quoi grignoter. L'homme chargé de la cuisine n'eut rien de plus intelligent à dire que de supposer qu'elle avait soit le mal de mer soit qu'elle était enceinte. Sur le coup, Lavi manqua de s'étouffer, recrachant l'eau qu'il était en train de boire en attendant son plat. Enceinte ? Elle ? Non, c'était impossible... Cette perspective effraya un peu le rouquin qui essaya de se rassurer lui-même. Mieux valait ne rien dire sous peine de terminer de mettre mal à l'aise son amie. C'était elle qui devait être la plus gênée du lot après tout. Le repas fut rapidement engloutit et Lavi prit la peine de faire goûter son plat à l'exorciste, insistant un peu.

Débarassé de son plat, Lavi fit signe à Lenalee de le suivre. A cette heure-ci, tout le monde devait être en train de manger, c'était le moment idéal. Juste avant de sortir, le rouquin chippa une bougie dans l'une des lanternes et sortit enfin sur le pont. Après avoir vérifié que personne ne les regardait, il se dirigea sous le mât principal et décrocha son maillet de sa jambe, pointant la tête de l'arme vers le bas. Glissant son bras autour de la taille de Lenalee, Lavi la regarda avec un sourire
.

« Accroche toi bien ! »

A peine eut-il terminé sa phrase que son arme se mit à grandir jusqu'à ce que la tête à présent de bonne taille touche le sol. Ce fut ensuite au tour du manche de prendre une dimension hallucinante, les faisant décoller du plancher. En quelques secondes, ils atteignirent le sommet du mât et Lavi atterrit en douceur sur la poutre qui maintenait les voiles. Il s'installa rapidement pour ne pas tomber, se calant contre le mât avec son amie. Le maillet avait repris sa forme initiale et était à présent rangé. Sortant la bougie de sa poche, l'exorciste la tendit à la chinoise avant de s'emparer d'une boite d'allumettes. Le vent soufflait mais pas suffisament pour manquer de les faire tomber.

« Y a énormement de superstitions en ce qui concerne les navires... L'une d'elle dit que si t'arrives à conserver une bougie allumée pendant plus de 10 secondes en haut du mât le plus haut pendant une traversée... ton voeu se réalise ! Allez, fais un voeu, j'allume la bougie et c'est à toi de jouer ! » fit-il avec entrain, patientant quelques secondes avant de craquer l'allumette pour enflammer la tige de la bougie

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Dim 3 Juin - 13:43

Lenalee écoutait Lavi lui raconter la symbolique des proues sur les navires. A cet instant précis elle songea qu’elle aurait pu lui poser une question sur n'importe quel sujet, il aurait su y répondre. La chinoise admirait le vaste savoir de son ami, mais elle ne l'enviait pas le moins du monde. Elle jugeait que parfois, il valait mieux être ignorant sur certains sujet. Lavi, lui, n'avait pas le choix, il devait ingurgiter la moindre parcelle de connaissance dès que cela était possible.

Le rouquin souligna l'étrange paradoxe entre le fait que les proues protectrices aient au plus souvent un aspect féminin et une vielle superstition de marin qui disait qu'une femme à bord d'un bateau portait malheur. Lenalee avait eut l'occasion de prendre le bateau quelque fois, même si elle voyageait le plus souvent en train, question de praticité en cas de nécessite d'intervention. Elle n'avait jamais ressentie d'animosité à son égard lors de ses traversées, mais il est vrai qu'elle avait pu noter l'absence de la gente féminine dans les équipages. A vrai dire les deux seules femmes qu'elle avait vu tenir une barre étaient... non, elle ne devait pas y penser, pas maintenant. Elle aurait tout le temps de pleurer encore et encore la disparition de ses amis une fois de retour au quartier général, pour l'heure elle était chargée d'un mission et comptait bien ravaler ses peines pour la mener au mieux.

Lavi conclut sa petite explication en soulignant que de son point de vue les femmes étaient plus un porte bonheur que l'inverse. Lenalee eut un sourire attendris. Son ami était ainsi, il ne jugeait jamais, il n'avait jamais un avis extrémiste. C'était peut-être là une qualité de Bookman, ne pas poser d'avis radical sur les choses. Ou alors c'était juste lui qui avait l'esprit ouvert et un cœur immense. C'est ce que pensait en tout cas la jeune femme. A ses yeux, Lavi était quelqu'un hors du commun.

" Je crois, pour ma part, que la présence d'un homme ou d'une femme n’influence pas vraiment les événements. Mais c'est amusant de voir les superstitions des gens. Merci de m'apprendre tout ça, Lavi. C'est incroyable tout ce que tu peux savoir. Tu es un peu comme le gardien des secrets du monde, un ange quasi omniprésent qui protège les rêves de l'humanité en les consignant dans son cœur et dans sa tête. "

C'est comme ça que Lenalee voyait le rôle des Bookman. Oh bien sur elle n'était pas idiote, elle savait parfaitement qu'en plus d'emprisonner les rêves du monde, ils étaient confrontés aussi à ses cauchemars. Mais comme l'horreur est toujours plus marquante que l'espoir, elle jugeait que Lavi devait suffisamment voir son rôle sous ce coté là et ne voulait pas en rajouter une couche. Non, elle préférait lui parler du bon coté, toujours, dans toutes situations. Puisque rien n'était jamais tout noir, autant chercher au maximum le blanc, aussi infime puisse t il être.

Ensuite Lavi offrit un inquiétant spectacle d'équilibriste raté à la jeune femme. Le rouquin avait décidé de voir la proue depuis la poutre de direction, et avait bien faillit terminer à l'eau, inquiétant grandement la demoiselle. Heureusement il n'en fut rien car celui ci se rattrapa in extremis avant de revenir sur le ponton, s'y laissant tomber assis. Lenalee l'avait alors un peu réprimandé, sa frayeur parlant pour elle, avant de s'asseoir à son tour aux cotés de son ami.

« Désolé, désolé ! La figure de proue devait être une sirène ! Elle a essayé de m'attirer dans ses filets ! Mais hé, j'ai résisté hein. T'as pas à t'en faire, je compte pas t'abandonner en cours de route. Va falloir me supporter jusqu'au bout ! »

" Je suis heureuse de t'avoir à mes cotés tu sais, donc oui, j’espère bien que tu y sera jusqu'au bout. De toute façon tu n'as pas vraiment le choix parce que je te tiens prisonnier dans mon cœur ! Tu sais, cette fois là, quand j'ai affrontée l'Akuma en pleine mer et que j'ai faillis... enfin... cette fois là, quand mon esprit à commencé à partir de l'autre coté, j'étais bien, j'étais sereine, parce que vous étiez tous prés de moi, je vous voyais, chacun de mes amis, Ni-San, je n'étais pas seule à cet instant là, même si physiquement vous n'étiez pas présent. Ne vas pas croire que je désire que cela arrive hein ! Je n'ai jamais étais aussi heureuse que lorsque j'ai ré-ouvert les yeux et j'ai compris que je faisais toujours partie du monde des vivants. Je préfère veiller sur vous et être à vos cotés. Je dis juste que, vous pouvez pas m'abandonner parce que je vous aimes trop pour vous laisser partir, pour vous laisser vous échapper de là "

Elle posa la main sur l’emplacement de son cœur, souriant avec douceur avant de regarder droit devant elle, vers l’horizon. Ils restèrent assis cote à cote plusieurs heures, à parler de tout et de rien, comme si ils bénéficiaient d'une brève pause temporelle face à la lourde tâche d'exorcistes dont ils s'acquittaient chaque jours.

Il était à présent temps de manger. Si la demoiselle se sentait mieux suite au bon moment qu'elle venait de passer avec son équipier, elle n'en avait pas pour autant retrouvé l'appétit. Malgré tout elle fit l'effort d'accompagner Lavi à la salle de repas, songeant même à faire un effort alimentaire pour ne pas trop inquiéter le rouquin. Une fois arrivé devant le cuistot, celui ci eut fit une étrange méprise, les nommant comme couple, attirant la gêne de la demoiselle, mais absolument pas celle de son équipier.

« Héhé, c'est vrai qu'on va plutôt bien ensemble ! »
" Tu... tu trouves ? Je ne sais pas comment ont peut voir que des gens vont bien ensembles. Je veux dire, par le regard. C'est quand ils brillent en échos l'un de l'autre ? "

Son manque d'appétit ne fut pas uniquement remarqué par son ami, mais également par le cuisinier du navire, qui jugea qu'il n'y avait que deux raisons pour qu'un petit moineau comme elle ne souhaite pas se sustenter. Le mal de mer et l'arrivée prochaine du ventre rond d'une femme enceinte.

Lenalee, ne s'attendant vraiment pas à entendre ce genre de chose manqua de fondre sur place, gênée que quelqu'un puisse penser ça d'elle. Après tout elle était encore vierge et n'avait même jamais fait quoi que ce soit avec un garçon. Bien sûr ce n'était pas inscris sur son front, et elle n'avait pas tellement envie de soulever la chose, mais bon elle n'avait que 16 ans ! C'était bien trop jeune pour prétendre à la maternité. Encore une fois non, ce n'était pas vraiment un argument étant donné que bien des jeunes femmes étaient déjà mère à cet âge là. Ne trouvant donc rien de bien malin à répondre pour se défendre d'une telle accusation, Lenalee préfère éviter le regard de son interlocuteur en baissant les yeux sur les plats, minant de réfléchir à une commande qu'elle ne passerait de toute façon pas.

A ce moment là elle sentie quelques goutes d'eau caresser son visage. Relevant le visage vers la source de la projection liquide, intriguée, elle remarqua que son ami venait de manquer de s'étouffer. Ouvrant grands les yeux elle s'approcha de lui pour placer une main dans le dos du rouquin, tapotant doucement.


" Lavi ? Ça va ? Respires ! Il ne faut pas essayer de boire deux gorgées à la fois hein."

Une fois qu'il eut repris son souffle elle lui frottant gentiment le dos, lui offrant un sourire sympathique, avant de passer sa maigre commande alimentaire.

Puis, le repas se déroula calmement. Il était difficile de parler à cause du bruit ambiant, alors ils se contentèrent de manger, Lavi insistant pour partager un peu de son poisson avec la chinoise. Pour lui faire plaisir, elle accepta. Afin de signifier que c'était très bon elle opina doucement après avoir avalée un peu de chair de l'animal marin. Pourtant elle n'en mangea pas d'avantage, ne terminant même pas ce qu'elle avait pris pour elle. La demoiselle n'arrivait vraiment plus à se nourrir comme il le fallait, c'est comme si son corps rejetait les aliments, autant que son innocence la rejetait elle. La chinoise savait qu'il était inutile de se forcer, sous peine d'être malade. Heureusement Lavi n'insista pas pour la faire manger davantage, annonçant qu'il devait être temps de se rendre au grand mât pour effectuer ce qu'il avait prévu.

Ils se rendirent donc à l'endroit souhaité. Lavi sortit son maillet et passa son bras autour des hanches de la jeune femme. Pas besoin d'en dire d'avantage, elle avait compris son intention, s'agrippant à lui. Lorsqu'ils quittèrent le sol elle ferma les yeux. La sensation de décoller lui avait manqué. Une fois en haut, plaqué contre le mât, le rouquin tendit une bougie à la demoiselle, lui confiant une autre superstition de marin, bien plus empreinte de rêve que la première. Il s'agissait de tenir une bougie allumée 10 secondes en faisant un vœux, et celui ci se réaliserait alors. Elle trouvait le principe magique, et l'idée de son ami de lui faire faire cela adorable, aussi se prêtât elle volontiers au jeu.

Oui mais voilà, que pouvait elle souhaiter ? Lenalee n'était pas du genre à avoir des désirs égoïste et tourné uniquement vers elle. Elle n'avait pas non plus assez de candeur pour souhaiter la paix dans le monde, où la victoire contre le Comte. Non, ça elle savait que c'était par la volonté que ça viendrait, et non par des prières, même si il lui arrivait tout de même d'en faire la demande à dieu.

Un vœux donc ? Quel genre de vœux ferait ses amis ? Allen souhaiterait sans doute avoir d'avantage la possibilité de libérer les âmes des Akuma et de protéger les humains. Devait elle souhaiter le retour de son innocence ? Non, une nouvelle fois c'est sa volonté qui lui offrirait cette opportunité. Kanda ? Hmm... impossible à dire. Komui ? Un robot classeur de documents, assurément. Anita ?

Une discussion avec sa défunte amie lui revint à l'esprit. Anita aurait sans nulle doute revoir le général Cross en vie, ne serai ce qu'un instant. C'était pour cette raison qu'elle avait pris la mer avec eux pour le Japon. Pourtant son souhait ne s'était jamais réalisé. Elle était morte en regardant Lenalee dans les yeux, des larmes roulants sur ses joues et un sourire flottant sur ses lèvres. La jeune femme à cet instant avait cru mourir de chagrin. Anita était morte en paix, mais sans avoir pu laisser son désir se réaliser. C'était tellement triste, tellement injuste.

Soudain Lenalee su ce qu'elle voulait souhaiter, ce que son cœur lui hurlait. Elle voulait pouvoir aider chaque personne qu'elle rencontrait à réaliser son désir le plus cher. Après tout, le monde était dangereux, en guerre, déchiré, mais tout le monde devait avoir droit ne serai ce qu'un instant, de ressentir un bonheur immense.

Elle posa son regard sur Lavi, un doux sourire à ses lèvres. Et lui ? Que souhaiterait il à sa place ? Et puis après tout, pourquoi devrait elle être la seule à formuler un souhait ?


" On peut tous les deux faire un vœux ? J'aimerai aussi que ton propre désir se réalise. Je fais mon souhait et à toi d'accord ? "

Lenalee se concentra fortement en formulant son désir, dans son esprit, avec tout la force de volonté du monde. Une fois fait elle passa la bougie à son ami, prenant garde que celle ci reste allumée.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Dim 3 Juin - 19:51

Lavi adorait apprendre, découvrir de nouvelles choses, connaitre de nouvelles personnes. Mais ce qu'il préférait, c'était en faire part aux autres. Ce n'était pas là une façon de se mettre en avant ni de se jeter des fleurs, simplement il adorait voir l'émerveillement des gens lorsqu'il leur racontait ce genre de détails. Il faisait toujours en sorte à raconter ce qu'il savait comme s'il narrait une histoire, un conte. Tout ceci était bien réel pourtant, même s'il préférait raconter des détails comme des légendes plutôt que des faits réels comme les horreurs de la guerre. Qui aimerait qu'on lui raconte ce genre de choses après tout ? Néanmoins, Lavi savait que c'était là aussi un défaut qu'il avait. Il parlait trop. Bookman passait son temps à le lui rappeler, essayant de le faire taire dès qu'il en avait l'opportunité. Malheureusement ce n'était jamais très concluant car le rouquin était devenu des plus bavards depuis qu'il était à la Congrégation.

L'apprenti bookman profita de l'absence de son maître pour apprendre à Lenalee en quoi consistait une figure de proue. Rien d'extraordinaire mais ça avait son charme. Et dieu sait que les marins étaient supersticieux. La plupart avait même de petits rituels qu'ils effectuaient avant et pendant la traversée, pour que les océans soient cléments avec le navire. Comme si un peu de poudre de perlinpinpin ou des gestes quelconques pouvaient avoir une incidence même moindre sur l'avenir ? Lavi avait toujours trouvé ça d'un tel superflu... mais malgré tout, il ne pouvait les blâmer. Lenalee remercia d'ailleurs le jeune homme de prendre le temps de lui expliquer ce genre de choses. Elle en profita pour faire une comparaison assez troublante de ce qu'il représentait en tant que bookman. C'était bien la première fois qu'il entendait une telle comparaison, ce qui le fit hausser les sourcils. Lui ? Un ange? Elle était loin du compte, vraiment. Les bookmen n'étaient là que pour veiller sur les connaissances et l'Histoire, en aucun cas sur ses protagonistes. Dans un sens, elle n'avait pas tort. Ils étaient les gardiens du savoir qu'ils conservaient dans leurs têtes avant de les retranscrire. Mais en aucun cas dans leur coeur. Après tout, ils n'étaient pas censés en avoir un. Lavi resta silencieux sur le moment, ne sachant pas trop quoi répondre. C'était un compliment que son amie lui faisait, pourtant, il résonnait comme un coup de poignard. Elle voyait les choses de son point de vue rêveur, mais tellement loin du compte
.

« T'es vraiment pas banale comme fille, tu sais ? C'est bien la première fois qu'on me dit ça. Je suis un simple observateur tu sais, rien de plus. Mais si j'peux te faire partager ce que je sais, ça me fait plaisir. » fit-il avec un léger sourire

Puis, histoire de passer à autre chose, le rouquin se mit en tête de grimper sur la poutre qui soutenait la fameuse figure de proue afin de pouvoir la voir de plus près. Mais au lieu de ça, c'est la mer qu'il faillit voir de plus près, manquant de tomber et donc de rejoindre les flots. Par un habile jeu de jambes, il parvint à se redresser et à revenir sur le pont, laissant échapper un soupir de soulagement ainsi qu'un rire. Mieux valait en rire qu'en pleurer. Mais il fut rapidement rappelé à l'ordre par Lenalee qui s'inquiéta de ce qui avait faillit se passer. Lavi tenta de la rassurer, lui affirmant qu'elle allait devoir compter avec lui car de toute façon il ne comptait pas l'abandonner de la sorte. La chinoise répliqua aussitôt que c'était de toute façon impossible car qu'elle le tenait prisonnier dans son coeur. Son coeur ? Le rouquin fit un blocage sur la phrase et occulta une bonne partie de ce qu'avait pu dire son amie par la suite. Lavi se contenta de la fixer bêtement, perdu dans ses pensées. Ce n'est qu'à la fin de sa réplique qu'il revint à lui, écoutant ce qu'elle disait. Elle parlait désormais des autres, affirmant qu'ils ne pourraient l'abandonner car ils faisaient partit d'elle. Oui, ils le faisaient tous... sans exception. Lavi soupira doucement. Elle se trompait. Elle finira par l'oublier elle aussi, comme tous ceux qu'il avait croisé jusqu'à présent. Il n'était qu'un nom éphémère, voué à disparaitre pour devenir un autre, un jour. Mais quand ? Difficile à dire. Lavi ravala son mal-être et lui offrit un sourire comme à son habitude
.

« Toi aussi, tu es dans le mien. Je veillerai à c'qu'il ne t'arrive aucun mal tant que je serai là. Je ne peux pas prévoir les mauvais coups mais je peux être là, après, pour t'aider à t'relever. Tu trouvera toujours ma main tendue. » affirma t-il avec un sourire, justement en la lui tendant après s'être levé

L'heure du repas venait de sonner et il était temps de rejoindre l'intérieur pour se nourrir un peu. Le malentendu avec le cuistot amusa Lavi qui ne put s'empêcher de faire une remarque comme quoi ils allaient plutôt bien ensemble. Qu'on les prenne pour un couple lui faisait plaisir même si c'était faux. Lenalee, même si elle rougissait, avouait ne pas comprendre comment l'on pouvait dire que deux personnes étaient assorties. Le rouquin ne comprit pas tout ce qu'elle venait de dire mais finit par hausser les épaules en souriant
.

« Juste qu'on est bien assortis ! Enfin j'en sais rien... T'as qu'à lui demander au cuistot, il te répondra sûrement ! » répliqua t-il avec un sourire amusé

Cependant, il savait parfaitement que si Lenalee devait dire quelque chose au cuistot à ce propos, ce serait surtout pour rétablir la vérité. Néanmoins, elle n'en eut pas le temps et c'est un autre malentendu qui s'installa, manquant de faire s'étouffer le rouquin avec un verre d'eau. Le mot enceinte qui avait pour sujet la jeune chinoise n'était pas acceptable dans l'esprit de l'exorciste. Il se fit rapidement une raison que c'était tout bonnement impossible, ce qui le rassura. La jeune femme elle, ne sembla pas comprendre pourquoi il avait recraché l'eau qu'il venait à peine de boire, s'inquiétant juste de son état de santé, comme d'habitude
.

« J'ai bu trop vite, c'est rien, merci du conseil ! »

Ils mangèrent en silence et plutôt rapidement. Il fallait dire que la chinoise mangeait peu et que Lavi se hâta de terminer son repas pour profiter de l'absence de passager sur le pont. Entrainant son amie avec lui dehors, il ne tarda pas à déployer son maillet pour atteindre rapidement le mât sans heurt. Cette Innocence était décidément bien pratique mais il espérait surtout que cela ne déplairait pas à Lenalee. Après tout, elle avait l'habitude de voler, elle et sans aide. Une fois installés, le rouquin lui expliqua le but de la manoeuvre avant de lui tendre la bougie en question. Ce n'était qu'un voeu et Lavi n'y croyait pas. Mais parfois, croire vraiment en quelque chose permettait de se dépasser et de voir ses rêves devenir réalité. Au pire, cela ne pouvait apporter à la jeune femme qu'un peu d'espoir et de rêve. Mais finalement, Lenalee fit remarquer que lui aussi pouvait formuler un voeu après tout. Lavi la regarda avec étonnement, n'ayant pas songé une seconde à en faire un. Il faisait ça pour elle et en aucun cas pour lui. Il n'y croyait même pas. Pourtant, la demande de la jeune femme semblait sincère et il se voyait mal refuser. Après tout, cela ne coûtait rien, il pouvait bien essayer. Que risquait-il ? Une déception ?

Lavi hocha la tête avec un sourire puis attendit que la chinoise fasse ce qu'il lui avait indiqué une fois que la tige de la bougie fut allumée. Quelques secondes plus tard, elle se tourna vers lui, lui mettant l'objet entre les mains. L'apprenti bookman fit de son mieux pour masquer la flamme afin que le vent ne l'éteigne pas. Que désirait-il ? Il n'était pas censé désirer quoique ce soit. Il n'avait rien, n'était rien. A quoi bon ? Si, il y avait bien quelque chose qu'il souhaitait mais c'était tout simplement impossible, il le savait. Cela signifierait renoncer à sa vocation de bookman et il en était hors de question. Il avait déjà mis sa carrière entre parenthèses pour ses amis, il ne pouvait pas simplement l'abandonner. C'était son but, son rêve... mais il n'y avait plus que ça désormais. Jetant un bref coup d'oeil à la chinoise à ses côtés, il espéra simplement qu'elle ne l'oublie jamais, même une fois qu'il aurait disparu. Qu'ainsi, il continuerait d'exister quelque part, dans le coeur de quelqu'un
.

« Voilà, mon voeu est fait ! Youhou, la bougie s'est pas éteinte ! Héhé, aucun doute que ça s'réalisera aussi bien pour toi qu'pour moi ! Tiens, regarde là-haut ! Le ciel est bien dégagé, on voit toutes les constellations ! Tu la vois celle là en forme de casserole ? » fit-il d'un air ravi, tendant le doigt vers le ciel comme s'il pouvait le toucher

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Dim 3 Juin - 22:15

T'es vraiment pas banale comme fille, tu sais ? ....

Lenalee arqua un sourcil mi étonné, mi intrigué. Elle ne s'était pas vraiment attendue à ce genre de réponse. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Était-ce un compliment ou au contraire un reproche ? Lavi n'était pas du genre à faire des reproches à ses amis, aussi songea t elle que c'était sans doute affectif comme commentaire. Une autre chose dans la phrase l'intrigua encore plus.

... Je suis un simple observateur tu sais, rien de plus ...

" A dire ça ainsi on dirait que tu ne te vois que comme un golem qui enregistre ce qui se passe. Mais pour moi tu es plus qu'un observateur parce que tu fais partis de mon histoire. "

Lavi lui tendit ensuite la main pour l'aider à se relever, signalant au passage qu'elle était elle aussi présente dans le cœur du rouquin et qu'il serait toujours là, à ses cotés, pour l'épauler, pour la soutenir.

" Merci Lavi, tu n'imagines pas comme c'est précieux pour moi de savoir que je peux compter sur les gens qui m'entourent, sur toi. J'espère que les gens savent qu'en retour je suis là pour eux, quoi qu'il arrive. "

Ils se dirigèrent ensuite vers la cantine du navire. Lenalee avait prit la main du rouquin pour se redresser, et n'avait pas eut envie de la lâcher, la serrant doucement de ces doigts fins. Une fois sur place, le cuisinier eut la méprise de les prendre pour un couple, ce à quoi Lavi rétorqua que c'était vrai qu'ils allaient bien ensembles. La chinoise ne comprenant pas trop comment on pouvaient juger ce genre de chose interrogea son ami qui lui répondit qu'elle n'avait qu'à demander à l'homme pourquoi il avait pensé ça. Bien sur, elle n'osa pas, se content de rougir, un peu émoustillée par le fait que le rouquin continuait d'affirmer qu'ils étaient bien assortis. La demoiselle ne se trouvant pas particulièrement jolie, pas spécialement intéressante non plus, avait véritablement du mal à voir ce qu'il voulait dire, ayant toujours imaginée son ami avec les plus belles filles, cultivée et imposante de prestance. Cependant même si elle ne saisissait pas la raison de son commentaire, il lui fit plaisir, sans qu'elle ne comprenne pourquoi. Quoi qu'il en fut elle n'insista pas sur le sujet.

Une fois le repas terminé, ils se pressèrent de sortir sur le pont. Profitant que l'équipage et les rares passagers étaient occupés à manger, ils montèrent en haut du grand mât, utilisant le maillet de Lavi comme un ascenseur. Arrivés au sommet l'homme confia une superstition de marin qui devait mener à réaliser le vœux d'une personne réussissant à tenir allumé une bougie quelques secondes à cet endroit précis. Il fournit ensuite une bougie à la jeune femme avant de l'allumer, la laissant formuler mentalement son désir. Quand ce fut fait elle tandis le petit bâton de cire au rouquin, désirant que lui aussi fasse un souhait. Le jeune parut étonné mais s'exécuta néanmoins. Lenalee était curieuse de savoir quel était le précieux désir de son compagnon, mais elle savait que le dévoiler tout haut romprait la magie, aussi lui laissa t elle garder le mystère.

Lavi avait à présent le visage tourné vers le ciel, et lui désignait une constellation du doigt. La demoiselle se pencha un peu vers lui pour pouvoir suivre la ligne imaginaire qu'il indiquait. Elle mit quelques secondes à repérer les étoiles qui formaient une casserole mais finit par la trouver, opinant pour signaler qu'elle la voyait.


" Oui, je la vois ! Tu connais son nom ? Moi je sais juste que celle qui brille fort dans la queue là, c'est celle qu'il faut suivre pour retrouver le nord lorsque l'on est perdus. "

Ils restèrent un peu à regarder les étoiles, mais l'air frais et la proche arrivée des personnes ayant finis de manger leur dictaient qu'il était temps de redescendre. De toute façon vu l'heure, le mieux était d'aller se coucher.

" Et si nous retournions à la cabine ? La journée risque d'être longue demain, il vaut mieux que nous soyons en formes... au cas ou... "

Joignant le geste à la parole ils prirent donc la direction de leur chambre d'une nuit. Une fois dans celle ci, la porte refermée à clé, Lenalee réalisa qu'elle n'avait pas pensée à prendre le moindre change. Souhaitant préserver implacabilité de son uniforme, elle décida de dormir en sous vêtements et avec le débardeur qu'elle portait sous se veste. Elle se glissa sous ses draps avant de se dévêtir, déposant ses habits à plat sur le sol, avant de poser sa tête sur l'oreiller, offrant un sourire à son ami.

" Bonne nuit Lavi. Merci encore d'être là, je suis vraiment heureuse que ce soit toi qui m'accompagne pour cette mission."

Elle ferma ensuite les yeux, décidée à trouver le sommeil sans penser qu'à tout moment ils pourraient être réveillés par une attaque surprise. Elle s'endormit presque instantanément, mais pourtant elle n'eut pas droit à de doux rêves paisibles. Non, elle fut projetée, comme presque toutes les nuits ces derniers temps, dans des ruines couverte de sang, jonchées des cadavres de ceux qu'elle aimait, abandonnée dans la solitude d'une souffrance qui lui serrait la gorge jusqu'à l’empêcher de respirer.

Reprenant soudainement son souffle comme après avoir plongé sous l'eau, Lenalee ouvrit grand les yeux. Son oreiller et ses joues étaient trempés de larmes, qu'elle ne parvint pas à faire cesser maintenant qu'elle était éveillée. Consciente qu'elle se trouvait dans la cabine du navire, en compagnie de Lavi, elle serra les dents avant d'enfouir sa tête dans le coussin pour étouffer ses sanglots. Elle ne voulait pas déranger celui qui occupait le second lit. Même si elle mourrait d'envie de quitter ses bras pour le rejoindre, cherchant à se réconforter près de lui, comme une petit fille effrayée, elle n'en fit rien. Après tout elle n'était plus une petite fille, elle était une femme, elle se devait d'être forte, Lavi n'avait pas à toujours subir ses tourments. Serrant d'avantage le coussin elle inspira, calmant ses larmes mais pas ses tremblements.


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Lun 4 Juin - 9:37

Oui, Lavi parlait trop et il n'était pas rare qu'il en dise un peu trop par rapport à la situation, enfonçant généralement le couteau involontairement. Cependant, il ne se trahissait jamais lui-même, mesurant ses paroles lorsqu'il s'agissait d'apporter un jugement sur quelque chose. Ainsi, il disait au final rarement ce qu'il pensait réellement, n'en avouant qu'une petite partie. A quoi bon informer les autres ? A quoi bon leur dire ce qu'il ressentait ? Pourqu'ils lui répondent que c'était réciproque ? Cela n'aurait fait qu'ajouter à la peine qu'il ressentirait lorsqu'il devrait partir, car oui, ses jours à la Congrégation étaient comptés. C'était déjà étonnant qu'il soit resté si longtemps. Bookman devait avoir une idée derrière la tête.

Ainsi, le rouquin fit un compliment à Lenalee, quelque peu dissimulé par le reste de sa phrase. Après tout, cela ne coûtait rien de faire ce genre de réflexion tant qu'elle n'était pas mal interprétée. La chinoise ne répondit rien à ce sujet mais lui fit à nouveau part de sa façon de voir les choses, ce qui surpris l'exorciste. Lavi savait qu'il n'était qu'un observateur, qu'il était en dehors de l'Histoire, que jamais son nom n'apparaitrait dans un registre ou un document. A vrai dire, il n'avait même plus de nom, effacé depuis qu'il avait embrassé la carrière de Bookman. Il était là pour enregistrer l'Histoire, continuer de la faire vivre à travers les âges et connaitre ce que personne ne savait, pas pour en faire partie. Pourtant, Lenalee affirmait qu'il existait bel et bien quelque part, dans son Histoire à elle dont il faisait partie. D'abord agréablement surpris, Lavi dû se rendre à l'évidence. Oui il en faisait partie parce qu'il était là actuellement. Mais lorsqu'il disparaitrait, il finirait inévitablement par disparaitre de sa mémoire aussi. Mais n'était-ce pas déjà une petite victoire en soit ? Il préféra ne pas y penser
.

« Merci Lenalee. » se contenta t-il de répondre avec un léger sourire

Lavi aida son amie à se relever dans le but d'aller manger puisqu'on leur signalait que le repas était prêt. Autant ne pas trop tarder afin d'avoir le reste de la soirée libre pour pouvoir mettre le plan du rouquin à exécution. Lenalee répliqua alors à sa dernière phrase, rappelant que elle aussi était là pour eux. Ca, il était difficile de le nier, la jeune femme étant très présente pour ses amis et les membres de la Congrégation. C'était sûrement la personne la plus dévouée du lot. Un peu trop parfois même. Lavi répondit d'un simple hochement de tête combiné avec un large sourire.

Leur arrivée dans la salle de repas du navire fut plutôt amusante, de par la remarque du cuistot. Si cela faisait plaisir à Lavi dans un certain sens, ça n'avait pas l'air d'être le cas de Lenalee, gênée qui ne mangea d'ailleurs pas grand chose. Le cuisinier se trompait assurément à ce propos, ignorant la cause exacte qui causait ce manque d'appétit. Qui pourrait deviner que derrière cette jeune femme se cachait une personne qui devait porter un lourd fardeau sur ses frêles épaules ? Elle n'en donnait que peu de signes, sauf pour quelqu'un qui savait les interprêter et qui connaissait sa situation comme Lavi. Celui-ci préféra attendre qu'ils soient seuls pour dire quoique ce soit. De toute façon, avec le brouhaha ambiant, difficile de communiquer.

Une fois dehors, Lavi s'affaira à les faire accéder rapidement au mât grâce à son Innocence. Là, il fit part d'une légende de marin à son amie, lui détaillant la superstition en question. Pour lui, ce n'était qu'une façon d'essayer de lui remonter le moral en lui offrant une petite dose de rêve et d'espoir. Pour ce soir, il comptait être calme plutôt qu'agité comme à son habitude. Inutile de faire l'idiot si cela ne faisait qu'entretenir l'inquiétude de Lenalee. Il préférait plutôt la détendre pour le moment. Le reste attendrait le lendemain. Une fois le voeu de Lenalee formulé mentalement, celle-ci lui donna la bougie pour qu'à son tour, il puisse souhaiter quelque chose qui lui tenait à coeur. Que souhaiter ? Devenir Bookman ? Trouver les réponses qu'il cherchait ? Il ne doutait pas un seul instant de pouvoir y parvenir même s'il était moins enclin désormais à tout sacrifier pour ça. Non, ce qu'il pouvait souhaiter, c'était ce qui, pour lui, n'arriverait jamais. Faire partie des souvenirs de quelqu'un, continuer d'exister quelque part, même après sa disparaition. Lenalee lui avait dit un peu plus tôt qu'il faisait déjà partie de son histoire. Il souhaita donc que cela ne cesse jamais, rien de plus.

Lavi laissa ensuite la bougie s'éteindre après les 10 secondes puis la rangea dans l'une de ses poches avant d'indiquer à Lenalee comme les étoiles étaient bien visibles. Il lui montra même une constellation, celle que l'on pouvait remarquer le plus facilement lorsque l'on ne connaissait pas trop ce genre de chose. Lenalee affirma la voir, évoquant même une autre étoile bien connue
.

« Yep, il s'agit de la Grande Ourse ! Drôle de nom hein pour un truc qui r'ssemble à une casserole géante ! » fit-il remarquer en riant « L'étoile dont tu parles, c'est ce qu'on appelle Etoile du Berger. Mais en fait, c'est idiot parce qu'il s'agit d'une planète... C'est Vénus. En tout cas c'est vrai, elle indique le nord, pratique ! Les marins repèrent aussi leur position grâce aux étoiles. En plus d'être beau c'est pratique ! » expliqua t-il avec entrain

Après un petit moment à continuer d'observer les étoiles, Lenalee fit remarquer qu'il était temps de rejoindre leur cabine pour se reposer. Elle n'avait pas tort, mieux valait qu'ils soient en forme, il ne fallait rien laisser au hasard. L'air commençait à être froid et à une hauteur pareille, on ne le ressentait que davantage. Lavi hocha la tête et utilisa de nouveau son maillet pour les faire descendre en douceur, essayant de ne pas se faire trop remarquer par les passagers qui commençaient à rejoindre le pont. Une fois à la cabine, la jeune femme se dirigea vers son lit et Lavi se laissa tomber sur le sien. Il avait la flemme de retirer ses vêtements ou même de se mettre sous les couvertures. Si jamais il se passait quelque chose pendant la nuit, il perdrait un temps fou à devoir tout remettre. Et il était hors de question d'aller au combat en sous-vêtement. Néanmoins, en mer, il y avait tout de même moins de risques. Lavi dormait toujours tout habillé lorsqu'il était en mission, au cas où. Mais il finit par se dire qu'il valait mieux faire comme si de rien n'était au moins pour ne pas inquiéter Lenalee. Celle-ci lui souhaita une bonne nuit non sans lui faire ce qu'il prit pour un compliment
.

« Bonne nuit Lenalee. J'suis aussi content d't'accompagner. Ca m'manquait. » répondit-il avec un sourire touché

Se redressant, il retira ses bottes qu'il laissa tomber au pied du lit et retira sa veste ainsi que son t-shirt qu'il posa soigneusement dans un coin afin de ne pas marcher dessus. Conserver le pantalon était un bon compromis et c'est ainsi qu'il se glissa à moitié sous les couvertures, s'allongea sur le dos. Le sommeil ne venait pas et pour essayer de s'endormir, il regardait le reflet de la lune sur le plafond de la cabine, renvoyé par la mer à travers la fenêtre. C'était plutôt hypnotisant comme vision. Le rouquin resta ainsi à admirer le spectacle pendant un certain temps, sentant le sommeil venir doucement. Mais un bruit attira son attention.

Tournant la tête vers le bruit en question, il réalisa qu'il s'agissait en fait de sanglots étouffés. Lenalee ne dormait pas ? Et en plus elle pleurait ? Rien d'étonnant au final. Ce que l'on essayait d'oublier refaisait généralement surface la nuit, se frayant un chemin dans les rêves. Mais que faire pour les chasser ? Le subconscient était du genre à ne rien oublier, surtout lorsqu'il s'agissait de faits marquants. Lavi resta un court instant à regarder le dos de la jeune femme avant de se décider de se lever. Se glissant hors des draps, il vint s'asseoir sur le bord du lit de son amie. Il se pencha légèrement vers elle et tendit la main vers sa joue, la caressant avec douceur. Il resta silencieux, se contentant de la regarder. Quoi dire après tout ? Que ce n'était rien ? Que c'éait le passé ? Qu'elle n'avait rien à craindre ? C'était idiot. C'était comme renier l'évidence, comme essayer de se dire que ça n'était jamais arrivé. Elle avait juste besoin de réconfort, rien d'autre. Si Lavi ne pouvait pas soulager ses peines, il pouvait au moins lui faire don de sa présence.

Restant sur les draps, Lavi vint s'allonger contre la chinoise et l'entoura d'un bras pour qu'il soit au plus près d'elle malgré les couvertures. Peut-être que cela la gênerait alors il préférait éviter de carrément venir sous les draps et ainsi respecter son espace vital. Après tout, elle ne lui avait rien demandé, il était possible qu'il la gêne plus qu'autre chose. Il ne bougea cependant pas, restant contre elle comme s'il la protégeait de quelque chose d'invisible.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Lun 4 Juin - 11:32

Lenalee aimait les étoiles. Peut-être parce qu'elle avait passée une partie de son enfance à ne pas voir le ciel, enfermée au quartier général. Mais il existait une autre explication à son amour pour ces petites lucioles, gardiennes des rêves nocturnes. Quelques années auparavant, une virulente lutte contre une horde d'Akuma avait privée la jeune femme de plusieurs membres de sa "famille". A la suite de ça elle n'avait pu cesser de pleurer pendant de longues heures. Le soir tombé un traqueur était venu la trouver, et lui avait conté une douce légende. Il lui confia que certains disaient que les étoiles étaient en vrai le regard bienveillant des défunts. Aussi, ses amis précédemment mort la regardaient ils peut-être fondre de chagrin et en avaient le cœur brisé. Si la Chinoise ne voulait pas voir les étoiles ternir de tristesse, elle devait être forte, et garder en mémoire les bons moments passés avec les personnes décédées, jamais laisser la peine de leur disparition la dévorer. Cette nuit la demoiselle n'avait plus versée une larme, elle avait passée son temps, le visage levé, à contempler le ciel. Depuis ce jour elle avait une vrai affection pour les astres nocturnes, transférant sur eux l'amour qu'elle gardait pour ceux qui étaient tombés.

Lavi avait vraiment eut une bonne idée en lui permettant de les voir de plus près en montant au sommet du mât. Le visage levé elle scrutait ce qu'il lui désignait avec émerveillement, écoutant avec attention les informations qu'il lui délivrait. Lorsqu'il aborda le nom de la constellation qu'ils étaient entrain de regarder, elle eut un petit rire discret.


" C'est vrai que ça ne ressemble pas vraiment à un ours. Mais je suppose que la grande casserole c'était nettement moins mignon comme appellation. Enfin, ça doit dépendre pour qui. Je suis sûre qu'Allen-kun trouverait ça très poétique lui."

Quand Lavi annonça que les étoiles étaient non seulement belle, mais en plus qu'elles avaient une grande utilité, Lenalee ne put s'empêcher de laisser son regard glisser sur le visage du rouquin. Involontairement son esprit assimila le jeune homme à ce qu'il venait de dire et c'est sans vraiment peser ses mots qu'elle prononça d'un ton léger, presque murmuré.

" Tu dois être affilié aux étoiles alors."

Puis réalisant ce qu'elle venait de dire, elle rougit légérement. Ce qu'elle avait voulue dire en réalité, c'est que Lavi était comme elles, un guide pour Lenalee, ne l'aidant à jamais perdre le nord. Bien sur ça pouvait être interprété très différemment, d'autant que dans le fond, même son esprit avait eut une autre pensée. Se raclant un peu la gorge comme pour gommer ses propres mots avant qu'ils ne soient entendus, elle fit remarquer qu'il devait à présent être temps de rentrer à leur chambre.

Une fois dans celle ci, chacun d'eux rejoint son lit respectif, se glissant sous leurs draps après s'être dévêtus. Lenalee souhaita la bonne nuit à son ami, soulignant le fait qu'elle était heureuse qu'il soit présent à ses cotés pour cette mission. Il lui rendit la politesse, ajoutant qu'il était lui aussi content d'être là, ponctuant même par un " Ca m'manquait." Qu'est ce qui lui manquait ? Certainement pas les missions, contrairement à elle, il était toujours chargé par l'ordre d'en effectuer. C'était donc le fait de les faire avec elle. La chinoise eut un doux sourire touché, avant de fermer les yeux.

Hélas, son sourire ne resta pas longtemps dessiné sur ses lèvres. A peine eut elle sombré dans le royaume de Morphée que d'horribles cauchemars vinrent l'assaillir. Des mois et des mois que cela durait. Parfois elle était tellement épuisée qu'elle parvenait à les éviter, mais le plus souvent elle se réveillait prise de panique, en larme. Cette fois là ne fit pas exception.

Réalisant qu'elle se trouvait dans la cabine en compagnie de son ami, et non seule dans sa chambre, Lenalee enfonça son visage dans son coussin afin d'étouffer ses sanglots. Mais visiblement ça ne fut pas suffisant pour ne pas réveiller le rouquin, puisque quelques instants plus tard la jeune femme sentit le matelas s'affaisser un peu sous le poids de quelqu'un venant s'asseoir derrière elle. La main du rouquin vint se poser contre la joue humide de la chinoise. Celle ci ferma les yeux, tentant de calmer ses larmes et de rejeter sa panique, se focalisant sur la chaleur des doigts de son ami. Elle avait envie de lui dire de ne pas s'inquiéter, que tout allait bien, mais sa gorge était trop nouée pour qu'elle puisse dire le moindre mot.

Lorsque le rouquin s'allongea contre elle, passant un bras autour de son maigre corps pris de tremblements incontrôlés, elle se retourna afin de délaisser le coussin pour plaquer son visage contre le torse de son ami. Ce qu'elle pouvait s'en vouloir de l'avoir réveillé. Une fois de plus elle l'importunait avec ses états d'âmes. Pourquoi fallait il toujours qu'elle soit tourmentée ? Comment pouvait elle aider ses amis à être fort si ils passaient leurs temps à lui prêter leur courage ? Encore à moitié sous le choc de son rêve, coupable d'avoir troublé le sommeil de son équipier, Lenalee se serra contre lui, mordant ses propres lèvres pour ne remettre à pleurer. Les bras de Lavi était réconfortant, protecteur, mais ils poussaient aussi à se laisser aller, et ça, elle ne le voulait pas.

Elle resta donc un moment ainsi, blottie contre le rouquin, immobile, tentant de se ressaisir., de calmer les tremblements de son corps, d'apaiser les tourments de son esprit. Puis, après un temps, elle se trouva plus calme. Elle frotta rapidement ses joues du bout de ses doigts et redressa le visage vers lui, lui offrant un sourire désolé, ses grands yeux expressif semblant illuminés par la lune.

" Je... je suis désolée de t'avoir réveillé. J'ai juste fait un mauvais rêve, ne t’inquiète pas pour moi, s'il te plait. Et puis maintenant ça va beaucoup mieux, grâce à toi. Merci Lavi. Elle se tendit un peu pour lui déposer un délicat baiser reconnaissant sur la joue. Tu peux retourner te coucher si tu veux, je n'ai pas envie de gâcher ta nuit, tu as déjà fait beaucoup, vraiment. "

Bien sûr, la jeune femme aurait préférée rester dans les bras du rouquin, mais elle n'avait pas pour habitude de faire passer ses désirs avant le bien être des autres, aussi préféra t elle lui dire à sa façon qu'il ne lui devait rien, qu'il avait déjà fait beaucoup et que ce n'était pas la peine qu'il se prive du sommeil qu'il chérissait tant pour elle.


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Lun 4 Juin - 19:13

Qui ne s'était jamais arrêté, un soir, pour prendre le temps de lever la tête et de regarder les étoiles ? Le ciel fascinait les hommes, justement parce qu'ils ne pouvaient pas l'atteindre. A la tombée de la nuit, les lueurs pointant dans le ciel leur rappelait à quel point ils étaient petits, qu'ils n'étaient rien face à l'immensité du monde qui les entourait. Observer ainsi les étoiles n'apportait rien de concret mais permettait de se détendre, en tout cas de l'avis du rouquin. Lors de ses voyages, il aimait regarder la voûte céleste car c'était la seule chose qui ne changeait jamais dans les divers décors qu'il avait pu voir jusqu'à présent. Où qu'il aille, le ciel était égal à lui-même, les étoiles toujours au même endroit. C'était un peu le "chez lui" qu'il n'avait pas, la seule chose à laquelle il pouvait se raccrocher en se disant qu'elle ne disparaitrait pas.

Ainsi, Lavi avait voulu partager avec Lenalee ce moment de tranquilité et de bien-être que lui inspirait les étoiles. Il en profita pour lui faire faire un voeu grâce à une vieille superstition de marin puis lui montra l'une des constellations les plus connues. Lenalee sembla amusée par le nom et fit un commentaire tout à fait pertinent sur la question. Néanmoins, ce qu'elle ajouta à propos d'Allen fit éclater de rire le rouquin qui se tapa même la cuisse du plat de la main
.

« Ha ha ha ! Sûr qu'Allen te soutiendrait que c'est une appellation des plus honnorables ! Remarque... un ours ça s'mange aussi... L'un comme l'autre, ça lui aurait sûrement convenu ! En tout cas pour l'étoile du berger, Venus... là aussi c'est encore une fois en rapport avec une femme qui guide les hommes. Alors on peut bien dire ce qu'on veut, sans les femmes, on irait pas bien loin ! » ajouta t-il d'un hochement de tête

Aussitôt après, il releva le visage pour continuer d'admirer le ciel étoilé, souriant d'admiration. Il ne vit pas le regard de Lenalee mais il entendit ce qu'elle murmura. Cependant, il ne comprenait pas pourquoi elle disait ça. Cela signifiait-il qu'elle trouvait qu'il en savait beaucoup sur les étoiles ? Une façon de dire qu'il en faisait partit ? Le sens de la phrase lui échappait mais à aucun moment il ne fit le lien avec la véritable signification. Il ne fit pas le rapprochement avec ce qu'il avait dit juste avant, n'imaginant pas une seconde qu'il pouvait s'agir de ça. Ce n'était pas le genre de Lenalee d'avoir ce type de pensées après tout
.

« On l'est tous tu sais. Quand on s'éteint sur terre, c'est pour mieux briller dans le ciel. Certains racontent que lorsqu'on meurt, on renait sous forme d'étoiles. J'aimerai bien y croire, c'est plutôt une belle façon de continuer de vivre. »

A cause de l'obscurité, Lavi ne remarqua pas les joues rougies de son amie. Il n'y prêta donc pas attention et se contenta de les faire redescendre sur le plancher histoire de regagner leur chambre. La nuit était déjà avancée, il était temps de prendre un peu de repos pour être en forme une fois arrivés. Une fois dans la chambre, chacun s'installa de son côté, retirant les vêtements superflus pour mieux dormir. Les deux amis ne manquèrent pas de se souhaiter une bonne nuit mais Lavi n'était pas certain que Lenalee puisse dormir paisiblement alors qu'elle voyageait sur un navire lui rappelant un peu trop celui qui avait été le tombeau de l'équipage d'Anita. Pourtant, il fut surpris d'entendre le lent souffle de la chinoise peu après, signe qu'elle s'était endormie. Il s'était trompé sur le coup, lui qui avait pensé qu'elle ne fermerait pas l'oeil, la voilà qui l'avait devancé sur une des activités qu'il préférait. Cette fois, c'était lui qui n'arrivait pas à fermer l'oeil. Trop de choses le travaillaient et son esprit ne parvenait pas à s'appaiser.

Néanmoins, quelque chose attira son attention. Un bruit qui n'était pas là auparavant. Le souffle de Lenalee était entrecoupé, saccadé, étouffé. Elle ne dormait plus ? Pire, elle pleurait. Elle avait plus d'une raison de se laisser ainsi aller, Lavi les connaissait. Impossible de lui effacer sa peine mais rester à ses côtés restait une option envisageable. Probablement ne voulait-elle pas craquer devant lui et profitait ainsi de la nuit pour laisser échapper ses pleurs en pensant que le rouquin ne l'entendrait pas. Il était rare de voir la jeune femme seule à la Congrégation et depuis leur retour de l'Arche, Komui ne la lâchait plus. Difficile donc pour elle de trouver un moment où s'isoler. Même là, à cause de leur proximité, elle ne pouvait se libérer de ce qui l'oppressait.

Il était temps d'y remédier. Se levant, Lavi rejoint le matelas de son amie, s'y asseyant tout d'abord pour lui caresser la joue avant de s'allonger contre elle, l'entourant d'un bras. Contre toute attente, Lenalee se retourna aussitôt pour venir coller son visage contre son torse comme si elle n'avait attendu que ça. S'étant imaginé qu'elle serait réticente à une telle promiscuité, Lavi la regarda d'un air surpris un court instant avant de resserrer son étreinte sur elle, lui témoignant sa présence et son soutien par la même occasion. Ainsi pressée contre lui, Lavi sentit qu'elle se retenait de pleurer. Sans doute ne voulait-elle pas l'inquiéter... mais c'était trop tard. Cependant, il ne dit rien, la laissant faire ce qu'elle souhaitait. Ce n'était pas à lui de lui dire quoi faire.

Puis, au bout d'un certain temps, elle sembla se calmer. Plus paisible, moins agitée. Lorsque Lenalee releva le visage vers lui, le rouquin fut comme hypnotisé par ce qu'il voyait. La faible lueur de la lune lui permettait de la voir et il put distinger son regard parmi l'obscurité. La chinoise le remercia, s'excusant de l'avoir inquiété puis l'embrassa sur la joue, arrachant un sourire gêné à Lavi qui se mit à rougir. Heureusement qu'il faisait sombre... Lenalee enchaina, lui affirmant qu'il pouvait retourner dormir, que ça allait. Mais il n'était pas dupe. Non seulement il savait que s'il partait, elle se remettrait à ressasser ses tourments mais aussi qu'elle n'irait pas mieux tant qu'elle n'aurait pas évacuer toute cette tristesse qui l'oppressait. Non, Lavi comptait bien rester où il était
.

« Maintenant que j'suis là, j'y reste ! » lança t-il d'un air qui se voulait amusé « Allez, fais moi une petite place ! » ajouta t-il en la lâchant pour quitter le matelas l'espace de quelques secondes

Aussitôt levé, il souleva le drap et vint s'y glisser avant de le rabattre sur eux. Une fois allongé, il attrapa la jeune femme contre lui et referma ses bras sur elle. Non, il ne comptait pas regagner son lit et avec son geste, la chinoise devait bien comprendre qu'il resterait là toute la nuit sauf si elle le chassait. Elle avait besoin de réconfort et il ne serait pas un véritable ami s'il faisait la sourde oreille même si elle lui assurait que tout allait bien. De plus, ce n'était pas comme s'il n'appréciait pas d'être si proche d'elle. A vrai dire, sur le coup il ne fit pas attention mais maintenant que le drap ne les séparait plus, il réalisait qu'il se sentait presque mal à l'aise. Baissant le visage vers elle, il l'observa un moment. Que pouvait-il bien lui dire pour qu'elle aille mieux. Qu'il était là ? Elle le voyait bien. Qu'elle pouvait compter sur lui ? Elle le savait déjà. Aucune phrase intelligente ne lui vint à l'esprit. A force de la regarder, il se pencha instinctivement vers elle. Elle lui avait fait un bisou, peut-être attendait-elle la même chose de sa part ? Dans le doute, il se pencha vers elle davantage avant de réaliser qu'il ne visait pas vraiment le même endroit qu'elle. Il l'embrassa à la commissure des lèvres, évitant de justesse ces dernières. Redressant la tête, il lui offrit un sourire
.

« Essaie de dormir un peu, j'veille sur toi. » fit-il en reposant sa tête sur l'oreiller, sentant son propre coeur battre la chamade

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Mar 5 Juin - 15:09

Lavi confirma ce que le traqueur avait dit, des années auparavant à la jeune chinoise. Les étoiles étaient liés aux morts. L'idée était poétique et à la fois tellement triste. Il y avait tant d'étoiles dans le ciel... tant de vies disparut sur terre... Mais au lieu de voir les choses avec une vision trop terne, Lenalee préféra sourire et tourner ça à la rêverie en offrant une de ces célèbres réflexions bien souvent jugée naïve.

" En ce cas, les étoiles sont également le cœur des hommes. Parce que à mes yeux une personne qui meurt, continuer de briller dans celui ci, et d'y vivre éternellement. Et ça, tu peux y croire sans peine. "

Offrant un grand sourire à son ami, Lenalee remarqua que des gens commençaient déjà à revenir sur le pont. Il était temps de descendre et d'aller se coucher.

Coucher, ils l'étaient justement. Si dans un premier temps chacun d'eux avaient rejoint un lit bien distinct, le cauchemars qui avait arraché des sanglots à la demoiselle avait appelé le rouquin à la rejoindre. Il s'était glissé derrière elle et avait passé un bras autour du corps tremblotant de son amie. Il avait essuyé ses joues humides, le tout sans un mot, respectueux de sa peine mais présent pour l'épauler. Si la jeune femme s'en voulait d'avoir réveillé son compagnon de chambre, l'étreinte réconfortante qu'il lui offrait la soulagea profondément. Roulant sur elle même pour lui faire face, elle se blottit contre lui.

Elle resta ainsi un long moment, prenant le temps de se calmer, de chasser de ses pensées ce qui l'avait secouée. Une fois que ce fut fait elle s'excusa de l'avoir ennuyé, lui assurant qu'elle allait à présent mieux et qu'il pouvait désormais retourner se coucher. Pour le remercier de s'être dérangé pour elle, elle déposa un doux baiser sur la joue du rouquin. Ce qu'elle pouvait être sotte à toujours faire preuve de faiblesse et à inquiéter ses amis.

Pourtant, le rouquin ne retourna pas dans son lit, affirmant qu'il comptait bien rester avec elle, lui demandant même de lui faire une place.... sous les draps ?? Lenalee ouvrit de grands yeux surpris mais se poussa un peu. Était il sérieux ? Visiblement oui puisqu'il la lâcha le temps de se redresser, de soulever les draps, et de la rejoindre à nouveau. La demoiselle était assez perplexe, n'osant pas bouger. C'était la première fois qu'un autre homme que son frère se trouvait dans le même lit qu'elle. Si juste avant elle n'avait pas percutée, les draps servant de fine barrière entre eux, maintenant que son ami était passé en dessous, c'était une autre histoire.

Que devait elle faire ? Revenir dans ses bras ? Cela ne risquait il pas d'être mal interprété ? A défaut de réagir elle resta inerte, tétanisée. Ce n'était pas l'envie qui lui manquait, loin de là, mais elle ne voulait pas paraitre trop avenante. Heureusement, le rouquin, lui, ne semblait pas troublé par la situation, attrapant la jeune femme dans ses bras pour la ramener contre lui. Ne sachant trop que faire, que dire, Lenalee se contenta de se laisser aller contre lui, une main posée sur le torse de son ami, le visage levé pour le regarder. Pourquoi s'angoisser autant ? Pourquoi son cœur battait il si fort ? Après tout ils ne faisaient rien de mal. Ce n'était pas le première fois que Lavi lui offrait le réconfort de ses bras. Non, vraiment, pas de raison d'en faire une montagne et de paniquer.

C'est du moins ce qu'elle tentait de se mettre en tête, y parvenant plutôt bien jusqu'à.... jusqu'à ce que le rouquin se courbe un peu vers elle, approchant son visage de celui de la demoiselle. Une nouvelle fois ses yeux s’écarquillèrent. Elle sentit son cœur résonner dans chaque parcelle de son corps, battre jusque dans sa gorge. Lavi allait il l'embrasser ? Que devait elle faire ? Tourner la tête ? L'avancer ? Aller à la rencontre des lèvres qui se rapprochaient dangereusement ? Si les bonnes mœurs auraient voulues qu'elle évite le contact de la bouche du rouquin, un tout autre désir lui remuait les entrailles.

Oui, Lenalee avait envie de se baiser. Contre toute attente, se surprenant elle même. Était-ce du à la proximité nouvelle qu'elle avait avec le sexe opposé ? Ou bien à son désir de réconfort ? A moins que ce ne fut un désir enfouis en elle depuis longtemps mais qui avait toujours refusé de faire surface. Qu'importe la raison, l'essentiel était qu'elle voulait l'embrasser, et que c'était visiblement partagé vu que c'était lui qui avait amorcé le mouvement. Dans quelques instants ils allaient partager le premier baiser de la vie de la chinoise, et elle était heureuse que ce soit avec ce jeune homme là en particulier.

Prête à sentir ses lèvres rencontrer celle du rouquin, elle se crispa un peu, son regard devant plus langoureux l'espace d'un instant. Pourtant... le contact n'arriva pas. Enfin, pas à l'endroit attendu. La demoiselle sentit la bouche de son ami s'écraser à coté de la sienne, à la limite entre sa joue et ses lèvres. Ainsi avait il juste voulu lui déposer un amical bisou sur le visage, mais avait sans doute eut du mal à viser correctement à cause de l'obscurité.

Quelle idiote, comment avait elle pu penser un instant que le désir de son ami est pu être autre ? Et elle même, comment avait elle osée espérer que ça en fut autrement ? Gênée, se maudissant, elle reposa sa joue contre le torse de celui qui la serrait contre lui, ne voyant même pas le doux sourire qu'il lui offrait. Fermant les yeux elle tenta de calmer son cœur, battant tellement fort qu'elle l'entendait raisonner dans la cage thoracique de Lavi.

Non, ce n'était pas l’écho de son cœur à elle qui tapait à ses oreilles, mais bel et bien celui du rouquin. Pourquoi donc était il lui aussi emballé ? N'avait elle pas eut tout à fait tord sur ses intentions première, quelques secondes avant ? Difficile à dire. Troublée, gênée, la demoiselle préféra ne rien demander, ne sachant de toute façon pas comment formuler ce genre d’interrogation. Il valait mieux dormir, ne plus y penser, demain les choses seraient à nouveau revenue à la normale et elle y verrait peut-être plus clair.

Lavi lui confirma que c'était la meilleure chose à faire, lui proposant de dormir un peu, affirmant qu'il veillerait sur elle. Dormir... c'était tellement facile à dire. Dieu seul sait pourtant qu'à cet instant elle aspirait au sommeil, afin de mettre fin à la situation dans laquelle elle se trouvait et aux étranges pensées et désirs qui traversaient son corps. Pourtant c'était tout bonnement impossible de trouver le sommeil, elle était trop agitée à l’intérieur. Si d'ordinaire elle aurait roulée à plusieurs reprises, cherchant la meilleure position pour plonger dans les bras de Morphée, la présence de son ami rendait l'action impossible. A défaut elle se serra d'avantage contre lui, refermant la main posée sur le torse du rouquin, avant de l'ouvrir à nouveau, commençant à très légérement caresser son torse du bout des doigts, dans un geste involontaire.


" Merci Lavi, merci de prendre soin de moi, je suis tellement heureuse que tu sois là, tellement heureuse."


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Mar 5 Juin - 16:27

Lenalee confirma à Lavi l'opinion qu'il avait déjà d'elle. C'était une jeune femme rêveuse pour qui son entourage comptait énormement. Elle n'était pas du genre à accepter facilement la mort malgré le milieu dans lequel elle vivait. Ce devait d'ailleurs être insoutenable pour elle dès qu'il y avait des funérailles à la Congrégation. Non, ça, Lavi le savait déjà, il en avait été témoin le jour même de leur rencontre. Elle était là, assise parmi les cercueils, pleurant les morts comme si elle les connaissait tous personnellement. Il y en avait pourtant un si grand nombre... Mais c'était peut-être le cas après tout. Maintenant qu'il la connaissait, le rouquin supposait que ce jour là, Lenalee avait perdu une petite partie d'elle. Jusqu'à quand continuerait-elle de se détruire de la sorte ? Tout le monde finissait par mourir un jour, c'était dans l'ordre des choses. Pourtant, la chinoise n'acceptait pas la mort. Cela faisait maintenant plus de deux ans que cela s'était déroulé, mais rien n'avait changé. Si, une chose avait changé au final. Mais ça, Lavi se gardait bien d'en parler.

Le rouquin s'arrangeait donc pour lui changer les idées, parler d'autre chose... Lui qui faisait si souvent l'andouille, c'était devenu sa spécialité que de remonter le moral des autres. Seulement, avec Lenalee cela ne durait jamais bien longtemps. Elle replongeait bien vite dans les regrets et la tristesse sans se laisser un instant de répis. Certes, les derniers événements n'arrangeaient rien, mais Lavi se sentait comme impuissant face à un ennemi invisible. Néanmoins, cette petite observation du ciel nocturne sembla faire du bien à la jeune femme. Pourvu que cela dure.

Cela ne dura malheureusement qu'une poignée de minutes. De retour dans leur cabine qu'il partageait pour la nuit, Lenalee ne tarda pas à fuir le sommeil, réveillée par un cauchemar. Lavi savait ce que c'était d'être hanté par certaines visions. Le subconscient était le plus doué des tortionnaires. Il avait pu le constater lorsqu'il avait été enfermé dans le monde du rêve de Road, se battant contre lui-même. On pouvait fuir tant qu'on le désirait, mais les tourments intérieurs avaient la peau dure. Faire l'autruche ne fonctionnait jamais très longtemps. Depuis que Lavi avait développé des sentiments, sa vie était parsemée d'inquiètudes en tout genre mais aussi de joie. A vrai dire, il avait toujours eu des sentiments, il n'était pas une machine. Simplement, à cause de l'enseignement des bookmen et de ce qu'il avait pu voir de part le monde, il avait simplement fermé son coeur aux autres pour ne plus être blessé. Une blessure physique guérissait vite. Une blessure psychique ne guérissait jamais complétement.

Au lieu de faire la sourde oreille, Lavi se leva pour rejoindre Lenalee et lui apporter du réconfort, pour lui montrer qu'elle ne craignait rien, qu'elle n'était pas seule. Sur le coup, il parla à peine, se contentant d'être présent physiquement. Ils restèrent ainsi, blottis l'un contre l'autre pendant de longues minutes, en silence. Ni l'un ni l'autre ne trouvait quoi dire. La chinoise ne voulait sûrement pas raviver ses peines en en parlant. Après tout, Lavi savait très bien de quoi il s'agissait et même si parler faisait du bien, il ne pouvait pas la forcer. Lenalee finit par parler et lui dire que tout allait bien à présent, façon de lui dire qu'il pouvait retourner dormir de son côté. Croyait-elle réellement qu'il allait l'abandonner ainsi pour une si piètre excuse ?

Au lieu de ça, Lavi s'inscrusta sous les couvertures pour mieux la prendre dans ses bras. Il agissait comme si de rien n'était et que la situation était tout à fait normale, mais au fond, il était extrêmement gêné. Les battements affolés de son coeur en témoignaient. Toujours d'humeur joviale et affectueuse, le rouquin se permettait souvent tout et n'importe quoi avec les autres. Son comportement actuel n'avait donc rien de si étrange. Il savait parfaitement faire semblant... et il le faisait là à merveille. Seulement, cela commençait à devenir difficile maintenant qu'il était collé contre Lenalee. Peut-être aurait-il dû s'abstenir finalement... A jouer celui qui ne voyait pas où était le problème, il commençait à perdre pied, tiraillé par de drôles d'envies.

La chinoise ne bougeait pas de là où elle se trouvait, simplement la tête relevée vers lui. A force de la regarder ainsi, Lavi finit par se pencher instinctivement. Juste avant que leurs lèvres ne se touchent, il dévia sa trajectoire et se contenta de leur commissure. Mais que faisait-il bon sang ?! Désirait-il donc à ce point tout foutre en l'air ? Il ne se privait pas de passer du bon temps avec les femmes en temps normal, appréciant ces moments. Mais là c'était différent, il s'agissait de son amie et il ne pouvait pas se permettre d'agir ainsi avec elle. Ce n'était pas qu'il ne respectait pas les autres, au contraire, mais Lenalee... c'était Lenalee. Un peu comme quelque chose de sacré que l'on ose pas toucher de peur de le briser. N'était-ce pas le cas ? S'il se laissait aller que se passerait-il ? Les choses ne seraient plus jamais pareilles entre eux, il en était convaincu. Il ne désirait pas ruiner leur amitié, jamais. Il avait un désir tout autre, mais irréalisable. Irréalisable car il était bookman et qu'une relation approfondie quelqu'elle soit ne ferait que leur faire du mal. Oui, il devait taire cette envie, ce désir, c'était mieux... pour eux deux.

Lenalee coupa court à ses interrogations internes lorsqu'elle détourna le visage, le posant contre son torse. A moins ainsi, il serait moins tenté de vouloir réitérer la chose. C'était mieux ainsi. Lavi poussa un léger soupir, essayant de calmer son coeur qui menaçait de sortir de sa cage thoracique. Il était temps de dormir. A vrai dire, il aurait aimé pouvoir le faire, mais il ne parvenait pas à fermer l'oeil, trop agité par ses pensées. Son amie ne semblait pas réussir à dormir non plus. Même si elle ne bougeait pas, callée contre lui, elle remua légèrement la main, caressant le torse du rouquin. Au lieu de se calmer, le coeur de l'exorciste s'emballa de nouveau. Que faisait-elle ? Finalement, ce n'était pas une si bonne idée de dormir ensemble... Elle en rajouta une couche en lui confiant qu'elle était heureuse qu'il soit là.

Affolé, Lavi attrapa la main de Lenalee dans la sienne pour qu'elle arrête. Oui mais maintenant ? Qu'allait-il faire ? Elle allait se demander la raison d'un tel geste. Il devait dire ou faire quelque chose. Pourquoi pas les deux après tout ? Oui... Lui parler lui ferait sûrement du bien et lui permettrait de tater le terrain. Doucement, il releva la main de la jeune femme vers son visage et déposa un baiser dessus, la conversant à proximité de son visage
.

« Tu sais, si t'arrive pas à dormir, on peut parler un peu. Ca commence à faire un bout de temps qu'on se connait tous les deux et j't'ai jamais remerciée. J'étais un peu perdu ici mais t'as toujours été là pour moi. Jamais tu n'as faillit, jamais tu n'as laissé qui que ce soit derrière toi. T'es une fille bien Lenalee, ne changes jamais. J'conserverai un précieux souvenir de toi, même lorsque j'serai plus là. Moi aussi j'suis heureux, simplement de te connaitre. J'avais perdu foi en l'espèce humaine mais... grâce à toi je vois les choses différement. Maintenant j'ai envie d'y croire, de croire en les autres et en un avenir meilleur. Alors... merci... Tu m'as fait aimer la vie. J'espère pouvoir te rendre la pareille un jour. » fit-il doucement, parlant assez lentement par rapport à son habitude

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Mar 5 Juin - 18:30

Dormir... elle devait dormir. Elle en avait besoin, épuisée par les larmes qu'elle venait de verser, par les courtes nuits qui avaient été les siennes ces derniers temps. Mais entre raison et action il y avait un vrai ravin. Si la demoiselle savait que plonger dans le sommeil lui permettrait de fuir la situation délicate dans laquelle elle se trouvait, son esprit, lui, refusait de s'abandonner aux songes.

Blottie contre le corps chaud de son ami, la poitrine soulevée par le battement frénétique de son cœur, la chinoise essayait de rassembler ses pensées. L'instant d'avant, elle avait cru qu'elle allait partager son premier baiser avec le rouquin, interprétant à tord un geste de celui ci, persuadée qu'il allait l'embrasser alors qu’elle réalité il ne cherchait qu'à l’apaiser d'un tendre baiser sur la joue. Si se rendre compte de sa méprise aurait du la soulager, c'est l'effet inverse qui s'était produit. Un gout amer de regret avait glissé dans sa gorge quand elle avait compris que sa bouche n'était pas la cible des lèvres de son ami. Pire encore, voilà qu'elle se maudissait d'avoir osée penser ne serai ce qu'un instant que c'était l'intention du rouquin.

Elle adorait Lavi, vraiment. Il comptait parmi ce qu'elle avait de plus précieux au monde et ne doutait pas un instant que c'était réciproque. Pourtant elle n'aurait jamais songé pouvoir avoir de tel désir envers lui. Bien sur, il était évident que le garçon, lui, avait simple voulu lui rendre le baiser sur la joue qu'elle lui avait donné un peu plus tôt. Une façon de faire comprendre à la jeune fille qu'il était là et qu'il ne voulait pas la voir triste car elle lui était précieuse. Précieuse, oui, mais à quel point ? Et pourquoi cela semblait si important tout d'un coup ?

Lenalee ne s'était jamais demandé si ses proches pouvaient nourrir autre chose de l'amitié pour elle. Déjà parce que ça lui semblait totalement improbable d'éveiller ce genre d'interet pour qui que ce soit, mais également parce que les choses de l'amour restait la plus par du temps très loin de son esprit. Ils vivaient dans un monde de guerre, et même si au yeux de Lenalee la douceur et la tendresse devait absolument prédominer là dessus, elle ne pouvait imaginer qu'une relation amoureuse puisse germer au milieu d'un univers si terne. Et pourtant...

Pourtant quoi ? Était-elle entrain de commencer à croire qu'elle éprouvait des sentiments pour le rouquin ? Balivernes, ils se connaissaient depuis longtemps et étaient très proches, voilà tout. Oui, c'est ce qu'elle souhaitait croire, ne désirant plus se tourmenter pour un mal entendu où un geste qu'elle avait cru à tord être déplacé.

Tout en se perdant elle même dans ses propres doutes naissant, elle se mit à frôler le torse nu de son ami, contre lequel sa main était négligemment posée. Si elle ne remarqua pas ce qu'elle était entrain de faire, Lavi, lui, sembla s'en rendre compte. Plus encore, il parut dérangé par le geste de son amie, lui attrapant la main pour la faire cesser. Une nouvelle fois elle eut la preuve qu'il ne voulait pas trop dépasser les limites de l'amitié. Réalisant ce qu'elle venait de faire, Lenalee se mit à rougir, fermant encore plus fortement les yeux, comme si elle voulait disparaitre dans un trou noir. Cependant, lorsque Lavi embrassa la main de la demoiselle, elle ne put rester les yeux clos. Étonnée elle les releva vers lui au moment ou ce dernier prenait la parole.

« Tu sais, si t'arrive pas à dormir, on peut parler un peu. Ca commence à faire un bout de temps qu'on se connait tous les deux et j't'ai jamais remerciée. J'étais un peu perdu ici mais t'as toujours été là pour moi. Jamais tu n'as faillit, jamais tu n'as laissé qui que ce soit derrière toi. T'es une fille bien Lenalee, ne changes jamais. J'conserverai un précieux souvenir de toi, même lorsque j'serai plus là. Moi aussi j'suis heureux, simplement de te connaitre. J'avais perdu foi en l'espèce humaine mais... grâce à toi je vois les choses différement. Maintenant j'ai envie d'y croire, de croire en les autres et en un avenir meilleur. Alors... merci... Tu m'as fait aimer la vie. J'espère pouvoir te rendre la pareille un jour. »

Parler, c'était une bonne idée. En ouvrant son cœur elle l’empêcherait peut être ainsi d'exploser. Et puis elle pourrait se concentrer sur autre chose que la douceur de la peau de son ami sous sa joue ou la chaleur de son souffle frôlant ses cheveux.

" Tu n'as pas à me remercier tu sais, rien ne me fais plus plaisir que de savoir que je peux mettre un peu de douceur et de joie dans le cœur des gens. C'est pour mes amis que je me bat, alors c'est normal que je ne veux pas qu'ils restent derrière, j'aime mieux les pousser avec le vent de l'espoir pour les faire aller de l'avant ! Tu sais, c'est important de croire de croire à l'humanité, c'est vrai qu'elle peut faire des choses horribles, mais elle sait aussi faire des choses merveilleuses. Et puis, il ne tient qu'à nous de l'améliorer, après tout nous en faisons partis ! Et les autres c'est important Lavi, les gens que tu aimes, c'est ça qui te permet d'avancer. Moi sans vous je ne serais pas non plus qui je suis, où j'en suis. Je serai... perdue. Alors ne dis pas que tu espère pouvoir me rendre la pareille parce que, tu le fais chaque jour qui passe et avec brio. "

La chinoise marqua une pause, quelque chose dans le discours de son ami l'interpelait. Un aveux voilé ? Était il entrain de dire que lorsqu'il partirait de la congrégation c'était pour ne jamais y revenir ? Pensait il vraiment qu'elle le laisserait agir ainsi ? Elle déposa sa main à plat contre la joue du rouquin avant de reprendre.

" Tu dis que tu conservera un souvenir de moi, comme si tu allais me quitter pour toujours. Mais tu sais Lavi, la congrégation te sera toujours ouverte comme ta maison. Et si ce n'est plus le cas de celle ci, moi je serai toujours là pour toi comme je le suis aujourd'hui. Si tu dois partir des mois, des années, pour aller enregistrer je ne sais quel événement en tant que Bookman, très bien, fais le, mais rien t'empêche de revenir entre temps, rien ne t'oblige à te couper définitivement de ceux que tu aimes et qui t'aimes en retour. Jamais tes amis ne te tournerons le dos, ou ne t’oublierons, alors toi non plus n'oublies pas que quelque soit le temps qui te séparera de nous, nous n’attendrons que de te voir revenir nous offrir un sourire, même si ce n'est que quelques heures. Ne t'enfuis pas dans l'oubli Lavi, ne disparais pas. Je sais que tu as des responsabilités mais ne les endosses pas seul, reposes toi sur nous, sur moi, parce que je ne t'abandonnerai jamais. "

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavi
Modérateur / L'Homme Fougère
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 32
Localisation : Là où on ne s'y attend pas

Feuille de personnage
Age : 18 ans
Nationalité : Mixte
Surnom : Baka Usagi / Junior

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Mar 5 Juin - 20:00

Si l'on avait dit à Lavi qu'il dormirait un jour dans le même lit que Lenalee, celui-ci aurait bien rit, n'y croyant pas une seule seconde. Déjà parce que Komui veillait sur sa soeur comme une laie sur ses petits et aussi parce qu'il n'y avait aucune raison pour qu'il partage ses draps pour une raison ou une autre. Pourtant, c'était ce que les deux amis faisaient à l'heure actuelle. Il n'y avait là aucun sous-entendu, Lavi ayant rejoint l'exorciste uniquement pour la consoler, ne désirant pas la voir dans cet état. Cependant, maintenant qu'il l'avait rejointe sous les couvertures, il commençait à se dire qu'il aurait mieux fait d'accepter sa proposition et de retourner dormir de son côté.

La prendre dans ses bras était une chose, dormir contre elle à moitié nus l'un et l'autre, en était une autre. Après tout, il était un homme, elle était une femme. Une belle femme. Une femme qui ne le laissait pas du tout indifférent. La sentir ainsi collée contre lui faisait accélérer les battements de son coeur, lui donnant un rythme frénétique difficile à dissimuler. Pourtant, la chinoise ne fit aucune remarque à ce propos. Elle était sûrement tout aussi gênée de lui, raison pour laquelle elle restait silencieuse. Lavi se mordit l'intérieur de la joue. Pourquoi était-il si tendu ? Ils étaient amis, il n'y avait aucune raison pour qu'ils soient ainsi gênés. A vrai dire il savait pourquoi mais il aurait imaginé Lenalee plus apaisée après le calin et non l'inverse. Sa tactique était donc si nulle que ça ?

Pourtant, la jeune femme ne le repoussait pas. Elle aurait pu lui dire de partir, de la laisser, mais elle le laissait faire. Pire, elle ne fit aucun geste de mécontentement lorsque le rouquin l'embrassa à proximité des lèvres. Cela signifiait-il qu'elle n'était pas contre ? Plutôt que de se faire des idées, Lavi préféra oublier ce genre de pensée qui ne menait nulle part à part lui faire de fausses joies. Qu'est-ce que cela aurait changé après tout ? Rien. Cela ne changeait en rien son destin, qu'il le veuille ou non, c'était comme ça. Il devait oublier, se contenter de vivre le jour présent et ne pas espérer de vains projets qui n'aboutiraient jamais.

Mais voilà, la main de la jeune femme sur son torse l'empêchait de penser à autre chose. Si elle n'avait fait qu'être posée, il n'y aurait eu aucun problème. Mais le léger mouvement qu'elle faisait, caressant sa peau, le troublait, éveillant une envie qu'il ne voulait que taire. Pour la faire stopper sans qu'elle se pose trop de question, Lavi lui attrapa la main et déposa un baiser dessus comme si son intention n'avait été que de faire ce geste et non de stopper le sien. Il espérait qu'une fois encore, elle ne se méprenne pas. Puisque ni l'un ni l'autre n'arrivait à dormir, Lavi proposa de discuter un peu, commençant même à lui parler sincèrement, à lui exprimer plus ou moins ce qu'il avait sur le coeur. C'était une façon de voir ce qu'elle pensait de la situation et aussi une façon de lui montrer ce qu'elle représentait pour lui... même si, pas totalement. Oserait-il lui dire un jour ? Probablement pas car cela signifierait la fin de leur amitié.

Puisqu'il avait terminé, ce fut au tour de Lenalee de prendre la parole, lui expliquant que ce qu'elle faisait été normal. Oui, il le savait, elle était comme ça, c'était dans sa nature d'agir ainsi. Mais il ne pouvait s'empêcher de la trouver merveilleuse. La chinoise enchaina ensuite, expliquant qu'il ne tenait qu'à eux d'améliorer l'humanité puisqu'ils en faisaient partit. Oui, elle en faisait partie mais pas lui. Elle était l'une de ces personnes qui lui avait fait voir les choses sous un autre angle. Si seulement il y avait plus de gens comme elle... Mais elle ne pouvait refaire le monde à elle seule malheureusement. Elle affirma que ce qui était important était les autres. Ca, il ne l'avait compris que récemment mais il était d'accord. C'était ce qui lui avait donné la force d'avancer, de tenir bon, même de sacrifier sa vie pour eux. Ils étaient l'une des réponses qu'il cherchait tant
.

« Sans vous, je ne serai pas... celui que j'suis actuellement. Vous m'avez changé. Tu m'as changé. Je n'sais pas si c'est en bien ou en mal mais ça restera gravé en moi. » répondit-il en regardant la main de la jeune femme qu'il tenait, n'osant affronter son regard

Toutefois, il finit par plonger son oeil visible dans les siens à cause de la surprise de voir sa main se poser sur sa joue. Lenalee lui expliqua alors ce qu'elle pensait. Mais elle se trompait. Elle se trompait et était largement à côté de la plaque. Mais Lavi ne pouvait pas lui en vouloir pour ça. Après tout, à part Komui, personne ne savait exactement ce que les Bookmen venaient faire là et combien de temps ils resteraient. Et à part Bookman et Lavi, personne ne savait en quoi consistait réellement leur rôle, ni ce que cela impliquait. Jusqu'à présent, Lavi n'avait fait que jouer une personnalité, que faire semblant, que s'adapter à son environnement comme il le faisait à chaque fois. Oui mais voilà, les choses avaient changé entre temps. Cependant, la fin restait la même. Et la chinoise l'ignorait. A cause de son ignorance à ce sujet, elle ne fit qu'agrandir la brèche présente dans le coeur du rouquin qui s'écarta d'elle pour finalement s'asseoir sur le bord du lit, la tête posée sur sa main, le coude planté sur sa jambe. Son autre main était crispée sur son genou.

Comment pouvait-il expliquer à Lenalee qu'elle était dans l'erreur ? Que tout ce qu'elle disait ne se produirait jamais ? Lavi était en colère. Contre lui même, contre ce destin qui faisait disparaitre en fumée le peu de joie qu'il éprouvait. Pourtant ce destin, il l'avait voulu, il le souhaitait toujours. Il allait devoir faire avec, c'était ainsi. Mais c'était déjà grandement douloureux actuellement. Qu'est-ce que cela donnerait le véritable jour des adieux ? Il préférait ne pas l'imaginer. Les amis du rouquin ignoraient beaucoup de choses sur lui et mieux valait qu'elles restent secrètes. Pourtant, il désirait en informer Lenalee. Peut-être le comprendrait-elle, elle ? Comment réagirait-elle si elle savait ? Agirait-elle différement à son égard ? Lavi était tiraillé entre son envie de lui expliquer et sa peur de la perdre. Tant pis, de toute façon au final, il n'avait pas grand chose à perdre. Il lui faisait confiance et même si elle le répétait à quelqu'un d'autre... Il n'y aurait pas une énorme différence. Il se retrouverait juste seul... comme avant
.

« Il y a beaucoup de choses que tu ignores sur moi Lenalee... Lavi ce n'est... même pas mon nom. C'est juste un alias... comme les 48 autres que j'ai porté avant celui-là. A chaque enregistrement que j'fais, j'en change. Je quitte l'endroit où j'étais, je disparais, je deviens un autre... jusquau prochain enregistrement. Quand celui à la Congrégation sera terminé, "Lavi" disparaitra. Il n'existera plus et je ne reviendrai plus jamais. Dans un sens je n'ai jamais vraiment existé. Je ne suis pas ... censé m'attacher à qui que ce soit... car ça ne sert à rien de créer des liens qui de toute façon seront éphémères. Pourtant... vous êtes mes amis, vous êtes importants pour moi et je dois t'avouer que j'appréhende l'jour de mon départ. Je n'ai pas envie de vous perdre... malheureusement ça arrivera. » expliqua t-il, la voix quelque peu enrouée par l'émotion

Quel idiot. S'il ne s'était pas attaché, il n'en serait pas là. Cela n'aurait été qu'une mission comme les autres et il aurait ainsi pu passer à la suivante sans le moindre regret. C'était trop tard pour faire marche arrière. Dans un sens, il ne regrettait pas d'avoir changé. Et puis, Lenalee avait pointé du doigt une alternative qui n'était pas si impossible que ça
.

« Mais... quand je deviendrai Bookman, j'serai libre de faire ce que je désire. Même si les préceptes ne changent pas... Je pourrais peut-être... revenir vous voir, qui sait. Cependant, ce ne sera pas avant... de longues années, je le crains. Je ne sais même pas si ce sera possible... » ajouta t-il avec un demi rire blasé

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


♥ Strike ! :
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenalee Lee
Admin / Mc Sushi Fan
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 30

Feuille de personnage
Age : 16 ans
Nationalité : Chinoise
Surnom :

MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   Mer 6 Juin - 7:11

Des murs, il y en a partout autour de nous.
Ils nous séparent les uns des autres, nous fixent des limites.
On peut essayer de les contourner, de passer à travers, ou, on peut se résigner et les laisser nous enfermer.
Mais, de temps en temps, pour peu qu'on aient de la chance, quelqu’un vient et nous ouvres une porte.
Et là, il suffit d'avoir le courage de la franchir...

Lenalee n'avait fait que dire ce qu'elle avait sur le cœur, que formuler sa façon de voir les choses, certes un peu naïvement, avec les brides d'informations qui lui manquait, mais avec une entièreté rare. Tout ce qu'elle voulait c'était faire comprendre à son ami qui lui était précieux, et que même si son avenir pouvait sembler incertain, elle serait toujours pour là pour lui, quoi qu'il arrive. Pourtant, l'annonce n'eut pas du tout l'effet escompté. La chinoise avait espérée que d'apprendre cela permettrai au rouquin de calmer ses tourments, d'être plus serein. Mais à l'inverse il avait semblait que les mots l'avaient heurtés de plein fouet pour le blesser davantage.

Lavi avait alors relâché l'étreinte de ses bras autour de la demoiselle, s'éloignant d'elle pour se redresser, s'asseyant sur le bord du lit. La jeune fille ne comprit pas la raison de son geste, mais commençait déjà à s'en sentir responsable. Sans doute avait elle dit un mot de trop. Elle se redressa à son tour pour prendre une position à demie assise, toisant le dos de son ami, n'osant pas s'approcher davantage de lui. Après tout, si il avait creuser l'écart entre leurs deux corps, ce n'était sans doute pas pour rien, il devait souhaiter un peu d'air et Lenalee respectait ça.

Puis, l'apprenti Bookman reprit la parole, d'un ton beaucoups plus morne qu'à son habitude. La jeune femme ne savait pas ce qu'il allait lire, elle était même à milles lieues de s'en douter, mais dès les premiers mots elle comprit que ça n'annonçait rien de bon, frémissant un peu sous le coup du timbre de voix du rouquin. Elle l'écouta parler. Elle l'écouta tenter de lui démontrer à quel point les mots qu'elle venait de prononcer étaient faux. Plus il avançait dans son explications, pour les doigts de la jeune femme se refermaient sur les draps qui lui recouvraient les jambes. Les dents serrés elle le laissa aller jusqu'au bout.

Ainsi elle put l'entendre lui dire que lui, Lavi, n'était qu'un nom, une enveloppe vide, qu'il n'avait jamais existait, qu'il n'était rien, qu'un bout de néant passant par là, qui ne serait bientôt plus. La gorge serrée elle perçut la suite avec encore plus d'effrois. Il lui balança comme un coup de poing que lorsqu'il partirait, ce serait pour toujours. Qu'il devrait les laisser derrières, qu'il n'avait pas le droit de créer des liens car le jour où il quitterait la congrégation, il serait obligé de les briser.

Comment pouvait il dire ça ? Comment pouvait il prétendre à de telles choses alors que l'instant d'avant il lui avouait qu'il avait changé, grace à ses amis, grâce à elle, et que ça, ça ne disparaitrait pas ? La peine se mit à envahir la jeune femme, mais plus encore que la tristesse, c'est la colère qui monta en elle. Il était hors de question qu'elle le laisse dire, non, penser, ce genre de choses, parce que c'était de toute façon ce n'était pas la vérité. Ce n'était pas tant qu'elle refusait de voir les choses en face, juste qu'a cet instant le discours de l'homme sonnait faux, qu'il clochait, qu'il était en contradiction avec tout ce qu'il avait pu dire avant. A quel moment alors avait il mentit ? Lenalee connaissait suffisamment bien Lavi pour croire que ce n'était pas à elle qu'il n'avait pas dit la vérité précédemment. Il ne restait qu'une solution, le mensonge était maintenant. Pas dans son fond, non, elle savait que ce qu'il disait était ce qui devait arriver, mais dans sa réalité. Car oui, en cet instant elle était sûre que Lavi ne faisait que dire ce qu'il tentait de croire lui même. Aussi la seule personne à qui il mentait, c'était lui même, et la demoiselle comptait bien lui faire en prendre conscience.

Oh bien sur, le rouquin tenta de minimiser la gravité de la situation, sans doute pour ne pas inquiéter son amie, allant jusqu'à laisser une brèche d'espoir sur le fait que, peut-être, dans de nombreuses années, il pourrait revenir les voir. Et encore, rien n'était sûr. C'en était trop pour la Chinoise...

Ne prenant plus attention de savoir si elle devait respecter une distance avec le jeune homme ou non, elle se laissa basculer pour venir se coller contre le dos de celui ci, passant ses bras autour du buste du garçon, plaquant son nez contre ses omoplates. Elle laissa alors exploser tout ce que les révélations avaient soulevées en elle, les larmes affluant pour glisser sur ses joues avant de parcourir le dos de son ami.

" Comment Lavi ? Comment peux tu dire que tu n'existes pas ? Que tes liens son éphémère ? Comment peux tu dire ça après m'avoir confié que tu avais changé grâce à nous ? Ne me dis pas que Lavi n'est qu'un masque, parce que c'est faux ! Tu existes ! Tu es bel et bien encré dans nos vies et je t'interdis d'en sortir comme si ce n'était rien. Jamais tu ne disparaitras, tu m'entends ? Jamais ! Parce que je ne le permettrait pas, on t'aimes trop pour ça, je t'aime trop pour ça, toi, Lavi !! Oui, il y en a peut-être eut d'autres avant, mais comme tu l'as dis les choses ont changées. Maintenant il y a des gens qui comptes pour toi, n'est ce pas ? Alors si les choses ne sont plus les mêmes, ça veux dire que Lavi n'est pas le même que ceux que tu as pu être avant. Aussi rien ne t'obliges à subir le même sort que tes autres identités. Donc non, non, tu n'as pas le droit de t'effacer pour toujours et tu ne nous perdras jamais. Je n'ai rien à faire que ton nom ne soit qu'un emprunt, ça ne change pas la personne que tu es, celui qui est mon ami, avec qui j'ai partagée tant de choses, qui m'a permis d'être celle que je suis, celui que j'aime de tout mon cœur. Alors vas y, changes de nom tant que tu veux, mais tu ne pourras jamais changer ça, tu pourras essayer de te faire croire que tu n'existes plus mais ça n'arrivera jamais, pas tant qu'un de nous sera encore en vie, pas tant que je serais envie, parce que je ne te laisserai pas disparaitre !!!! "

La jeune femme serra son ami de toutes ses forces, pleurant à chaudes larmes, le corps tremblant de colère. Comme toujours lorsque ses émotions étaient trop forte, elle éclatait. Elle se trouvait dans l'incapacité de se contenir, de rester calme. Cependant il était inutile de hurler, son ami risquer de se méprendre sur ses sentiments. Il était également inutile de le frapper pour lui remettre les idées en place comme elle aurait aimée le faire, et comme l'aurait sans doute fait Bookman si Lavi avait dit quelque chose qu'il jugeait idiot. Non, à défaut elle le serrait, comme si elle voulait lui montrer par son geste qu'elle le tenait fermement, qu'elle ne le laisserait pas partir si facilement. Pourtant, elle ne voulait pas qu'il croit qu'elle le tenait prisonnier non plus. Aussi c'est d'un ton plus doux qu'elle reprit, brisée par le poids de sa peine.

" Je ne te dis pas que tu ne dois pas être Bookman, que tu ne dois pas réaliser ton rêve, au contraire. Je dis juste que vouloir gommer ton nom de nos histoires n'est pas la solution, parce que nous c'est pas ton nom qu'on aime, c'est toi. Si tu reviens sous couvert d'une autre identité ça ne changera pas ce qu'il y a dans ton cœur, ce qui y ait né comme tu me l'a avoué. Alors vas y, réalise ton rêve, je ferai tout ce que je peux pour t'aider à y arriver, mais promet moi que Lavi sera toujours là, pas en nous, ça c'est moi qui te le promet, mais en toi. Que tu gardera une part de nous pour l'éternité. Si je ne dois plus te revoir je veux au moins savoir ça. Savoir que tu ne le laissera pas partir, que tu nous ne nous oublieras pas, parce que moi je ne t’oublierai jamais, Lavi, je te le jure. Aussi longtemps que je vivrai, et peut-être même encore après, dans les étoiles, je te garderai en moi, aussi personne ne pourra jamais dire que tu n'existes pas, pas même toi."


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Spoiler:
 


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je reste une exorciste [ Terminé ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je reste une exorciste [ Terminé ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Mission] Le temps brise et disperse la réalité, ce qui reste devient mythe et légende || Terminée
» L'avenir dira le reste.
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Rpg :: [ Zone Rp] Quartiers généraux des factions :: La Congrégation de l'Ombre :: Les autres lieux-
Sauter vers: